La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 20 février 2019

Semis d'été  :  pour Karen Raccah


Être philosophe ne consiste pas simplement à avoir de subtiles pensées, ni même à fonder une école, mais à chérir la sagesse pour mener une vie conforme à ses préceptes, une vie de simplicité, d'indépendance, de magnanimité et de confiance.
Henry David Thoreau
Walden  ou la vie dans les bois
L'imaginaire
Gallimard

C'est sans doute pour toutes ces raisons que j'ai choisi de vivre libre, dans un art du peu, comblant toutes mes attentes dans ce domaine, sans dépendance. Ce n'est pas sans risques. Il faut un certain courage, une certaine lucidité pour être un artiste non soumis aux lois du marché.
Peut-être que cet engagement, face à une planète trop peuplée de cupides peureux , qui la détruisent chaque jour par intérêt, sert à éveiller quelques consciences.
Si j'en suis arrivé là, à la fin de compte, je n'aurai pas totalement gâché ma vie.
Roger Dautais
Notes de land art pour la Route 77

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" Semis d'été" pour Karen Raccah

Cairon - Normandie

8 commentaires:

  1. un chemin comme une voie lactée de planètes blanches
    ce sont les fleurs de lin qui ont pris le bleu du ciel
    je trouve cette création très belle
    je t'embrasse Roger

    RépondreSupprimer
  2. Marty,
    Merci, douce amie. Je reconnais-là, mon amie, toute ta sensibilité de femme et d'artiste. C'est bien la base d'une humanité épanouie et c'est bien pour cela que je t'aime.
    En toute amitié,
    Je t'embrasse.
    Roger

    RépondreSupprimer
  3. Si l'on tend l'oreille, l'on entend le murmure de la Beauté... ta composition le dit.
    Etre artiste c'est peut-être cela : tendre l'oreille

    Etre Philosophe c'est "chérir la sagesse" je suis d'accord avec toi
    et lui aussi le savait parfaitement : https://www.youtube.com/watch?v=voquPzwt9UA il est ma référence

    RépondreSupprimer
  4. Comme un chemin de lumière dans la fluidité des tiges de lin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie,
      Manque ici, chère marie, la sensualité des vagues crées sur ce champ de lin, caressé par le vent. Sublime.
      Je 'embrasse fort.
      Roger

      Supprimer
  5. Merveilleuse création avec ces boules toutes simples encore et la légèreté des tiges de lin, et le bleu subtil de leurs fleurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle. Merci chère Sophie. La simplicité de la nature est évidente. C'est nous qui la rendons complexe avec notre regard, nos intentions. J'essaie de toujours revenir à l'essence des choses.
      Je t'embrasse.
      Roger

      Supprimer
  6. Le vent est là qui soufflera toujours ses notes d'espoir aux voyageurs qui s'embarquent sur ses ailes

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.