La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 19 juin 2013

Passion profonde : à Marie-Claude


                              
La vie hors cadre I 
pour Erin
Critiques associés : 
 à Sasa Saastamoinen


Renaissance ( Dolmens de Crucunio )
Pour Guy Allix

La vie hors cadre II
Pour Isabella Kramer
Avant le massacre
La dernière marche
:pour Gwen Buchanan

Fumiyo Song (détail)
Fumiyo Song
 : pour Fumiyo Suko
Dialogue de Crucuno :
 pour Marie-Josée Christien
A l'ombre du Géant (Carnac)
Pour Serge Thébault
Mémoires rouges (Ria d' Auray)
pour Alain Gégou
Nos éternités..
.à Raymond Anisten
à  mon  père...

 Car  il faut que chacun  compose le poème de sa vie.
Youenn Gwernig :


Si je regarde une carte d'état major, je constate que mes marches partent toutes d'Auray et se dirigent vers les quatre points cardinaux, avec une préférence  pour le sud-ouest et la région de Carnac. Ayant trouvé une liste relevant tous les dolmens et  menhirs Morbihan, je me suis donné comme but de les visiter,  un par un. Mais je ne peux délaisser, ni la campagne, ni la Ria d'Auray,  ni le littoral. Autant dire que mes journées sont bien remplies et mon avenir aussi. Ces jours derniers, j'ai décidé d'introduire  un  peu de couleurs dans mes créations. Il me faut donc commencer par cueillir ce que je trouve sur  place, puis travailler ces matières en les associant dans des formes qui, elles-mêmes prennent place dans le paysage. C'est un travail assez long mais qui me plait, aussi.Ces gestes de cueillir, j'ai vu ma mère  les pratiquer dans notre grand jardin pour préparer les fleurs qu'elle vendait ensuite dans son  magasin. Cela se pratiquait à la fraîche,  lorsque la rosée perle sur chaque fleur et je trouvais ces instants délicieux, passés à regarder ainsi s'envoler des brassées de couleurs que j'appris  plus tard  à faire moi-même.
Hier, je choisis le lieu dit Le Champ des martyres de Brec'h,  pour sa beauté et  pour sa sérénité. Je ne peux m'empêcher de penser aux exécutions massives qui eurent lieu, ici. En dehors de toute considération politique, étant un farouche adversaire de la peine de mort, je ne comprends pas ces gestes brutaux et cruels.
 Je vais faire de petites installations , aujourd'hui. Je suis sur les marches de droite en entrant dans l'enceinte du mausolée. Je vais représenter une foule, anonyme, dos au  mur de l'incompréhension et qui attend la mort.Je le fais avec des fleurs de digitales retournées.
 Je pense aussitôt aux personnages hantés  de Maqui Xenaxis, fille du grand compositeur que j'avais rencontré  à Caen. Ces personnages avaient cette présence et cette allure horrifiée, résignée. J'avais aimé nos échanges d'idées autour de ses œuvres.. Je continue cette première installation en mettant quelques personnages au premier plan, semblant arriver  pour rejoindre les autres. A cet instant, je me demande quelle fût leur dernière pensée, ici avant de quitter ce monde.
Je file vers une mare d'eau que les dernières  pluies ont fait grossir ces derniers jours. Un jeune merle, s'abreuve. J'approche très doucement. Il me regarde. Je lui parle,  lui signifiant mes intentions pacifique et il comprend. Au  lieu de s'envoler, il va m'accompagner pendant dix  minutes. Je vais installer quelques flottaisons avec l'idée d'écrire une chanson dont les paroles seraient contenues dans des formes de couleurs. L’oiseau  m'observe  à sept  ou huit mètres. Il est jeune, beau, assez fin et sans peur. Nos regards se croisent plusieurs fois.Lorsque je descend dans les marais attenants,  il  me suit et se perche dans la roselière.
Mon  père aimait les oiseaux.
Ce sentiment d'être orphelin, juste à ce moment là...
A soixante dix ans passés !
Le même chant qu'au cimetière...La mort est un déchirement.
J'écris ma chanson et  l’appellerai Fumiyo Song. Il manque un souffle de vent  pour déplacer les triangles et pour faire s'élever la mélodie. Enfin, je crois..
J'ai continué ce matin, sur la Ria D'Auray . Un cairn  pour Alain Jégou,  puis un autre, à côté, au jusant , avec un  petit bouquet de coquelicots, la mémoire rouge, incandescence pour chanter  l'absence... et enfin,  un travail de composition dans un chantier ostréicole. La forme, la matière, le fond, la mémoire, les mémoires. Un exercice utile pour moi, de temps en temps. Dans mon dos, chante l'eau du  jusant, présence hospitalière,  mouvante, fraternelle, symphonie pour  les âmes en  perpétuel voyage maritime.
Les jours d'avant, seront, Crucunio, ses dolmens  a couper le souffle, ce même  magnétisme ressenti, les rituels. Le Géant du Manio, je travaillerai  à son ombre et déposerai une étoile de David  pour mon ami, mon frère disparu, Raymond Anisten, fondateur de l'association des enfants et petits enfants rescapés de la rafle du Vel d'Hiv du 16 juillet 1942, que j'aimais commémorer près de lui qui avait perdu 42 personne de sa famille dans le camp d'Auschwitz. Je pense très souvent  à lui, ainsi qu'à sa femme Jeanine. Chacun vit avec ses propres souvenirs que cela plaise  ou pas !
Carnac, Erdeven, Crucuno, des noms de ville, de village qui entrent petit  à petit dans mon quotidien pour  nourrir mon  imaginaire. J'entends  bien me laisser travailler par ces Terres Sacrées et répondre  à leur appel afin de  faire  mienne cette si belle phrase de Youenn Gwernig :
 Car  il faut que chacun  compose le poème de sa vie.

