La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 28 avril 2011











à Léone Clément, ma mère
...

J'ai toujours rêvé ma vie même si je n'ai jamais eu une vie de rêve.
Roger Dautais



Entre la naissance et la mort, avec un peu de chance, nous disposons tous d'un peu de temps. J'en profite pour faire des choses.
Lorsque j'aurai terminé de réaliser mon prochain film J'AI PERDU MA MER, en 2012, je serai dans l'année de mes soixante dix ans. Si vingt ans est la première jeunesse, je serai donc au beau milieu de ma quatrième jeunesse.



Mille neuf cent quarante eux, année de ma naissance, les fours crépitent en Europe Centrale. Adolf est aux affaires.
1944, on livre toujours des enfants sous la neige pour nourrir les "détails".
2011, Modeste LANDA m'écrit pour me demander si je suis Juif et m'expliquer que mon étoile de David le gêne quand je l'utilise pour mes installations Land Art.
Je ferme mon blog.
Aujourd'hui, ne pouvant plus répondre à cet énergumène, j'espère qu'il a compris que jamais, oh, non, jamais, je n'accepterai ses excuses et que jamais, grand jamais, je partagerai les sables dOmaha Beach, pour pratique le Land art avec moi.
Si je l'ai fait avec Raymond Anisten,mon frère, Président fondateur de L'association des enfants et petits enfants rescapés de la rafle du Vel d'Hiv du 16 juillet 1942, dont je suis membre, ainsi que Marie-Claude, c'est que Raymond était un home sans haine,sans racisme, bien qu'il ait perdu 38 personnes ( dont son père et sa mère) dans cette rafle, gazés et passés au four crématoire, deux jours après leur départ de France.
Alors, après que ce petit Modeste LANDA se soit permis de me donner un leçon de vie qui m'a profondément choquée, c'est le pavé dans la mare jeté cette nuit par un ami, un frère en art et en poésie, Thibault Germain.
Merci Thibault et merci à vous tous amis qui m'avez envoyé de si beaux gestes d'amitié.
Je suis dans la 8ème semaine de tournage de mon second documentaire qui traitera de mémoire et d'identité,délités par traumatisme, Addictions, maladie etc. Ces boulevards mènent souvent l'homme vieillissant à développer des maladies du cerveau dont la Maladie d'Alzheimer. Depuis le début des années 90, je côtoie ces grands malades. En 2022, j'ai ouvert mon premier atelier d'Art-Thérapie, à l'ARDAPA de Lion sur Mer, puis un second en 2005, pour la m^me association mais à RIVABEL'AGE, un EHPAD de 85 résidents, où, j'exerce ma profession d'art-Thérapeute.
Mon premier documentaire LA MEMOIRE AMNESIQUE réalisé avec Jean-Jacques LION, documentariste, reçoit un vrai succès populaire en Normandie et commence " sa vie" hors frontières( Je pense au Canada).
Il a été trois fois référencé en National et son avenir semble bien se présenter.
Ce qui veut dire, que j'ai fait une parenthèse sur le Land Art car je ne peux tout faire. Beaucoup d'entre vous m'ont fait l'honneur d'une page et de commentaires élogieux qui ennuient certains. Jen'y peux rien, je les mérite(Humour).
J'ai continué à vous lire, chez vous, et je continuerai. Je répondrai sans doute plus globalement à vos commentaires, mais le cœur y sera.
J'ai mis des photos en vrac, que j'aimais bien et représentatif de ce que je fais.
J'ai commencé une performance Street-Art sur le port de Caen, en compagnie d'afficheurs sauvages Mur Mure. Je replonge dans l'univers des grands marginaux, ces clochards à 2O litre de vin par jour et que je soignais dans mon atelier d'art-Thérapie du CHRS Revivre à Caen.
Trois ans comme administrateur et cette expérience que je menais conjointement avec les Longues peines du Centre de Détention de Caen, accompagnés pendant, 6 années.
Après tout ça, écouter un mec qui te demande si t'es Juif, c'est être bien con et je l'ai été.
Veuillez m'en pardonner. Je reprends la route, comme mon ami Allix , ou Patrick Lucas que je salue, tous les deux. Bises à Brigitte, fidèle ds fidèles et son Monde en poésie


Roger Dautais

Followers

Archive du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.