La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 28 novembre 2012

Aux 100 000 lecteurs du Chemin des Grands Jardins

Pour Jean-Pierre et Jacques : Cairn couronné du Verdon
Piège  à rêves
à Ingrid Beckmann : Le soleil de Joshua
Rive droite
Signes
Exil
To Fumiyo Suko : Temple du Soleil Levant
Dialogue  éphémère
à Marianne Monnoye-Termeer : Ici, règne le silence
à Réjane Fauries : L'espoir
Signal en baie de Seine
à Florence Arrighi : Pierre de silence



La vie comme elle va...


"Lire tes  mots me font du bien. Pourtant,  il n'existe  plus d'espace capable de me relier à l'histoire du  monde. La béance a pris place. Les nuits arrêtent le manège mais, au petit  jour, la cadence infernale m'emporte toujours vers le pire  à venir.
Je n'envisage  pas de paix possible. C'est d'une marche solitaire dont je parle. Les haltes ne sont que des accidents. La pente m'emporte. Je sais la fin. Pourquoi rêver autre chose".
Voici ce que j'ai trouvé dans un petit carnet au fond de mon sac  à dos,  hier, au moment de la pose sur cette plage immense et vide. J'avais écrit ces quelques  lignes  à mon ami et poète Guy Allix, que vous lisez souvent ici. Je l'avais fait parce que je le savais capable de partager ce fardeau. Voilà que je ne sais plus si je l'ai fait  ou non. Quelques temps après, rien  n'a changé, si ce n'est la longueur des jours, de plus en  plus, rognée.
 Je me suis assis devant le dernier cairn élevé, le dos aux falaises dangereuses, le regard vers la mer.
Autant je m'étais gelé les doigts dans les mares d'eau glacée par le vent, le corps parcouru de frissons, autant, je me trouvais ici, apaisé. Il me suffisait de contempler cette longue et  lourde  pierre horizontale posée sur le sable, et ce simple cairn  pour ressentir en moi un véritable apaisement que je savais , passager.
Je n'avais rien connu de semblable la semaine dernière, sur ce quai bordant le canal,  à proximité du  mythique  pont de Pegasus Bridge. Un soleil rouge au  cœur d'eau de  pluie  prisonnière,  n'avait pas calmé  mon angoisse . Joshua, était bien abandonné, amarré au quai, bouffé par la rouille, terminant sa vie de chalutier, dans un  oubli quasi total. Je ne supportant  pas. Après deux heures de petites installations,  j'avais quitté les lieux,  pour retrouver la route.
Et voilà qu'hier, en débouchant sur cette plage, j'étais perdu. Perdu par la disparition des gros amas de pierres et galets, enfouis  par les marées successives, sous des tonnes de sable. Perdu en descendant vers la mer, sur l'estran, colonisé par des algues vertes. Plus envie de rien. Si, de faire demi tour. Stopper tout. Je ne me situais  plus dans cet espace. Qu'y faire ?
 Je me suis lancé dans une marche rapide sur les sables mouillés en remontant vers l'est de la  plage. Je me disais qu'un  jour, cesserait bien toutes cette course, cette agitation et que je ne perdrai  plus ma vie, seul,  à pratiquer le land art,  à me geler,  à  me faire tremper  par cette  pluie de Novembre, glacée, sans aucune idée de création.
Et  puis,  mon regard s'est porté sur des pierres oblongues, couchées dans  une mare, en  partie ensablées. Je les ai vus. Je les ai vus, ces  personnages hirsutes, hagards, déambulant, recherchant une solution dans la fuite, l'exil. Je me suis arrêté, je les ai levées, ces  pierres,  une  à une,  puis couronnées d'une tête,  pour former ces groupes d'exilés, dont je parle depuis  presque dix ans, avec mes pierres. J'ai  presque  oublié le froid,  la pluie et je suis parti dans une séries d'installation  jusqu’à la nuit tombée. Sauvé par la nature.
à quelques centaines de  mètres de  là, j'ai installé  un temple, comme  une porte franchissant une rivière vers le Soleil Levant.
 J'étais  à la limite de mes forces restantes.
Et  puis en reprenant la route vers l'est, j'ai retrouvé une partie plus empierrée, au pied des hautes falaise, avec ce long rocher horizontal. Ne rien faire aurait été bien aussi,  mais j'ai élevé ce cairn,  pour faire une liaison entre le ciel, la terre, la  mer et le vent.C'est là, que je mes suis assis, une fois le travail  terminé. Je me situais alors au centre de cette circulation d'énergie et je me suis senti, bien, apaisé. Il faisait nuit,  lorsque j'ai repris ma route. J'ai appelé Marie-Claude  pour  entendre sa voix. Entre deux silences,  nous nous sommes parlés avec l'envie de se retrouver très vite.

