La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 20 août 2014

Traces Celtaoïstes : pour Paul Quéré
Karrez-aour : pour Marie-Josée Christien
Les  lumières d'Amélie : Pour Françoise Beauguion
For you, my love : pour Marie-Claude
Soleil levant à Saint-Jean : pour Youenn Gwernig
Le chant du Loc'h :  Pour Tilia
L'intime : pour  Marie-Monique (Art-Monie )

Passage : pour Anne Desocreries
Le chant de Kerpenhir :  pour Maé
Exil  ou les enfants de la peur : pour Christian Cottard
Totem  :  pour Rick Forrestal
Partition pour un chant vert :  à Guy Allix
Présences :  pour Claude Pélieu
Gouez du Levant  : pour Alain Jégou
Le trou du diable : pour Annliz Bonin
à Paul Quéré.

Kerpenhir
- Vous abandonnez cette spirale ?
Elle regarde la mer qui s’approche de cette plage de Kerpenhir  où  je viens de  tracer  une spirale.
- Vous auriez du la faire  plus haut, vers les dunes.
- Elle est bien  là.
Comment lui expliquer  à cette passante. Cette spirales est  pour Maé. Pour elle seule, partie.
La dépossession de  l’œuvre est enrichissante. Le land art  m'apprend cela tous les jours.
- A quoi cela vous avance-t-il ? La mer efface tout.
-...
Ce n'est plus une question  pour  moi, d'être en avance ou  pas dans une quelconque course, de  m'économiser  pour durer. Il me faut simplement, être sur la déferlante et prendre tous les risques d'une vie  bien remplie, jusqu'à la dernière minute. A quoi  me servirait de courir  après je ne sais quelle rédemption, puisque mon ciel est vide. Si  mon destin complique actuellement la trajectoire,  l'instinct de vie  l'emporte  provisoirement : sursitaire  jusqu'à  l'ultime.

Forêt  et baie St Jean de Crac'h

Je goûte au  parfum des bruyères en Baie de Saint Jean.  Dans cette rivière naturelle, d’indociles marais se font  piégeux comme des belles filles et les salicornes lancent des sortilèges. Les premières rousseurs palpitent au cœur des fougères. Il faudra bien qu'elles cèdent leur jeunesse, acceptent l’automne. Ensemble, le temps venu, elles ne seront plus que mémoires craquantes sous mes pas,  puis, humus, bouclant la boucle de vie.

Dolmen de Luffang

Luffang, haut  lieu de  mémoire, dolmens décoiffés. La cacophonie de vos âmes absentes, planant sur la Ria de Crac'h, ride  l'eau en surface.Un souffle sacré passe.
C'est  un  monde  oublié.
Que faire au milieu de cet oubli sinon vivre une disparition douce, une apnée éternelle,  un envol jusqu'à Kermario et ses pierres levées? Pourquoi ne pas tenter un  partage du ciel avec les oiseaux, puis se déliter en douceur  sous les  lichens d'un cromlec'h , choisir une lente dérive au jusant,  un retour  à  l'Omphalos ?

Carnac

Toute vie est kaléidoscope. Je dois, parmi ces instants vécus,  aller chercher  l'émotion au plus  près de la source, puis la transformer en cairn;
Développer, bâtir en  pierres de Carnac, face  à l'océan, partir, recommencer. Tu vois cet enfer ? Je n'ai pas d'autre solution  pour le moment. C'est assez  proche de la folie, mais sans les  murs, ce qui le rend acceptable malgré tout.

Auray

Je n'ai  pas choisi, elle ont poussé  là et je les ai cueilles, ces jolies baies rouge vif. Dans ma pratique du land art, je n'achète rien, je trouve tout dans la nature. Il n'y a pas de hasard, mais une  observation permanente de ce qui  pourrait nourrir une idée. Et c'est dans cette succession de déplacements, de non-vécu, de non-dit, de  non réponses à  mon questionnement que jaillissent des occurrences  à saisir. Cela finit par tisser la trame de ma  journée de ce que  j'appelle "  un tissu de fortune " assez fragile, sur lequel je vais trouver matière  à démarrer une nouvelle aventure land art.

