La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 7 mai 2014

Le gisant de Brec'h : Thibault Germain
Digenvez ( Le Loc'h ) :  pour Fanch Kerouac
Le secret des sources : Pour Patrick Lucas
Ombre et lumière au dolmen : Pour Marie-Josée Christien
An dro de Plas ker : pour Tilia
Da bep  lec'h ( Brec'h)  : Pour Danièle Duteil
Le lien de Kerpenhir  : pour Marie-Claude
Ar gouzrec'h : Pour Laodina Legal
Cairn au jusant : Pour Anne -Marie Santiago
La porte de Kerpenhir : pour Denise Scaramai
Le premier venu : Pour Mohamed El Jeroui
Rencontre : Pour Catherine Grall
La répétition : Pour Serge Mathurin Thébault
Identité : pour François Esperet
Exil : pour  Guy Allix



à François Esperet,
 en toute amitié


L'échappée belle

J'aime quitter la côte, le vent du large que je retrouverai, un  jour  ou  l'autre et  plonger au cœur de la forêt, marcher au travers des jeunes fougères en  pleine pousse, aller où la nature  m'invite, débusquant de nouvelles  fontaines où savent s'épanouit la salamandre dorée. L’échappée belle est une drogue dure. J'aime tomber sur ces chapelles improbables, introuvables, vivant dans une solitude absolue, sans se plaindre aucunement. J'aime leur accueil généreux, du  mécréant que je suis, dans leurs enclos ouverts à ces créations de  mondes à  mon échelle, semblables  à ceux de  mon enfance perdue et retrouvée, ici. Ce  jour  là, dans mes créations, je dépasse le réel, je me défais de cet habit de certitude, du formatage des idées de notre époque et je redonne vie  à trois  pierres, m'approchant dans l'esprit, des  guérisseurs de  pierres de Guinipili. Ces traits d'union entre deux mondes sont des offrandes qui voyagent et me reviennent.
Une fois de  plus, ma santé a failli pendant cette quinzaine et ralenti le rythme de mes créations et je ne suis pas tiré d'affaire mais j'ai vécu de grands et beaux instants de vie, comme au  pont romain de Brec'h.

L'heure  unique des petits rituels

Ce pont, très abîmé par les dernières  inondations de  l'hiver, est un  lieu marqué par  l'histoire. Plusieurs batailles s'y déroulèrent, et  l'on ressent cette terre devenue sacrée par le sang versé.
Lorsque je débouche du  bois surplombant ce lieu et le lac de retenue d'eau du Loc'h, celui-ci a perdu, en quelques semaines,  une grande partie de son eau. Les berges sont élargies, asséchées et le Loc'h serpente entre des banc de sable  ou de terre, ce qui  change complètement la configuration du paysage. Je profite d'un  possible accès  à  pied au  milieu du cours d'eau pour élever deux cairns dans une lumière sublime. Viendra ensuit, le gisant que j'installe sur la rive droite.
Je compte pas mes prémonitions, je les laisse vivre mais je savais que ce gisant était inscrit dans ce paysage depuis très  longtemps, attendant l'heure du jaillissement mémoriel.
L'heure des petits rituels qui vont changer provisoirement la vie du lieu a sonné. Peut-être suis-je  plus fossoyeur des âmes en peine, leur accordant une permission au  monde des vivants,  une incarnation subtile,  des soubresauts salvateurs, qu'un accoucheur du réel. J’invoque Ana Mendieta et le corps sableux émerge de la mémoire inondé du Loc'h.
Très rapidement, je le sculpte grossièrement puis je vais,  pour le lier au paysage, aller cueillir sur la rive,
 droite quelques tiges de fougères juvéniles, d'un vert tendre, qu'elles perdront dans leur maturité. Je les installe sur le corps, de la tête au  pied  de telle façon qu'elles deviennent la circulation sanguine de ce gisant,comme le faisait Ana Mendieta.
Je le sens vivant,  porteur de  mémoire de tous c es hommes  morts au combat, valeureux et lâches rassemblés en  un ru de sang mêles.
Un  geai muet nous survole et nous unit au paysage tout entier. Rien ne peut s'ajouter à  l'émotion, à cette fraternité des rives, aussi soudaine qu'éphémère. Dans les secondes qui suivent, chacun repart dans sa vie, lui, dans l'autre  monde et  moi, improbable chaman  ou visionnaire  poétique, je sais qu'une part de la Genèse du monde sera passée par  ce rituel sacré.
La descente secoue et il faut le chant du merle, accompagné d'une grive pour décider du reste et choisir le bon  côté : la vie.
Un frison m'indique la fin du rêve. Je caresse  l'eau du Loc'h. Elle est  fraîche et paisible. Elle parle de la vie, de la sienne, descendant de petites collines, de la mienne, Bretonne, et de l'amour qui nous unit.
Je quitte les lieux. Je sais que je vais la rejoindre, la retrouver et que je me noierai, une fois de  plus dans ses yeux bleus dont je suis éperdument amoureux.

