La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 29 novembre 2018

à Youenn Gwernig et ses filles




Ils passent et puis s'en vont, les beau jours.


.../Que la vie passe, c'est une évidence, mais tant qu'elle est occupée à ça, du moins, elle existe.Après...
Toujours cette sensation éprouvée dans ma petite enfance : la peur du noir. Ce matin encore, en quittant la maison. Et puis m'éloigner d'elle. Si je ne la revoyais pas ?
Je cherche la sortie.
" La fissure, il n'y a rien de tel, pour s'engouffrer dans nos souvenirs". Youenn Gwernig, était un des poètes majeurs de notre Bretagne contemporaine. Auteur, compositeur, chanteur et poète, c'était un homme sans compromis, taillant la route, cherchant la fissure qui laisse passer la lumière.
Je l'aimais beaucoup, et je le cite souvent dans mon blog. Je reprends depuis des années, cette phrase de lui qui me le fit connaître " Car il faut que chacun, compose le poème de sa vie ".
Je vais l'écrire, au cœur de l'été normand, sur le glacis glissant de la rive gauche de l'Orne. Le fleuve est au bas de la pente. Si tu tombes, tu ne remontes pas. Si tu es bon nageur, tu t'en tires, autrement, c'est la fin. Je préfère ces lieux extrêmes, dépouillés, vrais, où l'on joue sa vie sur un faux pas, loin des jou-joutes oratoires et bourgeoises, qui vous piègent dans le mielleux pour vous détourner du chemin.
Une fois écrite, sur la glacis, j'ai déposé ma sphère de bois tressé,, celle qui me suivit pendant un an, raconté dans " le voyage de la sphère ", parce qu'elle roulait sa bosse avec moi, en silence.
Dans quelque heures, les flots auront " digéré cette phrase, qui partira vers le large.../
Roger Dautais
Notes de land art pour la Route 75

Photo / création land art de Roger Dautais
" Le voyage de la sphère " pour Youenn Gwernig , Annaïg,Gwenola,Mari-Loeiza
Estuaire de l'Orne - Région Nord de Caen - Normandie

Youenn Gwernig : http://gwernig.pagesperso-orange.fr/photos_cd.htm





Le ciel grave
quelques copeaux de lumière

quelque chose ici
se murmure
qui échappe à la mort.

Marie-Josée Christien




Comment séparer notre être du dedans
de la vie extérieure, quand le dehors nous habite et que l'intérieur
déborde par tous nos pores ,

Marie-Josée Christien.

https://www.cequireste.fr/marie-josee-christien/

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.