Brec'h

Au  pied d'une colline boisée, je rencontre  une exceptionnelle lumière qui  me fait penser à celle du  film de J.P.Genet, Amélie Poulain. Cela me suffit pour travailler au cœur de cette émotion,  musique du film en tête, avec ces baies rouges fraîchement cueillies. Instants délicieux de solitude et de partage, dans ce  lieu sanguinaire,  où il s’agit  bien d'apaiser le tumulte des  âmes, sans les déranger. Le passage se  fait dans la délicatesse.

Carnac, le retour.

Mais le  monde est fou, se déchire, tue des enfants sans scrupule. Pour y échapper,  il faut simplement, être nés du bon côté, s'arcbouter sur son avoir, fermer les  yeux sur le drame. Assez simple, en somme.
Très rapidement, je mets en place cette scène :
Trois adultes, six enfants, face  à la mer. C'est l'exil,  l’embarquement. Je ne sais pas si cela sert de dénoncer  l'injustice de cette façon. Je ne sais pas, mais je le fais. Lampedusa existe toujours.

Roger Dautais

PS. Tous ces  lieux nommés sont dans le Golfe du  Morbihan et alentour et pour ceux qui  ne connaissent pas, en Bretagne










A Jean Bazaine,


Chambre de
combustion
solaire
                        musique
fission

Le hasard y fait
feu de toutes ses flûtes
La nécessité
bois de toutes ses cordes

Poursuite
musicale
érubescente
d’un vivant probable
Strette
d’une fugue de l’amorphe
Avant l’oreille
Avant l’œil

Avant le point
d’eutexie
de tous les sens

Ou bien encore
noctiluque ovni
au space opéra
des sphères
sonate de l’être
humain

Diastole et systole
du porphyre
au sein de la terre
Extase matérielle

Dans l’aube
cramoisie
le brasillement solaire
tango

Paul Quéré *

 * Mieux connaître Paul Quéré  :  
 http://www.unidivers.fr/paul-quere-celtaoisme-poete-breton/


***

Est-ce que les choses

réapprennent ce qu'elles sont
ou alors, est-ce toi
qui fait entrer la pierre dans la pierre
la nuit dans la nuit
et demande au  lierre
d'être sans écriture
à la mer
d'être le recommencement de la mer

Christian Viguié
Autre chose
Editions Rougerie 2010

*** 

La  lumière  pèse  à peine
ma patience du jour
accompagne l'accomplissement
des saisons

Chaque  mot levé en  moi
peu  à  peu
m'unit
au  froissement  invisible.

Marie-Josée Christien
Temps morts
Editions Sauvages 2014

92 commentaires:

  1. Je crois que cela sert toujours de dire plutôt que de se taire. Je suis profondément fier d'être associé à ta "parole" de cette façon. Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Amandine Durez,
      Merci Amandine.
      Je t'embrasse, aussi.

      Roger

      Supprimer
  3. Je suis une fois de plus bouleversée par la beauté de tes créations éphémères, pour certaines.
    Particulièrement sensible à "l'Exil" et à ta pensée pour tous ceux de Lampedusa, à la fois ceux qui fuient et ceux qui les recueillent.
    Tu es une très belle personne, Roger, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ambre.
      Merci Ambre. Toutes mes installations sont éphémères, m^me si certaines peuvent avoir duré jusqu'à une dizaine d'années en Normandie, par exemple, dans des carrières abandonnées. Je poursuis ma série " exil " depuis 2004 , année où j'ai pu rencontrer et aider des exilés, sans papiers dans un Centre d'Aide aux Demandeurs d'Asile . Il n'y avait pas de place, là-bas pour les ronds de jambe.
      Je t'embrasse bien amicalement, chère Ambre.
      Roger

      Supprimer
  4. Le plus émouvant bien-sûr : "Les enfants de la peur" ! Mes préférés par ailleurs : "Karrez-aour", "Le chant du Loc'h et le plus tentant "Le trou du diable" !
    Mais je me sens injuste envers tous les autres que j'aime également !
    Merci Roger !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fifi,
      Merci, Fifi, Choisir, c'est toujours le faire au détriment des non choisis. L'important est pour moi qu'il se passe quelque chose au niveau de ton émotion lorsque tu regardes. Après, l'idée fait son chemin.
      Belle soirée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Anne Le Maître
      Merci d'être passée par ici, Anne.
      Belle soirée.

