La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 27 juillet 2015

L'embarquement  pour les dormantes  : à  Anne-MarieBodard
Gouez :  pour Jesus Alvarez
Boîte  à mémoires :  pour Ariel
Les demoiselles de Locmariaquer :  pour Liplatus
Solitaire en Mor Braz :  pour  Océanique
Légende serpentine :  pour Manouche
To the sea   and To Christina Deboni
La  porte des dormantes :  pour Eileenimd
Les voisins de Saint Colomban : pour Jade Vuaillat-Laurent
Présence  :  pour  mémoire du silence
Cairn  à la barque rouge : pour Arlettart
La  leçon de Carnac : pour Serge Thébault
Le reste du monde* :  pour Orvokki
La  pierre et le bois flotté :  pour Pour Jean-Pierre Audren
L'écho Klezmer  :  pour Marty



Mais  pourquoi veulent-ils effacer ce  que  l'on ne voit jamais ?



Le soleil vient de se lever,  lorsque je  prends la route de Locmariaquer. Des lambeaux de nuit s’accrochent aux  menhirs de la lande. Les premiers marcheurs ne sont pas encore  en route sur la côte  et les sables de la plage seront vierges de pas, quand je les foulerai au soleil levant. Après  une marche d'approche qui me fait traverser  un marais asséché par le manque d'eau, je franchis  un dernier talus et atterris sur une immense plage déserte. Devant  moi, l'étendue calme de la mer. Ici,  on appelle cette passe d'océan, la Mor Braz. Ne pas se tromper, pendant les tempêtes d'automne et d'hiver, aucune bateau ne doit s'y risquer sous  peine de fortune de  mer.
A  l'horizon,  l'île de Méaban dont la silhouette me fait  à chaque fois  penser  à l'île de Cézembre, en face de Saint-Malo.
L'air est vif, presque frais. J'ai apporté avec  moi, une brassée de gros bambous que mon  fils  m'a offert pour le land art.Je  m'en sers de base pour y  bâtir de  petits cairns  perchés qui  ont fière allure. Je les appelle les demoiselles. Chaque bambou est ensablé sur une profondeur de 10cms dans le sable, car le sous-sol est pavé de gros galets. Je les cale ensuite,  un par  un. Je ramasse de quoi  monter le premier cairn, et ainsi de suite,  jusqu'à la fin.
Aujourd’hui, le vent est joueur. Il bascule mes cairns, un à un. Ce que  j'imaginais réaliser en 30 minutes  va  me prendre  une heure trente. Un véritable exercice de patience
Le premier randonneur arrive sur la plage et s'approche de  moi. 
-Je vous  observe depuis  un  moment. Pourquoi vous en faites tant ? C'est lourd, probablement très fatiguant.
C'est vrai, je pourrais arrêter le land art, mais c'est ma façon de vivre. Après tout, j'ai le droit de voir le  monde avec un regard différent du sien, de ne pas céder  à chaque  injonction de ce genre.Beaucoup de gens ne comprennent  pas  mon choix de vie. Me parlent-ils de leur propre choix. Me demandent-ils de ce que je 'en pense ? Non. Sommes nous faits sur terre  pour nous neutraliser mutuellement et faire  le  jeu de ceux qui n'espèrent diriger que des  moutons,
En élevant ces multiples cairns j'ai  moins  impression de perdre mon temps que dans  un embouteillage urbain  ou sur  une quatre voies saturée de voitures.
Mais, toutes ces rencontres autour du land art ne sont pas négatives Je pense à ce marin  à la retraite rencontré en ria d'Auray, la semaine dernière. Le trouvant en  arrêt devant mes  cairns qu'il admire- je n'en demande pas autant- je lui demande  pourquoi .
- Lorsque nous naviguions aux Kerguelen avec le commandant T. celui-ci nous débarquait dans  un endroit couvert de cairns. Il nous demandait d'élever  un cairn,  pour d'écrire nos noms sur  une planche de bois  flotté et de la déposer sous  une pierre de ce cairn.
Voilà, je savais tout, ce cairn entre mes mains  lui rappelait ses voyages aux Kerguelen et je trouvais cela fabuleux. La magie des  pierres.
Comment expliquer  à tous ceux qui me demandent d'en faire  moins, de stopper parfois, que je ne  peux pas  vivre autrement  pour le moment. Il faut que je fabrique quelque chose de  personnel. Quelque chose qui  me serve de  médiation entre mes pensées de créateur et ce  monde qui n'attend rien de  moi. Un  monde où  je m'attarde et que je finis par aimer  pour ce qu'il est.
J'ai besoin d'être concerné par le paysage, comme  aujourd’hui  devant l'Atlantique, celui de ma petite enfance, enfin retrouvé. C'est de  l'ordre de  l'affectif . Il faut que  ça me touche.
Ce cairn, le  pied dans  l'eau, face  à cette  île de Méaban, réunissait toutes ces conditions pour être élevé,ici. Vivre sa courte vie, face au large, en  l'honneur des  lieux.

