La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mardi 17 janvier 2012




















































































































J'avance dans la voix

la garantie des jours
souriant à l'incertitude

H.B




Il a gelé toute la nuit. L'hiver semble enfin s'annoncer. Voilà bientôt une heure que je marche et j'atteins enfin cette plage disposée dans l'estuaire du fleuve, sur sa rive droite.La mer se retire depuis une heure, aspirant des volumes d'eau considérables rejeté par le fleuve à chaque mouvement de marée descendante.Quelques grosses souches et autres troncs d'arbre sont du voyage. Je les appelle des petites baleines.
Je me rends compte assez vite que le sable n'est pas assez essuyé . IL reste compact et trop dur pour réaliser une spirale, la première de l'année. Je décide donc de marcher jusqu'au ban ce sable qui se trouve à la hauteur du terminal d’embarquement des ferries. Hier j'étais sur une plage plus à l’ouest pour travailler autour des pierres de la côte et réaliser quelques cairns. Avant-hier, j'étais dans une pinède de cette même côte pour la réalisation de quelques travaux
In situ, à base de pommes de pin. Chaque jour, je me laisse inspirer par le paysage, la lumière, sans me lasser.
J'atteins le nord de la plage et je domine un peu l'estuaire sur un banc de sable,cerné par trois de ses côtés lorsque la mer est haute. A marée basse, les sables sont creusés par des filières de plusieurs mètres dans lesquels circulent de forts courants. Il n'est pas rare, l'été d'y voir quelques touristes imprudents y laisser leur vie, s'ils ont le malheur de tomber à l'eau.
L'endroit est absolument désert. Je me demande qui s'écarterait de sa route, qui viendrait jusqu'ici, en plein hiver, dans ce chaos de mémoire.
Une mémoire où gît une histoire, faite de sables et de vent, de cris de mouettes, effilochée par le temps.
On ne parle pas aux péris en mer,on ne s'adresse pas à une ombre, ni pour lui donner à boire, ni pour lui demander son chemin.
Et pourtant, voici mon territoire, celui de tous les dangers.Je suis comme une caricature tombée du trait d'horizon. Je suis ici, pour voir, tout d'abord et voir l'invisible n'est pas habituel, lorsque le vent glacial vous cingle le visage.
Chaque pierre déplacée, chaque grain de sable déplacé répètera jusqu'à la fin des temps immémoriaux, le geste sacrilège qui les aura réveillé.
Réparer le geste, la mer s'en chargera, sinon rien n'existerait plus longtemps. Rien ne s'arrêterait ni personne, une seule seconde pour dire le premier mot et prononcer la première parole . La solitude me pèse rarement, mais ce lieu est si chargé, que pour une fois, je me sens très seul.
La lumière du soleil baisse très vite mais elle donne aux sables une couleur d'or.
Je commence ma première spirale de l'année. Au nord, les mer est à quelques mètres. Par gros temps, je ne serai jamais parvenu jusqu'ici. Il est 16H15 et la Manche est calme.
A l'est, elle s'en va border la côte jusqu'au Havre, dont je vois très bien le port pétrolier.
A l'ouest, Le ferry a déjà mis ses moteurs en chauffe. Il prend la mer dans 30 minutes. Au sud, la longue plage qui borde l'estuaire par la quelle je suis venu jusqu'ici.
Je retrouve mes marques et tourne parfaitement le sillon, avec le talon de mon pied gauche qui me sert de soc. Ce qui a changé, depuis mon accident ? La vitesse d'exécution, et puis la douleur.
Une douleur, de la tête aux pieds.Le challenge n'est pas gagné.
Simples questions, pourquoi, s'entêter plutôt que de faire les magasins comme tout le monde, pourquoi souffrir, jusqu'à quand ?
Ce n'est pas pour la galerie, ni pour gagner mon paradis, car je ne crois ni à l'un ni à l'autre. C'est pour le plaisir d'échapper à la mort, provisoirement, c'est pour conduire ma vie, lui donner un sens. C'est pour vivre aussi.
Je regarde cette spirale du bout du monde, baignée d'une lumière douce comme du miel et ça présence me fait du bien. J'ose imaginer qu'elle fait du bien à cette parcelle de monde abandonnée.
Je suis allé jusqu'au bout de mes forces et j'ai regardé le soleil nous quitter, se coucher sans demander rien à personne. Cette entrée dans la nuit ressemblait à un conte d'enfants, écrit entre l'or , la lumière et la mer.
J'ai repris le chemin de la maison, où m'attendait Marie-Claude car il me restait beaucoup à marcher, emportant avec moi, un peu de ce bonheur que m'avait, encore une fois, rendu la mer.