      Roger

      Supprimer
  6. Que de couleurs!!! C'est surprenant comme la pierre se marie avec les fruits, c'est très gai!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brizou,
      Ici, les pierres Bretonnes ne demandent qu'à être. Ensuite, je leur prose un petit bout de chemin et elles me prêtent un bout de leur âme de pierre. ça se passe comme ça entre nous.
      Belle soirée, Brizou.Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  7. Beaucoup de couleurs dans ces créations du jour,. Elles me plaisent énormément mais ce qui me touche le plus c'est celle des enfants de la peur ...Même si elles sont éphémères tes oeuvres ont le plus beau des écrins ,la nature.
    Merci encore Roger
    Je t'embrasse et te souhaite une belle fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Merci, Brigitte; Oui, c'est vrai, le plus beau des écrins, c'est la Nature et le land art ne peut pas se pratiquer en salle comme je le vois faire ou sur un coin de table. Cela devient alors, autre chose. Je te souhaite un beau week-end et je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  8. Thank you Roger. Your current work (and tributes) made me smile.
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal
      Merci pour ton commentaire et bon weekend mon cher Rick.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  9. Wonderful.. Lovely compositions with a nice colors.. Love it.. :-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella.
      Merci, Ana et belle soirée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  10. I like the bright (summer) colours of the compositions! And although they are still, I can feel somewhere an inner movement.The pleasure of seeing them becomes stronger with every new post. I admire your creativity and that you work with your heart and mind.
    Have a lovely late summer!:))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rossichka
      Merci à toi. Cette série vient après un temps de jachère du à un passage difficile pour ma santé. Lorsque j'ai repris le chemin, ayant oublié tout ce que je savais faire, je me suis retrouvé tel un enfant heureux de retrouver sa mère, dans cette nature qui est une mère pour moi et les idées sont venues très rapidement dans un enchaînement presque facile. Je suis à nouveau en arrêt de création et retrouve un cycle d'attente , de contemplation, de voyages.
      Ainsi se passera l'été, puis l'automne, et, si tout va bien l'hiver qui sera mon 72 ème sur la terre.
      Je te souhaite un bel été.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. Toutes ces dédicaces sont merveilleuses. Dans la création et dans l'intention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle
      Merci, Pastelle, pour tes mots d'encouragement. Mes créations sont le résultat d'un travail intense et de belles réponses données par la Nature. Je te souhaite un beau weekend.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  12. i am so amazed by the seasons, by the linear blessings that unfurl within each. i wonder sometimes if i will ever become bored by these things which seem so miraculous to me. and then i see a berry and i can't stop shaking my head in amazement. or the wind moves grasses or leaves and i feel as though i must be still and witness what is happening. no, i'll never tire. it is ceaseless, the art which naturally unfolds, and which with each of your creations, you bend down to kiss and christen.

    xo
    erin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. erin,
      Merci, Erin. Parfois, les gens me demandent si je ne m'ennuie pas à faire tout le temps la m^me chose. Je dis que d'abord, la vie n'est jamais la m^me d'une journée sur l'autre. Je dis aussi que les personnes que je rencontre nourrissent mon humanité qui nourrit mon imaginaire. Tant pis pour les gens qui m'oublient ou croient devoir faire comme si j'étais mort, qu'ils soient de la famille ou non. Trop occupés, trop riches de moyens à en oublier l'essentiel. Mais je n'ai rien à leur dire, rien à leur expliquer. J'ai beaucoup plus de points communs avec toi dans ces échanges virtuels où il se passe quelque chose. Si ton âme vivre, si ta pensée vagabonde à la vue de ses superbes baies, alors crois-moi, tu es plus vivante que tous ces paradeurs élitistes dont le paraître est le seul but. La nature, ile ne la verrons jamais comme toi, ou moi, nous la voyons.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  13. Lovely .. ! I like the colors of these art. And I love the photo nr 10. There is the whole stone family :D
    Have a happy summer days, Roger.
    Hugs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Orvokki
      Orvokki

