La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

vendredi 28 juin 2013



L'autre chemin
La porte de Méaban : pour Salomé Guadalupe Ingelmo
Guetteur de marée : pour Danièle Duteil
Liaison rouge : à Marie-Claude
L'étoile de Rostopchine : à Thibault Germain
Cairn des Pierres Plates
Amour amer : Pour Laure
Vers l'Est  : pour Erika
Quelques secondes d'éternité... Pour Richard Moisan
La mémoire amnésique : à Olivia Quintin

Le silence ses pierres: pour Bizak
L'appel : Pour Teca




Je voudrais hanter l'avenir,  oublier le présent et du passé, simplement être  l'ami. Autrement dit, je cherche l'imposible accord.Me voilà enfin débarassé de l'essentiel.Marcher nu, aller au monde sans pour autant attraper le froid des autres, parvenus.
 Quelle belle destinée...
R.D.Avril 2011

 

Nouvelles de l'Autre Monde...

Le soleil  levant réchauffe doucement le golfe du Morbihan. Un kilomètre  à l'Ouest de la pointe de Kerpenhir, je contemple l'Océan. Derrière  moi,  l'entrée du dolmen des Pierres Plates. Sépulture mégalithique  composée de trente huit menhirs de soutien et de douze dalles de recouvrement. Un menhir solitaire en garde l'entrée. Je vais passer quelques temps ici. Une grive  puis  un  jeune merle m'accompagnent dans mes travaux. Répétion d'instantsque j'aime.  J'entre dans cette allée coudée  longue d'une douzaine de  mètres et je m'isole, peu à peu du monde extérieur, perdant mes repères. Je me laisse inspirer par cette atmosphère. Les pierres sont fraîches, presque humides et je les décrypte à  l'aveugle, du bout des doigs, m'impreigne de leur mémoire sacrée, et pénètre jusqu'au fond de la grande chambre. Je m'arrête un instant, suspendu dans un silence absolu. Totalement absorbé par ce monde invisible, je me sens  plutôt bien. Et si la vie s'arrêtait  là ?
Deux ouvertures au niveau de la voûte éclairent un  peu  ma progresion et une pierre levée sur laquelle je peux voir la gravure d'un personnage sans tête, sans doute  une idole qui garderait les lieux. Je suis avec mes doigts le tracer du dessin, rejoignant par ce geste la mémoire de l'homme qui aura gravé ce signe, 5000 ans après lui. Belle émotion.
Je décide d'élever un cairn, dans un premier temps,  à  l'extérieur de ce dolmen  puis de le transporter  à  l'intérieur. Je trouve quatre pierres assez grosses,  dans l'allée et je les porte, dehors, courbé en deux, car la voûte est très basse. J'en ai  le souffle coupé. Je trouve les autres pierres nécéssaires pour monter le cairn, autour du site. Je cueille ensuite, les herbes d'alentour et  de petites branches d'arbuste, au  au Sud,  à l'Est,  à  l'Ouest et  à l'Est de l'édifice, en tournant dans ce sens exactement. J'en fait un petit bouquet représentatif de l'environnement qui sera l'hommage végétal  à ce grand dolmen des Pierres Plates, ainsi qu'aux mémoires enfouies dans ce site. Je le coupe  à sa base pour qu'il  puisse ausi, se poser debout. Le premier cairn est monté au-dessus de l'entrée avec le boquet, puis démonté et les pieres sont portées,  une par  une,  à  l'intérieur du monument. Je progresse difficilement, courbé au maximum et portant chaque grosse  pierre sur la poitrine pour avoir  une meilleure  prise. Ceci me prendra  un peu plus d'une heure.
Je ressens, malgré l'effort,  un bien être profond  à cotoyer ces pierres charges de l'histoire de l'humanité, dont je suis, modestement, la continuité. Magnétisme capté sur cette terre sacrée ou bien encore  plus ? Je ne sais pas. Je vais faire le tour de ce lieu  par la plage et trouver d'autres pierres que j'élèverai avec la même ferveur, le même élan. Mes équilibres sont faciles à trouver, surprenant  même. Des petits bonheurs sucessifs. Je fais le tour de cette petite presqu'île et reviens face  à  l'océan. Dans une anse de la falaise, je découvre une " réserve" de pierres blanches. Cela  me donne  l'idée de reprendre ces "greffes de  pierres" ces pierres en amour qui représentent des histoires à inventer pour celles et ceux qui les trouveront  ou les regarderont. Une fois les couples chosis, je les lie ensemble dans ce paysage grandiose. L'imaginaire fera le reste
Puis je prends la direction du bourg de Locmariaquer. Je vais  à la découverte du Mané en Hroech. Pour une première visite et par manque de temps, je ne fais que descendre dans ce tumulus très impresionnant par sa taille(100 x60 m.) et deviens très rapidement aveugle dans ce lieu, avec une impression de descendre au centre de la terre! Je ne laisserai rien de mon  pasage, ici, me contenant de réaliser une cueillette rituelle en surface, tandis que les oiseaux donnent un véritable concert dans les arbres alentour.

