La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 18 juillet 2012

Pré carré pour fin de vie



Ponctuation d'été
Sur le chemin des gabions
Jour de Printemps
Grand nid flottant (env.2.5O mètres)
En guise d'avertissement.
Spirale  positive
Gisant de Sallenelles.
Jour de solitude
Sur les pas des métallos
Biez
Au terminal
Ronde mémorielle


Dans  un parc
Il n'y a personne
La grille chante sur ses
gongs.
Treize chaises bleues
attendent auprès
du bassin ovale.
Les nymphéas se déplacent
sur l'eau, avec le vent.
Le printemps emportera
les déchirures des vieux amants
que la mort sépare.
Dans un  parc
la vie est passée
sans regarder les nymphéas
sans soucis  pour les chaises
vides, sans écouter
la grille chanter.
On le savais bien
en venant jusqu'ici
que les regrets n'arrangent
 jamais rien
même avec quelques oranges

Roger Dautais

à Guy Allix

L'abjecte retombée des pluies de cendres brûlantes recouvre les nouveaux-nés, les mots  morts-nés retombés dans le néant des dunes. Les oyats tracent des horloges dans le sable  sec. Montent du fond des mers, des cris d'espoir qui se fondent dans l"écume et déferlent sur des tas de souvenirs, jouets brisés, gisants pétrifiés, sans couleurs, sur l'estran. J'aspire  à la sérénité de l'aurore. Mes derniers  mots se couvrent, se fondent, se confondent et rusent contre l'extinction des feux. Une histoire d'homme se termine,ici. Gueule ouverte, je crie mon inexistence dans le vacarme jeune et dans l'oubli qui devient mon lot quotidien.

Roger Dautais


16 juillet 22:46
An toull en nor
Ya
re aes oa
ober un toull
e koad tano da zor
n'hellez ket bout da-un
bout da unan er bed-mañ ken
aet eo da get amzer ar penitiou
ret eo degemer ar reuz a ren er bed
n'heller ken tec'hout neblec'h
an engroez a leugn an den
gant e yud hag e youc'h
en ur bed n'eo bet
morse an den
gwasoc'h
e-un

Le trou dans la porte


Oui
trop facile
de faire un trou
au bois mince de ta porte
tu ne peux pas être seul
tu ne peux plus être seul en ce monde
il est bien fini le temps des ermitages
il faut accueillir tout le bruit et le malheur du monde
on ne peut plus s’enfuir nulle part
la foule remplit le cœur de l’homme
de ses hurlements et de ses plaintes
dans un monde où jamais
l’homme ne s’est trouvé
davantage
seul

Youenn Gwernig (1972)

59 commentaires:

  1. Il faudrait que ta poétique rivière bleue qui serpente dans la verdure inspire toutes les bannières écologiques dans le monde des amoureux de la nature...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mamouche,
      Ce serait une bonne idée. Je ne sais pas si elle sera suivie.Belle journée,

      Roger

      Supprimer
  2. Joli petit carré pour fin de vie ...et beaucoup de couleurs qui elles chantent le vie .
    Merci Roger de toujours m'émerveiller .
    Belle fin de semaine à toi
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Merci pour ton passage ici et pour ton commentaire.
      Belle fin de semaine et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  3. Comme toujours, tres beau Roger......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flo de Sendai,
      Merci flo et belle fin de semaine au Japon.

      Roger

      Supprimer
  4. De bien jolies couleurs chez toi Roger, il fait bon s'y promener....
    Douceur pour le regard qui sait s'y attarder et un baume pour l'âme qui sait en savourer ses richesses
    Douce et belle journée ensoleillée
    Bisous bleus déposés en tendre amitié
    Gisèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêveuse bleue,
      Merci pour ton commentaire amical et poétique;
      Belle journée à toi,

      Roger

      Supprimer
  5. Chaque image, chaque oeuvre est une histoire... Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri,
      C'est vrai et que je garde en mémoire, jusqu'à me souvenir des lieux. Un lien particulier s'établit avec lui au moment de chaque installation.
      merci pour ton commentaire.

      Roger

      Supprimer
  6. Emouvant, oeuvre après oeuvre. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      C'est ce qui me touche le plus de savoir que mes travaux puissent aller chercher l'émotion de qui le regarde.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  7. Coup de coeur pour le grand nid flottant!!!!

