La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 17 janvier 2019

foreing language



“Il faut espérer puisqu'il faut vivre.”
Proverbe Italien.

à demain dans tes pas...




Rouge sang et mémoire amnésique.

Me voici au centre de neutre du lieu nommé marais qui se ressent comme un non lieu. J'avance dans le noir; Atteindre la lumière sera salvateur mais il faut franchir un limès inconnu. Pas de main amie, ni de sourire complice, juste le doute pour avancer. et vivre un jour de plus. Rien qu'un jour.
Je me pose la question fondamentale : quelles sont les forces qui commanderont la forme ?
En l'occurrence je ne sais plus si c'est un sentiment de joie ou de plénitude, qui fera contrepoids à ma peine ? Ne plus savoir ce que sera demain, résout le jeu des mains, paume contre paume.
Heureuses incertitudes, pour ma propre délectation des divagations dangereuses, je me perds dans le limès chaotique du désir. Faut -il aimer encore ? Le lâcher-prise est arrivé dans un regard. Ici ont commencé les débordements et ivresse, dans un couloir, no-man's land des cœurs dans les odeurs de Javel. Des flux de ma pensée, exhumé de formes anciennes, fixées par des archétypes de mémoires échevelées, la ligne de partage, fend le coeur-passion, en deux, du zénith au nadir.
J'impose cette langue carminée, pauvre dans son unité plastique, comme la seule trace de mon passage, inscrit dans un cadre. Je constate que ce n'est plus une image que je vois : elle s'est effacée avec les forces vives de mon imaginaire et devient objet de passion. Elle rejoindra, rouge sang, ma mémoire amnésique.
Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/
Photo : création land art de Roger Dautais
" foreign language "
Biéville-Beuville Normandie - 2019

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.