      Merci pour ton soutien amical. C'est vrai que mon installation préférée est bien celle-là, tout simplement pour le symbole qu'elle porte et se veut révélatrice du drame humain de Lampedusa où tant d'enfants ont embarqué, pour cette première étape, quittant le continent Africain et ont terminé leur jeune vie, noyés.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  14. Richesse des couleurs et des compositions florales...
    J'ai tout de suite été saisie par "Exil "ou "les enfants de la peur"
    Et dans ce dialogue :
    "La dépossession de l’œuvre est enrichissante. Le land art m'apprend cela tous les jours.

    - A quoi cela vous avance-t-il ? La mer efface tout."
    Tout... Ou Presque...
    Métaphore de la vie et de l'oeuvre d'art ?

    RépondreSupprimer
  15. Oh oui, à quoi cela sert il de courir ! En allant trop vite, on risque de ne rien voir de ce qui se passe !

    Moi aussi, je suis mariée à un breton mais lui, il n'a pas les yeux bleus !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie,
      Beaucoup de Bretons ont les yeux bleus, en effet. Je n'ai pas cette caractéristique. N'oublie pas que les Espagnols et le Portugais ont souvent habité par ici. C'est un enrichissement de nos traits de caractères et de nos gènes, n'en déplaise à certains.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  16. J'aime tout et surtout "l'exil"... Cette réalisation a une forte résonance...
    Merci Roger et GROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité.
      Merci, Marité. Ta réponse me fait plaisir. Le message est passé.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  17. Ta rosace de fougères m’enchante... et la fleur au cœur de mûre: un vrai poème!

    Gourmandise, géométrie, symétrie, spirale, courbe, verticalité, lumière, reflet, secret, harmonie, contraste.........................
    Chacun de tes billets nous ouvre un dictionnaire inattendu et bouleversant. MERCI!
    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epamine,
      Merci Sylvie.Tu es la reine du vocabulaire et sais nommer les choses comme il faut. Tous tes petits ont une vraie chance d'avoir une institutrice aussi riche, aussi humaine. La rentrée sera un plaisir pour eux et pour toi, je le sens, malgré le gros travail qui t'attend.
      Bon courage pour l'affronter. Je t'embrasse avec toute mon amitié en partage.

      Roger

      Supprimer
  18. Que du beau ...merci j'aime vraiment toute ces propositions !!!
    Magnifique !!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine Le Bagousse.
      Merci Claudine. Tu me combles;
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  19. Le chant de la rivière d'Auray est celui de son cœur, battant au rythme lunaire des marées.
    Merci Roger, pour cette belle rosace à moi dédiée.
    Outre tes images, toujours aussi belles et pourtant nouvelles, tes mots me touchent.
    Les enfants de l'Exil, d'où qu'ils viennent, nous fendent le cœur.
    Unissons nos esprits pour un monde meilleur.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia

      Merci Tilia. Nous devrions être en permanence indignés face à ces scandales qui touchent l'humanité. L'information s'en empare goulument lorsqu'il y a un scoop à faire et laisse tomber le sujet avec une facilité déconcertante, dès que l'os est rongé pour passe à un autre scandale qui fera mieux vendre le journal. Même la misère se consomme et a ses modes. Pendant ce temps, des vies trépassent, d'autres s'engraissent.
      Belle semaine, Tilia et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  20. « Il est des souffrances qui ne peuvent être oubliées que lorsque nous avons la capacité de flotter au-dessus. »
    Paulo Coelho
    Comme une petite mer en corbeille, comme un nid dans la bruyère, le golfe du Morbihan s’ouvre à toi et se referme sur ses trésors morcelés. Il s’avance à sauts de puces, il se rétracte au gré des rochers et du sable qui grain après grain accueille les joues rouges des baies rebondies. Quel beau mot que le mot baie qui mérite d’être prononcé en minuscule ou en majuscule, etemporté par le vent.
    Quelles belles occurrences roulant de-ci, roulant de là. Du vert à l’ambre, du jaune timide aux contre-jours des cairns en silhouettes habitées par l’amour.
    Se devine la silhouette méditative de Marie-Claude, face à l’étendue silencieuse, taquinée par les hautes herbes.
    Lumières au front, soleil levant au paroxysme de l’été complice, Symphonie verte à la courbe du son tenu par les voix.
    Présences, présences polymorphiques et les absences lancinantes de ceux qui ont quitté leur lopin de vie, leur cœur brisé par l’ailleurs, l’inconnu, la pince de crabe accrochée aux basques.
    Reste l’intime si fragile et si fort, si fuchsia, si fragile, si intime. Oui, tu vas au-devant de l’émotion.
    Elle perle, s’élève, s’arc-boute . Elle chante le chant de la Ria, celui du Loch, celui de l’injustice criante.
    Encore et encore.
    PS : je n’ai jamais mis le pied en Bretagne. Je la rêve. Je la sens. A travers les passionnés, comme toi. Je lui donne vie peu à peu.
    Un jour peut-être, comme une rédemption.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maïté,
      Merci pour ton chant poétique. Il m'atteint au plus profond du cœur.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  21. "Exil ou les enfants de la peur": Emotion. Le Totem qui malgré sa désintégration prochaine saura quelque part perpétuer le message comme chez les indiens.
    Une oeuvre de tous les instants à venir.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse.
      Merci Thérèse. Je fais ainsi le pari d'être connecté avec la Terre-Mère et de trace en trace, je tisse des liens pour l'avenir. N'est-ce-pas elle qui m'accueillera un jour sous formes de cendres.
      Belle soirée, Thérèse.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Fabulous colours.........and you have found so many acorns?
    10 and 15 are my favourites.....thank you for sharing the beauty.....

    Best wishes,
    Ruby

    RépondreSupprimer
  23. Forest Dream Weaver
    Merci à vous pour vos encouragements.Avec mon amitié.

    Roger

    RépondreSupprimer
  24. ROGER BONSOIR ET MERCI DE ME FAIRE REVER
    TES spirales tes couleurs font toujours autant de bien
    et pour moi c'est un bonheur de passer chez toi
    j'espère que tu vas bien ROGER
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France.
      Merci pour ton passage amical. Tu reviens quand tu veux. Alors cette année, tu es passée en Bretagne ?
      Belle fin de semaine.
      Je t'embrasse chère France.

      Roger

      Supprimer
  25. Belles œuvres d'art, grands, des couleurs et des formes dans vos créations merveilleuses !! J'adore vos compositions!
    Salutations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leovi
      Merci pour ce commentaire chaleureux qui me va droit au cœur.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  26. 。.✿✿°°
    Sua criatividade é inesgotável!!!
    A sétima criação é a mais linda, sem dúvida!
    Boa semana!
    Beijinhos.
    ♡♡彡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès
      Toujours un plaisir de te lire ici, chère Inès.
      Je t'embrasse et je te souhaite une belle semaine.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  27. Réponses
    1. Lisa@Two Bears Farm
      Merci Lisa et belle journée à toi dans ton ranch.
      Dommage que tu ne sois pas en Normandie en ce moment, toi, l'amoureuse des chevaux car la France organise les championnats du Monde d’équitation.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  28. such incredibly beautiful creations! truly lovely and surprising!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl
      Merci à vous et belle semaine.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  29. Tes mots me touchent beaucoup ! Un monde meilleur...qui sait, on y travaille!
    Tes créations sont toutes originales,belles et pleines d'énergie, très joli partage!
    Bonne semaine à toi- Cath.
    (D'habitude je viens te voir de mes autres blogs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VoyagesAbstraits
      Merci pour tes encouragements, Cath et félicitation pour tes blogs. J'ai déjà du mal à en boucler un que je me demande comment vous faites à pouvoir en gérer plusieurs à la fois.
      Belle semaine à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  30. A chacun de tes billets, il y a des images auxquelles on est plus sensibles, qui nous attirent davantage. Sans qu'on sache pourquoi forcément.
    Aujourd'hui: Les lumières d'Amélie et L'intime