Roger Dautais

* Je continue mon  travail sur le thème de  l'exil, commencé en 2004 et cette  installation portant le titre
" Le reste du monde" , en fait partie.




Cet exil

Heureux 
De cet exil.
Dans les rues obscures
Des canaris chantent
Et dans l’embrasure de leur porte
Des femmes sourient à cet étranger
Qui transporte son cœur
Dans ses mains.
Il tourne autour de la place du marché
Comme un ancêtre
Revenu d’entre les morts
Pour voir son peuple
Et négocier de vieilles pièces de monnaie
Frappées à son image.

Sinclair Beiles

Voir le blog de Bruno Sourdin  :      http://brunosourdin.blogspot.com

76 commentaires:

  1. C'est toujours plein de poésie chez toi et des réalisations très parlantes, pleines de sens :)
    Je vis loin de la mer mais j'aimerais une fois me retrouver sur une plage de rochers et faire quelques cairns à mon tour.
    Ce doit être un grand moment pour se ressourcer aussi.
    Mes amitiés et bonne soirée, Roger :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noushka
      Merci Noushka. Je suis heureux d'avoir renoué avec toi, dont j’apprécie le le travail de photographe. S'il y a un art qui est influencé par le paysage, c'est bien le land art. J'ai choisi de venir passer le reste de ma vie dans le Golfe du Morbihan, que j'avais déjà connu dans ma petite enfance et après, c'est que j'imaginais bien m'y ressourcer et trouver matière à inspiration. Je te souhaite d'y venir un jour. Belle semaine en amitié.

      Roger

      Supprimer
  2. Equilibre, force, éphémère, puissance, émotions, réflexion, beauté, sagesse... Merci pour tout ça, Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Merci Christian. Rien n'est pensé en ces termes lors de la création et probablement que chaque geste, chaque pierre, contient ces mots. J'aime à savoir que cet art si peu gourmand en moyens, résiste à notre ère de technologie, sans la nier, mais permet un si beau partage.
      Bel été à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  3. Encore une fois très touchée, cher Roger, merci du fond du coeur.
    Je reprends ta belle phrase : "J'ai besoin d'être concernée par le paysage, comme aujourd’hui devant l'Embarquement pour les dormantes et toutes tes nouvelles créations, celui de ma petite enfance, enfin retrouvé. C'est de l'ordre de l'affectif . Il faut que ça me touche. Je n'ai pas ton talent ni ta grande sagesse, mais je suis émue que tu m'adresses un si beau message.
    Prends bien soin de toi, à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne-Marie Bodard
      Merci Anne-Marie. Mais oui, j'ai besoin de tout cela. A qui me conseille de me dépouiller de toutes mes émotions , de travailler, avec distance et recul de mon sujet, parle dans le vide. Je n'aime pas trop les théoriciens de l'art. Ils sont souvent bons à observer, à analyser l’œuvre mais très rarement à faire. Écouter tout le monde équivaut à vivre comme une girouette. Je parle dans cet ordre là, car, dans la vie courante, j'aime beaucoup écouter les gens, on y apprend beaucoup. Pour les autres, les experts imbus, je m'en passe.
      A bientôt peut-être en Bretagne, la Vendée, ce n'est pas si loin d'ici.
      Bel été Anne -Marie.

