La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

samedi 8 août 2009

"Il y avait un bout de ficelle dans ma poche, la margelle du lavoir, le reflet du soleil dans l'eau. Puis étaient venus, les nuages, le ciel bas , l'ennui des jours gris et l'envie de jouer avec le mot reflet.
Il avait déjà disparu presque avant d' être né. Mais qui donc tirait les ficelles, là-haut, me disait mon grand' père".

Roger Dautais
" Reflet d'enfance "

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
video
"Oui, je me souviens très bien, d'un champ avec des marguerites. C'était l'été, sans doute, mais qu' importe. Elle courait, pieds nus. Elle vivait pieds nus. J'ai tout oublié, sauf elle. Demain, une autre mémoire me racontera la suite de notre longue histoire".

Roger Dautais
" à force de mémoire."

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
video























à A.T.

Vous savez vivre seule, ces jours gris ensoleillés, cette transparence, cette cécité dénudée, vous me l'avez écrit. Cette poisse qui vous colle au coeur, ce besoin d'être ailleurs, éternellement, malgré l'été. Aucune fleur ne peut consoler ces instants de lassitude profonde, sauf peut-être...cette idée d'attachement à l'être cher. Autrement... il faudrait larguer les amarres. C'est ainsi, les jours gris de solitude, en plein été. Il faut que ça passe ou que ça casse.

Roger Dautais

" Lien carmin "

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.