La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 9 septembre 2010











To the sea,

à mon père...






Samedi 4 septembre 2010, je roule vers le port de Ouistreham. Le temps est couvert. Il souffle un petit vent de nord-Est. Avec un peu de chance, je verrai le soleil dans l'après-midi. Les vacances sont terminées et la plage s'est vidée de se touristes.
Je travaille par 49°17' N et 0°15' O. Je me dirige à l'extrémité Est de cette plage, non loin de l'épi rocheux qui borde le canal maritime d'entrée des Ferries jusqu'au terminal d'embarquement. Il me reste trois heures avant la haute mer, deux, à l'endroit où j'ai posé mon sac à dos pour tracer une spirale. Pour répondre à Eléonore qui m'écrit du Canada, dans un commentaire sur ma précédente page, oui, c'est assez difficile de réussir ce genre de figure qui fera quand même
45 mètres de circonférence lorsqu'elle sera terminée. Je travaille sans repère ni outillage. Je cherche le meilleur endroit en testant la qualité tu sable qui doit, être mouillé, mais ni trop dur ni trop mou. Je ne peux réussir ces spirales sur toutes les plages. Aujourd'hui, la présence sympathique d'un club hippique pour ados, me complique un peu la tâche car les moniteurs qui me connaissent, viennent me visiter et tournent sur le glacis que j'ai choisi. Je peux vous dire qu'une quinzaine de chevaux, même au pas, ça laboure le terrain et je dois, avant de commencer, reboucher tous les trous faits par la sabots de cheval.
En principe, avec la mer à 50 mètres de moi, j'aurai largement le temps de finir avant qu'elle ne recouvre mon travail. Je plante mon talon gauche dans le sable et je commence. Celui-ci, agit comme un soc de charrue. Il faut maintenir le pied dans un bon angle d'attaque. Trop à plat, il ne rentre pas dans le sable et le sillon ne se verra pas. Trop à angle droit par rapport à la jambe , il rentre trop profondément et rendra l'avance, impossible. La jambe droite assure l'équilibre du corps qui est courbé vers l'avant, la tête vers le sol, car je dois vérifier le parallélisme du sillon et le rectifier avec mon pied gauche qui pivotera de droite à gauche, pour rectifier l'erreur éventuelle. La jambe droite, va chercher un appui à 40 cm derrière le pied gauche, s'ancre solidement au sol puis toute la force se reporte sur la jambe gauche qui tire mon pied vers l'arrière. La coordination des ces deux mouvements donne naissance à un rythme qui lui-même s'accorde avec la respiration. La vue ne sert qu'à vérifier le bon déroulement de la manœuvre et pendant cette avancée, je m'extraie du paysage. Très rapidement, les crampes dans les jambes et le mal de dos apparaissent car je ne suis plus tout jeune. Alors, je relève la tête et redécouvre mon environnement, parfois, avec des personnes à proximité que je n'avais ni vues, ni entendues approcher. Il ne faut pas que ces haltes soient trop longues car la spirale doit être réalisée dans un certain temps, sans trainer à autre chose si l'on veut qu'elle soit harmonieuse.
Les idées vagabondent. Je pense à mon père, dans son grand silence blanc. J'entends sa voix. Nous discutons , nous sommes au travail, dans le jardin, comme deux horticulteurs que nous sommes. Je le vois si souvent depuis son départ. J'ai du mal à dire, il était.
Je ne prends guère la mesure de mon travail avant le 18ème ou 20ème tour et puis là, parce que les tours sont plus longs, j'ai cette notion de parcours, de voyage, de création, d'effort, de beauté, de plaisir, de satisfaction du travail bien fait, une sorte de fierté de pouvoir offrir ce cadeau à la mer :To the sea. Je tourne, et compte...22, 23, 24 tours. ça y est, vingt quatre tours comme les vingt quatre heures d'une journée. C'est immense à voir et pourtant, cette spirale ne représente qu'un minuscule point sur cette plage qui, l'été peut recevoir plus de 20 000 personnes. Minuscule comme une vie face à l'univers.
Je prends du recul et j'attends la mer. Elle met 45 minutes pour atteindre le bord de la spirale qu'elle aborde par la droite. Après, c'est le plaisir de la voir remonter le sillon de chaque côté et encercler le centre, puis le recouvrir dans un mouvement de va et vient produit par la marée. Je suis seul et très bien ainsi. C'est ç'est ce moment que le soleil choisit de m'offrir ses rayons qui vont éclairer la spirale et me rendre le travail de prise de vue, plus facile. Je la suis jusqu'aux trois quarts de sa disparition puis je reprends mon sac et quitte la plage sans me retourner. J'ai compté ces spirales jusqu'à la millième et puis j'ai arrêté, ne gardant que le plaisir d'être dans la Nature, à l'œuvre, près de la mer en pensant à ceux que j'aime.