      Roger

      Supprimer
  4. Je suis ravie d'avoir découvert vos oeuvres..tant les cairns, que les mosaïques, que vos mots.
    Les photos me plaisent énormément aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Table de Nana.
      Bienvenue à vous sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour votre commentaire amical.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  5. Magnifiche composizioni, emozionanti come sempre.
    Saluti
    Francesca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Francesca
      Merci Francesca, pour tes mots d'encouragement.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  6. " Il faut que ça me touche." dis-tu. Heureux sommes nous, à qui tu offres cette émotion. Car c'est bien d'émotion qu'il s'agit chaque fois que j'ouvre une nouvelle page ici.
    Heureux es-tu parce que tu vis ton émotion et ta passion pleinement. Ta démarche nous parle d'accomplissement et nous pouvons tous nous en inspirer, chacun dans ce qui lui tient à coeur.
    Pour tout cela, Merci Roger !
    J'aime beaucoup tes boites à mémoires. Tu as raison, il ne faut garder que les belles choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fifi
      Merci Fifi. Je ne suis pas pour l'oubli de ce qui n'est pas beau. Je pense que la mémoire d'une vie, est un meltingpot où le bon et le moins bon, se côtoient. L'équilibre est de vivre avec ces deux côté et de s’accepter comme on été . Le processus de création, qui m'échappe toujours un peu, se charge, avec cette part d'inconscient,d'amener à l’œuvre qui est un aboutissement provisoire, car toujours à refaire. Ma démarche n'est pas systématiquement orientée vers le beau. Peut-être en reparlerons-nous, une autre fois.
      Bel été à toi, Fifi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  7. Bonjour Roger .. La mer est votre source d'inspiration .. Très belles compositions .. Je aiment légende serpentine et le reste du monde . Cordialement ..

    Ana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella
      Merci Ana. C'est vrai, la mer est une source d'inspiration, mais la terre aussi et pour cela , en Bretagne, nous passons de l'une à l'autre avec beaucoup de facilité. Quelque soit l'endroit où l'on se trouve en Bretagne, la mer se trouve, au maximum, à 80 kms de ce lieu, ce qui est peu. Pour moi, dix minutes me suffisent pour être sur la côte la plus proche de ma maison.
      Bel été à toi.

      Roger

      Supprimer
  8. Que de poésie et de sagesse dans ces cairns et ces tableaux ! La magie des pierres... Tu les fais parler, toi aussi tu es magicien.
    Légende serpentine, boite à mémoire, ces tableaux portent tous de bien jolis noms et l'on est séduit par leur beauté.
    Merci Roger, on repart toujours apaisé de ton blog.
    Amitiés et belle continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathanaëlle, Merci Nathanaëlle. La Bretagne est une terre de légendes et la magie des lieux, est une réalité pour qui sait se rendre disponible à cet aspect du pays. Beaucoup, passent à côté, qui traversent notre pays, beaucoup trop vite pour comprendre cela. Si je peux apporter un peu d'apaisement dans ta vie, j'en suis ravi.
      Bel été à toi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  9. J'avais l'impression que tu étais disparu de la blogosphère. Ma faute probablement. Je suis heureux de revoir ton oeuvre me surprendre sans cesse.