Roger Dautais



Allée couverte des Pierres Plates
         (Locmariaquer)


Les flots couleur de ciel et de regard

se bercent de vague en vague

dans l'abri

commence invisible

l'autre chemin.


Marie-Josée Christien *

Un poème extrait de mon recueil "Un monde de pierres"





Elle avait étouffé
Sa vie
Sous trop de neige


La musique des  mondes
Lui parvenait
comme d'une lointaine issue

Comme si  l'hiver
Avait eu raison
De tous les soleils

Comme si  le violon
Se brisait
Au fond du grenier

Corde  à pendu
Qui gémit
Sous l'effroi

Face  à  l'immensité
Du gouffre.

Hélène Cadou

59 commentaires:

  1. Magnificent series.
    I especially love LIAISON and AMOUR.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal
      Merci de ton passage, Rick et à très bientôt sur ton blog superbe.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. J'aime ta "mémoire amnésique", la vraie définition de la mémoire...
    Le rouge va très bien à la passion, que l'on mémorise mieux, paraît-il...
    Je t'embrasse, Roger, très bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma
      Heureusement qu'on enferme pas la mémoire dans une seule définition. Mais je sais que ton âme de poète la laisse libre de te jouer des tours, aussi.
      Bel été en création et en voyages inspirants.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  3. Maintenant, grâce à tes écrits, je fais la balade sur google earth... Le plaisir est agrandi! Merci, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri
      Sur le territoire des druides ? Cela ne fait que commencer.
      A bientôt Chri.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. Réponses
    1. mémoire du silence
      Que ces images accompagnent tes préparatifs de voyage. En toute amitié avec toi.
      Roger

      Supprimer
  5. Tout est beau, tout est dit.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMbre
      Crois tu que je mérite tout ca ?
      Merci

      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  6. Il y a longtemps que je n'étais pas passée, c'était à mon détriment : toute cette beauté à côté de laquelle je suis passée... Heureusement, le blog est toujours là, fidèle à la barre.

    RépondreSupprimer
  7. Superbe comme d habitude,bravo et bon w end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Audrey,
      Merci Audrey et à bientôt chez toi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  8. Merci encore pour ce superbe post...
    Bon week-end,

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Boyer, Merci, Pierre. Je viens de voir une de tes photos sur la Tour Eiffel, sur un blog Espagnol. Je l'avais reconnue pour l'avoir croisée sur ton blog.
      Belle journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  9. Cher Roger, c'est Pierre que tu devrais t'appeler! Les pierres tu les comprends et les édifies si bien .
    J'aimerais bien voir si "l'autre chemin" est possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      Je vais te faire une confidence, mon second prénom est Pierre.
      Prédestiné, non ?
      A bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. Bonjour je me suis laissée happer par tes clichés et ton écrit qui m'ont transportée l'espace d'un instant dans un autre monde, dans un monde parallèle où la pierre est devenue l'unique objet de mon désir... et l'imaginaire a fait le reste... je voyais une bâtisse construite et aménagée de pierres, uniquement de pierres taillées ou brutes pour garder l'essentiel de l'offrande :)