    Belle fin de semaine à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le journal de Chrys.
      Merci Chrys et bonne rentrée pour toi et tes petits élèves.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  31. je suis impressionnée par les enfants de la peur ! très fort...
    les yeux suivent tranquillement toutes les douces lignes aux "baies"
    j'aime beaucoup
    bonne journée Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Merci,Marty. Cette installation fût certainement la plus émouvante à réaliser de cette série, pour moi aussi. Je suis content qu'elle ait attiré l'attention de plusieurs personnes dont toi.
      Je te souhaite une belle journée. Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  32. 。·..✿✿°


    Boa semana!
    Beijinhos.
    °º。♡♡彡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès

      Merci Inès et belle semaine à toi, également.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  33. Bonjour Roger,
    Toutes ces figures sont simples, magnifiques et merveilleusement pensées mais elles reflètent surtout beaucoup d'émotions.
    Elles sont comme tout ce qui existe sur cette terre, tellement provisoires et c'est bien ainsi.
    Passion de les réaliser, de les prendre en photos et de les partager...
    Quoi demander de plus!
    Mes amitiés et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noushka
      Merci Noushka. On dit toujours qu'il faut se contenter de ce que l'on a. De belles paroles qui nous tombent souvent de haut, ou, du haut. Personnellement, sans vouloir déranger ces donneurs de leçon qui défendent leur magot, une meilleure santé à la maison ne me déplairait pas. Je me bats donc pour ce que nous n'avons pas. Ceci dit, ces remarques ne s'adressent pas à toi à mais à ceux qui me les font et lisent mon blog.
      Je partage donc ici avec ceux qui n'ont rien, comme avec ceux qui ont beaucoup, beaucoup trop et considèrent les artistes comme des inutiles.
      L'éphémère s'applique à tous et à toute chose mais combien courent et ne courent qu'après le gain, le plus, le toujours plus ? Le mot " partage ne fait pas partie de leur vocabulaire et je les plains.
      Merci de tes commentaires amicaux et de ta gentillesse.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  34. Hola Roger, siempre diferentes y curiosas las composiciones que nos transmites en las fotos! un abrazo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors,
      Merci Dolors, dommage que tu habites si loin, j'aurais aimé travailler avec toi.
      Belle semaine à toi, en amitié.

      Roger

      Supprimer
  35. non !
    il n'y a pas folie à bâtir
    avec les fruits de la terre
    sa propre vie
    et de prodiguer gratuitement
    aux uns et aux autres
    des sourires

    Tes réalisations sont extrêmement touchantes,
    Amitié Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros
      Merci, Yanis.
      Ta présence m'est chère en ces moments de doute et de difficultés de santé. Je sais que je dois continuer mais je dois faire des pauses cependant.
      J'ai repris la route ce matin.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  36. Excelentes fotografias, mas ainda mais preciosas pela beleza e sentido das mesmas.

    Obrigada pela beleza e pela oferta da mesma.

    Bom domingo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sao
      Merci pour ce geste d'amitié.
      Belle semaine à vous , ami.

      Roger

      Supprimer
  37. merci pour ces soleils levant, ces passages, ces chants, ces enfants de l'exil, cette présence totémique... merci pour votre spiritualité et votre sensibilité
    votre art qui me touche profondément
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mémoire du silence
      C'est un tel encouragement à continuer en ces moments difficiles de ma vie.
      Merci à vous.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  38. A beautiful text with great photos! hug
    http://tossanphotos.blogspot.com.br/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :. tossan@
      Merci Tossan et belle journée à toi.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  39. j ai pensee a vous !

    http://www.demotivateur.fr/article-buzz/cet-homme-a-pass-des-ann-es-perfectionner-un-art-unique-le-r-sultat-en-vaut-vraiment-la-peine--970

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Audrey,
      Merci Audrey. Oui, je connais ce merveilleux artiste et je le présente régulièrement sur ma page Facebook. J'aimerai, un jour, travailler avec lui.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  40. Bonjour Roger. Il est facile de commenter sur FB. Il suffit de cliquer sur "J'aime" et on a tout dit.... Ici je ne trouve pas mes mots car devant chacune de tes oeuvres, c'est l'émotion qui domine et avec elle une forme de silence respectueux....
    Je ne sais pas trouver les mots pour te dire ce que je ressens au fond de moi, mais je suis certaine que tu comprendras...
    Je t'embrasse bien amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène, Merci, Oxy.
      Les" like "de Facebook ne touchent jamais autant qu'un vrai commentaire, mais on a pas toujours le temps et puis, il faut savoir écrire un peu. Tout cela bloque la communication. Ainsi, ici sur Le Chemin, c'est entre 4500 et 5000 personnes qui passent chaque mois, imagine 5000 commentaires !

