La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mardi 3 juillet 2012

Guetteurs de marée
Concentric star
Cairn Lou-Ann
Spirale F.Aubenas
L'ubiquité de la roue
                                                                                                                              

Hommage
L'homme apparu

Carré

Tapis de prière  pour mécréant

Un  jour , je te dirai

Hommage au chaman

Les trois forces

Nid

à Dolors Reig Vilarrubla *
Elle photographie le  monde avec humour et talent.

La mort d'un oiseau qui s'écrase sur la fenêtre de notre maison,  me bouleverse. Pourtant, dans le monde,  on continue  à  mourir et la télé nous abreuve de sang, chaque jour. Pourtant,  il faut oublier cette hécatombe, sans oublier qu'un jour...
Je vous l'ai dit,chaque jour, bien des gens m'interpellent: tu n'es  pas d'ici, passe ton chemin. Comme ils ont raison. Mon pays, et tant pis si je me répète, je le porte en moi. Je ne peux habiter ailleurs. 2tranger, c'était mon sort, probablement. A chaque second, je franchis  une nouvelle frontière et je vous regarde installé dans vos certitudes d'êtres immortels.
Chaque jour, je m'éloigne de cet instant qu'ils appellent, la naissance. Chaque nouveau jour, je m'approche de la conclusion. Bascule du destin,  à sens unique, décompte universel qui se réalise à chaque endroit de toute nouvelle installation. Mektoub.
On est homme avant d'être artiste, imaginer le contraire serait se tromper soi-même.
Cette part d'ombre gagne en  moi, certains jours et mon envie de disparaître,  pour rejoindre les miens, sous terre, apparaît, terriblement troublante.Chaque geste me rapproche d'eux et ma conscience d’être vivant, recule.
J'ai pleuré en silence dans cet exil de soi. Je me suis laissé emporter dans la folie de continuer la route, malgré mon état. Le fallait-il? Je ne sais pas. Je préfère me laisser emporter dans le mouvement de la vie, fusse-telle plus courte.


Roger Dautais  

* Dolors Reig Vilarrubla  est une  photographe Espagnole que vous pouvez retrouver ici :
   http://dolorsreigfotos.blogspot.com/


Caillou
Viens encore une fois
Te consacrer caillou
Sur la table dans la lumière
Qui te convient,
Regardons-nous
Comme si c'était
Pour ne jamais finir.
Nous aurons mis dans l'air
De la lenteur qui restera.
Men
Deu aman c'hoaz eur wech
D'en em ouestla da ven
War an daol e-kreiz ar skerijenn
A zo diouzout,
Sellom ouzom
E-giz pa vefe
Da jom heb echui morse.
Lakêt or-bo en êr
Eur horregez hag a bado.
Guillevic ("Encoches / Askennou" 1975 - Les Éditeurs Français Réunis 1993)
Traduction en Breton de Pierre Jakez Hélias

56 commentaires:

  1. Hola Roger, muchas gracias por tu dedicatoria y estas palabras tan emotivas que me han hecho emocionar mucho. Grácias otra vez por dedicarme estas fotos tan hermosas, composiciones que tienen una lectura emocional y de las que siento en cada una un sentimiento diferente que me hace pensar en esta vida, en los momentos que paso y que voy viviendo. De todo corazón, un abrazo!.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors Reig Virrubla,
      Je me devais de t'offrir une page de mon blog, un jour, en hommage à ton travail et à la façon très particulière et humaine dont tu regardes la vie au travers de ton objectif.
      Passe une bonne semaine.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  2. dear Roger, as much as your beautiful images touch me, your very honest, open-faced words are touching me even deeper.
    that suddden change can happen to each one of us and what would we do, what would i do??? i try, but it is impossible to imagine and i wonder if i would have your braveness to keep sending beauty into the world, you have my respect, take good care, x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Renilde,
      Merci pour ton très beau commentaire, amical et chaleureux.
      A bientôt.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  3. Your pain is mine too. Because each time I read you, I find myself walking the same path.

    Lots of love,

    Bhagya

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Life Like This,
      Nous avons tous des points communs et il est toujours émouvant de le lire en retour d'un texte, comme ici.
      Belle journée, Bhagya
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  4. Réponses
    1. AMBre,
      Sans partage, toute création artistique devient vaine.
      Belle journée.

