La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 27 janvier 2014

Mémoires cardinales  :  Pour Yves Jégou
Cap  à l'Ouest  : Pour Jacques Thomassaint
Sereine solitude : pour Claude Pélieu
Remember : pour Erin
Breizh : Pour Guy Allix
Le cercle ami : Pour Isabelle Jacoby
Le chant du Loc'h :  pour Sasa Saastamoinen

Le manège  à souvenirs : Pour Virginie Gayot

Le voyage  à quatre : pour Pierre Boyer
Éloge de la paresse : pour Camino roque
Trois fois rien : pour Marie-Josée Christien
Transfusion  lente : pour Tossan
Insolence : Pour Leeloo


à Marie-Claude


Terre sacrée 


Un  jour, je prends la route avec le sentiment d'en voir la fin.Désillusion passagère due  à mon état de santé. Espérer,  pour moi, consiste  à marcher, avancer malgré tout, comme si l'éternité était contenue toute entière dans chacun de  mes pas.
 J'ai adopté le rythme qu'il faut et accepté le travail du temps sur tout ce qui existe.
Je suis parti  pour vivre parmi tout ce qui existe et que personne ne voit, personne ne nomme, ce tout qui  nous accepte tels que nous sommes. Il faut faire de la place au rêve si l'on veut le voir advenir.Louis Calaferte, Youenn Gwernig et quelques autres ont su me montrer le chemin Il faut oublier, tout ce qui  pèse, tout ce qui encombre inutilement. Je veux m'ouvrir  à la seule éventualité possible : avancer, expérimenter ma vie et faire reculer le mot fin. Une belle utopie.
 La route défile, Kerléano, Toul-er-Hah, Mi-Voix, Kergroix, Gourvanzeur, Je prends  à droite,  longe les alignements de Kerlescan. La route est étroite, sinueuse. Il faut bien tenir sa droite. Dès les premiers  menhirs de Kermario, commune de Carnac, se découvre sur la gauche,  un  bel étang. Je  m'y arrête,  pour   parcourir et explorer ses rives.
 Sac au dos, je commence par la  rive Ouest. Les ondées alternent aux éclaircies.Je marche  à peine depuis  un quart d'heure que je suis déjà trempé. Je suis attiré par cette étendue d'eau. Au  bord de la rive, la macération des feuilles  mortes tombées  à  l'eau, leur donne une seconde vie. Mon regard est capté par leur couleur brune, jaune-orangé et cela suffit  à  m’arrêter. Je pose mon sac.Un  lieu idéal  pour travailler.
Mon  idée est de faire le tour complet de  l'étang et d'y créer quelques installations éphémères. Je progresserai dans le sens inverse des aiguilles d'une  montre pour rejoindre le Nord de la  pièce d'eau.
Je  monte un  premier cairn, sous la  pluie et je  pose  à ses  pieds,  une orange. Je pense aussitôt :  hommage  posthume  à Alain Jegou. C'est la répétition d'un geste réalisé en Ria d'Auray, peu de temps après sa  mort.
Je dois  maintenant  prendre  un certain rythme qui me permet d'enchaîner mes installations et leur donner une unité de temps et de  lieu. C'est un seul et  même geste, qualifié ici de  poème gestuel.
Près d'un genêt aux fleurs  à peine écloses et qui cherchent le printemps, j'installe  un nid dont le seul  œuf sera  une mandarine. Pourquoi ces fruits? Parce qu'elle me les a offerts en quittant la maison et qu'ils sont du voyage. Dans mes mains suivront un second cairn, pour Jacques Thomassaint, puis sur  un  muret, le chant des cupules, puis une halte assez  longue pour admirer un cormoran en  pleine  pêche. Fabuleux.
Je n'ai pas vu le temps passer comme d'habitude et lorsque je reprends  la marche, c'est déjà le moment  où la lumière cesse de  mordre le  jour  pour faire  place  à  l'ombre. S'installent devant mes yeux, le miroir de  l'entre-deux  mondes.
Les  oiseaux se sont tus. La pluie reprend, douce, fine, froide. Les pierres sont extrêmement lourdes. Il faut poser  juste, ne pas s'y reprendre  à deux fois. Ce cairn s'affirme, a du caractère et se rebelle face  à l'ordre établi. Nous sommes frères. Il fait face au cairn d'Alain Jégou et je pense tout naturellement : ce sera un hommage  à Claude Pélieu.
C'est comme ça, tu as des personnes, plus tu t'imagines qu'elles sont mortes,  plus leur présence s'intensifie.
Je pense  à Lu qui n'oublie pas.
Ici, nous sommes en Terre Sacrée, à  mi-chemin entre les menhirs de Kermario, soldats  pétrifiés ,porteurs de mystères et le tumulus de Kermadio avec sa kyrielle d'âmes en peine. Autant dire que le magnétisme est d'une forte intensité et la légende authentifiée. Que deviendra-t-il ce cairn ? Il sera, capteur magnétique, trait d'union de  l'entre-deux mondes, gnomon,  ombre portée  parmi les ombres,  poème de  pierres. S'entendra-t-il avec le grand cormoran des  lieux. Lui accordera-t-on un regard pour peu qu'en  plein hiver, un marcheur s'écartant du chemin balisé, vienne se  perdre  par ici?
Je lui ai donné vie. J'ai tracé son destin et celui-ci  m'échappe déjà. Inexorablement, il terminera  l'aventure dans les eaux  profondes de l'étang. Mais, n'est-ce pas  mieux ainsi que d'échapper à toutes mes suggestions acrobatiques pour retrouver la paix des eaux du lieu ?
Je ne sais pas, je ne sais  plus, mais il faut surtout, ne rien  posséder qui alourdirait ma progression. Le beau souvenir des heures laborieuses qui ne produisent qu'un déplacement de vent sur la  planète, doit me suffire. Et cette question  permanente qui trotte dans ma tête et me fait reprendre la route : suis-je arrivé au terme  ou dois-je encore avancer  un  peu. Petite musique suffisante pour me servir de réponse, au  moins  provisoirement.