Roger Dautais

A l'heure  où j'écris ce billet, 103306 personnes  ont visité  LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.Je les remercie chaleureusement  et je continue la route.
Merci à  l'équipe de journalistes du PORTAIL DU LAND ART www.landart.fr qui a continué  à  me soutenir  malgré mes difficultés de santé.





Effraction

1
Il s'en faut toujours de peu

Mais venir  jusqu'à terre
Là  où le fleuve s'insurge
Où la lave s'appête
2
N'écrire ne vivre
Que dans l'effraction

Là est la seule demeure...
Passagère
"
Tu ne seras que  là-bas
A terme
Dans ce dépôt de toi
Jeté sur l'horizon

Dans l'espace de ce dedans
Qui  n'ose le présent

Dans l'espace de ce magma lourd
Qui  t'affole et  crispe

Et te rend à ton silence.

Guy Allix

SURVIVRE ET  MOURIR  -
 ROUGERIE mars 2011

84 commentaires:

  1. Encore une très très belle série...
    Merci !

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Boyer
      Merci Pierre et bonne soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. merveilles par merveilleux ? (j'aime le dialogue, entre autres)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. brigitte celerier.
      Des mots qui comptent. Merci
      Belle soirée,

      Roger

      Supprimer
  3. Comme je suis heureux de faire partie de ces 103306 là!!!
    Aux 110 000 prochains!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Je partage ta joie et la réussite de ce blog qui te reviens en partie.
      Merci et bonne soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Lfe Like This
      Merci pour cet encouragement.
      Belle fin de journée, Bhags.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  5. Encore une très belle série.

    J'aime celle des T et des eToiles, va savoir pourquoi.

    Le signal d'entrée en scène me rappelle les signaux que s'envoyaient les mobiles samedi dernier... On a fait une belle partie de cache-cache avec les autorités...

    J'espère que ta déchirure est tout à fait remise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsuki, Merci pour ton commentaire.
      Je ne t'aurai pas suivi dans les manifs, je ne courre pas assez vite! ça devait être chaud...
      Pour les signaux, les indiens ont fait des petits.
      Je me remets de ma blessure. Je dois encore faire attention.
      Je te souhaite une belle semaine.
      Amicalement.

      Roger.

      Supprimer
  6. C'est vraiment impressionnant, tout ce travail in situ...Mais quelle récompense pour les yeux et l'esprit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss_Yves
      Merci pour ton commentaire. N'oublie pas que la première satisfaction me revient "in situ" bien que parfois, je suis si peu content du résultat que je ne le photographie pas. Tout n'est pas réussi et il faut beaucoup pratiquer, contrairement à ce que pensent encore certains, pour avoir quelques résultats. C'est pareil dans tous les arts.
      Belle soirée.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  7. Belles compositions .. Merci beaucoup pour l'image .. Le cercle rouge .. Greetings from the Sun..
    Ana

    RépondreSupprimer
  8. Ana Minguez Corella
    Ah!Oui, je cherchais, le cercle rouge...La semaine dernière.O.K.
    Belle semaine en création,
    à bientôt,Ana
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  9. Au cairn qui saigne je préfère le portique du soleil levant, qui comme le phénix renait chaque matin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche, Merci pour ton passage, ici.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. Heureuse qu'autant de personnes suivent régulièrement ce très beau Chemin des grands jardins. Tes photos apaisent, réconcilient quand l'esprit se fait chagrin, font du bien à l'âme et au corps, Merci pour tout cela et bravo pour ta continuelle envie de partager.
    Je n'écris pas souvent mais je te suis à chaque nouvelle publication.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMBre
      Beaucoup de personnes font comme toi. C'est déjà une chance pour moi d'avoir autant de visiteurs, et une seconde chance lorsque l'on me laisse un avis. Merci pour ton commentaire et belle journée, Ambre.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  11. Magnifique partage !!!!
    J'aime "ici règne le silence "
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine
      Merci pour ton commentaire chaleureux.
      Belle journée, Claudine.

