La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 10 septembre 2009





aux, conteurs et poètes de mon pays...La Bretagne



Au cours de siècles derniers, la forêt a toujours développé chez l'homme, une tradition de mythes et de légendes et celle du Huelgoat n'y a pas échappé . C'est au cour des Monts d'Arrée, en Bretagne, que l'on trouve un site dont l'origine remonte à des millions d'années. D'énormes roches granitique(d'origine éruptive), se sont trouvées empilées, les unes sur les autres, dans un chaos fantastique. Sous cet amas géant de pierres,coule la rivière du Gouet
On accède à ce lieu, sans transition. Quittant les rives paisibles du lac qui borde le bourg, après avoir traversé une petite départementale, nous plongeons dans le chaos. Il faut se glisser, se faufiler entre ces énormes cailloux et frotter notre peau à la rugosité de la pierre. Sur près de 2 kilomètres, nous descendons une vallée assez sombre et arborée . Nous découvrons un lieu magique, ce qui a donné naissance aux légendes. La Grotte d'Arthus ( comprenez, Arthur, oui, le Roi Arthur, figure légendaire des Chevaliers de la Table Ronde. Cette grotte recélait, selon la légende, un fabuleux trésor gardé par des démons qui traversaient les airs sous forme de feux follets. Le roi Arthur avait découvert ce trésor au Val sans Retour, en pleine forêt de Brocéliande, grâce à Merlin l' enchanteur(Chrétien de Troyes). Nous progressons et découvrons, La Grotte au Diable, Le gouffre de la légende de Dahut, fille du Roi Gradlon et cause de l'engloutissement de la vile D'Ys. On dit encore, que la Princesse Dahut, transformée en sirène, venait jusqu'à ce gouffre, par un très long souterrain, partant de la Ville d'Ys, pour chanter et couvrir de sa voix, les sanglots de ses amants.
Le ménage de la Vierge, la Mare aux Fées et enfin Le Chaos, oeuvre, selon la légende, de Gargantua, terminent la série des "lieux dits, avant que le Gouet, ne retrouve son cours, apaisé, au fond de la vallée.
En écrivant ces lignes, je pense à Amba Till*, auteur de romans et poète, avec qui j'ai longuement parlé de toutes ces légendes et dont l'imagination fécondes est proche de ce monde enchanté, même, si elle en parle différemment.
Nous nous sommes arrêtés à l'endroit où je ressentais le plus d'émotion, sans doute, à cause de la belle lumière qui éclairait ce chaos, face au Ménage de la Vierge. Aidé de Marie-Claude, nous avons ramassé une quantité suffisante de petites pierres blanches pour réaliser, symbole dit "Noeud Borroméen " et que les Borromés Famille de la renaissance Italienne, avait choisi pour orner le fronton de leur palais, construit au milieu du Lago Maggiore sur "Isola Bella"( Lac Majeur). Cet emblème héraldique, choisi par eux, comme symbole fort de la cohésion de leur famille, semblerait provenir d'une culture, plus ancienne, plus "Nordique" , probablement Suédoise. Le Noeud Borroméen est aussi connu, sous d'autres noms , tels que Le Triangle d'Odin ou le Noeud de Tué. Il a également été étudié par les psychanalystes et, dans un autre genre, largement repris dans les graphismes Celtes.
Je l'ai découvert lors d'un voyage en Italie, en compagnie de Marie-Claude, sur Isola Bella, en visitant l'un des palais des princes Borromée. Le lieu est paradisiaque et les capitaines de Vaporetto du lac, inoubliables !
Cette installation m'a permis de revivre notre voyage en Italie, mais aussi de revoir en pensée, les lieux dans lesquels j'ai reproduit, en land art, cette figure géométrique. Ici, au beau milieu du chaos, je voulais rendre hommage aux lieux, et aux hommes qui continuent à nous faire rêver, je parle, bien sûr, des conteurs et des poètes. Mon enfance fût peut-être sauvée, grâce à eux, en partie, tout du mois. Je leur devais bien cette installation.
Être de passage à Hueogoat, c'est pour moi, marcher sur les terres de Youenn Gwernig, natif de cette bourgade. Poète, chanteur, musicien, auteur compositeur, sculpteur. Je me souviens de ce livre trilingue An Tridi (Breton-Anglais-Français) écrit pendant son exil (volontaire) aux Etats-Unis. C'est la chanteuse Anne Vanderlove et son mari Gilles, qui me l'avaient offert, au temps, où, dans leur petite maison de Kergrist, non loin du Mémé Bré, nous parlions de ses chansons, Gilles Servat, Glenmor, Xavier Grall, devant un feu de bois. J'ai prête ce livre. je ne l'ai jamais revu et j'allais dans l'intention de l'acheter à Huelgoat. Je ne l'ai pas trouvé. Dommage. Il paraît que l'une des files de Youenn est peintre. Qu'elle le sache un jour, ces lignes sont aussi pour son père.
On ne dit jamais tout avec des mots, avec des pierres, parfois, cela peut se faire.

