La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 20 juin 2012



Aux 80000 lecteurs du Chemin des Grands Jardins
qui sont venus ici, en trois ans...


Le Printemps prochain,  il faudra l'attendre là-bas...

- Tu as  un  blog ?
-  Un quoi ?
-  Un blog ,  pour montrer ce que tu fais, en dehors de tes expos.  C'est  un truc sur internet. Tu peux  montrer autant de photos que tu veux, dans le monde entier montrer.
Michelle est américaine, artiste, elle vit dans ma ville et elle est beaucoup  plus jeune que moi. Elle utiles internet depuis très longtemps.
J'ai fait sa connaissance par le land art et assez vite  elle a rejoint mon groupe international de land art Plages de Liberté. Son mari est photographe. Il utilise le net pour monter leurs travaux de photo, pour lui et de sculpture pour elle.
Michelle vient trois fois  à la maison,  me montre les rudiments du fonctionnement d'un blog,  puis  me dit : 
-débrouille toi, tu es assez grand,  maintenant.
La première page de ce blog a été réalisée en sa compagnie,. Tout ce qui  a suivi, je l'ai fait seul, avec plus ou  moins de bonheur, mais enfin, je garde le cap et trois ans  plus tard,  il fonctionne plutôt bien..
Par trois fois, ce blog a été sur le point de fermer et j'ai toujours ce sentiment que dans ce monde virtuel,  c'est un  peu ce qui l'attend  chaque jour. Je tiens d'abord et avant tout  à la vraie vie, surtout après ce que je viens de vivre sur le plan de ma santé et j'essaie de tout faire dans une seule journée, sans y revenir, me contentant, de répondre avec plaisir  à vos commentaires. Au tout début,  je faisais une page par jour. Une galère.
J'ai ainsi gagné du temps  pour voir ce qui se fait ailleurs et découvrir vos propres blogs un  peu, le soir.. Je dois aussi  un  merci particulier  à  l'équipe du PORTAIL DU  LAND ART qui ,  malgré mes difficultés de santé, continue  à  me soutenir ce qui est un geste très important pour moi. Je fais le maximum  pour revenir dans ce monde de la création, mais je ne peux brûler les étapes sans  prendre de risques. Il me faut donc attendre encore  un  peu.
Pour le moment, c'est vous qui  me donnez  l'envie de continuer et je vais donc le faire avec un réel bonheur.

Roger Dautais.



à Marie-Claude

D'une fenêtre
à  l'autre
juste  un espace-temps
pour retrouver
le silence
de tes yeux bleus.

***

Les jours sombres
espérer voir s'ouvrir
les fenêtres
pour accueillir  la nuit
et parler aux étoiles
sans dire  un  mot.

***

Tu  pouvais
chez moi,
 trouver des brumes
et le soleil noir
brillant  malgré tout.

***

Ici les étoiles
sont muettes
et  les courants d'air
portent le deuil
des paroles d'un nain
en  habit d'arlequin.

***

Parfois
il est trop tard
de l'autre côté du mur,
un cri annonce
que la nuit sera
blanche
sans toi.
Deux tours de clé
concluent le rêve.

Roger Dautais
Le printemps prochain,  il faudra l'attendre là-bas.
Juin 2012 en Normandie

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.