Roger Dautais




Dans les ruines de l'état du temps
Des traces vertes
On  peut monter
Prendre la veille aux angles  morts
comme avant  mais vite

Mais vite ébloui
Par l'inquièt soleil
Que  l'on a voulu

Jean-Pierre Abraham

Etoilerie  Journal d'hiver


Elle a fait signe

Sur le fer des bateaux
Sur les vannes et le bois des vantaux

Sur les sables elle étale
Ses objets tout neufs
sa verroterie.

Jean-Pierre Abraham

La mer  à voir  Journal d'hiver


On ne s'excuse pas d'une santé défaillante,ni d'un panne d'informatique. Tout ça c'est du pareil au  même, les aléa se la vie. Et  pourtant c'est  bien ce qui m' éloigné de vous. J'ai fait ce que j'ai pu  pour vous retrouver. Le Chemin des Grands Jardins? Il va bien, merci 165 500 visiteurs au compteur. De ce  côté  là, rien  à dire. Si, j'allais  oublier : Merci, merci  pour votre soutien et pour l'amitié que vous me portez.

Roger Dautais

62 commentaires:

  1. Réponses
    1. brigitte celerier
      Merci Brigitte. Nous avons tous besoin de beauté, elle aide à vivre. La Bretagne est pour moi, une source de beauté et d'inspiration. Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. C'est ton "Identité" que je trouve particulièrement émouvante, si forte et si fragile en même temps...
    J'aime son côté éphémère...
    Belle soirée, Roger, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma c
      Merci Norma. Je ne compte plus le nombre de spirales réalisées, mais c'est la figure géométrique la plus emblématique de mon œuvre de landartsite et mes premières spirales portaient le nom d'identité, que je reprends, comme ici.
      Je te souhaite une belle fin de semaine et je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  3. Very interesting post with amazing pictures !!!
    My very warm regards !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ART-TRAVELLER
      Merci pour ton message d'amitié, voyageur ami et bonne route.

      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. Gorgeous places ! Your pictures are always wonderful !
    Greetings

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ela
      Merci Ela et à bientôt sur ton blog.

      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  5. J'espère que c'était une panne informatique... On les attend, on les espère, puis on les voit, on les lit et, alors on est heureux de ça! Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Merci Christian, Oui, une panne informatique et un corps fatigué qui n'en pouvait plus d'avancer. Cela revient doucement mais les avertissement se font plus serrés !

      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  6. Mille mercis, Roger !
    Rien ne pouvait me faire plus plaisir que cette farandole multicolore que tu me dédies.
    Quand j'écoute Carlos Núñez et le bagad de Lann Bihoué interpréter "An Dro", j'ai des frissons dans le dos !
    Tout comme j'adore "Tri Martolod" chanté par Alan Stivell. Pourquoi la musique celtique me fascine-t-elle à ce point ?
    Bombardes et caisses claires, l'équivalent des fifres et tambourins de ma Provence natale ? peut-être...

    Au fait, les guérisseurs de pierre que tu évoques sont-ils en lien avec l'étrange Vénus de Quinipily ?..
    Belle journée, prends bien soin de toi, Roger
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia
      Tu sais la famille Celte est une grande famille et la musique unit les peuples. Il y a bien longtemps que Carlos Nunez a été adopté en Bretagne où il donne des concerts chaque année, notamment pendant les fêtes celtique de Lorient. On peut bien sûr chercher pourquoi une musique nous émeut, mais il est ausi bon de se laisser porter par ses émotions.
      La Vénus de Quinipily fût "adoptée" par les gens de ce lieu et les guérisseurs de pierre, entremêlent légende et réalité sans jamais savoir ou commence l'une et où finit l'autre mais ils n'ont rien à voir entre eux.
      Je te souhaite une belle fin de semaine en amitié.