Caillante d’espoirs
Et piètre devenir
En souffrance
Qu’est-ce qu’une vie
Sinon gagner du temps
Juste un soupçon de temps
Comme on souffle sur ses doigts
Pour les garder du froid
Quérir un peu de chaleur
Pour se préserver du pire
Et poursuivre vaille que vaille
L’ineffable combat

Alain Jegou
 "Une meurtrière dans l'éternité "
 

82 commentaires:

  1. me coulerait bien à la suite de l'éloge de la paresse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte Celerier,
      Merci Brigitte, pour cette visite. En regardant bien, il y a encore de la place pour la sieste.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  2. Cher ROGER', J'AIME LA Légère COLORATION HUMORISTIQUE DU JOUR , une lente transfusion de sympathie à ton cercle d'amis paresseux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      Merci Manouche. Je ne sais pas si je suis l'exemple à suivre en ces temps où tout le monde se doit d'être tout le temps au taquet. Et puis j'aime bien que l'on cherche sous l'épaisseur des mots comme aurait dit Félix Leclerc. C'est aussi un jeu pour moi que de mettre des titres sur mes installations. Ce n'est jamais le fruit du hasard, pas plus en ce qui concerne les dédicaces.
      Je te souhaite une très bonne journée et je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  3. Marvelous photos and amazing ARTWORK. I love your installations.
    Best regards, Synnöve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seraphina's Phantasic
      Merci Synnöve, pour tes mots d'encouragement et à très bientôt sur ton blog.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. This is incredibly beautiful! Vraiment un grand plaisir pour les yeux!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rossichka
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Belle journée à toi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  5. gagner du temps , ce temps qui nous gagne, ce temps à qui tu fais des offrandes comme un rituel sacré, comme pour l'aprivoiser, et aussi le mettre à distance pour mieux franchir le tapis rouge qu'il nous déploie à ses heures généreuses , ou qu'il nous retire au gré de ces humeurs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. martine Béard
      La camarde qui nous a tous déjà épinglés sur son carnet de commande, est une madrée. Il faut bien faire avec, quitte à en jouer.C'est toujours ça de gagné pour le moral, même si on connait tous la fin de l'histoire, sans les modalités, bien sûr.
      Belle journée Martine et merci pour ton passage, ci.
      En toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  6. Wonderful series.
    I especially like the 3rd image, with the water's reflection.
    You succeed with impossible balances.
    So nice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal
      Merci Rick. Oui en efet, à l'instant de prendre cette photo, juste avant de basculer derrière l'horizon, le soleil me fit cadeau d'une exceptionnelle lumière. D'où ce bel effet miroir.
      Belle journée et à bientôt sur ton blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  7. Chaque visite est un bonheur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri

      Les petits bonheurs sont nécessaires dans notre vie. Merci de ta vite et belle journée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup toutes ces touches de couleurs chaudes, une fin d'hiver en perspective, peut-être ?
    Je t'embrasse, Roger, très bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma
      Merci. Il faut vivre chaque saison jusqu'au bout. L'hiver, comme nous, change tous les jours d'aspect.
      Je te souhaite une belle semaine, devant tes toiles, pourquoi pas.

      Je t’embrasse.

      Roger

      Supprimer
  9. Calma e senso di sereno abbandono è la sensazione che provo ogni volta che vedo un tuo post.
    Buona serata
    Francesca
    P.S. peccato che ci sia la verifica del captcha che nel postare un commento mi fa diventare matta.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Francesca
      Ton message et ton intention sont bien passés, même si la technique du logiciel de traduction n'est pas parfaite et je t'en remercie.
      Je te souhaite une très belle semaine.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. J'aime beaucoup ces créations que tu déposes au fil de tes pas en hommage à tes amis... Je les aime toutes, mais ce soir le chant du Loch me parle tout particulièrement, et puis l'insolence...
    Et avance encore un peu s'il te plait, c'est un tel plaisir de te suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle
      Je te remercie de tes encouragements. J'ai bien l'intention de continuer la pratique du land art m^me si en ce moment, je suis totalement arrêté pour raison de santé. Jusque là, après chaque arrêt, je suis toujours reparti. J'ai donc espoir.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  11. Douces anticipations du printemps avec ces couleurs chaudes et et ce " nid dont le seul œuf sera une mandarine", ce don qui" fait partie du voyage"...
    Ces notations développent toutes avec beaucoup de profondeur et de sérénité la phrase :" J'ai adopté le rythme qu'il faut et accepté le travail du temps sur tout ce qui existe".
    La réflexion sur la présence en nous des morts me touche beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss_Yves
      Merci pour ton très beau commentaire.Ma démarche n'est pas une résignation mais plutôt un pas vers la sagesse, celle que l'on trouve par exemple décrite chez Christian Bobin ou Frédéric Lenoir. Difficile de faire autrement si je v eux progresser positivement. Ce que j'écris est vécu, ressenti comme tel même si cela peut choquer quelqu'un, je suis là pour témoigner d'une façon de vivre, la mienne, non pour donner un exemple, tu l'a très bien compris et cela ce sent dans ta dernière phrase.
      Belle journée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  12. Olá Roger.
    É sempre maravilhoso apreciar sua arte, eu me encanto a cada post.
    E através do texto você faz com que nos sentimos totalmente envolvidos no processo de criação.
    Desejo-lhe muitas inspirações e obrigada por compartilhar conosco.
    Beijos
    Joelma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Atelier Tribo de Juda

      Merci Joelma.
      Ta présence m'est précieuse, tu le sais pourquoi. On ne peut s'habituer à recevoir tant de témoignage d'affection et d'amitié, et, je pense que ce lien qui m'unit avec tous les lecteurs, avec tout, est fait de cette humanité même qui manque parfois, cruellement dans notre monde tous les jours.
      A très bientôt chez toi, Joelma.

