La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 14 mars 2010

aux poètes qui nous quittent...
Jean Ferrat,
René Rougerie


Ce jour là, en plein marais, l'arbrisseau mort s'est trouvé sur mon chemin. Je l'ai ramassé et je l'ai planté à l'envers dans la boue d'une mare asséchée. Je suis allé ramasser des feuilles de peuplier dans une autre mare d'eau et je les ai accrochées aux racines, donnant une seconde vie éphémère à ce petit arbre. Puis, j'ai repris ma route.

Roger Dautais




Feuilles de l'automne passé qui me devance sur
la route. Pour elle, je conçois aisément
la cinquième saison.

Mortels, nous sommes--enfin, pas davantage
que cette minuscule araignée qui traverse la table, exposée à l'humeur d'un doigt.

Sensation de froid ou d'écrire.

Philippe Denis
"Notes lentes"

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.