      Roger

      Supprimer
  7. J'ai juste envie de dire merci ....
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine Le Bagousse
      Merci Claudine. Cela me va très bien ainsi.
      Bonne fin de semaine.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  8. En ce 8 mai, se recueillir sous le dolmen et penser à la folle cruauté des hommes.
    Merci aux sages comme toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche
      Merci Manouche.
      Certains dolmens comme celui des Pierres Plates , amène tout naturellement au recueillement, tant il nous coupe du monde extérieur, dès la porte franchie, mais il y en a bien d'autres et je ne prive pas de cet exercice de méditation.
      Je te souhaite une belle fin de semaine et je t'embrase.

      Roger

      Supprimer
  9. tout va bien cher Roger
    tes créations sont uniques et portent ta marque
    la terre tourne et la vie t'accompagne
    continue / bon vent

    je t'embrasse
    Patrick L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick Lucas.
      Merci Patrick. Il est normal d'avoir envie d'arrêter dans certaines conditions lorsque la santé fléchit, mais lorsqu'il y a une embellie de ce côté, je reprends vite la route et tout s'équilibre à nouveau.
      Bonne route à toi, en toute amitié.

      Je t'embrasse;

      Roger

      Supprimer
  10. J'aime en 3 ton joli "mandala" et en 6 ta grecque verte en "pierrade". ;)
    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epamine,
      Remercie aussi, ces jeunes pousses de fougères qui poussent en abondance dans le pays et me permettent beaucop de créations de leur naissance à leur disparition.
      Je t'embrasse, Sylvie, et te dis à très bientôt sur ton joli blog. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. Qu' il est donc reposant ce site atemporel où poésie, sculpture et musique du monde se mêlent harmonieusement, j' aime mes escales chez toi où tout parle d' amour depuis les temps immémoriaux, je t' embrasse mon cher Roger, couvert de sang et d' embruns et souriant au delà des cicatrices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orfeenix
      Merci Isabelle . La forme revient, c'est vrai, mais une fois de plus j'ai du poser mon sac à dos de voyageur et abandonner le land art quelques temps. 9a se stabilise mais pas au point encore de courir les bois et les grèves. ca me fait un grand bien de lire tes quelques mots où je reconnais ton style généreux et ton humour indispensable à tout convalescent.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  12. beautiuful work Roger, and beautiful photographs.
    I love the stacked rocks = something i love to do when i walk along the beaches in Northern California. very meditative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rebeca Trevino,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour votre commentaire. C'est vrai que le land art, enfin tel que je le pratique ( sans grues, ni camions de chantier , ni assistants zélés) est un bel exercice d'observation du monde et aussi de méditation car j'évolue le plus souvent dans des paysages sublimes.
      Bien amicalement et à bientôt sur votre blog d'artiste très intéressant aussi, que j'ai eu la chance de découvrir dernièrement.

      Roger

      Supprimer
  13. J'aime ce ciel bleu moutonné de blanc qui t'accompagne au fil de tes créations ! Et cette belle énergie, énergie pacifiante que dégage tes oeuvres !
    Continue à nous ravir les yeux et le coeur, Roger !!! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fifi
      Merci à toi. Le ciel, ici est très changeant. Il influence beaucoup mes travaux. Je compose avec lui, jamais contre, je ne gagnerais rien et ne serais pas de taille. C'est vrai, ce jour là, de beaux moutons blancs sont venus voler au dessus de mes cairns.
      Belle fin de semaine.
      Amicalement.
      Roger

      Supprimer
  14. Good morning Roger!!!..
    I really like the Exile, and the secrets des sources .. In general .. I like all your work .. Congratulations and happy day ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella
      Merci Ana pour cette visite matinale. C'est toujours un plaisir de t'accueillir ici.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  15. Roger bonjour encore un beau voyage avec toi et de si belles créations
    le choix est toujours si compliqué chez toi car tout est magique et tout est simple quand on sait observer mais trés complexe à créer!!!
    Merci beaucoup ROGER
    ton blog restera toujours nature et calme c'est certain et je pense que c'est le but aussi
    de se sentir à l'aise chez toi
    j'aime aussi les lignes tes écrits et ta vie qui est loin d'être finie
    je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France
      Merci pour ton long et très intéressant commentaire. Avant de faire ressentir cet esprit zen qui peut animer mes installations, il me faut , à chaque fois, me défaire de mon savoir, de mes réflexes pour n'être qu'attentif au message que la nature m'envoie. Je ne parle pas de voix entendus bien sûr mais de cette profonde transformation de mon être à son contact. Seulement après, je peux tenter quelques gestes d'installation et bien rares qu'ils ne reproduisent pas cette sérénité captée. Bien sûr que ma vie n'est pas terminée, mais celle consacré au land art est en grande partie passée, maintenant. J'essaie de la vivre avec la plus grande intensité.