Roger Dautais



Échec sur toute la ligne
pour les poètes visionnaires
les aventuriers déjantés
les jouisseurs effrénés
peu soucieux de s’éterniser
une fois la date de péremption
du produit perso outrepassée
la vie plombée recta
le rêve écrabouillé
le délire hors-la-loi
plus qu’une obsession
dans le crâne collectif
prendre bien soin de son corps
museler toutes ses envies
et fantasmes débraillés
pour battre tous les records
de plate longévité
ramer morfler suer
se punir pour décrocher
le bonheur de vioquir
cuisses fermes et ventre plat
toutes fuites maitrisées
et pattes d’oie colmatées
zombis légumes gâteux
cadavéreux mais survivants
agrippés à toutes forces ultimes
contre vents et diarrhées
au chiche plaisir d’être là
et d’étaler leurs carnes
en frimant du clapier
démodés répudiés
les destins fulgurants
fichés fichus les allumés
karchérisés les renégats
excommuniés les révoltés
écartés diabolisés entaulés
les clopeurs les picoleurs
les baiseurs les viveurs
jogging aérobic roller
bouffe light et WeightWatchers’
hygiène de vie
salubrité mentale
indispensables pour palier
aux carences et dégradations
booster ses miches
et brider ses pulsions
pour résister au temps


Alain Jégou *



*   Le magazine Littorales sur France 3 Ouest rediffuse samedi 22 à 15H20 le documentaire de Christophe Rey "Le Chant des mers" consacré à Alain Jégou. A ne pas manquer.

80 commentaires:

  1. Thank You this wonderful art exhibition. These nature artworks are so special.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meenart
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.Je viens de visiter ton blog.
      Belle journée à toi.

      Roger

      Supprimer
  2. Fantastic new constructions.
    One looks like Stonehenge!
    Wow.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal,
      Dans l'esprit, oui, Rick, mais beaucoup plus modestement.Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  3. Quelles extraordinaires compositions symboliques tu as créées avec les digitales. C'est magnifique.
    Bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité,
      C'est vrai, la symbolique est bien là, recherchée et pourtant niée parfois par des personnes que ne sortent pas facilement de leur rationalité !
      Belle fin de semaine,

      Roger

      Supprimer
  4. Quelle intensité discrète pour cette passion profonde protégée par la "jalousie".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      Les jalousies aux fenêtres du vieux Nice, nous les avions admirées avec Marie-Claude ! Une belle histoire aussi que j'ai voulu suggérer dans cette petite installation.
      Je t'embrasse et te dis à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  5. Superbes tes compos à la digitale
    T'es bien inspiré par la mystique celte... sieur Roger !
    et la région regorge de beauté que tu sais parfaitement mettre en valeur.
    J'aime beaucoup

    je t'embrasse

    Patrick L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick Lucas, Je connaissais certains lieux, mais il y en a tellement. Comment ne pas être inspiré par ce tellurisme qui s'empare de nous et nous transforme !
      Il me reste beaucoup à voir, beaucoup à dire.
      Merci pour ton passage, sur la Route.