Roger Dautais


Les autres installations ont été réalisées quelques jours avant cette spirale, dans un marais que j'aborde après avoir traversé un bois touffu, dont l'orée est défendue par une haie d'ortie bien difficiles à franchir. Après une petite marche, j'atteins une rivière qui coule paisiblement sous les arbres, c'est là que j'ai que j'ai travaillé pendant une après-midi ensoleillée. Je voulais vous présenter ce travail différent du précédent.








L'espace nous excède
L'infini déchire la raison

Offerts à la vraie lumière
Cet azur qui est du noir
Nous restons enchaînés
Étoiles invisibles

L'avion survole la mégapole illuminée
Énorme contrée, myriade de lampes
comme étant de vibrantes pensées

Des hommes se repoussent pactisent s'excluent
Mouvances assises d'une conscience à venir
Miroirs dans la nuit où des mondes mûrissent.



Gaston Puel

L'âme errante 1992






EN RAISON D'UN VOYAGE EN ÉGYPTE, LE BLOG LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS NE SERA PAS ANIME ENTRE LE 10 SEPTEMBRE 14 HEURES ET 21 SEPTEMBRE 2010.
MERCI DE CONTINUER A LE VISITER, A LE DÉCOUVRIR, ET MERCI D'AVANCE POUR VOS COMMENTAIRES ET ENCOURAGEMENTS.

ROGER DAUTAIS

75 commentaires:

  1. c est superbe mais ca ne change pas de d habitude...

    en tout cas,je t envie pour ton voyage en Egypte,j espere que nous auront des photos ;O)

    RépondreSupprimer
  2. *** Toujours autant d'élégance, de gout et de talent chez toi Roger !!!!! Tes mots et les mots de Gaston Puel font que ton blog est unique et incroyablement intéressant !!!!!
    Bon voyage en Égypte ! Tu en as de la chance ! GROS BISOUS et à très bientôt Roger ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  3. Quelle merveille!... je vous envie de tant d'efforts et de bonheur pour une beauté éphémère....Vous êtes un être désinteressé... c'est rare...
    P.

    RépondreSupprimer
  4. bon voyage,
    bonnes vacances,
    de nouveaux horizons pour quelques jours,
    ca change, la téte, et les sensations...
    bon séjour, profite en bien,
    et reviens nous en pleine forme,
    bien amicalement, bisesssssss

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir oui je pense que tu as compris et ce n'est pas si important je pense.
    J'ai de l'eau mes robinets peuvent travailler j'en suis assez heureuse tu sais.
    Je vois encore de si belles photos de belles couleurs et je suis tj en admiration devant ce que tu propses. Beaucoup de recherche je le vois bien. Et tu as l'art et la manière ROger.

    Je n'ai pas cela mais j'ai surement aussi autre chose à montrer je le pense du moins.
    Que ta soirée soit aussi belle que la mienne.

