La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 17 février 2019

Mon atelier  land art...




à ma fille, Fanny


Il faut peu pour indiquer la route. Le meilleur pictogramme ne remplacera jamais le langage du cœur : l'amour.
Aimer, nous donne le bon cap.


Roger Dautais

Photo : création land art de Roger Dautais
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http:://rogerdautais.blogspot.com/


Enfant, je t'ai appris à rêver, ma Fanny, devant cette goélette blanche qui s'ancrait en Rance, près de Dinan. Tu es toujours sur la route du rêve et je t'aime aussi, pour ça.
Papa


Le champ des Martyrs
Brec'h - Bretagne

11 commentaires:

  1. Quel bel "immobile" parfaitement équilibré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manouche,
      Merci Manouche. Une immobilité , seulement apparente. Les fers croisés en ce lieu sacré,dégageaient un magnétisme très important. La terre, en ce lieu est toujours chaude de ses morts.
      Je t'embrasse.
      Roger

      Supprimer
  2. A Brec'h si on tend la main on se touche
    Pictogramme plein de générosité
    Belle journée Roger
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Océanique.
      Merci Océanique.
      Alors, si tu dis vrai, chère amie, il faudra que tu viennes à Brec'h et je serai là, sous les frondaisons historiques.
      Je t'embrasse en amitié.
      Roger

      Supprimer
  3. Bonjour Roger,
    un magnifique témoignage d'amour et une belle installation dont on sent bien le cap ferme et la poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maïté/ Alienor
      Je pense avoir élevé ma fille, non dans des valeurs spéculatives et individualistes, fermées au monde et ouvertes à l'argent. Non, elle eut , une enfance joyeuse et chante,dans notre famille, pauvre.Puis une belle adolescente, rebelle et libre de son choix, revendicatrice quand il le fallait et une femme libre, épanouie, aimant les bandes d'amis, la danse, sans oublier son amour pour la philosophie, les arts et la lecture, passionnée des bêtes, encore et toujours aujourd'hui. Oui, j'ai voulu donner cette éducation, moi l'anarchiste athée, croyant en autre chose que le formatage des cerveaux.
      Elle continue maintenant à me rendre heureux, vivant sur la route, et dans le voyage,avec son mari.

      Supprimer
    2. Elle a beaucoup de chance d'avoir un papa comme toi qui a su l'aider à pousser intelligemment et lui ouvrir la route.

      Supprimer
  4. Bonjour cher ami,

    Elle a beaucoup de chance votre Fanny d'avoir un papa comme vous !...
    Un bel hommage à sa fille que ce magnifique billet...

    Gros bisous 🌸

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. martinealison
      Bonjour chère Martine. Merci, beau compliment. Mais tu sais, en ce moment même, certains pensent le contraire. Je lui ai donné me meilleur de moi-même.
      Belle soirée à toi,chère amie. Il faut que je retourne voir tes peintures inspirées. Beaucoup à apprendre d'elles.
      Je t'embrasse en amitié.
      Roger

      Supprimer
  5. Bel équilibre trouvé, et pour ta création, et pour ta relation avec ta fille, rêve et amour. J'admire les deux...

    RépondreSupprimer
  6. (i'll stand back of you two for a little while, father and daughter, in adoration of such a strong union.) "to love, gives us the right course." indeed))

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.