La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 10 juillet 2011




Tu me voulais ici, ramassant les cadavres, j’étais, ailleurs, parti, je récoltais la vie .Monts d’Arrée, Menez Hom , Mené Bre, sentes sacrées Bretonnes, sous mes semelles usées, j’ai gravi vos pentes, perdues de pluies et de vents. J’ai attendu Orion, dans des ciels improbables, rencontré Andromède, la tête dans les bruyères. J’ai cueilli les blés d’or, foulé le lin, tissé mes rêves. J’ai bu l’eau de nos fontaines de granit, agitées par trois salamandres d’or. Ta voix m’est apparue, soudaine, présente. Il faisait nuit, je récoltais, encore. L’aube venue, j’ai rejoint les cadavres et l’étoile fleurie, tombée dans les marais. Le piano des anges s’est accordé une pause puis nous a fait danser dans les marais de Brénilis.

Roger Dautais

« Rêves d’hier pour demain »

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

9 commentaires:

  1. continuer à cueillir les blés, les accrocher dans les cheveux, danser encore et rêver aujourd'hui pour que nos rêves se réalisent demain !
    Roger c'est ça l'espoir ?? que les coquelicots
    soient en rouge bonheur et non en rouge sang !
    belle fin de dimanche
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  2. Superbe texte ! Amicalement à toi Dominique

    RépondreSupprimer
  3. Hello Roger !

    au détour du chemin j'ai rencontré Andromède ..!
    il m'a dessiné des trigones plein les yeux
    et tenter de me montrer des lendemains meilleurs
    mais diantre ! que la route est longue...!
    bon dimanche à toi
    A+ / Bises

    RépondreSupprimer
  4. Ces deux photos sont d'une incroyable beauté ! Le coquelicot, fleur de l'été et des champs par excellence... je suis toujours intriguée par le fait qu'il y a, du moins en Europe, très peu de fleurs sauvages rouges, vraiment rouges...

    RépondreSupprimer
  5. Les reves ne devraient pas connaitre la notion de temps...

    RépondreSupprimer
  6. Un texte qui va avec le paysage des Monts d'Arrée. La mort et la vie mêlées.
    (et ça ne s'invente pas, le mot du contrôle robot que je dois recopier c'est "recrera)

    RépondreSupprimer
  7. Absolument poétique ; j'aimme ces errances.

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.