    NON Merci à toi

    RépondreSupprimer
  6. je vous souhaite un beau voyage en egypte vous travaux rir votre art
    de land art ainsi que les texte qui les accompagne mon profondément toucher d'ailleurs j'ai communiqué ce lien au lien de la pensée de l'almanach deHenri Gougaud car justement il parlait de la vie de pierres et je venais de découvrir merci de votre visite c'est important les visiteurs à bientôt vous allez évidemment nous embarquez en vous attendant je relirai la tentation de saint Antoine de Flaubert il traverse le désert
    bon voyage

    RépondreSupprimer
  7. Nefertiti,
    C'est chez toi que je vais, Nefertiti, car avec un pareil pseudo, c'est à toi que j'ai pensé en premier. C'est vrai ! Je mesure ma chance d'aller dans ce si beau pays avec Marie-Claude et nous espérons en garder un souvenir " éternel".
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  8. bon voyage à vous deux de l'autre côté de la mer bleue .. peut-être traceras-tu sur ces nouveaux rivages la trace de ton chemin sans frontières..

    RépondreSupprimer
  9. Nancy,
    Merci pour ton beau commentaire. Je suis heureux que tu aies souligné la force des mots de ce grand poète qu'est Gaston Puel, avec ses mots à lui, pleins d'humanité.
    Je t'embrasse

    Roger

    RépondreSupprimer
  10. almanachronique,
    J'ai la chance d'être en effet, désintéressé, ce n'est pas la voie de la richesse mais c'est la mienne.
    Bonne soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  11. Claire,
    Je vais faire tout cela, en effet.
    merci de tes mots d'amitié et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  12. France,
    Je le pense aussi. Tu es une femme pleine de ressource , vraiment généreuse et humaine. On le constate facilement à lire les commentaires qui " fleurissent" ton blog.
    Bonne soirée à toi et à Flo,

    Roger

    RépondreSupprimer
  13. Frankie Pain,
    Merci pour vos mots si sympathiques . Ils me touchent vraiment et m'encouragent. Bonne lecture...
    et à bientôt, Frankie,

    Roger

    RépondreSupprimer
  14. croukougnouche,
    Merci de ton commentaire. Je ne sais pas si j'aurai le temps de pratiquer le land art car le programme est chargé.
    Nous verrons bien;
    Bonne soirée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  15. Je suis toujours impressionnée par ces spirales éphémères et qui en sont comme magnifiée par la montée des eaux.
    Bon séjour en Egypte, où tu trouveras peut-être le temps de poursuivre tes créations. Je te le souhaite sincèrement.

    RépondreSupprimer
  16. je suis toujours fascinée par ce travail, de l'harmonie, de l'originalité, créée dans l'effort et la totale gratuité.
    la beauté éphémère, la plus extraordinaire, car elle ne se possède ni se fige dans le temps.
    Merci !

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour tes mots chez moi je trouve que tes photos sont superbes donc merci pour ce superbe voyage
    C'est magnifique

    RépondreSupprimer
  18. Tu sais Roger je me demande encore comment
    tu arrives à faire ces spirales . Et combien de temps tu dois y penser
    Merci ton blog n'est que du bonheur

    RépondreSupprimer
  19. Encore des spirales, j'adore ! Je trouve que tes photos les mettent bien en valeur.
    Merci pour les explications techniques. Ce serait super de voir une vidéo de démonstration un jour.
    J'essaierais bien essayer dans le golfe, mais je pense que le résultat ne sera pas aussi beau dans la vase...
    Bon voyage en Egypte. Tu auras le désert comme terrain de jeu. Cela nous promet de belles créations à ton retour. Vivement le 22 septembre. Bon voyage à vous. Bonne soirée en attendant.

    RépondreSupprimer
  20. l'association du corps et de l'esprit dans cette création est une merveille.
    Trés bon voyage à toi.
    Jawah

    RépondreSupprimer
  21. Oui, tes oeuvres sont toujours si belles, Roger. Celles-ci sont encore magnifiques.
    Passe un bon séjour en Egypte, alors. Profites bien, et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  22. Tes ouvrages me touchent dans la manière profonde, merci! Je te souhaite un voyage merveilleux en Egypte avec beaucoup d'impulsions créatives.