    Belle journée et merci pour ces si belles oeuvres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le journal de Chrys
      Je me souviens de sa réalisation où j'étais descendu dans ce petit étang à l'eau froide pour assemble les les éléments du nid. J'aurai facilement pu m'y étendre, tellement il était spacieux.
      Merci pour ton commentaire.

      Roger

      Supprimer
  8. Je viens te dire bonjour ROGER
    JE vais aller voir les bateaux sur Douardenez car ce sera bien la première fois que je pourrai les voir
    En principe je viens ici en AOUT
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      De grands moments t'attendent autour de ces bateaux que j'ai eu la chance de voir aux grandes rencontres de Brest 92 et 96. Pour la photographe que tu es, de belles rencontres en perspective.
      Bon séjour en Bretagne.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  9. Nous ne sommes jamais vraiment seuls, même lorsque nous sommes solitaires. Il y a toujours tant de mondes en nous, tant de gens qui nous accompagnent.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne des ocrerie
      Très juste, ta remarque, chère Anne. à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  10. Nice work Roger.....compliments.

    greetings, Joop

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joop Zand,
      Merci Joop, et à bientôt,
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup tes arrangements, Roger. Au moins, toi, tu as une personnalité et tu apportes une philosophie à la vie. Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Richard Moisan,
      Merci pour ton commentaire. Oui, c'est vrai, j’essaie d'être fidèle à moi-même et à ne pas me laiser entrainer par des modes successives.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  12. Bella melancolía que ha de servir sólo como inspiración e impulso. Sean siempre las tuyas aguas tranquilas y floridas: fértiles en lugar de estancadas. Abrazos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salomé Guadalupe Ingelme,
      Oui,c'est ma nature et je n'ai pas besoin de me forcer. L'art est pour moi, une façon de vivre, malgré tout dont je ne peux plus me passer.C'est aussi mon équilibre.
      Merci de ton commentaire.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  13. Toujours de bien touchants témoignages s'égrènent sur tes billets. Mon seul regret peut-être depuis que je visite votre blog serait de ne pas pouvoir m'asseoir près d'eux pour mieux m'en imprégner. Visites toujours trop courtes à travers ces photos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse,
      J'ai toujours laissé le public( quand il y en a s'approcher de mes installations " in situ". Ceci m'a valu de belles rencontres. Peut-être un jour nous rencontrerons nous.
      Bel après-midi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  14. Je ne peux plus regarder un assemblage imprévu de fleurs ou de fruits sans penser à toi et à tout ce que cela suggère en image et par tes textes
    Merci pour ce bonheur offert
    Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arlettard,
      Je suis heureux de l'apprendre de ta part et tes mots me vont droit au cœur.
      Je t'embrasse bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  15. It is very interesting and beautiful.
    Greetings.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pantherka,
      Merci pour tes mots d'encouragement.Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  16. Merci Roger, pour ces images sereines de la nature. Le nid flottant est une amplification de celui que j'ai vu lundi sur l'étang de Pierrefonds, occupé celui-là par une mère cane et ses six petites boules de duvets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia,
      Merci pour ton commentaire. J'aurai aimé assister au spectacle.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  17. I like the way you frame your pictures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indrani,
      Merci pour ton passage,ici et pour tes mots amicaux.
      Belle fin de journée,

      Roger

      Supprimer
  18. Il ya quelque chose de si poignant dans l'ensemble de ces images. Le plus humble des matériaux, de sorte pensif placé. Une chanson pour la terre.
    Belle journée à toi, mon ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sharon,
      "Une chanson pour la terre" j'aime beaucoup ton regarde poétique porté sur mon travail de land artiste et je t'en remercie sincèrement.
      Belle journée, Sharon.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  19. bonjour Roger
    j'ai pris mon panier et je vais faire mon petit marché chez toi
    si tu veux bien ! je vais prendre un peu de couleur rouge, une gerbe de blé,
    un peu de bleu de printemps, quelques gouttes d'eau autour du nid, un
    serpent de fleurs, quelques pierres aussi et puis du jaune soleil !
    avec tout ça tu me donnes un tournis de couleurs qui embellit ma journée !
    je t'offre en échange un bouquet de pâquerettes et du pourpre si tu aimes ça !
    belle journée à toi
    bises Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marty,
      Cela ressemble à la mise en place d'une palette de peintre que tu es, aussi. Merci pour ton joli bouquet. Bien évidemment j'aime ces fleurs et j'aime aussi ton merveilleux blog que je recommande à tous mes lecteurs.
      Belle journée à toi, Marty et à bientôt,
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  20. j'aime beaucoup En guise d'avertissement....les fleurs bleues sur le vert! de l'eau très beau! bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwendoline,
      J'ai appelé cette installation, ainsi, car c'est un des derniers travaux, sinon le dernier que j'ai fait avant mon pépin de santé. Je revois la scène. Cela avait quand même été chaud. Ces fleurs m'auront porté bonheur.
      Merci pour ton commentaire.
      Je t’embrasse,

