La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 25 avril 2010



Citis.*





SOIR D'ÉTÉ


C'est le vent qui les appelle


Dehors les enfants ravis
rattrapent les linges


Grondement sans noirceur
Malgré la porte bousculée


Quand c'est le vent
Et pas la peur


Bien des visages légers
Pourraient se lancer des baisers


Le enfants rentrent en riant car tout était à l'envers
Mais rien de perdu
C'est même chaud !

Voluptueuse redressée, la nuit a voulu envahir autrement
Appuyée sur le vent la poussant


Pas d'orage,
l'énorme spectacle de la douceur ensemble.


Ariane Dreyfus

" Iris, c'est votre bleu "








* Ces 3 installations ont été réalisées l'été et font partie d'un ensemble qui porte le nom du petit lac où elles ont vécu le temps que le vent ne les disperse.
Dans le courant de l'année 2009, je répondais, comme beaucoup d'artistes à une interview sur Whohub. Je la propose à nouveau pour ceux qui ne l'auraient pas lue, comme un éclairage donné à mon travail.

Roger Dautais

Interview à:

ROGER DAUTAIS ]



ART
Que faites-vous ? Comment vous définissez-vous?
Je suis landartiste et je pratique cet art à plein temps depuis un peu plus de dix ans. Je pratique aussi la photo, puisque j'assure les prises de vue de mes travaux
Quel est votre message?
J'essaie de mettre l'homme au centre de la pratique artistique et cet acte au centre de la Nature, en essayant de respecter l'un et l'autre.
Votre biographie en quatre lignes
Je suis né en Bretagne en 1942, j'ai rencontré ma femme en 1966. Nous avons eu deux enfants puis deux petits enfants. Études classiques, puis études aux Beaux Arts de Rennes et enfin une école de photo dans l'est de la France. Espaces verts, fleuristerie, décoration puis land art ont occupé ma vie, jusqu'ici
Éditez-vous votre travail sur le net? Où peut-on le voir ?
Oui, et c'est nouveau pour moi
http://rogerdautais.blogspot.com/ mon blog vient d'être sélectionné par le site international PORTAIL DU LAND ART et j'y suis présenté dans le site www.landarts.fr, le blog http://actu.landarts.fr et dans l'annuaire www.landarts.info
La photographe Belge Patricia Vanespen présente aussi mon travail depuis plusieurs années sur différents site.
L'agence internationale de communication Belge BAOBAB présente aussi mon travail et un lien avec mon blog dans son dernier N° TAMTAM NEWS N°4 JUIN 2009
baobab@baobabcreation.be
Comment une idée naît-elle ? Qu´est-ce que l'inspiration pour vous?
Des idées, notre cerveau en est perpétuellement traversé. Les idées viennent de la vie, tout simplement, celle vécue à l'instant, mais aussi celle du passé. Disons que l'inspiration, si elle est comparable à une abeille butinant des fleurs en quète de pollen, sera faite d'un mixage de toutes ces mémoires qui viendront percuter une zone sensible, mettant en mouvement ma sensibilité. Je pense que les cinq sens sont des partenaires privilégiés de l'inspiration, c'est sans doute ce qui après déclanche le désir de faire puis l'acte. La marche d'un cerveau est complexe et personne ne pense sans doute à celà au moment de la recherche, lorsque la pré-image se forme dans cette boîte magique. l'inspiration est certainement sentimentale en même temps. Je pense que pour moi, c'est plus facile à vivre qu' à décrire car je ne suis pas un scientifique.
Qu´est-ce que l´art?
c'est une invention humaine, faite pour le plaisir de l'homme, pouvant parfoisle sauver l'homme d'un dessèchement social et qui pourtant l'emmène parfois à sa perte. Contrairement à ce que j'ai pu lire, ici et là, tout n'est pas de l'art. Je pense que l'art est l'essence même de la pensée humaine, qu'il est universel, transcende les codes établis et fait évoluer les mentalités. Il nécessite de la part de celui qui le pratique, un minimum de conscience et d'honnêteté intellectuelle, ce qui n'est nullement une barrière à la créativité artistique.
J'ajouterai que l'art est un médiateur puissant lorsqu'il est mis à la disposition de malades mentaux, par exemple ou des personnes démentes. Je pense là à la maladie d'Alzheimer.
Dans quelles circonstances vous apparaissent les meilleures idées?
Dans ma pratique du land art, c'est dans des paysages marins que je ressens à plein, le sentiment de liberté. Après une marche d'approche, nécessaire à la décontraction, la vue du paysage, de la mer, les bruits ambiants, la lumière, me font très rapidement envisager des installations possibles. Je crois aussi que c'est très lié à des souvenirs marins de ma petite enfance. Il y a du bonheur dans cette démarche là.
Quelle est votre preuve par neuf pour savoir si une idée est bonne?
Je n'ai pas de réponse à cette question. La réponse, il me semble, appartient aux autres.
Trois idées créatives que vous aimeriez, si c´est vous qui les aviez pensées.
L'Art Thérapie
La photographie
La radio
Quand, comment avez-vous commencé à vous sentir artiste?
Dans mon enfance, 7, 8 ans peut-être.
Pourquoi tant d'artistes et créateurs ont des personnalités volatiles?
Par générosité ! Non ?
Je pense, pour ma part que la sensibilité ou l'hypersensibilité pourraient bien en être la cause.
Vous considérez-vous postmoderne?
C'est le genre de question que je ne me pose jamais.
Comment doit-on évaluer une œuvre d'art?
A l' émotion qu'elle procure, pour le commun des mortels, à la montagne d'argent qu'elle rapportera pour les spéculateurs
L'artiste doit-il se réinventer chaque jour?
Ce serait l'idéal mais l'idéal existe-t-il ?
Quels artistes admirez-vous et de quelle manière influencent-ils votre travail?
Richard Long,
Walter De Maria
Ana Mendieta