    Tu as entièrement raison quant à ton art. Ne le fais-tu pas d'abord par nécessité en quelque sorte, la nécessité de créer des oeuvres souvent très belles, parfois surprenantes… Remarque, je distingue entre art et beauté, les deux n'étant pas synonymes. C'est pourquoi plusieurs ne peuvent pas comprendre. Surtout le désir de créer des oeuvres condamnées la plupart du temps à ne pas durer, que voilà le don ultime envers l'art. Buren fait la même chose. :Et dans chaque cas, les gens sont surpris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roger Gauthier
      Merci Roger. Tu sais, nous disparaissons tous, un peu chaque jour. La blogosphère est un monde virtuel, éphémère, fait d'apparitions et de disparitions. Je fais l'expérience d'animer un blog consacré au land art et à la poésie, ce qui n'est pas une mince affaire. Je chemine vers les 250 000 lecteurs sur ce blog et 4 millions de lecteurs sur ma page GOOGLE+. C'est inespéré pour moi. J'ai eu le plaisir de faire naître quelques vocations en land art, fait de belles rencontres, publié beaucoup de mes photos et ce malgré toujours ce courant inverse qui ne laisse pas la place à la création, hors des arts traditionnels. Ce n'est déjà pas si mal.
      Aller pratiquer le land art m'aurait plu. Ce sera pour une autre vie.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. oui Roger poursuis de toutes tes forces ce chemin intérieur qui te mène, nous en vivons avec toi des éclats
    de vie je t'embrasse Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte Maillard
      Merci Brigitte. Je ne pense pas avoir été en mode pause, dans ma vie, sauf, terrassé et parfois gravement, par la maladie. Une fois reparti, c'est bien de toutes mes forces vives que je vis, pour avoir une nature douée d'une grande énergie. Je n'ai jamais imaginé l'économiser, comme je le vois parfois, car j'ai un sens de l'effort, inné. C'est pourquoi, j’aime alterner ces efforts avec de longs moment d' observation et de contemplation de la nature.
      Peut-être en parlerons-nous un jour de vie voix.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  11. Tes éphémères ont une résonance profonde dans chacun(e) de nous... Continue Roger, tu nous aides à mieux voir ce monde où tu t'attardes et que tu finis par (nous faire) aimer pour ce qu'il est.
    GROS BISOUS et belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité
      Merci, Marité pour tes mots qui ont su m'émouvoir et me touchent beaucoup.
      Je t'embrasse de grosses bises amicales..
      Roger

      Supprimer
  12. les pierres sur les bambous sont un beau bouquet "d' équilibre" ... j'aime beaucoup
    un bel écho musical Klezmer avec cet anneau tout en bas comme une note de musique
    merci Roger pour cette attention !
    que ton land art continue à questionner les gens ! et quand
    François Mauriac dit "l'art est un effort pour créer, à côté du monde réel, un monde plus humain"
    on y est .....
    à bientôt Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Merci Marty. C'est vrai qu'il nous revient cette part du travail, à qui d'autres sont attelés, déjà : humaniser le monde par l'art. Car il en faut de l'humain dans ce monde consumériste, dans ce monde de va-t-en-guerre, de chefs d'états, qui se congratulent, se décorent et pourrissent le monde avec leurs ventes d'armes. Nous serions, paraît-il, les troisièmes au monde. Triste résultat.
      Bel été à toi en toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  13. Formes.
    Couleurs.
    Matières.
    Textures.
    Lumières.
    ...
    Des mots pour lier le tout en bouquets, pour le partage et pour le don.
    Merci Roger.

    RépondreSupprimer
  14. Merci Roger de me dédicacer ton "Solitaire en Mor Braz" Cela me touche profondément.
    Pourquoi par un avis restrictif vouloir brimer ton énergie ?
    Merci d'être créateur de bonheur pour celles et ceux qui aiment ce que tu offres avec générosité.
    Merci d'écrire face à la mer tant de poésie. Ta plume est bambou, tes mots sont galets auxquels tu adjoint de jolis objets colorés comme une ponctuation.
    Bises d'amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le solitaire..une création qui me touche et qui te ressemble?