      Roger

      Supprimer
  12. Exil is my favorite. Truly magnificent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Introverted Art
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  13. Comme j'aimerais trouver sur mes plages oléronnaises ces exilés ou cette porte qui ouverte vers le levant. Magnifiques créations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ZAK O
      Je n'ai jamais pratiqué le land art sur ton ile, bien qu'y ayant passé d'excellentes vacances, il y a très longtemps. Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  14. Tout simplement magique...
    Belle soirée
    Bizz Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laure
      Merci Laure, pour tes mots d'encouragement et belle soirée.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  15. Une beau billet, encore un !
    Et un beau succès que tu mérites oh combien !!!!!
    Beau jeudi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enitram
      Merci Martine et à bientôt sur ton blog qui mérite aussi son succès.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  16. Very beautiful photos, like all the stonecreations! /Susanne

    RépondreSupprimer
  17. Um post que encanta devido aos diversos detalhes encontrados em cada uma das fotos. Um verdadeiro show de paciência para montar. Perfeito.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marina Linhares
      Merci Marina pour tes mots amicaux.Je te souhaite une belle journée.
      Amitiés

      Roger

      Supprimer
  18. donde reina el silencio buscaré tu huella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. camino roque
      C'est très vrai!
      Belle journée et bientôt sur ton blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  19. Réponses
    1. Anne des ocreries
      Et ça me fait plaisir, crois le.
      Je t'embrasse, Anne et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  20. Your imagination is boundless.
    These are wonderful.
    Have a nice day.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki
      Merci pour tes mots d'encouragement.
      A bientôt sur ton blog.
      Belle fin de journée.

      Roger

      Supprimer
  21. Les cairns, les bois, les pierres, le feu, les voix... l'échange avec l'être aimé, tout a un sens. Et pour nous quel cadeau que de voir et de lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse
      Cela ne m'empêche pas de douter régulièrement, mais pour le moment, l'esprit de création est toujours là.
      Merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Merci , Roger pour l'espoir ; tu sais a quel point j'aime ce que tu fait....

    RépondreSupprimer
  23. Tu vois tu as bien fait de continuer ton blog ...Tous ces lecteurs qui viennent et surtout reviennent c'est bien pour admirer ton travail .
    Ta dédicace est superbe ,j'aime le contraste des couleurs
    Merci de continuer de m'enchanter et me faire rêver
    Je t'embrasse amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Ton commentaire me touche beaucoup et je t'en remercie.
      Je t'embrasse amicalement.
      Belle soirée, Brigitte.

      Roger

      Supprimer
  24. Quelle belle série ! Petit coup de coeur pour le Piège à rêves, et aussi le Soleil de Joshua et le Temple du soleil levant. Quant à l'Exil, il touche aussi par son titre, particulièrement à la lumière de votre texte...
    Félicitations pour ces visites si nombreuses et pour le partage. Je suis heureuse d'en faire partie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceciel
      Merci de ce beau témoignage d'amitié qui m'encourage à continuer.
      Belle soirée.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  25. Mi piacciono le tue creazioni, complimenti per questa artistica unione con la natura! ciao Cri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cristina
      Je pense aussi que la Nature m'accepte et que cette osmose en est le résultat.
      Merci pour ton commentaire.
      Bien amicalement.
      A bientôt sur ton blog.

      Roger

      Supprimer
  26. Des mots tellement justes, des images toujours aussi fascinantes.
    Roger, tu as le courage de faire ce que je ne fais pas, t'immerger en mère Nature quand il fait gris et froid. Merci pour ça et pour le partage. Ton soleil automnal éclaire ma journée.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia
      Merci pour ton commentaire.
      J'ai passé une très grande partie de ma vie dans la nature, par tout temps en toutes saisons. J'ai vécu de cette façon parce que cela me plaisait. Je continue de le faire malgré mon âge, avec autant de plaisir. Le land art, c'est autre chose, je ne l'ai abordé que très tard, vers 56 ans et j'en ai 14 de plus. Il permet de concilier deux passions, celle de l'art et celle de la nature.
      Je t'invite à sortir plus souvent, même par mauvais temps. On découvre la nature différemment.
      Bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  27. ROger coucou je suis déjà venue hier mais impossible de le laisser un petit mot alors me revoici
    j'adore tes petits poisons ROGER et je vois encore que tu ne manques pas d'idées c'est extra de venir
    regarder tes photos tes créations qui sont tj aussi belles
    tu as beaucoup de belles idées mais je pense que tu le sais mais tu reste toujours
    ROger la personne sincère et si simple aussi
    reste surtout ainsi et continue ta route ROger elle est là devant toi*
    Même si rien n'est toujours bien simple je suis d'accord avec toi il faut surement
    garder espoir sans trop essayer de reculer*
    PUIS avec tes créations tu peux toujours continuer de rêver et comme tu viens de me le dire
    le rêve est essentiel à notre survie
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      Merci de ton passage amical et de ce très long commentaire. Je t'y reconnais bien.
      Je t'embrasse amicalement.
      à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  28. Bonjour Roger,

    "Pierre de silence",
    mais
    Pierre en feu,
    Pierre en vie...
    et
    "La vie comme elle va"...

