La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mardi 8 mai 2012


Car il faut que chacun compose le poème de sa vie

Youenn Gwernig


Je ne sais  plus combien de fois,  j'ai écrit cette  phrase de Youenn dans les sables, tant je la trouve belle et lorsque je retrouverai ma liberté d'aller vers ces grands espaces, c'est  par  là que je recommencerai.J'ai du lire cette  phrase dans les années 8o et depuis, je me suis tenu au  plus près de cette pensée.L'évidence s'incarne, la finitude n'est plus simplement  un  mot et, dans cette nouvelle expérience de vie, voilà que ma Bretagne me manque encore plus. Mes racines sont dans cette terre noire que j'ai aimé travailler,  à deux pas de la mer, et non pas  où je vis. Je porte mon pays en moi et tout ce que j'exprime en est nourri quel que soit le lieu  où  cela se fait.
Comme je vous l'ai raconté dans la précédente chronique, je vis maintenant une période d'après avec plusieurs objectifs dont celui de pratiquer  le land art le plus vite possible, ce qui est  loin d'être le cas. Lors de ces 14 années de pratique,  j'ai eu le temps de réfléchir à ce choix artistique qui s'est imposé dans ma vie comme le chemin  à suivre. J'ai connu de grandes joies, des critiques,  injustes et infondées qui m'ont profondément blessées au point de vouloir cesser,  mais j'ai surtout élevé cet art de vivre  à un art de vie. Je pourrai donc, en vous présentant ,ici, des installations, parfois connues pour certains, découvertes par les autres, continuer ce blog le plus longtemps  possible pour tous ceux, très nombreux qui  me suivent maintenant et que je remercie.

Roger Dautais




KEMENT A DRAOU

Pa'n em gavan en un toull don
ur puns tenval hep dour na fons
arabat din chom da gousket
kement a draoù a darzh er bed

bronsoù  bleunioù loened ha tud
pa'n en  gavan en un  toull don
ur gevnidenn a denn he roued
hervez lezennoù an holved

Youenn Gwernig 1995


SO  MANY THINGS

Feeling deep down  in the abyss
dark well and try and bottomless
Isohoul not now back to sleep
so  much  is blowing in the world

Buds flowers creatures mens
feeling deep down in the abyss
a spider 'weaving a coweb
according to cosmic law

Youenn Gwernig 1995
 

79 commentaires:

  1. Cher Roger, c'est encore un ravissement, comme toi le cerf volant de sable est prêt à décoller!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      Le land art est un territoire où je laisse mon expression suivre un imaginaire en pleine liberté et, quelques années plus tard, je suis parfois surpris, me disant que je n'oserai peut-être plus.L'instant est à vivre totalement comme il se présente.
      Amitiés,

      Roger

      Supprimer
  2. Tes cairns sont toujours superbes et impressionnants!
    Et j'adore le cerf volant dessiné dans le sable et qui me renvoie à mon enfance!
    Merci pour ces très belles images et pour le contentement du regard qu'elles procurent;o)

    ***
    Belle journée****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire amical.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  3. Superbes œuvres fragiles et éphémères...
    Belle journée,

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Boyer,
      Fragile et éphémère comme l'homme sur la terre, bien que nous n'en ayons pas toujours conscience.
      Merci pour ton commentaire.
      Je te salue,

      Roger

      Supprimer
  4. C'est avec émotion que l'on lit vos lignes et cette pensée de Youenn Gwernig.

    RépondreSupprimer
  5. The Nature, speaking a magic language...

    Best wishes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gio Ve,
      C'est vrai, les installations "in situ" réinventent un langage pour la Nature.
      Merci,

      Roger

      Supprimer
  6. Emerveillement renouvelé à chacune de mes visites.
    La phrase que tu as fait tienne est très belle .
    Belle journée et prends soin de toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Tu peux retrouver le grand Youenn sur internet, beaucoup de rubriques lui sont consacrées.
      Merci pour ta visite
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  7. Lrs trois sur leur île sont de ma famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwell,
      Ils sont de la mienne aussi. Serions nous cousins?
      Merci pour ton commentaire.