      Supprimer
    2. ELFI
      Merci, Elfi.
      Solitaire ? Je le suis, dans mon travail, c'est certain, mais j'aime les gens, écouter, parler et puis, je partage le plus important de ma vie avec ma femme. Ma solitude s’accommode au temps vécu.
      Bel été en toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  15. c'est tout une inspiration non seulement le land art, très belle ces cairns et ces desseins, mais aussi ce que tu as écrit. 'Je ne peut pas vivre autrement'. Parfois des gens – et nous -mêmes – nous demandent pourquoi on fais ça et non pas ça. C'est formidable de savoir ce qu'on veut - ou doit - faire et de ne pas avoir le sentiment de devoir justifier ce qu'on fait. Je pense aussi a une poème de Jacques Prevert – 'Je suis comme je suis, je suis faites comme ça'. Ton land art aussi donne un grand plaisir aux autres – merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dritange
      Merci, Dritanje. C'est vrai qu'il y a beaucoup d'amateurisme dans le land art et qui ne va pas très loin dans la démarche. Chacun ayant le droit de s'exprimer, la différence se voit assez rapidement dans ce monde internet ou tout est immédiat, déclaré beau sans discernement et rejeté souvent dans le même mouvement d'humeur. Pas toujours facile à vivre dans tout ça. Bel été à toi. Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  16. Un monde magique de créativité! Je adore Boîte à mémoires !!

    Saludos!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leovi - La fotografia Efectista Abstracta.
      Merci Leovi. Ces boîtes à mémoires m'ont toujours interrogé et souvent en hiver où beaucoup de gens pensent que la saison est dépourvue de couleurs se trompent vraiment. Au-delà de ce constat, cette recherche des mémoires me plait beaucoup comme démarche.
      Bel été à toi et à bientôt sur ton blog.
      Amitiés.
      Roger

      Supprimer
  17. Beautiful my friend, a divine influence to me, thanks Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushel, roi des oiseaux !
      Merci pour ton passage amical, ici.Je recommande ton blog à tous les amateurs de photo animalière. Il est exceptionnellement beau.
      Bel été à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  18. ˚✿ه° ·.
    Cada vez mais criativo!!!
    Boa quarta-feira!
    Beijinhos.
    ♩♫˚° ·.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia Da Inês
      Merci Inês. La créativité n'est pas toujours au rendez-vous et sans la nature je ne suis pas grand chose. Bel été brésilien.
      Je t'embrasse en toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  19. Bonjour Roger,
    Tu fais cela tout simplement (comme je trace mes écritures imaginaires) commandé par le Vent de la Vie qui pousse ta Voile toujours en aVant !

    Merci d'avoir pensé à moi !
    A bientôt


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros
      Merci, Yanis.
      Je m'efforce d'être simple et d'échapper à cette tentation de la sophistication, trouvée chez certains land artistes et qui dénature le land art. Près de arte povera, le land art doit tendre au dépouillement des moyens. T'offrir cette création est devenu toute de suite, une évidence.
      Bel été en poésie.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  20. Muchas de las obras de arte,tienen parte de las fantasias de sus autores
    Saludos desde Andalucia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JUAN FUENTES
      Merci, Juan et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins que tu découvres comme j'ai découvert ton blog et ta passion pour la photo;
      Je te souhaite un bel été.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  21. Toujours si beau ces fruits en balade, ces demoiselles si haut perchées et ces "veilleurs" qui scrutent l'horizon
    merci pour cette dédicace comme un haiku ...
    face à la mer
    elle est là en attente
    sa présence nue

    bientôt lundi
    j'y poserai d'autres mots pour une dédicace en retour

    merci et douce vie à vous

    RépondreSupprimer
  22. Come sempre sono bellissime le tue creazioni, molto simpatica la 13° foto con la popolazione lungo la rive del mare….ciao Cri : )

    RépondreSupprimer
  23. Tes demoiselles sont toutes belles!!!! Bel été à toi Roger.