    Merci de toi.
    Merci de ce "tout".
    Je t'embrasse amicalement.
    Belle et douce journée à toi.

    Leeloo... qui va...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo,
      J'ai trouvé ces pierres sur mon chemin d'enfance. Elles avaient le goût de la guerre, des bombardements, des blockhaus. J'y ai fait mon terrain de jeu. Je les avais enchantées, je crois et elles m'ont rendu la pareille. L'aventure continue. Garde-toi bien en vie et continue d'aller...
      Je t'embrasse, Leeloo.
      à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  29. 十人十色
    (Japanese proverb)

    Reading: Jūnin toiro - Literally: ten men, ten colors - Meaning: Different strokes for different folks.

    A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GIO VE
      Beau proverbe qui met en réalité la singularité de chaque être à ressentir et exprimer les choses.
      Merci pour cet envoi et à bientôt sur tes frontières.

      Roger

      Supprimer
  30. hello Roger ! quand tu racontes ce que tu ressens, les moments où tu es perdu,
    et l'espoir, l'inspiration qui reviennent soudain avec les pierres ensablées
    puis la voix de Marie-Claude, c'est le chemin de la vie qui court,le ciel qui s'allume,
    et tout est dans tes créations : le soleil, les étoiles, l'eau, la pierre,le bois,
    le feu, les fleurs, les couleurs.... et alors, elle est pas belle la vie ?
    Enfin, la nature est un cadeau on le sait bien, on le voit bien ..
    merci Roger de me suivre sur mon nouveau chemin
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Si, la vie est belle et cruelle à la fois, nous en avons parlé. Mais elle est parfois sacrément cruelle avec insistance. Faisons comme si le bon choix était de continuer à vivre, les yeux grands ouverts. Pas toujours facile. Ton nouveau chemin s'ouvre de très belle façon. J'y serai, présent.
      Je t'embrasse.
      Belle fin de journée, Marty,

      Roger

      Supprimer
  31. Bonjour Roger, merci encore pour un autre magnifique voyage.Jaime beaucoup beaucoup tous les oeuvres. c'est tellement puissant.
    l'espoir c'est fantastique -une flamme jaune et verte-jaune comme le soleil et vert comme le vert éternel de nos pensées et puis l'abris fait de bois, j'hésite entre dire un temple ou un mur contre la réalité bien peut etre c'est les deux.
    et j'aime cette idée de la communication éphémere oui sur la plage et partout la nature. j'aime cette référence a notre propre communication.
    je t'embrasse dans cette lumière puissante.

    (merci pout ton commentaire sur le père noël oui, non ho ho ho entout cas)
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mirae
      Merci pour ce beau commentaire chaleureux.
      Je t'embrasse aussi.
      Belle journée.

      Roger

      Supprimer
  32. Beautiful art Roger, my favourite is the sun, brilliant.

    RépondreSupprimer
  33. Bob Bushell
    Merci Bob et belle journée.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  34. Hello, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

    Lovely and heartwarming your works..

    Thank you for your visit.
    I thank for your usual and hearty support.
    The prayer for all peace.

    Have a good weekend. From Japan, ruma❃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ruma
      Merci pour ton passage et pour ton commentaire amical. Belle fin de journée.
      A bientôt sur ton blog.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  35. dégager l'essentiel de ce qui semble important et tellement éphémère... à la fin du jour !
    Amitiés fraternelles

    Patrick Lucas / N

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Neo
      Il se passe tellement de choses dans une journées que nous oublions beaucoup. Ne serait-ce que nous faisons partie du monde vivant et qu'à ce titre il faut le respecter.
      Salut fraternel.

      Roger

      Supprimer
  36. merci pour tes messages Roger
    j'aime bien passe voir ton blog, les photos et les oeuvres ici sont super
    je reste silencieuse car souvent tes mots disent beaucoup et je ne trouve rien a ajouté...
    je te souhaite pleins de bonne rencontres, de l'inspiration et la santé pour poursuivre.
    bisous
    bea

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bea,
      Le silence fait aussi partie du jeu mais quelques mots à lire sont ( presque) toujours de bons moments. Je te remercie pour ces quelques lignes amicales.
      Amitié partagée.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  37. Le temple du soleil levant me plait beaucoup ! avec ce chemin serpentant jusqu'à l'horizon! ...très beau !

    RépondreSupprimer
  38. i don't know the language but i love you photography!