      Je t'embrasse très fort, moi, aussi.

      Roger

      Supprimer
  16. Dear Roger! I cannot hide, je me sens triste! I love to visit your blog, to see the world through your eyes, to feel new emotions, provoked by your magical art. I'm only sorry that I don't understand everything you write. But I understand enough to see the beautiful images, you build with your words, words qui me font reflechir sur la Vie at la Nature. Merci beaucoup!.
    J'espere que tout sera bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rossichka

      Merci pour ce commentaire amical et généreux. Je pourrais vous conseiller de faire un copier-collé de la partie du texte que vous voulez, puis vous cherchez sur Google : google translation, vous collez le texte, vous choisissez la langue dans laquelle vous le désirez, puis vous lisez la traduction qui est presque immédiate. Ce n'est pas parfait mais c'est mieux que rien.
      Bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  17. Le gisant de Brec'h semble prêt à partir pour un grand voyage , celui que dirige le nocher Caron...
    Et jeu de cache-cache de l'ombre et lumière au dolmen ajoute au mystère, tout comme ce mini-labyrinthe (qui me semble cependant teinté d'humour)

    Création, renouvellement pour notre plaisir et notre méditation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss_Yves
      Merci à toi. Oui, c'est vrai, j'aime bien introduire la notion de jeu dans ce que je fais et je ne renonce pas à l'humour, ni à un certain décalage dans mon écriture que certains qualifient de poétique ( Je vais encore me faire flinguer par les " vrais " poètes, gardiens du temple, et surtout du leur). Si je m'ennuyais à faire ce que je fais où à suivre tous mes commentaires auxquels je réponds, j'aurai, depuis longtemps arrêté ce blog. C'est déjà assez difficile de m'en séparer pour des raisons de santé quand il faut.
      Je te souhaite un bon weekend.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
    2. Merci pour ce souhait, à toi aussi et merci pour ta visite
      A la prochaine fois!

      Supprimer
    3. Visiter tes blogs est un vrai plaisir.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  18. bonjour Roger, je te souhaite debout laissant la fatigue au jusant l'emporter; ici, l'air brûle comme pierre au désert, merci, Amitiés : Thibault.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Thibault. J'ai fait une sortie land art cet après-midi et j'ai encore des progrès à faire au niveau santé, mais la forme revient. Je sais que le soleil du midi n'altèrera pas ton imaginaire et puis tu as le fleuve comme compagnon, pour te rafraîchir.
      Bonne fin de semaine en création.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  19. bonjour Roger ! laisses-toi porter par l'esprit du vent ! tout ce que tu nous offres est si beau
    que finalement il suffit de se laisser emporter sans rien dire ! juste être bien ...
    bon dimanche Roger
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Merci Chrys. Si tu savais comme je suis à la recherche de ce" $etre bien " lorsque je pratique le land art. Ce monde est trop bousculé pour moi, qui m'accueille en passant, au jour le jour et, il me faut le réinventer d'une manière ou d'une autre. Le land art est ma manière.

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  20. Beautiful images, my favourite is number 4, superb.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushell
      Merci Bob. Je crois que cet endroit te plairait aussi. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  21. °✿彡º°。
    Tudo muito lindo!!!
    Bom domingo! Boa semana!


    .°º。✿
    Beijinhos carinhosos.
    ✿✿⊱.Brasil°º。✿° ·.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inês

      Merci Inês.
      Et belle semaine à toi que j'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Photos magnifiques! J'aime votre travail. C'est llacente attendant d'être dirigé par la mer est très attachante!