Roger Dautais

Le noeud Borroméen du Huelgoat

Amba Till: Rmancière et poète Basque , résidant à Biarritz. Je prépare pour la fin de l'année 2009, avec elle, un recueil de poèmes qui sera illustré par des photos land art, reprenant mes création. Vous pouvez la retrouver sur son blog http://ambatill.blog.lemonde.fr
à Hugo de Queven,

Mon cher Hugo
Si tu étais venu avec nous, à la Montagne Saint Michel de Brasparts, dans les Monts d'Arrhée de Bretagne, cet été, je t'aurai montré comment s'élève un cairn avec trois fois rien. J'avais gravis cette montagne et mes vieilles jambes me faisaient mal. Pourtant, devant un tel spectacle, il ne me serait pas venu à l'idée d'en repartir sans honorer les lieux. C'est au pied de la chapelle dominant la montagne, et sur le flanc nord que je l'ai élevé. Les cairns, c'est comme si tu voulais dire à quelqu'un que tu aimes : tu vois, je suis passé par là et j'ai pensé à toi. Là-haut, on pense d'abord au vent, car il est fort, on pense à l'air pur, on pense à la terre et l'on pense qu'ici, le feu du ciel doit être impressionnant, quand l'orage éclate. Après, tu tournes autour de la chapelle et tu regardes à l'est : le lac de Brénnilis et sa centrale nucléaire qui ne sert plus à rien ! Puis au sud, c'est une forêt, après tu regardes à l'Ouest, et par beau temps, comme hier, tu aperçois la Rade de Brest et avec tes jumelles, tu vois parfois, le catamaran d'Olivier de Kersauzon. Vers le Nord, très loin, enfin, pas tant que ça, 50 kilomètres à vol de mouette, Nord précieux et à ne pas perdre quand on est marin, c'est la baie de Morlaix.
Bon je reviens au cairn de Saint Michel de Brasparts, il est signé de ton grand-père et en plus de l'avoir dédié, aux vent, à l'air pur, à la terre rocailleuse et au feu du ciel, il porte ton nom
Cairn de Hugo de Saint Michel de Brasparts. Tu te souviendras, si un jour tu vas là-haut, même si les pierres blanches sont retombées sur le sol, elles seront à jamais imprégnées de cette histoire. Ah, j'oubliais, tu sais, le nouveau conte Bulle, une petite tzigane au pays de Celtes, illustré avec talent par Céline Lenoir(comme Muze et Potiron au Pays des Mille lacs), je l'ai écrit et situé géographiquement, autour de la Montagne Saint Michel de Brasparts. Tu verras, il est drôlement sympa. Patiente quelques mois et je vous l'enverrai à la soeur Nolwenn et à toi.
Tu vois, Hugo, écrire des contes pour les enfants, c'est bien, mais le land Art, c'est bien aussi. Ca sert aussi à dire aux gens qu'on les aime.
Ton Papy Morgane

Roger Dautais
"Lettre à notre petit fils, Hugo"

Cairn Hugo de Saint Michel de Brasparts

Photos :Marie-Claude Dautais
août 2009, pour

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.