    Bonne soirée à toi,
    isabella

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Roger, j'aime à passer ici comme sur une allée d'un nostalgique avenir; c'est l'espérance dans l'être le plus timbré au monde; un mail art pour l'univers, un mandala au monde d'ici,Amitiés de Thibault

    RépondreSupprimer
  24. Karine A
    Ces mots très justes sont l'expression même de ma philosophie de vie.
    Merci.

    Roger

    RépondreSupprimer
  25. Sandra,
    Bonne soirée à toi et merci d'être passée ici, déposer ces mots d'encouragement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  26. France,
    Si tu commences par des plus petites de deux ou trois mètres, tu devrais y arriver, après, c'est une question de travail et d'entrainement.
    Belle soirée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  27. Olivia,
    Merci de ton commentaire. J'ai été filmé de nombreuses fois dans cet exercice de la spirale. La ville de Caen à produit un film portrait d'artiste pour la TV Normande. C'est un documentaire de 30 minutes qui a passé pendant au moins 7 ans régulièrement à la TV. Il avait été réalisé par un ami Breton, Michel Folleroux, sur une plage de la côte de Nacre, Lion sur Mer.
    Pour tes spirales dans la vase...bon courage
    Bonne soirée à toi et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. Jawah,
    Merci pour ton commentaire généreux.
    Bonne soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  29. Roger, j'ai bien TV BREIZH...
    Je vais aller surfer pour voir si je ne trouve pas cette archive quelque part.Bon voyage.

    RépondreSupprimer
  30. Amartia,
    Merci pour tes mots de sympathie et d'amitié.
    Bonne soirée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  31. la beauté à l'état pur
    beauté gratuite que la mer emportera , et ce sera une nouvelle création : la danse de la mer autour de la spirale, art éphémère de l'instant...
    comme une célébration de la fragilité de la vie, de sa beauté donc.
    J'aime aussi ces photos de cabanes lacustres...nous qui sommes habitués surtout à nos cabanes dans les arbres...
    l'eau nouvel espace de vie...
    quant à la dernière créature, j'y vois un nouvel hôte des bois, un serpent licorne...
    POESIE

    RépondreSupprimer
  32. J'aime ces billets où vous évoquez les techniques de réalisation : ça permet de beaucoup mieux se rendre compte de ce que ça représente comme travail, ces majestueuses spirales...

    Les autres installations m'ont aussi beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
  33. Un passage trop rapide avant le travail, Roger, pour te souhaiter un très beau voyage en Egypte et te dire combien j'aime ce que tu écris et crées.
    Norma

    RépondreSupprimer
  34. norma c,
    Merci de prendre sur ton précieux temps pour venir me visiter.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  35. Olivia,
    Ce documentaire a été essentiellement présenté en Basse et Haute Normandie sur des chaines câblées, en Bretagne, je pense aussi mais il faudrait que je demande au réalisateur pour avoir des détails. Cet été j'ai travaillé pour un réalisateur TV de France 3 Bretagne et j'en ai parlé sur mon blog. Cette courte production devrait bientôt être présentée par cette chaine mais je n'ai pas les dates. C'est un travail sur la spirale.
    à bientôt et merci pour ton commentaire

    Roger

    RépondreSupprimer
  36. Christel,
    Merci pour ton très beau commentaire. L'animal des marais a surgi de mon imaginaire et des lieux sans presque de transformation tant je sentais son élan et sa présence dans cet arbre. Je n'ai fait que de "pousser un peu" mon idée.

    Belle journée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  37. Tsuki,
    Sans le faire systématiquement, je décris, en effet mon travail, dans la tradition des landartistes, pour faire comprendre ma démarche et pour monter aussi que ces réalisations n'ont rien d'extraordinaires en soi. C'est la conjonction, lieu, espace, temps, technique et chance, lorsque je travaille avec la mer, qui donne cette réussite.
    Bonne journée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  38. Véredit, Merci pour ton très sympathique message.
    Bonne journée à toi et à bientôt, j'espère,

    Roger

    RépondreSupprimer
  39. Thige,
    Merci de tes mots de sympathie et d'amitié qui m'encouragent bien évidemment.
    Belle journée en création,

    Roger

    RépondreSupprimer
  40. et moi? tout simplement ignoré ... été oublié, c'est triste


    isabella

    RépondreSupprimer
  41. Je te souhaite un excellent séjour, beaucoup d'émerveillement, de richesses, de contacts...