    RépondreSupprimer
  24. Et les demoiselles dansent et dansent encore, jusqu'à ce que ...Des créations toujours enchanteresses et si pleine de vie et qui m'émeuvent
    Belle et bonne semaine Roger
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  25. Salut Roger,
    Je veux votre art dans la nature tellement. Surtout, je l'admire votre travail avec les pierres. Je pense que vous avez besoin de beaucoup de patience pour cela. Je suis très heureux avec vos «Mandalas» avec les petits fruits rouges. Il ya ces belles couleurs et de textures.
    Cordialement, Synnöve

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

    Les bonnes œuvres de sentiment.
    Merci pour votre visite toujours.

    Je vous souhaite tout le meilleur.
    Salutation.
    de Japon, ruma ❃


    RépondreSupprimer
  27. Toujours aussi génial ! Hélas sans lendemain. Peur-être qu'est la le génie... comme les tendras de poudre tibétains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. beatrice de
      Merci, Béatrice. Sans lendemain, mais parfois, avec un peu de chance, retenues en mémoire de passante.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  28. Les pierres toujours renouvelées, les pierres que vous savez toujours si bien réinventer, les demoiselles en effet ont bien belle allure. L’émotion toujours renouvelée à la vue de vos créations. On sent bien l’été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse.
      Mercie, Thérèse.
      De mon côté, l'émotion est toujours présente au moment de la création. Je je la fais partager, c'est une belle reconnaissance de mon travail. Pour ce qui est des saison, j'y suis plongé au cœur et forcément, elles influencent mon travail.
      Merci, Thérèse.
      Bien amicalement et bel été.

      Roger

      Supprimer
  29. Merci, Roger for coming to my blog with your lovely comments.
    I need to learn the French language.
    Cheers!
    Teresa in California
    http://amagicalwhimsy.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A Magical Whimsy
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour votre commentaire, Teresa.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  30. ⊰❀˚° ·.
    Ótimo mês de agosto!!!
    Beijinhos.
    ♡ه° ·.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès
      Merci Inès de ta présence amicale et de ton âme de poète brésilienne.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  31. Bonjour Roger

    je n'oublie jamais de lire attentivement tes écrits, de m'imprégner de tes compositions de land art mais parfois, je repars sans laisser de trace, sur la pointe des pieds; en gardant en mémoire quelques mots qui me poussent à la réflexion, quelques œuvres qui s'insinuent en moi, serpentines à souhait ou bien un témoignage comme celui de ce marin et de son vécu.
    Pour une seule rencontre de ce type-là avec le souvenir d'un commandant respectueux des lieux qu'il abordait, que ne donnerait-on pas?
    Tu donnes du sens à ce que tu ériges avec détermination; nous lecteurs prenons fait et cause pour ton cheminement sur ces plages vierges qui s'animeront sous tes doigts, dans le respect de la nature; nous évoluons au rythme de tes rencontres entre lieu et matériaux.
    J'ai beaucoup aimé l'ensemble: écrits et œuvres et beaucoup aussi cette évocation de vécu aux Kerguelen.
    Quelqu'un, dans les commentaires a cité Mauriac: Je pensais justement à lui dans une de ses citations que je préfère:"
    "Nous méritons toutes nos rencontres: elles sont accordées à nos destinées".
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maïté/Alienor.
      Merci Maïté Je suis u n peu comme toi, en voyage sur les blogs, je laisse une trace ou pas, selon l'humeur, ou le temps aussi Merci de me consacrer un peu de ton temps à regarder ce que je fais et à le commenter avec un style si particulier.
      J'ai fait encore de bien belles rencontres cet après-midi sur un site de la guerre des Chouans, Le champ des martyrs de Brec'h, qui est d'une grande beauté et qui m’inspire. J'ai fait un peu moins de land art que prévu et répondu à beaucoup de questions, concernant ce que je faisais et aussi ce lieu particulier. Je n'ai pas eu le sentiment de perdre mon temps mais plutôt de partager un instant de ma vie avec des inconnus. C'est très souvent comme ç, lété avec les touristes de passage. Ensuite, cela diminuera jusqu'à vivre pratiquement tout le temps en solitude.
      Bel été à toi.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Je suis époustouflée par ces miracles d'équilibre !
      Les "boîtes à mémoire" colorées, si bien rangées proposent (avec humour?) une autre vision du fouillis des souvenirs!
      Mais c'est sans doute le but de l'art d'ordonner le chaos...

