La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

samedi 16 février 2019





Conte d'hiver.

Au chêne du jardin des silences
pour Alpha de Céphaé


Tu étais, étoile-silence, entré dans ma vie, par le plus grand des hasards. Ta chevelure de feu, prise dans Orion, tu contemplais la Terre et ce minuscule point qui t'attirait dans l'eau, que nous appelons, ici, une île.
J'avais embarqué du côté de Locmariaquer. La mer était encore noire de nuit et mon pilote de zodiac me rassurait.
" 12 nœuds, pour un courant marin, c'est fort, mais c'est bien le plus beau, le plus fougueux que le ciel ne m'ait donné à chevaucher.
Je rêvais, à cet instant, même, d'un fond marin, couvert de lapis Lazuli et d'une conscience éclairée.

Il était parisien, plus breton, plus marin-pécheur que bien d'entre nous, par le cœur.

Petit paysan brutalisé, dès l'enfance, j'habitais, depuis ,pour préserver mon intégrité, entre les étoiles de la Voie Lactée et l’Île aux Moines.

Le jour continuait de lever le voile, au sortir du courant de la Jument qui rudoyait notre zodiac et s'exprimait à fond. Éclaboussé par les embruns, j’attendais quelqu'un, sans le savoir.
Nous avons débarqué sur la grande plage de l’île aux Moines. Vous savez, amis, celle qui dessine une courbe parfaite dans les eaux du Golfe., vue d'oiseau.

Elle était là, mon étoile-silence, Alpha de Céphae,. Elle m'attendait depuis 76 ans, assise en tailleur sur le sable, près d'un lieu de solitude.
Silencieuse, elle me dit, avec ces yeux
" Je t'aime d'un amour inconditionnel".
Elle l'a fait. Nous l'avons fait et partagé.

Les conditions sont venues après.
Elle est repartie vers Orion, moi, sur mes terres noires, où j'attends que fleurissent les premières genets..
L'amour inconditionnel, je l'ai toujours pratiqué.
Roger Dautais

Notes de land art pour la Route 77

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo ; création land art, de Roger Dautais
des années 200O, en Normandie

"Feu de solitude "
aux âmes qui m'entourent et m'inspirent de l'Amour.
" Destin chamanique " pour Lisa Chavez
Ma moitié d'orange

Certaines disparitions vous glacent. La séparation de deux moitiés d'orange est difficilement,t concevable par le fruit. Ensemble, elles constituent une orange juteuse, propre à assouvir la plus grande des soifs.
Séparées, elles errent, se dessèchent au point d'oublier qu'elles ont été deux.
La partition est incompréhensible si elle est choisie d'un seul côté.
L'objet du désir n'étant plus constitué, il reste à prendre la route. L'infinie tristesse engendrée par chaque pas qui augmente la distance entre les deux parties de l'orange. Chaque pas nous éloignant du bonheur perdu.

Il en est de même en land art. Avant d'associer deux moitiés de végétaux, je dois comprendre si je le fais sans leur offrir une fin terrible. Elles doivent être compatibles comme fougère , et groseillier des Indiens, sur lit de mousse. Elles doivent s'assembler en harmonie,échanger, durer très longtemps ensemble, sans arrière pensée et ne connaitre la séparation, que par la loi de l'entropie.
Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo , création land art de Roger Dautais
" Destin chamanique " pour Lisa Chavez

May sur Orne
Normandie

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.