    RépondreSupprimer
  39. Gwendoline,
    Merci. C'est ce chemin serpentant jusqu'à l'horizon qui m' adonné l'idée de cette installation. J'ai eu un peu de mal pour les pierres qui étaient un peu lourdes pour moi. Mais enfin, j'ai réussi.
    Bon Dimanche et à bientôt.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour Roger. J'ai été très émue (entre autres) par l'Exil et le Temple du Soleil Levant. Ces sont des représentations magnifiques. Mais plutôt que de voir des personnages tristes, je voudrais voir dans ces pierres dressées une partie de ceux qui suivent tes pages et tes créations avec tant de plaisir. Ce sont tes amis, tes fidèles visiteurs et admirateurs qui te regardent créer.
    Félicitations pour ce grand nombre de visiteurs, mais c'est tellement mérité que je ne suis pas étonnée.
    Je te fais des bises bien amicales et te souhaite un bon dimanche en espérant que tu vas mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène
      Savoir que je sois capable de provoquer des émotions chez les autres, par mes installations, est un bonheur et un étonnement à là fois. Après avoir acquit quelques savoirs dans ce long chemin du land art, je reste néanmoins, toujours en questionnement. Chaque jour m'apporte des réponses que le lendemain remet à plat.
      Merci pour ton beau commentaire et à bientôt.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  41. Grandes fotos Pierre...Me gusta ese templo del sol con el mar de fondo:))
    Buena semana.
    Un beso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laura
      Merci de ta visite et de tes mots d'amitié.
      A bientôt sur ton blog.

      Roger

      Supprimer
  42. J'aimerais, au hasard de mes promenades, découvrir une représentation telle que tu nous les montres. Je saurais alors qu'il ne s'agit pas seulement d'un tas de pierre ou le dessin d'un enfant.
    Merci, Roger, pour cette initiation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Richard Moisan,
      Bien sûr, il y a notre réflexion d'adulte, mais l'enfant que nous avons été n'est jamais loin dans tout acte de création, toi avec tes couleurs, moi, avec mes pierres.
      Merci pour ton commentaire et belle journée, Richard.

      Roger

      Supprimer
  43. C'est superbe comme toujours!
    J'ai beaucoup aimé "dialogue éphémère"! Ça m'a fait sourire;o)
    J'ai beaucoup aimé "exil" aussi! Ça m'a fait penser à moi;o)
    Exilée dans un pays que j'aime depuis presque 40 ans!
    Merci pour le partage Roger. Et félicitations pour les 100 000 lecteurs de ce magnifique jardin!

    ***
    Bises et bonne semaine****

    RépondreSupprimer
  44. Mildred
    Quand on a connu l'exil, je pense que le regard sur le monde ne peut plus jamais être pareil qu'avant. Merci pour ton commentaire amical.Passe une belle journée. Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  45. En écho à ta première photo...

    100 000 petites feuilles rouges
    Pour 100 000 lecteurs assidus
    Où se trouve la mienne ?

    Biseeeeeeeeeeeeeees à de Christineeeeeeeeeee....

    pour toi
    et pour les 99 999 autres passagers
    embarqués dans ton jardin
    qui vogue au ras des vagues,
    sur tes sillons tracés à la force du talon !

    RépondreSupprimer
  46. Christineeeee
    Ces petites feuilles rouges sont des pétales de coquelicot. Le tiens est au premier rang. C'est le 5 èmme en partant de la gauche !
    To commentaire est drôle et beau comme d'habitude. Je reconnais ta griffe.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des pétales de coquelicots... Maintenant que tu le dis, et que je viens de regarder de nouveau la photo... c'est bien des pétales que j'avais pris pour des feuilles d'érable rouges : va falloir que je change mes lorgnons !
      A propos de lorgnons... le vérificateur de mots m'en fait voir de toutes les couleurs !

      Rebiseeeeeeeeeees

      Supprimer
  47. felicidades por tus 100.000 lectores!!! Te los mereces y más.
    No se con que ora me quedaría, sabes que las admiro todas pero ese 'Exil' me parte el alma.

    un gran abrazo Roger

    RépondreSupprimer
  48. Grandiose et sublime-on touche du regard l'infini- sans oublier l'intime, une fois de plus.
    Les 100 OOO lecteurs, dont je fais partie sont sensibles à la dédicace

    RépondreSupprimer
  49. C'est tellement beau Roger ce que vous créez, proposez à lire, partager, donner à prendre, recevoir, penser ...
    Vous êtes Le Poète de l'art sur le chemin ...

    Merci en âme, t'y es

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.