      Roger

      Supprimer
  5. Comme le Petit Poucet tu sèmes les cailloux de l'amitié au gré des blogs amis comme sur ton chemin des cailloux de beauté
    et Comme le Petit Prince tu crois toujours découvrir une autre planète
    Je t'embrasse
    Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arlettart,
      Lorsque je suis dans une installation, j'oublie le monde, et puis cette façon de m'exprimer me fait le rejoindre. Je me questionne vraiment, simplement après pour savoir, si vraiment, je suis totalement revenu au monde.
      Très certainement que le rêve me transforme et j'ai l'impression que le voyage dure encore à ce jour.
      Merci pour ton très beau commentaire.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  6. Des photos pleines de poésie...
    Des mots durs derrière une belle âme...

    la vie, la mort...La vie
    on nait et on est...
    douceur en ta soirée Roger
    Bisous bleus déposés en amitié
    Gisèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêveuse bleue
      Impossible pour moi d'oublier cette vie très difficile et de ne pas expliquer comment elle interfère dans mes créations. Oui, parfois les mots sont durs, mais moins que la réalité.
      Merci de tes mots d'amitié.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  7. every time you leave me thinking about where do yoi get that amount of creativity... loved the ones with those red "berries"(?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kaipiroska,
      Mon premier déclencheur de créativité, reste certainement l'émotion que je ressens dans un paysage, une couleur, des végétaux et qui se conjuguent avec des souvenirs personnels. Ensuite, je me mets assez vite au
      travail avec plus ou moins de bonheur dans le résultat. Quant aux baies rouges, tu peux les retrouver, l'été au cœur des rosiers sauvages "rosa rugosa". Je les cueille et les choisis suivant leur grosseur et leur couleur désirées pour une installation, mais ce ne sont pas des tomates comme je le lis souvent.Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Erika,
      Je te remercie de ton commentaire amical.
      A bientôt,

      Roger

      Supprimer
  9. Chaque pièce, charmant! Ils reflètent l'esprit de l'été. Soyez bien. Sachez que vous apportez beaucoup de joie ici. Je vous remercie, mon ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sharon,
      Apporter de la joie à quelqu'un par une création artistique, on ne peut mieux attendre et je vous remercie de me le faire savoir, car je connais votre belle sensibilité d'artiste.
      Belle semaine à vous Sharon,
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. "Un jour je te dirai" les hauts et mes bas de ma vie qui zigzague dans la verte prairie des jours ...
    Affectueusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      Quand tu seras prête. Belle soirée.
      J'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  11. camino roque
    Dans ma longue vie d'artiste, il m'est arrivé d'en recevoir, avec plaisir pour mes différents travaux. Je ne l'ai pas oublié et c'est pourquoi, je rend hommage régulièrement ici à des personnes que j'estime pour différentes raison.
    Je suis d'accord de le raire à condition que ce soit sincère.
    Belle fin de semaine.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  12. Merci Roger ! Un moment de sérénité avec tes créations, comme des petites gouttes d'éternité à contempler sans mot. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      J'aime bien cette idée des petites gouttes d'éternité sous ta plume de poète;
      belle soirée,

      Roger

      Supprimer
  13. Stupende creazioni con la natura complice e protagonista! quella dell'albero è fenomenale! complimenti! ciao Cri : )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cristina,
      Oui, c'est vrai, je fais parfois des rencontres avec ces arbres-complices. L'installation n'est que le début d'un long dialogue.
      Merci et belle soirée.
      Roger

      Supprimer
  14. fantastico, com o vermelho predominando,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Milton Ostetto
      Le rouge est la couleur de la passion.Ne pes chercher ailleurs.
      Merci et bonne soirée.

      Roger

      Supprimer
  15. Tellement de conscience. Nous sommes humains, et nous n'avons, au mieux, que la prescience de ce que ça pourrait bien vouloir dire.
    Nous devons chercher la réponse à chaque instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne des ocreries.
      Oui à chaque instant et cela s'appelle une vie engagée. Pas facile tous les jours.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  16. "Nous aurons mis dans l'air de la lenteur qui restera..."

