La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 27 décembre 2017

Le voyage de la sphère : aux lecteurs du Chemin des Grands Jardins

Maternité  :  pour Marie-Claude

Gémellité  : à mes enfants

Route 75  :  l'ouverture

J'ai  ouvert la route 75, le 20 décembre, par ces  mots :

Ma rencontre avec des pierres sur l'estran, revêt de multiples formes. Elles s'enchevêtrent, se confondent, se dissolvent. Chacune de leur mémoires de pierre ajoute au trouble de l'instant vécu. Cette mémoire globale se chargera de réinventer une idée d’où jaillira l'intention première. La mer au loin, me laisse le temps d'imaginer de très nombreux cairns. Les pierres quittent la plage, passent entre mes mains, et s'élèvent, une à une. Un léger souffle de vent fait tanguer le cairn. Il respire. J'offre ces deux premiers cairns à la mer et je m'éloigne de quelques mètres pour continuer ma série.
Le bonheur est là, ce matin et nulle part ailleurs.
Roger Dautais

Land art in Normany
Route 75 , l'ouverture


Pas de créations nouvelles  mais des reprises que je commente avec de nouveaux textes sur ma  page
Roger DAUTAIS  GOOGLE + Mes dernière créations  datent de début Septembre qui devaient clore  une année très difficile sur la plan santé. E
Début Aout,  le chirurgien orthopédiste qui me suit m'annonce que sans opération de la colonne vertébrale, je suis en fauteuil roulant dans quelques  mois. La décision est vite  prise. Je serai opéré  le 29 septembre. Une petite semaine  plus tard, je serai de retour à ma  maison. C'est  une toute autre histoire qui m'attend puisque je vais de complications en complications et reste 45 jours hospitalisé, encore heureux de sauver ma peau. Je vous passe les détails. Depuis,  je partage le  monde du handicap, gardant  bien sûr  l'espoir de remarcher normalement, ce qui est  loin d'être le cas. Si je reviens  au land art, ce sera que  mon  plus  profond souhait aura été exaucé. Si ce n'est  pas le cas,  l'aventure aura quand  même duré 20 ans de ma vie.  
Je n'ai pas encore abandonné tout espoir, c'est pourquoi, je me suis  penché sur cet énorme  fichier  photos qui représente la totalité de  mon travail  pour le faire  partager aux lecteurs de GOOGLE+. Ce blog qui vogue vers les 400000 visiteurs restera consacré  aux créations  à venir s'il y en a.
Tous ceux qui ont eu à traverser  une rude épreuve, qu'elle soit  physique  ou  morale, savent combien comptent toutes les  marques d'amour  ou d'amitié quand elles s'expriment à ce  moment.
Je remercie ma femme, mes enfants et tous les amis  lecteurs qui m'ont aidé durant cette période noire de ma vie et qui continuent.
. Je vous offre tous mes meilleurs vœux de  bonheur et de santé pour vous et vos proches,  à  l’occasion de cette année nouvelle qui  pour moi sera  l'année de mes 75 ans.
Je vous embrasse.
Roger Dautais

Merci à Danièle, Thérèse, Den, Dina, Martine, Maïté A, Patrick L. Marty, Brisou, Forest dream, Laure-Solange, Brigitte,Graça, Rossichka, Ruma, Françoise, Nadezda, Noushka, Océanique, Mémoire de Silence, Réjane, Orfeenix, Chri, Estourelle, el Tejon, Pepe B, Miss-Yves, Anne Lem. Synnöve, Serge-Mathurin, Swan Li, Manouche, Joelma, Bizack, Arlette A, Fifi, Marie, Le bourdon M. Rick F. Marie-Josée C. Guy A.pour leurs commentaires et  pour leurs soutiens

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.