    Belle journée Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moun,
      Tu connais la puissance de ces pierres, dolmens on menhirs à nous faire voyager hors de nos frontières. Pour ma part, ce sont des retrouvailles vieilles de 60 ans. Cela ne pouvait ce passer que de la sorte. Je te souhaite une très belle journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  11. Hola Roger son preciosas las fotografias que has hecho enlazadas. Me gustan mucho. UN abrazo y feliz fin de semana.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors Reig Vilarrubla
      Heureux de te lire ici. Merci de ton commentaire et à bientôt.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  12. Thank You again these amaising artworks. I am sorry the translater does its work so badly but my eyes works well :-D
    Have a wonderful summer, greetings from Finland.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meenart
      Oui, je sais , la traduction désastreuse de Google pourrait être de meilleure qualité mais c'est mieux que rien. Merci pour ton commentaire et belle journée en Finlande.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  13. Les pierres te parlent et me parlent en retour ...Tout est beau et vrai ,merci
    Bon week-end ,je t'embrasse .

    RépondreSupprimer
  14. Réponses
    1. camino roque
      Suffit-il d'être sensible à cette idée.
      Belle journée à toi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Ana Minguez Corella
      Merci, Ana et à bientôt.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  16. Kaksi sanaa: Mahtavan kaunista.
    Super. I love very much.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki
      Je suis agréablement surpris par la traduction de ton commentaire dont je te remercie.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. Les photos de tes billets de Juin (que j'avais manqués pour cause de vacances sans internet) sont magnifiques.
    Tu profites du moindre rayon de soleil, ou bien y a-t-il un micro climat dans ta contrée ?
    Les dolmens sont des lieux sacrés, activateurs d'imagination. Tu sais parfaitement les mettre en valeur et comme d'habitude, je suis émue par tes écrits.
    En outre, j'aime bien le mordant d'Alain Jégou dans le billet précédent et la poésie d'Hélène Cadou dans celui-ci.
    Bon dimanche Roger, je t'embrasse bien amicalement

    RépondreSupprimer
  18. Tilia
    Se mettre en vacances d'internet est bien souvent salutaire ! Merci de ton passage. Je suis toujours heureux de lire des commentaires concernant la poésie que je tiens à présenter chaque semaine sur mon blog.
    Bon Dimanche, Tilia. Je t'embrasse également.

    Roger

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  20. ¸.•°♡♡♫° ·.

    Muito criativo!!!
    Uma ótima semana!
    Beijinhos do Brasil.
    ¸.•°❤❤♫° ·.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia Da Inês

      Merci Inês dont j'entends le son de la voix, jusqu'ici.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  21. Bonjour Roger, rostopochine? la comtesse de Ségur? les mémoires d'un âne? ô gloire à toi Geppetto! si mes oreilles grandissent... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. thige
      Rostopchine, exactement. La comtesse repose non loin de là. Je suis allé plusieurs fois lui rendre visite dans ce petit cimetière de Pluneret, situé à moins d'un Km de notre maison. C'est une voisine célèbre et calme à la fois dont les livres firent parti de mon univers d'enfant. Belle journée, Thibault et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
    2. et une merveilleuse écrivain! bonjour Roger :-)

      Supprimer
  22. ROGER je viens te dire bonsoir je t'embrase fort

    RépondreSupprimer
  23. France
    Merci pour ton passage. Belle journée sous ton soleil du midi.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Roger
    Mes enfants on visité un jardin à Chaumont sur loire
    A quatre ans, ma fille a pu voir avec sa classe une expo de land art.
    Qu'en a t'elle retenu ? le passage dans l'arbre?
    Non, le pique nique.
    De leur retour en car, je ne pensais qu'a ton blog et tes jardins extraordinaires.
    j'aime beaucoup . même si je ne l'ai jamais dit.
    Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yann Royer,
      Qui sait si ta fille n'a pas retenu plus qu'elle te dis ? Les émotions sont souvent secrètes. Et puis les pique nique en famille ne durent qu'un temps et ces instants sont de beaux souvenirs pour les enfants.
      Je connais Chaumont sur Loire. Il y a de belles réalisations mais cela reste du land art domestiqué. Je préfère " mes" grands espaces.
      J'ai vu ton blog. Il est très sympa. Je vais le suivre.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
    2. ça me touche énormément ce que tu me dis Roger.
      D'autant plus que mon meilleur et vieil ami, jean Pierre Audren ( Yanis Petros), n'a pas de mots pour qualifier ton travail qu'il adore.
      Merci pour ton inscription. yann

      Supprimer
  25. la prochaine fois je mettrais un T à ont :-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. yann Royer,
      Nous sommes tous emportés par le rythme de notre écriture, parfois trop rapide, alors, on perd une lettre dans le voyage !
      Ce n'est pas grave.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Merci Roger pour ton indulgence .
      Mais ce n'était pas sans émotion que je t'écrivais, en effet.
      Yann

      Supprimer
  26. Magical! Hard to say which ones would be my favorites. Today maybe the stone installations. Because of the beautiful photos, I love the sea background!