      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  13. praise of laziness causes me to chuckle.

    and the bowl. so simple, the bowl, and yet the best for me, the opportunity to gather together. and remember, this too is a bowl, a gathering.

    roger, your work ... i touch your knee. your work and your time in this embodiment... i am very grateful.

    xo
    erin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. erin
      Merci pour ton commentaire . Je retiendrai le mot " simple" parce que c'est à quoi je tends, retourner aux fondamentaux et exprimer ma propre émotion avec des choses simples au coeur de la Nature.
      Je te dis à bientôt sur ton blog et je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  14. On te sent plus triste aujourd'hui, plus inquiet... Mais pas moins passionné, pas moins inspiré. Le "cairn" dédié au poète Yves Jégou parle de lui-même... Les mandarines sont les notes chantantes de ces "tableaux" d'hiver,. J'aime beaucoup "Remember", un nid comme une renaissance...
    Merci Roger pour ce sublime partage.
    Belle semaine, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathanaëlle
      Merci pour ton commentaire. Triste ? non, mais si la couleur rattrape tout, alors tant mieux?
      Belle soirée.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  15. la paresse de continuer sur la même voie, avec autant de ... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. camino roque
      Les paresseux sont souvent des gens très occupés, mais à autre chose et puis, une note d'humour de temps en temps, ça ne fait pas de mal.
      Merci pour ta visite et ton commentaire.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  16. Je pense au fil d'Ariane... d'une création à l'autre, petites perles rouges. Beau travail!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine
      Merci pour ton commentaire. Oui, c'est un peu ça. Une sorte de continuité inventive, dans la mesure du possible. Cela n'empêche pas un questionnement perpétuel, parfois source de tension. Tout s'arrange pendant la pratique. Je fonctionne comme ça.
      Belle soirée.

      Roger

      Supprimer
  17. Aujourd'hui j'aime beaucoup ton" manège à souvenirs"mais tout le reste de ton travail est beau et me procure un grand bonheur . Rgarder et admirer simplement .
    Belle journée et bonne continuation sur ton chemin.
    Ne t'arrête pas, du moins pas encore ,,je sais c'est très égoïste ce que je t'écris !!!
    Je t'embrasse amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte
      Merci à toi. Ces baies ont été très difficiles à poser et beaucoup sont tombées à l'eau ! Dans cette série, il y avait plusieurs manèges de cette sorte le long de la rivière.
      Je te souhaite une très belle journée.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  18. Je comprends vos émotions comme vous voyagez ces routes avec la curiosité d'un enfant et la sensibilité de la peau et les yeux.

    Avec des performances modifient pas votre environnement, mais vous font un hommage. embellir et lui donner une chance de se montrer aux yeux à moins que vous les voyez.

    Toutes les œuvres de cette série, j'ai beaucoup aimé. Détails de mandarine sur le nid, que de renaître dans le lagon.

    J'espère que la santé va vous permettre de continuer ces voyages pour votre plaisir et le nôtre.

    Un baiser

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tesa Medina
      Merci pour ce très long commentaire qui me touche bien évidemment. Oui, moi aussi, j'espère que ma santé me permettra de continuer encore pendant quelques années.
      Il faut vivre chaque instant intensément au moment de la création et cela prend beaucoup d'énergie.
      Belle soirée Tesa.

      Je vous embrasse

      Roger

      Supprimer
  19. Votre lieu de tranquillité et de paix. C'est bon de venir ici.
    Amicalement.

    cecilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oceano Azul Sonhos
      Si heureux de vous retrouver ici avec votre âme de poète. Belle soirée à vous et saluez bien mes amis Portugais que j'aime tant.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  20. Es ist jedes Mal ein großer Genuss, deine so bezaubernden und dabei so vergänglichen Werke zu bewundern. Sie sind ungemein inspirierend und sehr poetisch!

    Je t'embrasse
    Belle journée à toi, Roger.

    isabella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. veredit Isabella Kramer
      Merci pour tes mots d'encouragement, Isabelella.
      Belle soirée en amitié.

