La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 16 décembre 2018

Grande spirale de Pellwell : à Suzanne, Théo, Moïse

La vie, c'est ce qui arrive
quand
on avait prévu autre chose.
John Lennon




Mercredi, de l'autre côté de la Loire

Ce jour là, j'attends que la mer décompte les années et remonte jusqu'au centre de la spirale grise, pour me délivrer d'une tension.
Oui, chaque jour, je m'approche de cette fin, chaque jour, l'âge s'impose et m'apprend la règle du jeu. L'effacement de la surface de la terre me semble inéluctable et ce n'est plus dramatique.

Dimanche, revenu en Bretagne

Il y a des jours où tu peux offrir ce que tu veux, le meilleur de toi en land art et en face, il n'y a jamais de réponse. Le cœur s'use. Le monde est parfois comme ça, indifférent et lointain...mais il reste le monde sensible à la gratuité du don. Je pense à la nature qui elle, ne calcule jamais.

Un autre jour.

Ma mémoire amnésique s'enroule en spirale, dans le sable mouillé, autour d'un trou d'oubli. Machinalement, je la trace sur l'estran, entre deux marées, pour rendre hommage à l'inconnu du dessous. L'interface crisse sous mon talon, mon corps bandé comme une arbalète, accepte un effort douloureux. Le monde du dessous possède les clés de l'irrationnel. J'en porte le double. Demain je reviendrai au-dessus du vide.
Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blospot.com/

" Grande spirale de Pellwell " 2009 pour Suzanne , Théo, Moïse.
Loire Atlantique

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.