    Les épices présentées dans de grands sacs au souk ressemblent au sable de la mer ... peut-être pourras-tu exercer ton art là-bas en miniature !

    Ramène dans tes bagages ces épices aux si belles couleurs qui pourront inspirer ton land art de retour chez toi ...

    Au plaisir

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour, Roger.

    Spirales de la pensée.
    Patiences obstinées pour les cercles de la terre.
    C'est ainsi qu'en beauté discrète croît l'humilité qui enoblit l'homme.

    Et bon voyage.

    Merci beaucoup, Roger.

    En fraternité.

    RépondreSupprimer
  43. Veredit,
    Je ne t'avais pas oubliée et remercié de ton commentaire, comme tu pourras le lire mais je le fais à nouveau volontiers et je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  44. Adiante,
    Je ne sais pas si faire des spirales dans les sacs d'épice des marchands serait leur faire plaisir.Marie-Claude qui est une excellente cuisinière ne manque jamais de rapporter des épices de nos différents voyages.
    Merci de ton commentaire;
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  45. Herbert,
    C'est vrai qu'avant de s'incarner, je visionne cette spirale dans un schéma mental qui me guide pendant toute l'opération.
    Quant à l'humilité dont tu parles, j'en fais l'un des socles de ma pensée et de toute création. Je me satisfait chaque jour, de plus en plus que cet art soit éphémère.
    Salut fraternel et bonne journée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  46. Pyramides, spirales : même création. Bon voyage à vous deux. La beauté de cette spirale rongée par la marée m'a émue... (tant que mon premier commentaire n'a pas été enregistré !!!).

    RépondreSupprimer
  47. Gine,
    Merci pour ton amical commentaire. Je voulais ajouter que je n'ai pas vu passer le précédent. J'ai beaucoup de problèmes avec BLOGSPOT en ce moment et je pense, à ce que je lis, ça et là, ne pas être le seul. Des courriers 'égarent dans des manipulations d'envoi, entre Blogspot et mon blog, mais aussi entre Foxmail,et mon blog qui me demande, en ce moment 4 fois mon mot de passe par mail. Je te laisse imaginer le temps passé à cette tâche. Néanmoins, je réponds à tous mes mails et je suis désolé que le tiens ait disparu dans la nature.
    Bonne journée à toi,
    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  48. Merci de ce beau texte qui nous explique si bien votre travail et votre art (je me demandais effectivement comment vous pouviez faire de telles merveilles). Bon voyage, à bientôt

    RépondreSupprimer
  49. J'aime cette spirale que la mer efface peu à peu...

    Bon voyage, sur les chemins égyptiens !
    L'occasion de découvrir bientôt de nouvelles merveilles, plus exotiques :-))

    RépondreSupprimer
  50. Nous attendons ton retour patiemment... Quelles sortes de pyramides va tu nous offrir?

    RépondreSupprimer
  51. J'ai pensé à vous en découvrant ces mandalas de pétales...

    http://lotusleaf-gardentropics.blogspot.com/2010/09/weekend-reflections-flower-carpets.html

    Bon séjour en Egypte, mon pays préféré (j'y ai vécu trois ans, parmi les plus belles de mon existence)...

    Et donc bon retour parmi nous.

    RépondreSupprimer
  52. Marvellous and so original. Your art reminds me of the traditional 'Rangoli' art of India.

    RépondreSupprimer
  53. Je te lis depuis un certain temps, sur ton site, toute une créativité avec des éléments de la nature ! Inspiré et inspirant... Bravo !

    RépondreSupprimer
  54. Come sempre, le tue opere sono una pura poesia. Grazie, un abbraccio!