Après plus de 10 ans de travail, je préfère, même si j'aime beaucoup ces artistes de Land Art, me laisser influencer par la nature. Malgré tout, je continue à rendre hommage à cette grande prêtresse du land art que fût Ana Mendieta, et je regrette sa disparition si tragique.
Quelle est votre opinion sur les subventions publiques à l'art?
J'ai souvent la sensation d'être dans ce domaine, frappé de cécité.
L´art authentique est-il l'art nécessaire?
Les deux adjectifs encadrent mal le mot art. Et puis à l'aulne de quel savoir, de quel tribunal allons nous décréter l'art authentique. Ensuite, une fois étiqueté authentique, pour qui cet art sera nécessaire?
Rappelez-moi, ce qui est nécessaire à un homme pour vivre .
Avez-vous du mal à vous séparer d´une pièce que vous avez vendue?
Non, jamais.
Achète-t-on le travail, ou achète-t-on plutôt l'artiste?
D'après vous !!!!
En art, il n'existe pas de guide, comment connaissez-vous vos prochains pas?
C'est vrai, ce questionnement , cette inquiétude sont de moteurs. Le jour où le désir de faire n'est plus là eh bien je crois qu'il est temps de ranger ses chaussures de marche et son sac à dos, de laisser le land art de côté et de passer à autre chose. Cela revient à ce que je disais au par avant si l'on n'a ni conscience de ce que l'on est ni de ce que nous entreprenons, l'aventure s'arrête vite.
Plutôt que de prochains pas, je dirai qu'il faut considérer une direction à suivre, ça me paraît plus ouvert.
Voyez-vous d´un bon œil qu'une grande partie des œuvres exposées dans les musées d'art contemporains soient d´artistes déjà décédés?
Vous savez, la mort, ça frappe tout le monde et puis il y a pas mal d'artistes vivants d'exposés dans les musées. A leur place, je me méfierai.
Quel rôle ont joué dans votre trajectoire les figures du marchand, du représentant, de la galerie, et des intermédiaires en général?
En principe, le land art nous écarte de tout cela. Bien sûr, une mode consiste à rapatrier tous ces indiens et à les faire travailler à l'intérieur. Je pense que c'est plus facile pour servir le champagne, qui ainsi ne refroidit pas.
C'est l'argent qui a ramené les landartiste à l'intérieur. On n'y peut rien. Non, tout cela ne concerne qu'une petite partie des artistes , les plus riches. C'est à eux qu'il faudrait poser la question.
Quel type de commandes vous passe-t-on généralement?
Des interventions dans des écoles ou des villes.
Lequel de vos travaux aimez-vous le plus ?
Les spirales de sable qu'elles aient été réalisées aux portes du Désert dans le sud Marocain, dans le sud Tunisien, ou en France, à raison d'une centaine par an, après dix ans de cet exercice, j'ai toujours autant de plaisir à le réaliser
Collectionnez-vous quelque objet?
Des livres de voyage, des guides touristiques et des rêves
Quels portails d'art on line fréquentez-vous?
Je n'ai pas d'adresse particulière à part PORTAIL DU LAND ART, mais je visite aussi les sites d'artistes peintres,sculpteurs, et photographes essentiellement
Que conseilleriez-vous à ceux qui commencent?
De s'acheter une bonne paire de chaussures, un sac à dos, un appareil photo et de voyager. Voyager les yeux ouverts sur le monde, tel qu'il est, de rester modeste, de garder les pieds sur terre. Il faut bien sûr, pratiquer, généreusement, parler, échanger. Ne pas oublier que dans beaucoup de pays, le mot "Art" n'existe pas et qu'il vient après le mot "manger" que ce dernier devient " nécessaire" aussi.
Je leur souhaite, à 67 ans, comme moi, d'avoir la santé et de continuer la route.
Plus que jamais, le monde a besoin d'artiste et nous sommes en voie de disparition parce qu'en période de crise, nous ne sommes pas nécessaires aux yeux de beaucoup.
Il me semble que le mot "résistance" est indispensable dans la panoplie de l'artiste actuel, dans tous les sens du terme. Je leur dirai, pour finir, que l'expérience des uns sert rarement aux autres. Alors, défendez votre droit à l'erreur, expérimentez, inventez, il reste encore de beaux jours.

197 visites



ROGER DAUTAIS
hérouvile saint clair

[regor] ROGER DAUTAIS
Envoyez un message à Roger Dautais]


Contacts














© ROGER DAUTAIS
Adresse web de cette interview: http://www.whohub.com/regor

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.