      Roger

      Supprimer
  8. Quels chanceux nous sommes. Il y a des endroits comme des collines où l'on revient juste pour voir et se régénérer. Ici en est un!
    En vous souhaitant de "recommencer" le plus vite possible...
    Amitié.

    RépondreSupprimer
  9. Chri,
    Oui, je recommencerai, mais cela ne dépend pas que de moi. Il me faudra un peu de chance.
    Merci de vos encouragements qui m'aident et me touchent.
    Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  10. Ce temps est la preparation d' artist Roger. optique nouvelle pour ton art.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. makis tselentis
      On peut voir ça de cette façon, optimiste.
      Merci Belle journée,

      Roger

      Supprimer
  11. Merci Roger pour ton commentaire qui me touche beaucoup. Je te souhaite de te remettre rapidement pour continuer à créer tes "paysages" si poétiques. J'aime beaucoup ta sélection et plus particulièrement le cerf-volant et la petite famille sur son îlot. A bientôt. Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mireille Léoni,
      On peut subir le monde ou essayer de le transformer. L'art est l'un des chemins à emprunter pour tendre vers cet idéal. Pour moi, dans cette pratique, mon enfance est très présente.
      à bientôt sur ton blog.

      Roger

      Supprimer
  12. Le cairn sur la 2ème photo m'enchante.
    Il ose défier un peu plus l'équilibre et
    se penche comme pour mieux voir le retour de
    de quelqu'un ou de quelque chose...
    ou mieux entendre les murmures marins...

    Toujours une merveille de venir à ta
    rencontre. Tes mots choisis sont aussi
    un grand plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leelo,
      J'avais eu beaucoup de mal à porter cette grosse pierre jusqu'à la falaise. Elle avait trouvé sa place très naturellement dans ce déséquilibre. J'ai joué avec cela pour monter cette colonne à l'aspect fragile mais qu'un parfait équilibre des masses posait là, très stable, comme sur un défit aux lois de l'équilibre.
      Les photos donnent mal l'idée de poids de ces pierres transportées. La gravité est bien ce qui les colle au sol et je la subissait à chaque transport, parfois à la limite de mes forces. Il m'est arrivé souvent après une ou deux tentatives, d'abandonner des transports que je ne pouvais faire. Pour les très grosses pierres, je les levais sur place et trouvais leur point d'équilibre, là où je les avais trouvées.
      Le cairn est une installation passionnante à réaliser.
      Merci pour ton commentaire.

      Belle journée et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
    2. Merci Roger de cette longue réponse passionnante.
      Il est vrai qu'on a peine à se rendre compte de ces masses
      déplacées et énergivores. "Illusion" d'équilibre/déséquilibre et de fragilité/force
      sont les mots que je ressens.
      Tes réalisations sont passionnantes, "parlent" et interpellent. Elles s'inscrivent
      dans une démarche de création singulière et de pure poésie...
      Prendre le temps d'une réponse, prendre le temps de
      construire l'éphémère et surtout l'offrir
      ne peut être que salué et remercié.
      Merci Roger et belle journée à toi...

      Supprimer
    3. Leeloo, Je ne me suis jamais senti installé hors de la société. Ce dont je parle ressemble à ma vie bien sûr, mais aussi à la vie des autres,rencontrés sur ce déjà long chemin. Les émergences de me souvenirs ne sont pas classés par ordre alphabétique mais revivent au travers d'émotions ressenties " in situ ". Si je te réponds, ce n'est pas par simple politesse mais parce que j'en ressens le besoin évident. Celui-là m^me qui tisse l'humanité et rend la vie plus agréable entre les êtres.
      Bonne soirée et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  13. Vos mots me déplacer beaucoup ..
    Mais je peux comprendre que quelques-uns ..
    Vos photos sont tout à fait artistique ..
    Salutations de la Grèce
    Monika

