La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

samedi 12 janvier 2019

Les  guetteurs de  bonheur    :  pour Sophie- Pastelle



à la marcheuse du Sal.

Déjà septembre, les enfants ont repris l'école. Leur présence, leurs cris ont déserté les plages. Le soleil baisse plus vite à l'horizon. Au petit matin, il éclaire le port du Havre, au loin. Le soir, il bascule très vite par dessus les falaises à suicide. Je me retrouve très vite dans l'ombre. Je dois tenir compte de cette course plus courte, pour travailler dans la lumière.
L'estran est riche en pierres et galets, plus ou moins lourds. Mon idée est de faire plusieurs groupes de personnages, regardant l'horizon, vers l'Angleterre. Mon imaginaire me permet tout. Il est simplement modéré par ma force physique et mon habileté. L'équilibre, qu'il soit humain ou physique, est précaire.
Vivant entouré de personnes qui savent exactement ce qu'est la vie, je sais combien ils se trompent souvent.La vie est tout sauf un état stable. La vie est mouvement imprévisible, changement de direction, mutations de tous genres, mais elle avance dans le même sens.
Roger Dautais
Notes de land art pour la Route 77
12 janvier 2019

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" Les guetteurs de bonheur "à Sophie ( Pastelle )
Lion-Sur-Mer -2004 - Normandie

*

A l'arrière des berlines
on devine
des monarques et leurs figurines
juste une paire de demi-dieux
livrés à eux
ils font des petits
ils font des envieux

à l'arrière des dauphines
je suis le roi des scélérats
à qui sourit la vie

marcher sur l'eau
éviter les péages
jamais souffrir
juste faire hennir

les chevaux du plaisir

osez, osez Joséphine
osez, osez Joséphine

plus rien ne s'oppose à la nuit
rien ne justifie

usez vos souliers
usez l'usurier
soyez ma muse
et que ne durent que les moments doux
durent que les moments doux
et que ne durent que les moments doux

osez, osez Joséphine
osez, osez Joséphine
plus rien ne s'oppose à la nuit
rien ne justifie

Alain Bashung

https://www.youtube.com/watch?v=_CuaaB43xbo
Nous écoutions cette chanson, régulièrement dans mon atelier d'art thérapie. Les fans de Bashung, ne vous en déplaise, avaient 85 ans et plus, tous atteints de la maladie d'Azheimer. Ils furent contemporains de l'installation land art présentée, aujourd'hui. Car nous parlions land art, à l'atelier, mais aussi, sur les plages. Ils m'apprirent beaucoup sur le genre humain.
Roger Dautais

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.