    RépondreSupprimer
  55. je te souhaite de passer un beau lundi
    bye Roger

    RépondreSupprimer
  56. Comme j'aimerais assister à la montée de l'eau dans une de ces admirables spirales ! J'aime ton admiration renouvelée pour cette nature qui te flingue le dos mais à qui tu n'en veux pas au contraire, elle te récompense à chaque fois que tu la tutoies avec ton art ... Bon voyage au pays de l'éternité à toi qui est dans le domaine de l'éphémère !

    RépondreSupprimer
  57. J'aime cette façon de construire et d'attendre que la mer vienne effacer doucement les cercles que tu as dessinés... j'aime la façon dont tu racontes l'attente, puis ton départ, sans te retourner. C'est une dimension tellement vivante de ton art.
    Mais à propos, en Egypte, tu vas aussi faire du Land Art ?? en tous cas, bonnes vacances à toi Roger et à très bientôt. Tu nous manques déjà !

    RépondreSupprimer
  58. Maïté,
    Merci pour votre commentaire.A bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  59. Artemisia,
    Merci pour tes mots d'encouragement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  60. MICHELAISE,
    Nous voici revenus d'Égypte, et le rêve poursuit ce beau voyage dont le but n'était pas de pratiquer le land art. J'ai réalisé simplement trois petits cairns dont un à l'ombre de la pyramide de Khéops. Je les présenterai dans mes prochaines pages.
    Merci pour ton commentaire et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  61. Carole Proux,
    Très heureux de te savoir lectrice assidue sur Le Chemin des Grands Jardins, comme pas mal de Canadiens d'ailleurs. Je rêve tellement d'aller pratiquer le land art dans ton pays ! Tous ces commentaires m'incitent à le faire.
    à bientôt

    Roger

    RépondreSupprimer
  62. Christina Dalla Valentina,
    Merci pour votre présence et vos commentaires amicaux.
    un abbraccio,
    Roger

    RépondreSupprimer
  63. France,,
    Merci France que je retrouve ici à notre retour d'Égypte.

    Roger

    RépondreSupprimer
  64. Mima,
    Merci pour ton commentaire. Nul doute que ce très beau voyage m'inspirera des créations futures.

    Roger

    RépondreSupprimer
  65. Tsuki,
    Je suis allé sur le lien indiqué et j'ai découvert ces deux très beaux mandalas de fleurs dont je m'inspire parfois. Merci de m'avoir mis en relation avec la personne qui anime ce blog. J'y vois une preuve de plus de ta générosité et de ton amitié.
    à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  66. Lotusleaf
    Merci pour votre commentaire. J'ai découvert votre blog grâce à Tsuki et beaucoup apprécié votre travail.
    Best wishes,

    Roger

    RépondreSupprimer
  67. Sirène,
    Il est très difficile dans un court voyage de trouver du temps pour pratiquer le land art. Je n'aurai réalisé que trois cairns dans cette semaine, mais je ramène beaucoup de souvenirs qui sans aucun doute nourriront mes créations au moment venu. Pour le moment, le rêve continue.
    Merci pour ton commentaire.

    Roger

    RépondreSupprimer
  68. *** Un petit bonjour en ce mercredi matin ! Je te souhaite une bien jolie journée Roger :o) !!!!! ***

    RépondreSupprimer
  69. une langue bleue amorce
    sa danse caressante
    vers des ors gris mourant
    du désir de fondre

    tandis que les confins
    répètent à l'infini
    la mélodie d' ai mer

    RépondreSupprimer
  70. alterdom,
    Merci pour ce joli poème, Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  71. Nancy,
    Je te réponds avec retard mais sincèrement, merci et bisous,

    Roger

    RépondreSupprimer
  72. uh !!! petite erreur sur mon nom Carol pas de E (car masculin) et Proulx avec un L

    Sans rancune ;-)

    RépondreSupprimer
  73. Maravilhosoo seu blog..Ameii ..bjus

    RépondreSupprimer
  74. Luciane,
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et belle journée à toi, Luciane,

    Roger

    RépondreSupprimer

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.