Roger Dautais





J'avance dans la voix
la garantie des jours
souriant à l'incertitude.
Je veille au monde à l'écriture
les accouplant les modelant
sans humaine amertume


Henri Heurtebise





Un jour d'heureux


Ma journée fût poétique
Et quand je rentrai le soir écrire
Les yeux dans le soleil
Des obstacles typiques surgirent
Le triptyque peur oubli sommeil
La vie écrivit pour moi
Quelques lignes sur une goutte de papier
Ces lignes vous les lisez


Arthur Ceyrac

86 commentaires:

  1. Each photo is a work of art! Beautiful images.
    I love your blog.

    RépondreSupprimer
  2. Rick Forestal,
    Merci pour ces mots d'encouragement, surtout venant de ta part.
    Bien amicalement,et à bientôt

    Roger

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Je pense que c'est un bon programme à celui qui côtoie les frontières, comme toi, dans un esprit de fraternité.

      Roger

      Supprimer
  4. pineapples compositions are gorgeous
    and I agree with Rick each composition is a work of art,
    well done Roger,

    P&L
    Elena

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bicocacolors,
      Avec Rick, vous faites une belle équipe dans ces deux comentaires.Merci Elena, et belle journée,

      Roger

      Supprimer
  5. J'ai été très ému par les "oeuvres" avec les pommes de pin et les cairns, aussi, et les spirales... Enfin, chacune de ces images touche quelque chose là, au fond...

    RépondreSupprimer
  6. '...ecrit entre l'or, la lumiere et la mer.' That is truly 'living well'. There is so much beauty in your concepts, work, and photos. Thank you.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sharon,
      Or, lumière te mer, résument ce bel instant déjà passé et qui a rejoint la mémoire de travaux éphémères chargés d'émotion comme ton commentaire.
      Merci Sharon.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  7. Merci de ne pas faire les magasins ... Tes photos sont le reflet de l'échappée, possible pour chacun. Elles apportent l'espoir et la sérénité et je ne peux pas dire quelle oeuvre je préfère : elles me touchent profondément. Merci d'être différent et de nous faire partager tes émotions. Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      Le land art permet d'exprimer une différence de point de vue quant à la pratique de cet art. S'il obtient du succès auprès u public qui souvent ne le connait pas, il reste toujours aussi marginalisé dans le domaine de l'art. Les blogs permettent aussi de lui donner une chance.
      Les commentaires nombreux qui arrivent ici chaque jour, dont le tiens, et de tous les coins du monde, montrent qu'il touche beaucoup de personnes. C'est aussi une chance pour moi.
      Je te remercie de suivre régulièrement mes travaux et je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  8. estoy aquí para ver el movimiento de un grano de arena...

    RépondreSupprimer
  9. chri,
    Alors, si tu le dis, c'est que je n'ai pas perdu tout mon temps.Merci de tes mots d’encouragement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  10. camino roque
    Un grain de sable fait partie de l'univers au même titre qu'une montagne. A propos d'univers, j'aaime beaucoup le tiens qui s'exprime au travers de ta peinture.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Images ET mots, TOUT est SUPERBE...et ça fait un bien fou! MERCI pour ce flux extérieur qui inonde l'intérieur... et pour ce fil iodé que tu insuffles en nos veines... Jah d'or

      Supprimer
    2. Vague-Abonde,
      Crois -tu que je mérite tout ça...
      Merci beaucoup et belle après-midi,
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. Je suis toujours émerveillée du travail que ça représente.
    Un travail gratuit, ça devient tellement rare.
    Et qui de plus dépasse la douleur.
    Et pourtant on ne la ressens pas, cette douleur, on ressent la beauté, la paix et l'équilibre.
    Merci pour tout cela. ♥

    RépondreSupprimer
  12. Pastelle,
    Je tiens cette chronique maintenant, chose que je n'ai pas toujours fait de cette façon pour que mes lecteurs partagent un peu mieux ma passion. Je suis vraiment comblé par toutes ces réactions dont la tienne qui m'encouragent àcontinuer. A bientôt, Pastelle,
    Avec mon amitié,

    Roger

    RépondreSupprimer
  13. My dear friend Roger
    Thank you very much that to love owr Greece!
    It's a great honor for me, such a great artist of nature!
    I am a fan of great artistic your work!
    With my best wishes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magda,
      Nous partageons des valeurs communes.
      Avec mon amitié.
      à bientôt

      Roger

      Supprimer
  14. Les grains de sable sont durcis de gel, la lumière et le mer bercent tes douleurs.Malgré elles tu as construit la Porte des Etoiles,merci de nous amener dans tes voyages...