      Roger

      Supprimer
  21. Merci Roger, de ta visite à mon blog.
    Tes images sont toujours très belles.J'admire beaucoup to travail,je l'avais déjà dit. " Au treminal"," Jour de solitude"," En guise d'advertssement"" Grand nid flottant"...enfim ce sont quelque chose de super!!
    Bises.
    Maria Emília

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maria Emilia Moreira
      Je te remercie sincèrement pour ton commentaire. Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. ✿彡✿⊱╮¸.•°
    Adoro tudo que você cria... sempre maravilhoso!
    Feliz Dia do Amigo!
    Bom fim de semana!
    Beijinhos.
    Brasil
    ✿彡

    RépondreSupprimer
  23. bonjour Roger,

    absolument merveilleux ... tes œuvres en images et les mots en particulier toucher ... oui, parfois il ne prend pas plus que de simplement accepter le sentiment d'être juste ici!

    avoir un bon week-end pour toi,bises.

    isabella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. veredit-Isabelle Kramer
      Merci pour ton commentaire qui, avec des mots justes, savent traduire ce que je ressens, quand je pratique le land art.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  24. C'est un vrai trésor chez toi Roger
    Des mots plus beaux les uns que les autres
    des photos de ouf !!
    Continue/ A bientôt my friend
    la route est longue et belle

    Je t'embrasse
    Patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick Lucas,
      La route continue, bien évidemment mais ce n'est plus comme avant. Le risque est plus présent et les forces physiques ne reviennent pas très vite. Il reste les mots. Important, les mots.
      Le Grillon est au soleil depuis deux jours...De beaux souvenirs.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  25. Beautiful. I love your work everytime I see it!

    Love Kati

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kati.
      Merci pour tes mots d'encouragement et d'amitié.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  26. ✿✿¸.•°
    ✿¸.Boa segunda-feira com tudo de bom!
    Beijinhos.
    ✿✿°

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inês
      Ton salut amical et brésilien, ensoleille mon blog.
      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  27. Cher Roger,
    "Jour de printemps" me rappelle l'étang de Monet, la lumière, la douceur des teintes et le calme de l'eau. La "spirale positive" vient me chercher: peut-être parce que j'ai envie d'agrandir mon "cercle" d'amis, ou est-ce le travail intérieur qui me pousse à dessiner ma vie en-dehors des sentiers parcourus? Bref, ces merveilles sont fascinantes, un délice pour les yeux et l'âme. Merci!

    Et le poème? Très touchant, bouleversant. Merci doublement.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mesange,
      Merci pour ce très beau commentaire plein de poésie et d’amitié.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  28. Bellas y poéticas imágenes, Roger!! Trabajos efímeros que perduran en nuestra memoria sutilmente. Un placer volver a tu blog y como siempre descubrir este Arte tan personal y único, de la mano de nuestra aliada generosa: la madre naturaleza. Un cordial saludo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JOAN SERINYA
      Merci,Joan, pour ce commentaire chaleureux. C'est vrai, sans la Nature, nous ne pouvons pas grand chose en matière de création, ni toi, ni moi.
      Belle journée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  29. Sonnent nos coeurs las
    Raisonnent nos esprits
    Nous nous envolons à chaque trépas
    Et ce n'est pas pour le Paradis.

    Bonjour Roger... Cela faisait longtemps que je n'étais pas passée par ici...

    Mais rien n'a changé en mon absence : ton art est toujours la plus fine des gourmandises pour l'esprit.

    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsuki,
      Merci pour ce poème bienvenu.Si ma pratique artistique te parait ne pas avoir changé, je ne peux pas en dire autant de ma personne, mais je te remercie d'être présente aujourd'hui.
      Belle journée à toi Tsuki et à bientôt,
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  30. Ici toujours un émerveillement.

    merci pour nous offrir tant de beauté, j'aime votre poésie

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.