      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  6. what a feeling of peace that comes over me, roger, when i see your creations, yes, but when i read of them, know of your linear passage and your bodily causation, your exchange with the world. and all without other people present. this is important, isn't it, to be away from other people and to be alone to commune with the natural world. is it a sadness that we must leave one another to be as far removed from violence as possible, or is it grace that allows this opportunity?

    (could i be this erin? perhaps. i am honoured that you might think of me in any regard, roger. but regardless if it is me or not, i carry you with me to the real world all the way over here in the rugged north. i think you would like it here very much. it is real, honest and by and large untouched. well, perhaps not untouched but the density of nature seems to keep the majority away and invite only the few who care to venture.)

    much love)))

    xo
    erin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erin
      Certaines installations, par exemple autour des dolmens et menhirs, demandent en effet, un certain éloignement du monde, une méditation qui amène à une captation des atmosphères de l'instant, lumière, air, éléments. Plus le silence laisse place aux bruits naturels , au vent, au chant des oiseaux, plus les créations seront faciles. Tout s'arrête très vite si l'instant vécu est dérangé par la visite de quelque personne.
      Mais ce ne sont que des parenthèses de vie et je retombe très vite les pieds sur terre pour retrouver l'ordinaire et le quotidien.
      Merci pour ton très beau commentaire, Erin, qui me touche beaucoup.

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  7. Tu as une inspiration super, Roger!
    Le Printemps arrive et les feuilles et les fleurs sont là, dans ton travail.Tes images sont pleines de couleurs et de bauté! J'aime beaucoup le nº2 et nº3..
    Il y a de la poesie dans ton art! Bises.
    M. Emília

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maria Emilia,
      Le printemps apporte beaucoup de couleurs qui pour moi, sont difficiles à associer. C'est beaucoup plus évident de travailler avec des pierres, mais j'aime aussi ces possibilités nouvelles offertes par la Nature que je emercie chaque jour.
      Merci pour ton beau commentaire
      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  8. The composition on the third image is simply gorgeous, full of colors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kaipiroska,
      Merci. J'ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser, jouant avec ces nuances végétales et naturelles comme un peintre avec ses couleurs.
      Belle fin de semaine.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  9. Très jolie compositions fleurales et si original! Il fallait penser...
    j'aime beaucoup la photo "Dialogue de Crucuno "
    Biz bea!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bea Adler,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Ce dolmen de Crucuno est "magique".
      Belle fins de semaine.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. Réponses
    1. camino roque
      Tu as raison, c'est un rituel.
      Belle fin de semaine,
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  11. Encore une très très belle série...
    Merci Roger !

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Boyer,
      Avec un peu de travail, j'arrive encore à des choses montrables!
      Belle journée, à toi qui côtoie les Anges..
      Amicalement
      Roger

      Supprimer
  12. J'ai découvert vos créations il y a quelques semaines et je ne me lasse pas de flâner entre les pages de votre blog qui nous mènent là où vous mènent vos pas. Merci infiniment pour ces éclats de beauté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Lemaître
      Merci, Anne. Bienvenue sur Le chemin des Grands Jardins et merci pour votre commentaire. Il faudra revenir.
      Votre blog d'artiste est remarquable.
      Amitié.

      Roger

      Supprimer
  13. Bonjour Roger,

    Mon palmarès de la semaine :
    Les tableaux "Fougères et coquelicots" me font penser à la chanson "ouvrez la porte aux oiseaux", version coquelicots !
    Et ta magnifique composition florale : "S" comme... SUPERMAN (très en vogue en ce moment).

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Christineeeeee
      Merci pour ton palmarès. Il faudra que tu inventes le Festival de Fougère.
      Pour le Superman, faut voir, mais il y encore du boulot! Si tu veux te charger de l'entraînement...
      Bises

      Roger

      Supprimer
    2. Pouvoir voler... de cairn en cairn : suis sûre que ça te plairait !

      Rebiseeeeeeeeeeeees !

      Supprimer
  14. Beautiful post, Roger. I am honored that I got a dedicated installation, thank you, it is amazing! (Also, you inspire me to brush up my French, I want to be able to fully appreciate your poetic text...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sasa Saastamoinen
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire. J'espère que tu reviendras flaner par ici.
      Belle journée à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  15. En effet ces bijoux floraux sont des merveilles,mais le récit de ta vie fait de toi une personne historique et ce poème est juste splendide, que du grand art.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orfeenix
      Je te j'ai dit, chacun de nous porte en soi une part de l'histoire de l'humanité. J'aime à te lire ici et sur ton blog, chère Isabelle.

