La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 24 mai 2009






" Tous mes travaux de land art sont spontanés et correspondent à un besoin d'expression dans l'urgence. En l'occurrence, c'est l'imminence d'un orage qui se profilait au-dessus d'un chantier désert d'autoroute qui devint l'élément " déclancheur" de l'idée. Ces guetteurs ne seraient qu'une infime partie de la fratrie élevée, la plupart du temps sur nos côtes, mais aussi , en sud Tunisie, dans le désert de pierres de Matmata où bien encore da aux portes du désert sud Marocain dans l'oasis de
Tafraoute. Dans tous les cas, il s'agit bien de trait d'union entre terre et ciel. Libre à chacun d'y découvrir un symbole" . Avant de reprendre la route, je construisais un de mes symboles préférés, a savoir une spirale inscrite dans l'immensité du long ruban de terre battue qui deviendrait, dans les mois prochains, une autoroute.

Roger Dautais
"Guetteurs d'orage "

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

Les photographies et les textes de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter pour toute utilisation sur roger.dautais@numericable .fr





" C'était comme ça, sur le jardin Anglais de Dinan , trois fois rien, des fétus de paille, cinq pommes assemblées sur un banc de solitude et le rêve se faisait sous mes yeux. C'était comme ça l'enfance, au jardin Anglais, entre fugues et escapades, et le bonheur d'être libre de profiter du soleil de l'été".
Roger Dautais
" l'enfance retrouvée "

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

"Petite scène à rejouer sous le soleil du printemps :prendre le hasard en main et organiser la disparition éphémère d'une pierre rejoignant le fond de la rivière.
Attendre un été , sec, avec un niveau d'étiage, correct. Retrouver facilement la pierre. Attendre l'automne et la remontée des eaux. Recommencer la scène sans oublier le pot de terre vermillon
".

Roger Dautais
" Éphémère disparition"

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.