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  21. Touzeil a écrit cet haiku:

    Le soir les menhirs
    se racontent des histoires
    à dormir debout

    Je pense à ces trois lignes à chaque fois que j'admire tes élévations de pierres...

    Porte-toi bien. La vie est belle et les cailloux sont en fleurs grâce à toi!
    Bises et pensées d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epamine
      Merci pour ce Haïku transmis et merci à l'ami Touzeil. Il y a du vrai dans ces vers.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Quelques problèmes pour poster un commentaire.
    Je voulais juste te dire Roger que tes créations sont fantastiques !!!
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité,
      Malgré tes problèmes, ton message est bien arrivé du Canada et je t'en remercie.
      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  23. Que preciosa entrada encuentro en mi visita…y tus letras resuenan en mi cabeza y también me digo que… nosotros somos aves de paso que distraemos al tiempo, con guiños, para alargar la vida. Querido amigo vengo a decirte que dejo mi despedida en mi último post, me alejo de los blogs por tiempo indefinido, pero, a todos los amigos que han dispensado su valioso tiempo, en leer mis poemas…los embarcaré en ese magnífico "le manège à souvenirs" para que siempre naveguen en mi mente y corazón. Te felicito por compartir este hermoso trabajo, por tu constancia y amor a este Camino de los grandes jardines. Te admiro mucho…adelante amigo!!!
    Besos y abrazos efusivos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceciély
      Nous éloigner des blogs sera notre destin futur, pour tous car on ne peut imaginer une éternité dans ce système, fort sympathique mais chronophage.
      La vie ailleurs est bien évidemment possible et ce que vous avez rêvé de faire, je vous le souhaite vous apportant sérénité paix et bonheur à partager avec vos proches puisque telle est votre philosophie de vie. Ce parcours commun réalisé avec vous en toute amitié, en aura marqué plus d'un et je vous en remercie.
      Je vous embrasse bien fort.
      Bonne chance à vous, Ceciély.
      Avec mon amitié.

      Roger

      Supprimer
  24. Bonjour Roger,,
    Il me faut venir, puis revenir et encore revenir...
    Il me faut apprivoiser tes mots, m'arrêter. Y trouver des sens qui sont miens et que tu énonces si bien.
    J'ai à voir, à revoir. Il faut du temps pour tout sentir. Il faut prendre le temps avec toi de soulever chaque pierre.
    Et sous les pierres se cachent tant d'émotions. Les tiennes, les nôtres si nous prenons le temps de laisser venir.
    Tes compositions sont poésies. Il fait bon chez toi malgré la pluie. La sensibilité déborde et c'est bon.
    Merci de ta dédicace. Je la vois comme un fil d'Ariane qui traverse le labyrinthe... en plein coeur... Cela me convient.
    Etre au coeur de tout le plus possible... là où tu es toujours dans tes créations... et dans les êtres qui t'environnent...
    Je te souhaite d'aller bien.
    Prends soin de toi.
    A bientôt ami Roger.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo
      Merci Leeloo. Tu sais, je montre sans doute beaucoup de photos mais c'est pour diversifier la présentation. Pourtant cela ne représente pas beaucoup en pourcentage du travail exécuté sur le terrain, qui montré en totalité, rebuterait le lecteur. On décroche vite d'un blog quand il y a de trop. Très peu de gens s'expriment également.Par exemple ce mois c-i, presque 4700 personnes seront passées sur Le Chemin des Grands Jardins. Imagine autant de commentaires. Cela n'empêche pas qu'un véritable courant de sympathie et d’amitié, s'est installé dans ces échanges , je pense que c'est bien grâce à vous que j'ai tenu ce blog jusqu'ici. Si j'étais un joueur de cartes, je pense que cela ne poserait pas autant de problèmes, mais pour un cardiaque, mener la vie que je mène, est limite. Cela durera le temps que je pourrai, et je ne prends aucun engagement.
      Merci encore pour tes commentaires si chaleureux.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  25. Ihania pieniä taideteoksia. Ja niissä on myös hieman huumoria mukana.
    Hyvää tammikuun loppua.
    Ystävyydellä
    orvokki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki,
      Merci. Tu me connais bien pour ainsi souligner cet humour qui se cache dans mes travaux. Cela me fait très plaisir.
      Belle soirée à toi.

