La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 25 mars 2019

Le gisant de Saint-Jean :  pour Alona, seulement

à Geneviève Le Gay
en toute amitié fraternelle.


Les promesses n'engagent que ceux qui le croient...


Tu m'avais dit, un hiver " je t'emmènerai voir la maison où rêvent les arbres "
Puis, quelque chose avait cédé en toi qui écartait le ombres mouvantes de ton âme : une contestation profonde émergeait comme une île.. Un anonymat trompeur te transportait ailleurs, loin de nos visites, hors de villes Tu fumais de plus en plus d'herbe.
Une succession de violences déchira ton propre ciel ciel, en strates bien nettes. Mais le bleu n'arrangea rien.
Les vieilles maisons du port s'écroulaient peu à peu, l'une après l'autre comme nos certitudes, chassant les junkies vers d'autres ports.
Dans la terre retournée de nos ancêtres, nos pas avaient laissé la trace d'une histoire bien singulière.
A flanc de vie, l’essoufflement du cœur parlait de fin du monde. J' étouffais dans ce monde égotique. Ma bouche cherchait de l'oxygène, comme un poisson qui se noie sous les draps.
La sentence était tombée. Ils nous avaient dit qu'il ne fallait plus aimer, simplement travailler, gagner de l'agent, amasser. Alona avait cessé de respirer leur air pollué à cet instant, abandonnant l'idée d'aller voir un jour, cette maison où rêvent les arbres, en ma compagnie.
Alona reposait au cimetière des Quatre Nations de Caen, parmi les siens .
A chaque visite, je lui déposais un pierre, pour qu' elle commence à bâtir la maison où rêvent les arbres, en m'attendant.
With love, my love.
Moïse Clément

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/
" Le gisant de Saint Jean " pour Alona, seulement.
Bretagne - 2014


Pour moi, l'avenir est aussi flou que le passé. Seul le présent semble m'intéresser, et encor. La mort m'a rendu plutôt Zen, au fond.
Isaac Marion

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.