    RépondreSupprimer
  15. Manouche,
    très beau commentaire,chère Manouche, dont e te remercie bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  16. Comment commenter ? Si ce n'est d'admirer !
    Merci

    RépondreSupprimer
  17. Ma nuit est heureuse et poétique aussi en regardant les photos de ton art...
    Merci bien,Roger.
    Amitiés.
    Maria Emília.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maria Emelia Moreira
      Merci pour ce commentaire chaleureux.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  18. Hubert,
    Merci de ta visite, Hubert, je reviens de chez toi. Il y a de quoi regarder et apprendre agréablement.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  19. Merveilleuse spirale dorée ...Quel travail, mais quel résultat aussi ...
    Certaines de tes compositions me touchent plus que d'autres .Les cairns toujours :ces "personnages" qui regardent la mer. Et puis tes compos avec les coquelicots et les boules de mousse et pour terminer ta dernière oeuvre .
    Encore une belle journée et une jolie ballade avec toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Brigitte,
      les variations ressenties sensiblement dans mes travaux naissent vraiment d'un concours de circonstance où le calcul n'entre pas en ligne de compte : paysage, végétaux, minéraux, lumière. 0 chaque sortie, je me sens comme un débutant dans cette Nature et je me laisse guider par elle. Je suis content que tu sois sensible à ces différents travaux proposés, ici.
      Merci pour ce beau commentaire et à bientôt,

      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  20. こんにちわ, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

     あなたの芸術は、笑顔で溢れています。
     幸せは、安らかな気持ちから沸き起こります。

    素敵な作品に、ありがとう。

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VIEW JAPAN
      Votre art est pleine de sourires.
      Heureux, se sentent à l'abri de Ki 沸 起 Korimasu.

      Beau travail, merci. ( Commentaire de View Japan)

      Merci de ce commentaire, en direct du Japon.

      Roger

      Supprimer
  21. Le but est en soi et tout ça pour rien ...mais ce rien est immense
    Ce matin en disposant des gâteaux sur un plat je les empilais comme toi,sorte de cains gourmands et cela m'a fait sourire en pensant à toi
    Belle suite Arlette

    RépondreSupprimer
  22. Hello, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

      Oui. L'harmonie est la vie.
      L'amour peut être la coopération.

      Even more severe in winter, but.
      Your work is embraced in your gentleness.

      Thank you for the warmth of your heart.

      The prayer for all peace.   
    Have a good weekend. From Japan ruma ❃

    RépondreSupprimer
  23. Réponses
    1. Life Like This,
      C'est un bon programmes surtout en ce jour de deuil.
      Je t'embrasse amicalement,

      Roger

      Supprimer
  24. arletard,
    La cuisine est aussi un art qui rend heureux.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  25. ruma,
    Merci à toi qui sait trouver le chemin de la sérénité au travers de tes photo et de tes mots.
    Avec mon amitié.

    Roger

    RépondreSupprimer
  26. J'adore tes cercles dans le sable ... j'aimerais tellement en faire autant. Est ce une technique difficile ? As tu un outil spécifique pour réaliser ces cercles ?

    RépondreSupprimer
  27. Liberty,
    Chacun peut essayer. Tu commences par des petites spirales et si tu lis mon blog, tu trouveras au moins une dizaine de fois la façon de s'y prendre.
    Non, je n'utilise aucun outil , à part mes jambes et mes pieds. Pour une spirale comme toutes celles que je trace, il faut compter entre 1H15 et 1H.30, suivant la dureté du sable. Celle que tu vois ici, terminée fait 45 mètres de circonférence . Si tu veux la faire chez toi, il te faudra beaucoup de sable ainsi qu'un beau jardin. Quant à la difficulté, je te répondrai que oui, c'est difficile pour les réaliser bien régulières. Physiquement, ça demande un bel effort, mais une fois terminée, quel bonheur de la contempler en attendant que la mer ne la recouvre.
    Tu m'enverras tes essais. J'y compte bien.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. la spirale est magnifique! j'aime beaucoup le "mille pattes" sur la branche!

    RépondreSupprimer
  29. Unas composiciones llenas de creatividad.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  30. Artworks!! Your pictures are magnificent. Wonderful!

