La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 6 mai 2019

Grand soir : à Pascale Delagne


Délire-moi  : pour Coline Malice

Chanson  blanche  :  pour Éveline Galet



Au restaurant, chaque désir s'additionne.
Gaëtan Faucer


BARADOZ

Table n° 1
 Tsaddé
Je me dois de faire remonter le rêve qui vit en moi,  jusqu'à la surface.Mes nuits sont de  morphine.
Apprendre  à vivre avec soi demande  une attention continue.

Table n° 2
Daleth
Le temps du silence blanc est revenu,cyclique,  morphinique. Nécessaire, il s'est imposé .Il  a fini  par chasser ma fébrilité. Les mots s’intériorisent, s 'assemblent  pour  plus tard,  ou  pour jamais, de la  même façon.

Table  n°3
Mem
Je me revois très bien, ce dimanche de décembre,  où je voyageais avec  mes étoiles de David. Je les ac vais perchées, très haut, dans le châtaigniers, à cause des  loups, revenus.. La semaine siuivante,  il s'était mis à neiger sur ma peine.

Table n° 4
Tav
Parfois, ça sent le  naufrage, au beau milieu de cette société de consommation. Le naufrage définitif, l'over dose, tu vois,  ni corps, ni biens  à récupérer en  mer. C'est un mauvais rêve, mais le le fais. Et  puis, au réveil, le goût de la vie reprend le dessus.

Table n° 5
Samekh
Réservée.

Table n°6
Noun
J'ai connu le désert et sa  longue traversée, ses Paradis artificiels.. J'y suis, de nouveau et seul. Les hurlements nés de ces  longs voyages, se  pratiquent en  loup solitaire. Je n'ai pas d'autre solution que de survivre et je le fais. Il  n'y a rien  à comprendre.

Table n° 7
Shin
Il  me faut vivre une part de vrai silence blanc,  puis une autre part de  vraie solitude, pour  oublier ce que je connais. Non, mes cairns ne sont pas des tas de cailloux. Ils me  mènent au rêve,  à la sérénité. Après, je peux les  offrir à l'immensité, les  oublier  pour faire  place aux autres.

Absurde,  la course avec le  temps. Au final,  il raflera la mise.

Roger Dautais
Grand Garage blanc
coutures et cicatrices. Avril 19

Hôpital de Rennes-Ponchaillou,
service de chirurgie cardiaque

Hôpital  de Vannes
Service de  cardiologie

 ***

Trouvé sur  un blog

.../Roger Dautais est surtout connu pour son œuvre de Land Art, discipline à laquelle il se consacre depuis 1997. Que ce soit, dans le sud du Maroc (Agadir, Tafraout, le moyen Atlas) ou dans le sud de la Tunisie (Djerba, Matmata, Douz, Médenine),jusqu'aux rives du Nil,  où  il s'approche du Soudan , il aime à croiser les cultures, créer des installations éphémères « in-situ  », hommage rendu aux berbères rencontrés pour les remercier de leur accueil et de leur sens de l’hospitalité. Ces parenthèses de création vécues à l’étranger, il reprend la route en France et sillonne inlassablement, plages, grèves, berges de fleuves et rivières, campagne et carrières pour créer sans cesse, installer, poser sa marque, écrire à même le sol, dans cette nature qu’il aime tant, l’histoire de sa vie d’artiste. Rêveur impénitent depuis son enfance à laquelle il est resté fidèle. L’art et la création auront pris une place majeure dans sa vie. Et la résistance à l'extrême-droite. 

C'est  à peu près ça, mais  il y a a eu tant d'autres choses.
 Merci quand  même.

11 commentaires:

  1. Hommage à ces trois femmes, chanteuse de talent, comme je les aime.

    Evelyne Galet https://www.youtube.com/watch?v=_ObuBA2reRY

    Pascale Delagnes https://www.youtube.com/watch?v=1UW5sEAtw7A

    Coline Malice https://www.youtube.com/watch?v=uNsY-WRLZIU

    RépondreSupprimer
  2. J'aime cette spirale dans la neige
    sa douce lumière froide et son silence
    une chanson douce et blanche.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  3. mémoire de silence
    Merci Maria. Toi qui t'exprimes dans ce désert blanc. Oui, la neige chante sous le pied qui la trace. Je mesure encore le décalage qu'il y a , aujourd'hui, à continuer ce chemin de land art, dans une société indifférente, égoïste et cupide. Il m'appartient de continuer coûte que coûte au travers de ce monde si mal barré. La marge me va bien.
    Je t'embrasse,
    Maria.