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  16. wonderful! the colors of early summer and ferns, i love ferns(it always feel tome they have lots of stories to tell)
    and i watch and see the stories you tell in a universal language and with much feeling, superbe Roger, x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. renilde
      Merci pour ton commentaire. Connais-tu les korrigans ? Ils peuplent les herbes et le fougères, surtout, ici, du côté de Carnac, autour des dolmens et des menhirs. Ne jamais regarder les fougères sans penser à ces petits personnages malicieux.
      Belle journée
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. Even your comments have some poetry, Roger.
    art can never do wrong, right?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. roberto,
      En principe, l'art est bon pour chacun, pour l'humanité aussi. Meilleur que les armes, en tout cas, Roberto.
      Merci de ton passage.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  18. Roger, je suis heureux de lire vos mots ... voir votre art est tout simplement un cadeau pour l'âme.
    Merci ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remei, Voilà des paroles qui me vont droit au coeur.Merci Remei.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  19. Touchée en plein coeur ,tes toutes premières créations me ravissent de par leurs compositions et leurs couleurs .
    La Bretagne t'inspire et colore tes compositions comme jamais ,je trouve .
    Bonne continuation et découverte de cette région devenue tienne .
    La phrase de Youenn Gwernig est vraiment très belle .Merci
    Je t'embrase et te souhaite une belle fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte, J'ai toujours aimé Youenne Gwernig pour ce qu'il était autant que pour ce qu'il faisait. Poète, auteur compositeur,interprète, et même sculpteur, ami de Kerouac et des auteurs de la Beat Generation, je ne manque pas de le citer ni d'inciter mes lecteurs à découvrir son œuvre sur le net et à acheter ses livres.
      Belle fin de semaine.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  20. Amazing! So beautifull colors and figures, again.
    I really love your art.
    Wish you happy midsommer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Orvokki
      Merci Orvokki, je te souhaite de même. Belle fin de journée.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  21. Hello!!!. Beautiful as always.. Well done!!!.. have a nice summer.. Greetings from Madrid..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella,
      Merci Ana et bonne chasse aux images.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  22. Belles les créations digitales, merveilleuse symbolique dans la passion profonde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle,
      Oui, je pense que la symbolique est très présente dans mes travaux. Beaucoup passent à côté § Les gens sont ptressés.
      Merci de ta visite.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  23. Réponses
    1. Claudine Le Bagousse
      C'est moi qui te remercie,Claudine.
      Passe un bel après-midi.
      Amicalement
      Roger

      Supprimer
  24. Oh, what a marvellous gift, thank you so much for this poetic creation!
    love the both sides - the strictness of the straight lines and the touching softness
    of the red (heart) and purple (promise) blossoms.

    je te remercie beaucoup.

    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. veredit-isabella Kramer
      On dit en France que "les petits cadeaux entretiennent l'amitié" et tu sais combien je tiens à toi amitié.
      Je te souhaite de passer un bel après-midi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  25. Preciosas imágenes Roger!!. Son realmente bellas cada una de ellas. Recibe un fuerte abrazo y perdona por los dias que he estado sin poder visitar el blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors Reig Vilarruba,
      Tout cela n'est pas grave, le principal est de nous rendre visite de temps en temps. Bel après-midi.Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. ROGER bonjour
    tu sais je connais à peine CARNAC donc pas beaucoup cette région mais j'espère y passer cet été
    Merci encore de me faire voyager j'adore tout simplement
    TU es un superbe artiste et je ne me lasse jamais de regarder tes photos tes formes et
    tes couleurs aussi
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Alors, si tu passes par là, on essaiera de te faire découvrir quelques "merveilles". Toi qui aimes la pierre, tu seras comblée. Si tu as un e mail sur ton blog, je te donnerai mon tel.
      En attendant, je t'embrasse amicalement.
      Roger

      Supprimer
  27. ╮✿ °•.¸

    Gosto de vir te visitar por causa das novidades e do bom gosto.
    Cada vez, sempre criações inéditas e bem elaboradas... parabéns pela criatividade e inspiração.
    Bom fim de semana!
    °º✿♫ Beijinhos.
    °º✿