    C'est bien ce qui se passe ici!!! Merci pour ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri,
      Bien que le land art soit éphémère et dans le geste, cela ne va pas sans spontanéité et lenteur qui sied au plaisir d'être, tout simplement et à celui de rendre hommage à la nature tout en la contemplant.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  17. Colours and soft forms, together with Your Genious, are transforming Magic Nature into a real Eden!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pilland,
      Il faut toujours un peu de magie pour que la " sauce land art" prenne, m^me si tout cela reste naturel. Mes rêves sont les piliers de mes installations.
      Belle soirée, gardienne des frontières.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  18. Tes oeuvres sont superbes, comme toujours!
    Tes mots sont bouleversants. Mes yeux sont pleins de buée.

    ***
    Gros BISOUS et très douce fin d'après-midi, Roger****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred,
      Merci de ta présence ici, fidèle et pleine d'émotion.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  19. Una maravilla de obras. Admiro la capacidad de creación que tienes y
    siendo efímeras todavía es más de admirar.
    Todas me gustan todas. No me cansaría ni me canso de admirarlas.
    Un fuerte abrazo Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Esmeralda
      Merci de ta visite et de tes mots d'encouragement.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  20. Buenos trabajos estos ultimos que has realizado, buenas creaciones.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jesus
      Merci pour ton passage amical. Je reviens de chez toi.
      à bientôt
      amicalement.

      Roger

      Supprimer
  21. ❤✿•.¸•.¸¸
    A primeira composição é tão suave!...
    Amei a criatividade da anti-penúltima... uma máscara indígena.
    ♡ Boa semana!
    Beijinhos.
    Brasil
    ✿•.¸¸✿⊱╮

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès,
      Merci de tes passages réguliers et amicaux. En effet, ce masque de forêt pourrait bien être celui des indiens dans une autre culture. L'imaginaire nous fait voyager.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Cela faisait quelques temps je n'étais pas passé ...
    Toujours touchée par tes réalisations, monsieur le Marcheur sans Fin ..
    J'apprécie tout spécialement la silhouette à la Giacometti.
    Au plaisir, toujours ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manue,
      Oui, c'est vrai et je suis très heureux de te lire à nouveau. Je t'ai expliqué par mail pourquoi cette marche sans fin à failli en trouver une. Giacometti, j'adore. Difficile de faire flotter une de ses œuvres.
      à bientôt,
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  23. No te imaginas lo que podrías hacer en La Misteriosa. Piedras, ramas, algas... ... ...un mundo por construir. Un abrazo, artista

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Isla Misteriosa.
      J'aime à lire ici, tes mots d’amitié.
      A très bientôt,
      Je t'embrasse.
      Roger

      Supprimer
  24. J'aime son art, sa capacité à créer de la beauté ...
    Awesome!

    RépondreSupprimer
  25. L'émotion est toujours là palpable dans tes créations
    Tes mots sont forts et bouleversant à la fois qui laissent transparaître toute ta sensibilité d'artiste .
    Belle semaine à toi
    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Pas d'émotion, plus de création pour moi. Ou j'attends, ou je passe.
      Belle fin de journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Comme d'habitude je trouve la paix et la sérénité quand je viens ici.
    Ca fait un bien fou.
    Merci à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle,
      Alors, il faut continuer à venir ici pour mon grand plaisir.
      Belle fin de journée.

      Roger

      Supprimer
  27. Fascinada, muy especialmente, por el homenaje al chamán. Como él, deberíamos aprender a transitar caminos oscuros y llenos de peligros... para alcanzar después la luz. Sólo que el hombre moderno, la mayor parte de hombres modernos, tienen los ojos de la mente embotados. Tú no los cierres nunca... para seguir mirando hacia delante. Abrazos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salomé Guadalupe Ingelmo
      Cette route est solitaire et parfois dangereuse dans notre monde qui ne prend pas le temps de comprendre, ou, ne veut pas comprendre et juge des créations artistiques. L'attirance est si forte que je ne choisis pas toujours de la suivre et je fais de belle rencontres.
      Merci pour tes mots d'encouragement.
      Je t'embrasse amicalement
      Roger

      Supprimer
  28. J'ai encore du mal à penser qu'il y a des frontières dans le coeur des hommes !
    Tes photos adoucissent tes mots qui sont touchants, un peu boulversants.

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.