La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 31 août 2009



à Nolwenn de Queven





Ged Ahalenn 'vel eun hordenn a diarzou
Trouz penn-da-benn ar bed-man Petra wél ar gedour war hed ?

Lanneier awalc'h 'vid al baboused 'Lec'h ma loj neizion ha geizou
O daoulagad sklêrijennet gand ar gliz
?

Troell ha glazou hag eienn ive Bevennou a razer
O vond war-zu sekrejou ar rouantelez ?

Hunvre ar mor-braz

Ha ne grog ket ennan an enoe

Pa zeu an avel da ziruill ?

Ahalenn e wél ar pez a c'hell beza gwelet
Kan glaz ar sklêrijenn
Ha kannded ar zioulder


Jean Pierre Boulic
Kan glaz ar sklêrijenn ( Le chant bleu de la lumière)

Le réel, parfois, nous aveugle, comme une langue étrangère, inconnue. Les pierres ont un langage qui peut atteindre le coeur de beaucoup de monde

Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
à Marie-Claude



L'horizon



Chaque jour le veilleur s'endort
et par son souffle seul s'accorde à l'horizon
des grands bois bleuissant, des pâtures.
Longtemps, il résiste au sommeil : à ce prix
il met la dernière main au paysage
un instant achevé, bientôt repris.

Paul de Roux
" Paysages en cours "

"Je vois le monde comme ce serpent d'eau, libre et fragile. Je vois le monde comme un support de rêves à réaliser. Je vois la nuit comme un voyage d'essai vers l'autre monde et quand tu dors, je te regarde avec inquiétude lorsque ton souffle devient ténu. Vas, je veille, à mon tour".

Roger Dautais
" Les nuits sans sommeil "

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.