      Je te souhaite un bon Dimanche et je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  41. Olá Roger,
    Minhas palavras se tornam repetitivas diante de meu encantamento com sua arte, mas a cada vez que venho aqui e vejo seus posts as emoções são sempre diferentes.
    Cada arte é mais linda que a anterior, simplesmente apaixonante.
    Desejo-lhe uma linda semana.
    beijos
    Joelma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Atelier Tribo de Judà

      Merci Joelma d'être aussi fidèle lectrice du Chemin. Ta présence me touche beaucoup et tu sais pourquoi, je te l'ai déjà expliqué. Je te souhaite une très belle semaine. Pardon pour le décalage de temps dans ma réponse mais je n'ai pu faire mieux.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
    2. Não se preocupe meu amigo , minha admiração por você e sua arte vai além das palavras, do tempo e espaço.
      beijos
      Joelma

      Supprimer
  42. Bonsoir Roger,
    Il est des connexions qui se font parfois... et qui sont étonnantes.
    J'ai pensé à toi ce jour. Je ne sais plus vraiment ce qui a été le déclencheur.
    Mais je tenais à être là ce soir, juste là.
    Etrange... comme la vie...
    Juste ajouter que j'aime tes guetteurs de vie... tes guetteurs d'amour.
    Je t'embrasse Roger.
    Amicalement.
    J'espère que tu vas bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo, Merci Leeloo.
      Je reste connecté en permanence aux mondes et passe de l'un à l'autre pour continuer mon chemin.J'aime la vie simple , la nature, mais cela n'empêche nullement d'être percuté sans cesse par la brutalité du monde. Recherche l'équilibre, la paix, est une pratique de chaque jour et le land art m(y aide. Je l'exprime alors par mes installations. Lorsque cela cesse, c'est que j'ai besoin de prendre du recul avant de continuer ma route. Je vais mieux.
      Je t'embrasse et te remercie de prendre de mes nouvelles.

      Roger

      Supprimer
  43. Respirer encore et souvent ce parfum d'amitié iodé de générosité et de magnificence
    Belle rentrée à toi Ami des grands espaces et du vent d'espérance
    Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arlettardT
      Arlettart

      Merci à toi de ta présence bienveillante. Ce n'est pas toujours le cas et certaines réflexions entendues ce semaines passées m'ont un peu éloigné du land art. J'y reviens doucement.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  44. Voilà maintenant quelque temps qu'il n'y a pas eu de nouvelles oeuvres à voir... J'espère que tout va bien... Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri,
      Je te remercie de prendre de mes nouvelles.Cela devrait repartir bientôt, mais, lorsque la maladie s'invite dans une maison, cela change bien l'ordre des choses.. Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Alors, ici, mes voeux formulés pour qu'elle la quitte... Amitié.

      Supprimer
    3. Chri.
      Nous le souhaitons, ma femme et moi.
      Merci pour ton soutient amical.
      Amitiés.
      Roger

      Supprimer
  45. Bonjour Roger,

    Je passais chaque jour sur "Le chemin des grands jardins" et me faisais, comme d'autres je vois, du souci pour toi. Bien sûr ton travail me parle toujours autant, mais aujourd'hui je veux seulement te souhaiter plein de bonnes choses. Repose - toi bien...
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss L
      Pour moi, oui, mais surtout pour ma femme. Nous prenons nos maux en patience.
      Merci pour ton amical soutien.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  46. Puisque Chri a osé en parler, moi aussi je m'inquiétais de voir que le passeur s'était immobilisé et que le chemin splendide semblait bloqué en impasse.
    Roger je vous souhaite courage, persévérance et triomphe sur la maladie. Que la porte s'ouvre sur le Chemin des grands Jardins, avec la lumière et la vie retrouvées.

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.