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inês
      Je suis toujours heureux de te lire ici et je te remercie de ta visite. Belle journée à toi, au Brésil.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  28. tu parles aux oiseaux et dessines avec les fleurs !!!
    je te trouve très inspiré en ce début d'été ! tu te fonds dans la nature, tes créations
    sont belles et colorée et toutes parlent.... d'hier et d'aujourd'hui.
    bisous Roger ! et joli week end
    (as-tu vu chez patrick le clin d'oeil pour toi sur Background spirit?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Dit comme ça, ça fait un peu barré, mais c'est pourtant la réalité. On trouve son bonheur un peu partout et j'aime la compagnie des animaux, des fleurs et des arbres. Les pierres, tu n'en parles pas ici, et pourtant, si tu savais comme elles m'inspirent aussi ! Je ne force rien, c'est ma nature. Patrick a pris le virus. J'ai été très touché par son intention mais cela ne m'étonne pas de lui, c'est un artiste de grand talent et très sensible avec ça. Je pense que je le verrai "sur la route" cet été.
      Merci pour l'info.
      Je me demandais l'autre jour quelle voix tu pouvais avoir. Très important, la voix.
      Je te souhaite une belle journée et je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  29. Bonjour Roger. Des occupations diverses m'ont tenue éloignée des blogs et j'avais raté plusieurs de tes dernières créations. Profitant du mauvais temps qui ne me donne pas envie de sortir, je viens donc de me régaler de tes oeuvres éphémères et ai ressenti parfois de fortes émotions comme devant "la tendresse des pierres" par exemple... Tes tableaux de digitales sont très beaux aussi et plus jamais je ne regarderai une digitale sans penser à toi et à ces petits personnages émouvants qui se cachent dans ces fleurs de nos talus....
    Le merle savait que tu ne lui voulais pas de mal et je pense que c'est pour ça qu'il t'a accompagné. Je t'imagine travailler à tes oeuvres dans le silence avec un grand respect de la nature.
    Je suis vraiment fan.
    Grosses bises amicales pour toi.

    RépondreSupprimer
  30. Passear pelo seu blog é como receber um "gole" grande de oxigênio...

    Beijos e flores de inverno.

    RépondreSupprimer
  31. J'Aime beaucoup "La dernière marche"
    très créatif, comme approche, aussi la tendresse des pierres, me parle...

    As tu déjà pensé faire sur le sable le concept des crops-circle ?

    RépondreSupprimer
  32. Merci pour ces belles photos, Roger. sont fantastiques.
    Une étreinte.

    RépondreSupprimer
  33. Qu'ils se marient bien les fougères et les coquelicots!
    Ici est une source...

    RépondreSupprimer
  34. chri
    Merci pour ton passsage, ici et belle journée à toi.
    Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  35. Laura
    Heureux de te retrouver sur Le Chemin. Je te souhaite une belle journée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  36. Carol Proulx
    Merci de me faire part de tes commentaires de photographe avisé. As-tu d'ailleurs repris la photo après cette interuption?
    Je te souhaite une belle journée au Canada.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non pas encore, lorsque je pourrais me procurer un autre appareil abordable et fiable...

      Supprimer
  37. Teca, Merci pour ton commentaire amicall. Je viens de chez toi.
    Je t'embrasse amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  38. Oxygène,
    J'ai toujours entretenu des bons rapports avec les anilaux de la nature et en particulier, les oiseaux. Ils m'accompagnent souvent dans mes travaux. Merci pour ton lon ettrès sympathique commentaire. Merci d'être venu jusqu'ici.

    Je t'embrasse amcalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène
      J'aurai du écrire : animaux. Je vais quand même chercher si des " anilaux" courent dans la nature.
      Bises

      Roger

      Supprimer
  39. Chaque tableau que tu crées est un pur ravissement.
    Chacun nous embarque. Dans un monde onirique, enchanteur, magique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 666
      Je pense que ce monde t'inspirerait très rapidement aussi.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  40. Roger c'est superbe :) on dirait qu'il y a plus de couleurs dans ta vie :)

    Amicalement :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nadesda
      Merci à toi. Pour les couleurs, c'est comme le temps, c'est variable. En ce moment, oui, une petite éclaircie.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  41. Posting is formidable.
    Text, photos and poem. hug

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. : tossan
      Merci, l'ami et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  42. bonjour!
    totally enjoyed the photos and the meaning of this series.
    thank you for the follow, following you right back!

    be well,

    betty

    RépondreSupprimer
  43. Betty Manousos
    Merci Betty pour ce commentaire très sympa et à bientôt.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  44. l'armée des digitales.. extra!

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour,
    Il faut vraiment aimer la nature pour lui consacrer tant de patience et de sensibilisé..;.
    Merci pour cette beauté que vous nous amener
    LNA

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.