    RépondreSupprimer
  31. Gwendoline,
    Fort à parier qu'il taille la route, ce mille-pattes.
    Belle soirée,et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  32. Art,
    J'aimerais bien aller pratiquer le land art dans ton pays, la Norvège.
    Merci pour ton passage, ici,

    Roger

    RépondreSupprimer
  33. Réponses
    1. Danii,
      Bienvenue sur Le Chemin des grands jardins et merci pour ta visite,

      Roger

      Supprimer
  34. Roger, tes spirales sont magnifiques, hypnotiques et ce sable couleur d'or est un enchantement. Je te souhaite une belle année 2012, santé, bonheur et créativité !
    Amitiés. Olivia.

    RépondreSupprimer
  35. As usual...gorgeous pictures!

    Love from Sweden/caja

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caja,
      Merci de ta visite, Caja et à une prochaine fois chez toi,

      Roger

      Supprimer
  36. Rêves de nous faire vivre et photos de vos créations me font rêver. Quelle merveilleuse beauté ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leovi,
      C'est toujours intéressant de se savoir "faiseur de rêves. C'est un peu magique, non ?
      Merci Leovi et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  37. Olivia,
    Merci pour tes mots d'encouragement. Si je passe par le Morbihan, avec l'intention de faire quelques spirales, je te fais signe.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  38. Queste tue opere sono fusione tra la creatività e la natura, l'uomo che con il suo gesto da un'altra visione della natura. Mi piacciono le tue creazioni. Ciao Cri : )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cristina,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Belle journée à toi, en Italie,

      Roger

      Supprimer
  39. je ne crois pas Roger que tu trouverais ce bonheur-là
    en faisant les magasins !!!! tes spirales sont fantastiques !
    et puis ce cairn à droite de la spirale avec 3 petites pierres
    pour équilibrer ta création... c'est renversant !
    bisous Roger et chouette semaine pour toi

    RépondreSupprimer
  40. Marty,
    Le miens, de monde, il se trouve au centre des éléments. J'avoue que cette fois, il s'est passé quelque chose de magique dans cette lumière de soleil couchant. Au fur et à mesure que je traçais la spirale, la partie en dévers de la plage, plongeais celle-ci dans la pénombre.Lorsque je crée une spirale, je trace 30 cm par 3O cm et termine ce geste du pied par un petit renvoi de sable sur la gauche. En arrivant sur le sommet du sillon, il se couvrait d'une poignée d'or, au point de me mettre à jouer avec cette apparition. Puis le soleil fût voilé avant de disparaître et me laisser avec une spirale grise. Il aurait fallu filmer cela. Le magique est aussi de vivres ces moments et les laisser partir.
    Quant aux cairns, c'est une autre histoire parmi tant d'autres.
    Merci pour ta visite attendue.
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  41. Tes spirales en sable doré sont si belles. Et les cairns, géniaux! Je me demande toujours comment tu fais pour réussir à empiler les pierres de la sorte! Je crois que ça me plairait vraiment de venir faire toutes ces belles choses avec quelqu'un comme toi;o)
    Merci pour le partage de toute la beauté ici trouvée et pour le texte qui l'accompagne. Désolée pour ces douleurs. J'espère qu'elles s'estomperont avec le temps.

    ***
    Bises et belle soirée****

    ps: merci tout plein pour le plaisir de ta visite;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred,
      Tu sais, ce qui te parait simple est le résultat de nombreuses années de travail et d'un parcours solitaire d'expériences, pas toujours réussies mais toujours recommencées. Il n'y a pas d'autre secret. Mon apport personnel, c'est la vie qui me l'a appris.
      Belle soirée à toi et merci.

      Roger

      Supprimer
  42. bonsoir,
    je découvre votre blog comme une page de rêve...
    de la poésie vivante...et éphémère
    amicalemnt
    babeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. babeth,
      Alors, tu as compris ma démarche nourrie de rêves qui me font encore avancer.
      Bienvenue ici et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  43. Votre accident de voiture est plus grave! Mes stupides problèmes saisonniers.. ;) Bonne guérison à vous :)
    (sorry for my poor française)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicky,
      Merci de tes paroles encourageantes. J'ai encore la chance de pouvoir me réparer même si c'est long. Tant d'autres y laissent leur vie ou deviennent paraplégiques .
      A bientôt Nicky et belle soirée,

      Roger

      Supprimer
  44. Roger, comme tu décris l'avancement de ta spirale avec ces jeux
    de lumières, tu peux pas imaginer comme j'aurais aimé attraper
    ces moments-là avec mon appareil photo ! et pour une fois la
    magie ne se serait pas tout à fait évanouie... peut-être !
    mais je dois dire que sur tes photos la lumière
    est belle et si on regarde bien, on voit la spirale qui commence à
    tourner... de plus en plus vite... pour se glisser sous les vagues
    et disparaître au fond de la mer ! trop beau !!
    bisous Roger

    RépondreSupprimer
  45. Réponses
    1. Olivia,
      Il faudrait que tu m'indiques des plages assez grandes pour que je puisse réaliser mes spirales.
      Merci
      à bientôt,
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  46. Land Art au plus haut niveau. Tout est merveilleux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jane,

      Merci des ces compliments. J'ai croisé des spécialistes me disant que je ne valais rien. Tu vois, qu'il faut faire la part des choses. Il y a des critiques d'art qui ne respectent rien à part leur petit commerce, mais ils sont redoutables et peuvent casser des gens fragiles. Pour moi, je suis trop vieux, je les laisse parler.

