La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

vendredi 10 mai 2019

Migrants  : aux  âmes de Lampedusa.
La trouble illusion de vivre ;   pour  Agnès Bihl
L'heure unique : pour Jean Aunay,  frère de Loge
Affection  :  pour Ariane Callot


Ce qui donne un sens à notre comportement,
à l’égard de la vie, est la fidélité à un certain instant
et notre effort pour éterniser cet instant.
Mishima
Le pavillond’or



Déplacements

Voyage n° 1
Ni dans le monde,ni hors du monde, j’avance dans cette insécurité partagée, espérant du mieux, comme je souhaite une meilleure vie au cairn qui s’écroule.

Voyage n°2
N’apposer qu’un dernier regard sur le monde,sans regrets et me dissoudre dans l’amnésie générale.

Voyage n°3
à Maman
Oh ! C’est très simple, ce que je voulais dire, en Janvier de cette année là, à cet instant même où elle quittait la terre pour toujours, tout était pareil, vous savez, au temps de mon enfance : l’air, l’eau,la terre, le feu. Mais les hommes avaient oublié l’amour. Le éléments me fascinaient tout autant. Pourtant,cela n’avait pas suffit à éviter le drame. Vous me croyez joyeux, mais c’est de la désespérance dont je parle encore aujourd’hui, en pratiquant le land art autour de l’air, l’eau, la terre, et le feu.

Voyage n°4
Rencontre
On attend l’orage, ensemble, sans parler. Chacun avec ses craintes, ses peurs, ses attirances,ses frisons, peau contre peau. Après, ce sera mieux, sans doute, sur les grèves de Sené.
Certains attendent la pluie pour leur jardin.
Je l’attend pour cette mélancolie qu’elle m’offre à vivre, sans pouvoir y échapper.

Voyage n°5
Annulé


Voyage n°6
Elle a affaire avec l’invisible. Beaucoup trop, selon la foule. Elle devient invisible. Étranges ses visions pour les initiés.Prophètes, poètes ou mystiques, ils le savent en la voyant dans l’ordinaire de ses jours. Si elle manque de temps pour tout faire, elle allonge le temps, voyez. Si c’est pour l’amour ce manque, alors elle allonge l’amour, jusqu’à l’asphyxie. C’est son jeu, voyez., faire tanguer le navire, bouleverser qui embarquera avec elle.
Elle déclenche l’orage, dans ses hanches et personne n’aurait imaginé ça, dans l’ordinaire de ses jours. Les prophètes se noient dans ses fragrances. Tourbillons de fatalité invisible, voyez.
Il ne faudrait pas quitter la lumière blafarde des réverbères et s’enfoncer dans les docks, se faire oublier dans la nuit poisseuse. Il ne faudrait pas se perdre par là, au pays des gueules cassées, des poivrots cuits. Il ne faudrait pas risquer de se perdre par là, sous les grues à charbon.
Elle se serait tapie, voyez, pour attendre, pour provoquer, pour cueillir l’invisible, malgré les visons des poètes, des prophètes et des mystiques, magnétisés, consommés sur place, debout.
Mante religieuse de l’amour, je vous dit. Voyez comment c’est facile, dans l’ordinaire des jours,de perdre sa vie, sur les docks, pour un baiser de trop.
Roger dautais
Texte écrit sous morphine
Service de cardiologie
Rennes Pontchaillou


Voyage n°7
Crac’h
Comment dire ces instants de beauté fragile, lorsqu’au coucher de soleil, un de mes cairns, s’apprête à vivre l’unique nuit de sa courte existence.

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

 


***
 Agnès Bihl

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.