    RépondreSupprimer
  27. Sasa Saastamoinen
    Merci pour ton commentaire. Cette région de Bretagne, proche du Golfe du Morbihan est magique. Les paysages, toujours changeants, sont mis en valeur par des lumières si différentes d'un moment à l'autre de la journée que c'est un plaisir de créer dans ces lieux.
    Belle journée à toi,
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. à force de toucher les pierres, tu dois accumuler force, énergie et des
    histoires incroyables qu'on ne peut qu'imaginer ! c'est un vrai
    luxe et une grande richesse de pouvoir suivre du bout des doigts
    des traits de 5000 ans ! je t'envie...
    bises Roger

    RépondreSupprimer
  29. J'aime l'heureuse erreur de manipulation avec le tout petit bout de doigt sur la deuxième photo. Pourquoi? J'aime beaucoup le thème des "work song" style "call-response" (en plus c'est des bagnards qui chantent en cassant des cailloux) et donc sur la photo on voit un petit doigt, et puis des personnages en pierre et puis un horizon - et puis soudain on se dit "ah oui" sans pouvoir mettre des mots sur ce qu'on sent. J'aime vraiment beaucoup.

    RépondreSupprimer
  30. Wow, Roger! Once again you created some great Land Art and some wonderful photographs!
    My favorites are 'The amnesic memory: Olivia Quintin' and 'The Star Rostopchine : Thibault Germain', they're very beautiful!
    Hugs and good luck with your Land Art!

    RépondreSupprimer
  31. C'est un peu...voyage au centre de la terre! il y fait bon! on dirait...le silence des pierres est un défit à l'apesanteur! superbe!

    RépondreSupprimer
  32. Roger, do you think the "human touch" can improve what nature gives us?
    I never thought it possible...
    ...but when I see your art, I realize that this is possible, yes!

    you transform a simple blade of grass, a leaf, a stone, in fine art.
    thank you very much, come see your blog, glad my morning :)

    RépondreSupprimer
  33. Ce n' est pas si fréquent que tu te décrives en train d' oeuvrer, merci de nous faire partager tes secrets de bâtisseur, je t' imagine " petit Poucet rêveur" dont les runes sont déchiffrées jusqu' aux étoiles.

    RépondreSupprimer
  34. Merci de nous aider à t'imaginer dans ton processus de créations.
    J'aime tout particulièrement ton autre chemin, parce qu'en fait il contient plusieurs chemins. Et puis pour les couleurs pastelles les secondes d'éternité, et encore la mémoire amnésique pour la fascination qu'exerce ce mélange de fleurs et de pierres.
    Mais tout le reste aussi est un immense plaisir pour les yeux et le coeur...

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour.
    J'apprécie toutes les réalisations et certaine construction m'a beaucoup intéressée, moments où s'associent technique, inspiration, et une minutie respectueuse et solennelle.
    Un bel hommage et une trace ...
    Merci.

    RépondreSupprimer
  36. Cher Roger
    Il est un coin où tu ne pourras jamais poser la moindre des petites pierres. Un coin, placé juste au dessous de la montagne en Auvergne . Une marrée de nuages, blancs comme neige qui forment à eux seul un gigantesque tapis de coton .La montagne en question où mon père transforma, il y a 30 ans, une vielle écurie à cochons en une maison de pierre. Et de la fenêtre, la plus haute on voit cette merveille flotter dans le ciel. Toi qui aime les grands espaces sauvages. Et qui sait les exploiter. Tu ne serais pas déçu . Mais puisque tu rends hommages à la mer, pourquoi te parler de la montagne? Parce que tu es nature par ce que tu fais . Parce que tu transformes à bras le corps, des éléments naturels . c'est tout un art de ne pas s'approprier leur propre beauté. Yann

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.