La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 24 juin 2009




"Les guetteurs du bief".

Pour Emmanuel Prunevieille, guetteur de l'aube..

"à cet endroit , le fleuve est détourné par un bief, à droite du déversoir, afin de desservir le moulin à eau, situé en aval. L'hiver, ses eaux gonflées par les pluies, rendent le lieu impraticable.Mais chaque été, j'y retourne, lorsque le niveau baisse, pour élever de petits cairns dont la mission est de surveiller le fleuve. Il y a 7 ans, je participais, ici, au tournage d'une scène * sur le land art et j'avais dédié mon travail à Ana Mendieta. Cette fois, encore, il s'agissait de cairns élevés dans le fleuve que j'avais entouré d'une pluie de pétales de coquelicots, emmenés par le courant et se perdant à l'horizon. Je symbolisais ainsi, les menstrues d'une femme qui la rattachaient à la Terre-Mère, avec l'aide du fleuve. Mendiéta, grande prêtresse du land-art latino-américain des années 70 continue de m'inspirer grand respect et sa fin tragique, m'attriste. Chacun de mes voyages, aux portes de la Suisse Normande, réveille en moi, son souvenir".

Roger Dautais
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

* le film accompagne le livre Fol'Art aux Editions Syllepse Paris.

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.