    RépondreSupprimer
  4. gracias por tu visita y comentarios en mi blog, me han servido para descubrir el tuyo.
    es un placer ver tus imágenes en las que muestras todo el arte terrestre.
    Un abrazo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isabel
      Merci Isabel
      Je regarde beaucoup les blogs consacrés à l'art et notamment à la photo. Si j'y trouve de l’émotion, de la qualité de cœur, alors, je laisse un petit mot pour d saluer l'auteur.Bienvenue dans le monde du Land Art.
      Je t'embrasse.
      Roger

      Supprimer
  5. Il y a tant de gens dans la marge Roger, tant qu'il n'y en aura qu'un...
    Pensées vers toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse.
      La marge, N'est pas naturelle. Elle est fabriquée par ceux qui utilisent le terrain, ceux qui possèdent les richesses et ne veulent pas être dérangés et surtout, rien partager.La marge est les politiques.
      Tu vois, par exemple, moi qui vis plutôt en marge, par choix, je te dirais, que sous un régimes fasciste, ce qui pourrait bien arriver un jour, en France,, je trouve plutôt honorable d'être en marge.
      Je t'embrasse.
      Roger

      Supprimer
  6. Les mots aiment danser sur les pages au fil des émotions, il faut les laisser faire leur farandole

    "Les mots qui vont surgir ici savent de nous des choses que nous ignorons." René Char

    RépondreSupprimer
  7. Marie.
    Merci, Marie.Je parlais écriture ce matin, soulignant le fais que les mots proposés,se nourrissaient de notre pensée, mais aussi de notre inconscient et c'est une énorme chose. Je ne parle pas des écrits scientifiques, rigoureux,secs comme un coup de trique mais de elle qui s'appuie sur l’émotion, le lâcher-prise, le cœur, l'amour. Je n'ai pas eu la chance de faire de longues études, et tout enfant battu et longuement maltraité, connait ce chemin.
    Je me suis rattrapé plus tard, comme autodidacte et curieux de tout. Bien évidemment, vu de l’Éducation Nationale, je ne suis rien, mais cela ne me dérange pas. Un jour un prof de lettre qui ponds des livres comme une poule de concours agricole, me disait : toi, tu ne feras jamais de lives.
    Ce n'est pas mon but, si j'écris,c'est d'abord par besoin, puis pour le partage avec le lecteur. Pourtant, j'ai fait des livres d'artiste,des livres pour enfant, avec de tirages plus qu'honorables,publié ds nouvelles,réalisé des documentaires. Sans parler de mon blog qui vogue vers les 500000 lecteurs. je lui souhaite d'en avoir autant.
    C'est bien d'être prof. Il en faut, pour nos enfants, mais pourquoi, abaisser, humilier celui qui ne fait pas partie du club ? Je parlais de marge avec Thérèse. Combien de profs de son espèce ont poussé des élèves dans la marge, pour ne pas avoir compris ce qu'était l'humanité. Non, la terre n'est pas faite que pour élever des élites et s'asseoir sur le reste. Nous avons tous droit de vivre dignement, et c'est loin d'être le cas. Personnellement, je cultive depuis très longtemps l'esprit de résistance.
    Pardonne-moi, douce Marie, mais j'avais tout ça sur le cœur. Je sais que le tien est grand et tu sais combien j'aime ton écriture.
    René Char a été le déclencheur de ce billet d'humeur. Il faut croire que ma santé revient.
    Je t'embrasse très fort.
    Roger

    RépondreSupprimer
  8. "Y'a des mots interdits qu'on cache
    qu'on ligote
    Mais d'autres sont éteints
    juste par notre faute
    ensevelis moisis
    recouverts de poussière
    C'est à toi
    de leur faire découvrir
    la Lumière "...extrait de l'enfant Porte"....Spectacle créé avec des élèves en 2013 voir le lien: https://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.com/p/spectacle-lenfant-porte.html

    RépondreSupprimer
  9. Un bel hommage à ces trois femmes.
    Première fois que je vois une spirale blanche... ♥
    Ça change des bonhommes de neige ! ;)

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.