    RépondreSupprimer
  23. Leovi
    Merci de t'exprimer sur le gisant. Tu peux remarquer que très peu de personnes le font, ici. Il y a comme une sorte d'interdit à ne pas toucher. On dirait que ce sujet dérange, comme dans notre société d'ailleurs. Je ne sais pas si cela évoluera un jour.
    Bon Dimanche et belle semaine en amitié.

    Roger

    RépondreSupprimer
  24. just beautiful creations, once again, roger! lovely!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl
      Merci à toi et à très vite sur ton blog.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  25. Encore une très belle page avec un gisant face à la mer et au soleil qui me parle ...

    Tout est beau :les cairns, les couleurs, la simplicité ...Bonne continuation et surtout prend soin de toi
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Merci à toi, Brigitte. Cette série m'a pris du temps à la réaliser et cette fichue santé m' amenée au bord de mettre ce blog en pause. Enfin, je l'ai réalisée et puis voici que la semaine dernière a aussi été dure à passer mais ça va mieux.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. On ne s'excuse pas d'une santé défaillante mais on s'immisce entre les failles comme vous le faites pour créer, vivre à plaine vie la nature et accompagner les gisants pour un grand départ bien plus agréable que sur les eaux du styx.
    Et puis tresser des colliers de vie hauts en couleurs,des ronds de mandala qui diffusent leur énergie,porter pîerre après pierre la construction d'un être debout, fier, unir dans le mouvement les pensées, les flèches, trouver la sève qui va de la tête aux pieds ou des pieds à la tête, en passant par les bras et ces mains omni présentes et jamais représentées.

    "" La vérité est immaculée limpide
    lorsque la victime,
    pieds tranchés,
    va lentement.

    Et "la vérité est personnelle"
    dans le poème.
    Elle n'est ni ce qu'elle est
    ni son contraire.
    Elle est ce qui a perlé de son ombre."
    Mahmoud Darwich/ La Trace du papillon.
    *
    C'est-à-dire:
    "Prendre la veille aux angles morts
    comme avant mais vite"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MaIté / Aliénor
      Merci Maïté d'avoir pris un long temps pour répondre à mon travail. De plus, Mahmoud Darwich et un poète que j'aime beaucoup et que j'ai d'ailleurs publié ici. La puissance d'évocation de ses poèmes est impressionnante.

      Je vous salue bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  27. Témoignages éphémères, mais tellement importants!
    Quel paradoxe!
    Leurs traces étaient déjà gravées dans nos mémoires
    Bien avant qu'ils n'apparaissent!
    ...Pour que nous puissions réinventer ensemble
    L'espace d'un instant
    Mille sensations, les couleurs, et les sons.

    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hazlo Fresco Painter

      Merci Hazlo et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins. C'est vrai, c'est un paradoxe mais poussé encore plus loin par certains que trouvent que c'est du temps et de l'énergie perdue ! Les gestionnaires de vie sont des gens redoutables, incapables de rêver, simplement de compter§

      Belle soirée.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  28. Je suis très heureuse que vous soyez revenu, Roger, pour nous offrir encore et toujours vos belles créations éphémères. Merci pour toutes, en particulier pour celle qui m'est dédiée avec un certain humour, chemin de vie, voie vers l'essentiel. Prenez soin de vous !

    RépondreSupprimer
  29. Danièle Duteil
    Merci Danièle. Oui, je suis revenu, mais il me semble qu'a chaque alerte de santé, je " laisse des plumes ". Je repars, mais je pratique à petites doses en espérant de jours meilleurs.
    Bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  30. Beautiful and very interesting...how could stay those stones one over others it's a really question for me.
    Thanks a lot for your visit on my photoblog!
    Have a nice evening!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. April
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  31. J'espère que ça va mieux Roger!!!!

    Bonne semaine à toi et GRAND MERCI pour ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le journal de Chrys
      Un peu mieux ,mais santé oblige, je me suis légèrement écarté du land art et le pratique à petites doses. J'y reviens.
      Belle journée à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  32. Faute d'élever un cairn parmi les flots, ce petit signe pour signaler mon passage... Un passage qui est toujours un moment de plaisir et d'apaisement. Merci, Grand Promeneur !
    Monika

    RépondreSupprimer
  33. "An dro de Plas ker" et "le Secret des Sources" sont mes coups de coeur, mais tout est magique... Infiniment de délicatesse dans toutes ces installations...
    Merci Roger !

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.