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bitch,
      Vous faites mieux que moi. M^me si je peux encore lire le grec, je ne le comprends plus.
      Merci de votre commentaire,
      Amicale salutation

      Roger

      Supprimer
  14. de superbes photos et et des mots, en particulier la photo sur l'île. juste une petite famille. Lost for words (Google translate isn't everything it's cracked up to be!) ;-) Je m'excuse pour mon mauvais français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kati
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  15. Roger genial genial y genial,
    ahora ya me he puesto al día con tu trabajo, estoy deseando ver tus nuevas creaciones,
    cuídate infinito y un abrazo,

    elena

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elena Nuez,

      Il faudra attendre encore un peu pour voir mes nouvelles créations car je ne peux encore m'aventurer dans la nature, avant de retrouver une stabilité dans mon état de santé.Dès que je le pourrais, c'est promis.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  16. Bonsoir
    Quel plaisir de découvrir tes photos marines
    J'adore ces cairns ....étant bretonne dure de ne pas apprécier ces moments iodés
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine,
      Ces cairns ont étés réalisés, pour certains, en Bretagne, tu as raison, et pour les autres , en Normandie où j'habite. On en trouve dans toutes les régions du monde et moi-même, durant mes voyages à l'étranger, je n'ai pas manqué d'en élever quelques-uns pour honorer les lieux.
      Continue à ouvrir les yeux sur tes côtes Bretonnes et tu auras des surprises.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  17. Encore des créations qui m'enchantent. Le poème est superbe aussi. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Daniel Duteil,
      Youenn Gwernig était plus qu'un poète, un auteur compositeur interprète de ses chansons. Il était trilingue et il écrivait en Breton, sa langue natale, en Anglais et en Français. Bien qu'il soit disparu maintenant, son œuvre et sa mémoire sont toujours vivantes. J'ai présenté plusieurs fois de ses poèmes sur mon blog.
      Merci pour votre commentaire
      Belle soirée et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  18. Réponses
    1. Jesus,
      Merci à toi que je salue bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  19. Allo Roger, concernant les critiques, injustes et infondées qui t'ont profondément blessées au point de vouloir cesser, me fait poser cette question. Comment un être humain peut faire mal a un autre être humain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carol Proulx
      On ne change pas la nature humaine, si parfois il nous arrive de nous améliorer et d'améliorer quelques autres personnes, nous aurons été utiles sur terre.

      Belle soirée,

      Roger

      Supprimer
  20. Bonsoir Roger!
    Une fois de plus je reste enchantée avc ton travail.C'est quelque chose de merveilleux.Je reste longtemps à regarder les images.
    Merci. Amitié.
    Maria Emília

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maria Emilia Moreira,
      Je suis heureux que mon travail puisse t'inspirer un peu de rêve.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  21. Je suis tellement heureux de voir ce nouveau 'post'. J'espere que vous sentez mieux chaque jour.

    Chaque fois que je vois votre art, je suis emerveille par sa beaute. Je vois vos photos de votre art et je pense toujours: Celles-ci appartiennent en un livre. Celles-ci sont merveilleuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sharon,
      Merci de prendre de mes nouvelles. Je travaille chaque jour à améliorer cette santé défaillants. Pour l'instant, parlant de land art, quelques livres s'en sont inspirés, beaucoup de mes photos ont été publiées dans des revues mais aucun éditeur ne m'a proposé d'en faire un livre. Ce n'est pas mon projet en ce moment.
      Merci de votre passage ici,
      Belle soirée et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  22. sé que el arte forma parte de mí pero mi forma me aleja del sol y de la lluvia.
    pienso en ti para saber cómo coordinarlo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, c'est un choix, mais des peintres aussi travaillent en plein air sur le motif. Je pense qu'ils ont besoin de sentir les éléments de cette façon. Chacun son chemin et le tiens est difficile et beau à la fois.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  23. Brilliant artist at work, superb.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bob de ton passage amical, ici et de ton soutien.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  24. HOla!!, perdona por no contestar antes, decirte que me enamoran las composiciones que retratas en tus fotografias porque las veo cargadas de simbolismo. También darte las gracias por entrar en mi blog y dejar ese comentario tan sincero y emotivo. Gracias por tus visitas, yo seguiré visitandote! un abrazo y feliz semana.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolores Reig Vilarrubla,
      Chacun est livre de ses visites Dolores et les tiennes sont importantes pour moi. J'espère que tu continueras à venir me parler de tes impressions dans l'avenir. Pour moi, c'est certain, je te rendrai visite.
      Belle soirée,
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  25. une petite famille sur une île...qui ressemble à une famille 'manchot'... :)))joli!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ELFI,
      Une petite famille, j'y avais pensé, mais de manchots, pourquoi pas. Quand on a vu la marche de l’Empereur, on ne peut que les aimer.
      Belle soirée.
      Amitiés,

