La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 1 avril 2010




Quittons la mer un instant...



La ville se défaisait d'un éclairage dépassé et non performant. Ces globes faisaient partie de mon environnement depuis tant d'années que je trouvais dommage de les voir démontés et emportés par un camion benne vers une destruction certaine. J'ai retrouvé le nom de l'entreprise chargée de ce travail et négocié l'abandon de sphères dont j'ai remplis ma voiture et une remorque. Je les ai gardées quelques semaine pendant lesquelles j'ai réalisé des installations éphémères, en milieu urbain et la campagne, sous les yeux étonnés des passants.
Sur ces photos, elles sont installées sur un rond-point choisi pour sa verdure et sa lumière que j'ai pensé mettre en valeur avec ces sphères opales. Je n'utilise que très rarement des accessoires et ceci est une dérogation aux règles du land art. Simple jeu qui ne dura qu'un été.


Roger Dautais





Tu refermes la fenêtre, refermes le monde
qui chaque fois dénoue l'histoire
-sauve l'enfant, sauve la maison de l'enfant-
comme sur les écrans minuscules
des bandes dessinées, jusqu'aux versions latines
et Raine, Barnes, Bishop
tant que tu tiens
des mots entre tes mains
le jardin où ce soir, comme tous les autres soirs
tu t'exposes au passage du vent
raconte vraiment ce qu'est la vie.


Hélène Dorion
"Ravir:Les lieux"

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.