      Merci de m'accompagner de tes mots chaleureux.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  47. Marty,
    Lors de cette création de spirale, j'étais troublé au point d'abandonner pour ne faire que de la photo, tellement la lumière était magique . Le bruit de la mer me berçait en même temps. Je me suis fait une raison, d'abord terminer la spirale, prendre une ou deux photos à mi-chemin et tant pis pour la lumière. J'ai aimé ne pas avoir à commander le soleil et m'inscrire ainsi dans une règle universelle d'un soleil couchant qui donne naissance à la nuit. C'était important aussi, cette spirale qui quittait les ors pour entrer dans les gris avant de finir en mer. Magique.
    Belle soirée à toi, Marty,
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  48. Réponses
    1. Hellag,
      Merci et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins,
      à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  49. these are so beautiful! i love your cairns and the sand gardens are gorgeous!

    thank you for stopping by my blog and leaving a comment! i appreciate it!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl

      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour tes mots d'encouragement.

      Roger

      Supprimer
  50. Very inspiring and calming series of photos. The one with ''peace and love'' is my favourite.

    And the circle masterpiece on the first two photos? Did you do it yourself ... quite a nice idea which is definitely worth dedicating it more time and frames. Too bad I don't have the luck to have a sea nearby, I would like to make one myself. :)

    Kind regards,
    Suzie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SuzieBlue,
      C'est avec une artiste Américaine faisant partie de mon groupe de land art Plages de Liberté que j'ai intégré cette phrase pour la première fois dans des installations en 2OO5. Depuis, j'ai gardé cette phrase et je m'en sers de temps en temps. Cela reste un si beau programme pour l'humanité.
      Quant aux spirales, je les réalise depuis 14 années, aussi bien en France qu'à l'étranger et qu'elles sont déjà très connues et reconnues.
      Je t'invite à te lancer dans cette aventure du land art.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  51. C'est le hasard qui m'a amené sur ton blog, j'y suis demeuré un certain temps, toutes ces créations dans la nature m'interpellaient puis j'ai découvert des textes d'une grande sensibilité et on a pas envie de le quitter sans approfondir les sujets.
    Moi qui aime la nature, j'ai vraiment apprécié tout ce "travail" et cette véritable communion avec la "nature sauvage". Je ne peux que dire une chose bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marcel,
      Je te remercie pour ce commentaire encourageant. Il m'a aussitôt permis de découvrir ton blog, Nature et Jar din qui est remarquable et que je recommande ici, à tous mes lecteurs. A bientôt donc,

      Roger

      Supprimer
  52. Roger, chaque fois que je viens visiter votre blog, j'absorbé les mots et les images. Ils me donnent la paix et me transportent pour un monde où la beauté est sereine et l'amour existe.

    J'aime venir ici...

    Je t'embrasse
    cvb

    RépondreSupprimer
  53. OceanoAzulSouhos,
    Je suis très touché par tes mots d'amitié et ton regard d'artiste sur ma pratique qui te permet d'y trouver un peu de paix.
    Belle journée à toi,
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  54. Un voyage, dit les coups de feu.
    émotions et des descriptions de ce qui a tapé dans l'œil et l'âme a vécu.
    très belle..
    bon voyage..
    dandelìon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dandelion67,
      Ton commentaire est lumineux comme la fleur qui te sert de pseudo et que tu retrouveras dans mes installations futures, avec les beaux jours , revenus.
      Merci et belle soirée,

      Roger

      Supprimer
  55. Magnifique! Presque irréel.
    Bonne journée, Roger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Richard,
      L’irréel se laisse parfois approcher ou entrevoir. Alors, c'est un bonheur d'en devenir le complice sans avoir à le dire.
      Merci.
      Belle soirée à toi et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  56. My french is very very noise , for that i am talking in english . x)

    Thanks for the coment and i am glad to enjoy .

    I like your photos brings peace and love from the nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ziza,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci. J'espère que tu reviendras, ici,

      Roger

      Supprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.