      Roger

      Supprimer
  26. "Car il faut que chacun compose le poème de sa vie"
    Je la découvre aujourd'hui et je la ferai mienne désormais.
    Merci, Roger.
    J'aime beaucoup, aussi, la "petite famille sur l'île" d'Elfi !
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  27. norma,
    Ce vers est extrait d'un poème écrit en Breton " An Diri Dir " Les Escaliers de Fer. Peut-être t'inspirera-t-il une composition personnelle, puisque tu es peintre.
    Merci de ton passage.

    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. :)
    continuar,continuar,continuar sempre.
    Contra ventos e marés
    A favor de ventos e marés.
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jose Manuel Vilhena
      Merci pour ce commentaire plein de vitalité.

      Roger

      Supprimer
  29. Une citation si bien mise en valeur avec tes photos d'art, et qui me touche beaucoup aussi ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie,
      Je le pense aussi.
      merci et bel après-midi,

      Roger

      Supprimer
  30. J'ai regardé avec admiration votre travail.
    Vous êtes la Grande-stagiaire.
    Votre perspicacité et les implémentations sont habiles quelque chose qui touche le spectateur.
    Pour la croûte de vie - c'est là qu'il faut «poésie» qui ne vous pouvez
    pour nous ...
    Salutations de la Eko printemps
    Finlande / Laponie / Kuusamo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eko,
      Merci pour ce beau commentaire qui me touche, venant de toi.

      Roger

      Supprimer
  31. Bonjour roger

    L'homme a besoin de s'identifier à la matière
    puisqu'il est lui même matière. Ainsi il peut la faire chanter et en devient son poète.

    Très amicalement
    "La Pierre et la Plume"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros
      Bonjour Yanis,
      Ce que tu dis est très juste. Comment ne pas sentir étroitement lié à la Terre et aux éléments de la Nature. Ne pas l'être est un non-sens qu'emprunte une foule de gens aveugles.
      Bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  32. Bonjour Roger, le printemps va enfin apporter un peu de soleil pour te rendre la santé, mais reste prudent, nous avons besoin de toi.
    Qu'importe si nous connaissons déjà quelques unes de tes oeuvres, c'est toujours avec un immense plaisir que nous les retrouvons... et te lisons. Très bonne convalescence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elfine,
      Pour l'instant je n'ai que ce choix là ou fermer mon blog. Il m'est impossible de reprendre ma pratique par simple prudence et j'attendrai donc le temps qu'il me faut.
      Merci de me suivre.
      Je t'embrasse amicalement

      Roger

      Supprimer
  33. Bonsoir Roger...
    C'est tres émouvant de voir émerger de la matière brute autant de poésie et de délicatesse ...ton travail c'est fort et sensible en meme temps...enorme ai je envie de dire..superbe aussi :)
    Et puis tes mots ,qui touchent ... et ceux des autres que tu choisis avec justesse et qui vont bien avec tes images...merci pour le partage de cette phrase si belle "Car il faut que chacun compose le poème de sa vie"
    je la mets au chaud au fond de moi.
    je te souhaite une bonne soirée...
    A bientot..:)

    RépondreSupprimer
  34. Clo,
    Merci pour tes mots si touchants, si chaleureux. A propose de la phrase de Youenn, tu en découvriras le sens profond au fur et à mesure qu'elle t'accompagnera. N'hésite pas à la faire connaître autour de toi, ce sera une façon d'honorer ce grand poète que reste Youenn Gwernig, au-delà de sa dispaition
    Merci de ta visite.
    Je t'embrase bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  35. Uno es lo que es, y no debe renunciar a ello. Abrazos.