      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. The light is very radiant in this series. I like especially the one with the golden leaves and the one after it, which I just noticed, is dedicated to me!!! Thank you, Roger, they shine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sasa Saastamoinen
      Merci pour tes encouragements. J'aimerai bien partager un peu avec toi,mes visites car je trouve que ton blog et ton talent mériteraient d'^tre mieux connus.
      Belle soirée.

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  27. Superbe association des courbes et des lignes, des pierres et des végétaux, des couleurs vives et éteintes... J'ai un gros faible pour l'éloge de la paresse....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cergie
      Merci pour ce très beau compliment.
      Belle soirée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  28. Belles photos Roger .. Bisous et salutations ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella
      Merci pour ta visite, Ana et très belle soirée.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  29. Bonjour Roger, c'est très beau, avec des touches chaudes qui donnent un côté joyeux à ton oeuvre :)

    Je t'embrasse bien amicalement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nadezda
      Merci à toi pour tous ces mots d'encouragement.
      Je te souhaite une très belle soirée et je t'embrasse aussi.

      Roger

      Supprimer
  30. Hi Roger, this time some of your creatinon remind me about Mandalas!!!
    and this always leads me to a calming, serene, peaceful thought. thanks!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roberto M.
      Merci Roberto. Très heureux de lire tout ce que t'inspire mon travail. Toujours surprenant de le découvrir.
      Belle soirée.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  31. just fabulous creations, once again, roger. true, natural art by a kind heart.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl
      Merci pour ton passage, ici et belle fin de soirée.
      A très bientôt chez toi.
      Amitiés

      Roger

      Supprimer
  32. Quel travail est le votre ....
    les mots sont dérisoires pour dire sa force et sa beauté
    comme j'aimerais être un de ces voyageurs sur cette pirogue végétale
    vos petits fruits rouges me ravissent toujours
    ce nid de brindilles recevant clémentine est un amour
    le cercle ami un puits de lumière, les touches de rouille, cette amitié qui dure toujours
    et tout le reste si simple et si travaillé,organisé, si bellement pensé
    il y en a cinq que je ne vois pas
    mais l'essentiel est là,dans cette grande ferveur...
    merci du fond du coeur
    pour tout ce que vous nous offrez au fil des pages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mémoire du silence.
      Merci pour ce très beau commentaire. En fait, ce n'est pas 4 ans qu'il vous manque mais 15 ans, soit la presque totalité de mon travail qui continue à être quantité négligeable pour les experts. Ce qui n'a pas changé, c'est ma passion pour cet art du peu et qui est passé par plusieurs influences différentes avant de trouver sa voie. Simplement l'âge et mon état de santé m'ont obligé à m'adapter et à réaliser de plus petits travaux. Même au temps où je réalisais des installations à grande échelle, je n'ai jamais travaillé, ou imaginé travailler avec de grandes équipes de collaborateurs, ni avec des moyens qui relèvent plus du chantier de travaux publics que d’œuvres manuelles. Il me reste à continuer ma vie et pratiquer le land art, le plus longtemps possible, tant que la passion sera là. Je trouve dans ce blog, une très belle reconnaissance qui n'en finit pas de me surprendre.
      Votre commentaire en est une belle preuve.
      Avec mon amitié.