      Supprimer
    3. Miss-Yves
      Merci Miss-Yves. Je suis comme toi, étonné que ces pierres si lourdes peuvent ainsi tenir en équilibre. Rassure toi, on n'y arrive pas à tous les coups.
      Bel été à toi.
      Amitiés.
      Roger

      Supprimer
  32. Tres beau! Merci bien, et bonjour de Montreal, Canada!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Linda
      Merci Linda et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  33. Roger,
    merci d'avoir pris le temps pour ton commentaire,tout comme tu as pris le temps de venir chez moi aussi.
    Tu vois, des moments comme celui que tu viens de vivre sont des pépites. J' adore aussi ces moments- trop rares- de partage.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maïté-Alénor
      Merci Maïté. Je ne conçois pas ce que je peux réaliser sans partage. C'est dans ma nature.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  34. Comment ces pierres tiennent-elles en équilibre ? Vous êtes un magicien. Je trouve" le reste du monde très émouvant", il me donne envie de pleurer.
    Merci pour votre visite :)

    Je vous embrasse très amicalement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nadezda
      L'équilibre est une question de gravité, j'ajouterai, de patience pour assembler ces pierres qui restent, malgré tout, très lourdes à manier.
      Comment ne pas rappeler ce qui se passe en permanence en Méditerranée, avec des noyades en nombre, de pauvres gens aux portes d'une Europe, malgré tout, beaucoup plus riche que tous les pays d'où ils viennent et que les accueille si mal. Ils sont vraiment, les restes u monde oublié.
      Gardons espoir de trouver une solution humaine à ce drame.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  35. Réponses
    1. Loop.
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci à toi.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  36. Hallo Roger,
    too bad I forgot my french!
    But I do love your pictures very much :)
    I also love rocks and patterns.
    You're an artist! :))

    Greetings from Germany
    Möwe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Möwe von der Insel
      Merci, Möwe et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  37. Superbes pierres et créations bonjour belge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Louisette.
      Je t'avais répondu et blogger m'a avalé cette réponse. Je te souhaite donc la bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et te dis, à bientôt.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  38. Bonjour Roger. Je viens te faire un coucou et te remercier du commentaire déposé sur mon blog. Comme blogger n'envoie pas les réponses, je préfère venir vers toi.

    Belle semaine à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le journal de Chrys
      Merci Chrystel. Toujours heureux de te retrouver sur Le Chemin que tu suis, fidèle, depuis très longtemps. De mon c^té, j'aime retrouver ton travail de photographe sur ton blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  39. Merveilleuses créations...j'aime beaucoup: Les demoiselles de Locmariaquer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chc
      Merci Christine et bel été à vous.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  40. Salut Roger,

    Je suis toujours surpris et étonné par les créations de prachtie que vous faites. Le sens profond de vos créations sont étonnantes. Vous êtes un véritable art de vivre. Un grand compliment.

    Chers salutations, Helma

    RépondreSupprimer
  41. Oh merci Roger. Ce joyeux serpent inoffensif et coloré m'invite à me couler entre les fleurs que je ne savais plus voir et retrouver le courage qui me manque tellement ...

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.