    RépondreSupprimer
  36. Salomé Guadalupe Ingelmo.
    Je te remercie pour ta générosité.
    Je t'embrasse amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  37. Cher Roger, voici une petite histoire qui je l'espère te remontera ton énergie.
    J'ai été visiter dans une clinique un oncle sculpteur qui avait subi un pontage. Et bien après une semaine de convalescence, il y avait, sur la télé éteinte, un "collage" de racine et plume qu'il avait trouvé dans le parc. Cela m'avait donné un espoir dans la continuité de la création. Tiens bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zak,
      Oui, c'est vrai, l'histoire de ton oncle est très touchante et je lui souhaite de vite retrouver son atelier pour retrouver sa passion. Pour ma part, cela reviendra, en temps utile mais je sais que ce ne sera plus come avant et que je devrai très certainement abandonner les cairns. Pour ce qui est des spirales, cet effort très physique n'est pas non plus envisageable pour le moment.
      N'aies pas de doutes, je tiens bon.
      Beau Dimanche et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  38. Ti faccio tanti auguri, spero che ti riprenderai presto! All the best!

    RépondreSupprimer
  39. Francesca,
    Bien évidemment, j'accepte tes vœux qui vont, j'en suis sûr, ajouté à tous ceux des amis présents sur le blog, m'aider à me rétablir, très vite.
    Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  40. Como siempre me maravillan tus imágenes hechas con tanta sensibilidad y poesía. Soy un fan de tu Arte de paisajes efímeros y mágicos. Espero que tu mundo creativo te ayude a recuperarte para seguir por tus senderos dejando huellas tan especiales. Una abrazo!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joan SERINNYA

      Merci Joan et à bientôt sur ton blog de créateur.

      Roger

      Supprimer
  41. Je suis venue te souhaiter une bonne soirée en espérant que tu ailles um peu mieux, en faite beaucoup mieux,mais il faut recuperer avec calme.
    Ici il fait chaud e lourd, on a tous mal a la tête!
    J'ai commencer une série de peinture avec des coquelicots et diférentes techniques "Spring Poppies" et ils me poursuivent avec enchantements .Je vais bientôt être en vacances et mon amie de France vient nous rendre visite ,elle aime la plage et prendre le soleil,moi j'aime me promener et prendre des fotos.
    Nous irons a une plage spéciale pour le mal de dos, dans cet endroit il y'a des rochers polis en formes de pierres géantes ! et elles soulagent des douleurs, et ça fonctionne! Les pierres sont vivantes et ont pleins de choses a nous enseigner..
    Ces quelques lignes pour t'évader un peu,je t'embrasse et te dit
    A bientôt Roger ,je viendrais prendre de tes nouvelles,
    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Linda Lourenço,
      Chère Linda,j'ai bien évidemment lu avec intérêt ce commentaire et je m'aperçois que j'ai oublié d'y répondre, ce dont je te prie de m'excuser.
      Belle journée au Portugal.
      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  42. Toujours aussi enchanteurs les voyages où tu nous emmènes, Roger,
    au pays des petits rien qui font se sentir grand,
    de cette joie pure offerte par la nature
    et les regards d'enfant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alterdom,
      Merci pour tes mots d’encouragement et pour ta fidélité.
      Je t’embrasse.

      Roger

      Supprimer
  43. Il y a encore bien des pas à marcher, Roger. Tu reprendras la route....quand on a à dire, on trouve toujours une voix. Quelque chose naîtra entre les bornes.

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.