La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

vendredi 29 mars 2019

Exil :  pour Inga Wegner


 à Marie-Josée-Christien
en toute amitié.

Déjà
Je suis passé
de l'autre côté
Et je continue
De vivre en noir et blanc.
Roger Dautais

Hôpital de Vannes 2019


La vie devant soi, pas seulement...

Lorsque la vie se résume à un long exil, avec devant soi, une route interminable, faut-il se mettre dans la meute des loups et se mettre à traquer tout ce qui est" étranger ", ou bien, faut-il essayer de comprendre, ouvrir son cœur, aider. Je n'ai jamais hésité. Jamais fait parti des meutes assoiffées de sang.
Le land art m'a permis d'évoluer dans ce sens. L'humanité m' appris, jour après jour, ce que j'essaie de traduire par mon art. J'ai beaucoup milité pour que cesse le scandale de Lampedusa, et mes hommes de pierres,se sont levés dans bien des pays, pour ce faire.
Sans amour, cela n'aurait eu aucun sens, d’aller à la rencontre des longues peines en Centrale, d'aider les sans papiers, les sans domicile fixe Je ne serais jamais devenu art-thérapeute, ni aidé ces oiseaux perdus dans le brouillard,si perchés, si poétiques et que l'on nomme , bien trop facilement " des Alzheimer ".
Il convenait , avant tout de les aimer, de les protéger de la vindicte populaire, qui criait " trop cher " Inutiles bouches à nourrir ".
Le monde est violent, comme la nature, et si, on ne les aime pas, ces deux là, on devient violent à son tour.
La non-violence me va.
Mais alors, comment constituer un monde différent de celui qui nous est présenté comme exemplaire?
Tout jeune, tout beau, cupide, prompt à l'entassement compulsif des richesse et des plaisirs immédiats, jusqu'à l'avoir politique, au-delà de la raison?
Seule, l'expérience du vivant, de l’engagement personnel, jusqu'à l'usure, m'a permis de m'opposer singulièrement à cet "impossible " à vivre, proposé par une société qui vit au galop, où la masse a a toujours raison

La beauté du geste, le don de la forme face à l’immensité océane, la sublimation de l’amour dans un cairn érigé, l'adieu au mourant, exprimé dans une spirale, voilà ce qui résume à peu près, ma longue et chancelante vie d'homme engagé et de land-artiste.

Et je vais devoir m'en priver, abandonnant mon cœur malade aux mains expertes d'une chirurgienne, le temps d'une longue apnée de l'esprit, pendant que mon corps en travaux, flottera, sur les eaux tumultueuses de l'Achéron.
La fin de mon histoire restera à écrire.

Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" Exil " pour Inga Wegner
Bretagne Sud


*


pour Erin

Soir de lassitude
La nuit entre
Dans la maison
Aucun volet
Aucune raison
Elle entre.

Roger Dautais
Hôpital de Vannes 2019

5 commentaires:

  1. non-violence suits me, as well))

    yesterday on a drive to the island i am from, reading poetry on a mountaintop while big blades turned in the wind to give the villages power, a group of starlings forgot about us and swooped around our car to peck about in the ditches. what a treat, to be forgotten by birds!

    roger, later we drove and listened to a recording of Patrick Lane (a Canadian poet who recently passed away) giving a convocation address in 2013. how much do you understand of spoken english? if you might understand, it is an incredible address, that on the one hand wounds so deeply, but on the other gives hope. you can listen here if you'd like to. as we listened, my husband and i held hands and wept. and then after stopped at a small bakery to buy bread. https://www.cbc.ca/radio/thesundayedition/the-sunday-edition-for-march-10-2019-1.5048324/remembering-patrick-lane-and-his-incredible-convocation-address-1.5049161

    love))

    RépondreSupprimer
  2. Mes souhaits t'accompagnent
    Hier j'ai marché le long du Sal du Port de Plougoumelen à son passage sous la 4 voies
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  3. Mes souhaits t'accompagnent
    Hier j'ai marché le long du Sal du port de Plougoumelen jusqu'à son passage sous la 4 voies
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Cette famille nombreuse en exil me touche, les parents portant dans leurs bras les plus jeunes, et les ainés prenant en charge leurs cadets.
    Oui, cela me touche viscéralement ... merci pour tout ce que tu donnes et partages.

    Une pensée douce et bonne pour toi Roger, de coeur à coeur.
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  5. Bon courage!
    Que les fleurs du printemps et le chant des oiseaux
    T'accompagnent
    Que les murmurent de l'océean te donnent du courage...
    car
    "La mer sans arrêt roule ses galets" et t'attendra

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.