      Roger

      Supprimer
  33. Toujours cette paix profonde qui se dégage de ces oeuvres éphémères. Et puis, par moment, hop, une petite pointe d'insolence, un éclat de rire qui nous arrive en plein visage. Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charlotte.
      Merci. Bien observé. Je te confierais bien volontiers que je n'apprécie pas trop tout ce qui est fade. Alors, comme dans la bonne cuisine, un peu d’épices, ça ne peut pas faire de mal.
      Belle soirée,
      Charlotte et à bientôt chez toi.
      Amitiés.
      Roger

      Supprimer
  34. Another well told story both in words and images.
    I particularly like the nest with the orange therein.
    Wish you good health and blissful days!
    All the best to you :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis
      Merci pour cette visite d’aujourd’hui et pour vos mots d'encouragement.
      Belle journée et à bientôt, Lis.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer

  35. Perfect works, as usual.
    I like the most Pour Tossan.

    · hugs

    · CR · & · LMA ·


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nOCO Le bOLO

      Merci à toi pour tes mots d'encouragement et à bientôt sur ton blog
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  36. de toutes tes créations je ne saurais dire si j'ai une préférence !
    tu nous offres des reflets dans l'eau, des pierres, des couleurs, des feuilles, des baies...
    tu as l'oeil et le bon pour trouver l'harmonie et le régal des yeux!
    nous sommes riches, juste un souffle peut réchauffer les doigts mais aussi les rafraîchir...
    alors prends soin de toi et continues d'avancer dans le jardin de toutes les merveilles!
    je te souhaite un joli mois de février
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marty,
      Merci pour ton long et beau commentaire. Au moment où je te réponds, il pleut des cordes et je ne sais quand cela va s'arrêter. Entres la pluie, le vent et les tempêtes à répétition, la Bretagne est bien éprouvée. Hier, il y a eu pas mal de casse sur les côtes Bretonnes. Je crois que tout le monde n'attend qu'une chose : le soleil pour faire sécher tout ça.
      En attendant, on fait le dos rond.
      Belle soirée.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  37. Bonjour Roger... Que dire encore sinon te manifester mon émerveillement devant tant de créativité, de cette osmose entre les éléments, la terre, la nature et toi... tu es maître du temps.
    J'espère que la tempête de dimanche n'a pas trop endommagé les espaces où tu te réfugies !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moun, Merci pour ton commentaire.
      Bien évidemment, il y a des dégâts sur les côtes Bretonnes. Toutes les terres sont gorgées d'eau et dans bien des endroits,dans les champs, on ne va pas loin, même avec des bottes.
      Je ne suis pas à la fête, c'est vrai et de plus , je suis arrêté pour raison de santé. Dur hiver.

      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  38. C'est sûr, plus nous avançons sur le chemin, plus l'éternité est dans chacun de nos pas et de nos gestes. Belle unité dans toutes ces compositions éphémères qui signent, comme toujours, une remarquable fusion avec les éléments et les êtres chers. Vos textes, très poétiques, révèlent aussi une grande finesse, tout comme le poème d'Alain Jegou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danièle Duteil
      Très touché par vos mots dont je vous remercie infiniment.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  39. On sent le silence et le vent, la rugosité de la pierre et la douceur du fruit, la solitude et l'amitié. Le marcheur. Celui qui empile les pierres en une éternité d'instant. Merci.

    RépondreSupprimer
  40. Nicole Giroud
    Merci pour votre beau commentaire.
    Bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  41. La passion, le coeur, le partage, l'orange qui change de main, tout vient prendre forme sous nos yeux au fil de ces compositions. Merci encore pour cette participation, ce partage.

    RépondreSupprimer
  42. Comme toujours ici j'admire ta capacité, Roger, à sans cesse renouveler tes créations sans bégayer.
    Toutes tes œuvres ont un air de famille et chacune est différente, tels les enfants d'un même couple, nés d'un même amour.
    Celles de cette fois-ci sont toutes belles et dignes d'être admirées.
    Cependant l'un d'elles est fascinante par son étrangeté (un peu à la manière d'un enfant surdoué).
    Je veux parler de celle que tu as intitulée "Le cercle ami", dédié à Isabelle Jacoby.
    De quoi s'agit-il ? Est-ce une rigole dans le sol ?..
    Merci de satisfaire ma curiosité portée au rouge !
    Bises et à tout de suite pour le billet suivant

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.