La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

vendredi 27 avril 2012











Toubib, réservez-moi  une chambre avec vue sur le Havre...


Cette fois, c'est du sérieux. Je suis allongé dans une ambulance qui  m'amène aux urgences de CHU. Présomption d'infarctus  m'a dit le médecin avant  d'appeler les secours. Je passe  un dernier coup de téléphone  à ma femme et je me laisse emporter par mon destin. Nous passons  au travers des quartiers et je vois les tours défiler,  une  à  une. La tête me tourne. La route est mauvaise et je suis bringuebalé sur la civière. Je pense  à tellement de choses. Un chaos fait de d'un  mélange de peur, de résignation et d'espoir. L'arrivée aux urgences ressemble  à ce que l'on  peut imaginer. Des civières partout, entassées le long des murs avec des gens qui attendent, certains perfusés. Aucune plainte ne s'élève de ce groupe d'allongés. Les ambulanciers doublent tout le monde et s'engouffrent dans une pièce séparée en 9 box par de grands rideaux de  plastique, réservée aux urgences cardiaques. Dans la minute qui suit, c'est la prise en  main  par l'équipe médicale sous la direction d'un toubib, assez sympa. Prise de sang,  perfusion, électrocardiogramme,  échographie. Je suis ces examens dans l'inquiétude. Je voudrai savoir. Je vais savoir très vite. 
-Le médecin de garde et responsable des urgences, s'approche de moi. Il  me met la mains sur l'épaule et me dit:
- mon vieux, vous avez fait une très grosse connerie en ne venant pas plus vite. Vous avez fait un  infarctus. Il  y a du dégât mais on est la pour vous réparer,  on va vous réparer.
On ne peut être plus précis. Un tel diagnostic  me glace.
Oui, j'avais des inquiétudes par rapport  à  mes forces qui me lâchaient souvent, dans mes sorties land-art, seul, dans la nature. Je m'allongeais sur le dos, regardais le ciel et étendant que cette douleur s'en aille,  et que me revienne  un souffle nécessaire  pour rentrer. Des mois comme ça, mais sans imaginer que mon cœur lâcherait.Et  puis mon médecin traitant me disait que c'était rien, sinon  l'âge. C'est merveilleux parfois, les médecins.
marie-Claude est entrée dans le box. Plus rien ne pouvait m'arriver. J'ai vu son regard bleu,  j'y ai  lu son amour. Elle m'a embrassé et  pris par le bras.
- Alors?
- Infarctus.
- Ils te font quoi ?
- Je ne sais pas encore.
- Tu vois, je te disais
- Je sais.
Le médecin est revenu me voir
- On va vous garder,  mon vieux,  vous montez en réanimation -cardio, au 20 ème
- Dites, toubib, réservez-moi  une chambre avec vue sur le Havre
- OK, ça marche.
Lorsque je suis arrivé dans ma chambre, puis branché de partout, j'ai regardé  par l'étroite fenêtre  du  bâtiment, il  pleuvait. Le lendemain   matin, sous  un beau ciel dégagé,  j’apercevais le Havre,  me disant que la chance était avec moi.
Une semaine plus tard, je rentrais  à la maison après avoir été opéré le jeudi. Je fais ma première sortie demain, mais compte tenu des "dégâts" je ne sais pas quand je recommencerai  à pratiquer le land art. Un jour ? Je l'espère. Différemment, oui, c'est certain. Je ne peux oublier que le land art représentait  un grande partie de ma vie depuis 1998. Mais il faudra rééduquer  mon cœur, avant tout.

J'ai voulu fermer ce blog, incapable depuis le 8 avril d'éditer une nouvelle page et puis j'ai vu que vous continuiez  à le visiter, alors je continuerai aussi  à  l'animer  pour vous.

Merci de votre présence et à bientôt


Roger Dautais





Urgence

Il faut parfois que cesse le visage
que s'insurge le nœud
c'est l'heure du vêtement mouillé
qui crie la faim et la peur.

tu arraches ton élan
tu couvres la  bête et tu t'y enroules
comme pour mourir

et depuis l'espace lacéré de ton  haleine
tu réécris le pacte de vivre
le nom de ta peau
ton  poème tendu de questions.

Guy Allix

Retrouvez  l’œuvre poétique de Guy Allix   :   guyallix.art.officelive.com/poemesguyallix.aspx

122 commentaires:

  1. Cher Roger Dautais.
    De Hollande je vous affirme que nous ne sommes pas loin de votre chambre. Pensez à vous aussi. Je vous envoie des forces et de vraies pensées amicales.
    C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri,
      Merci pour toutes ces forces qui me parviennent ici, avec votre amitié. Il m'en faudra pour continuer la route.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  2. After these new pictures, at the end we can declare "Spring' started"!
    All the best and thank You for enjoying all of us!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gio Ve,
      Merci pour ces mots d'encouragement qui me touchent beaucoup.

      Roger

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Sally Tharpes Rowles,

      Merci Sallly et à bientôt sur ton blog,

      Roger

      Supprimer
  4. Je vous souhaite énormément de temps de création pour vous rétablir le plus vite possible. Je vous donne un thème printanier, léger pour votre coeur: Fleurs!...Et surtout ne lâcher votre blog...c'est une merveille !

    RépondreSupprimer
  5. Bon rétablissement à vous et à votre coeur.... Qu'il vous emmène encore le long des plages et de la campagne pour de belles promenades....

    RépondreSupprimer
  6. Roger your work is such a wonderful combination of creativity, mental and physical strength and innovation..... and breaking the barriers the way you explore, you so inspire me.

    Love,
    Bhags

    RépondreSupprimer
  7. Mais oui... tout doucement, quand une idée te pousse... on est une bande de potes, sur nos blogs, on n'a pas envie qu'un s'en aille... Et puis... les blogs... c'est une sorte de land, non??? On devrait pouvoir y faire de l'art, sans fatiguer son coeur.. celui du corps, je veux dire car l'autre ne s'use jamais
    Repose toi
    Alma

    RépondreSupprimer
  8. The stones, water, blue sky, flowers: they are lovely.. and WOW: the way you make them art, thank you, dear Roger!! I enjoy your post, always! Have a lovely weekend! Leena

    RépondreSupprimer
  9. Ainsi, une pensée qui fuit très vite "J'espère que tout va bien..." et qui trouve réponse trop de jours après... Avant de vous lire, j'ai souris de tendresse devant votre composition et surtout celle que j'ai appelée "famille" !

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Roger, je sais que toutes les pierres de la campagne battent en choeur vers toi; mais va doucement Roger pour Marie-Claude qui vit dans ton coeur; amicalement: thibault

    RépondreSupprimer
  11. The pictures are beautiful!
    I hope you recover in a short time.

    Greetings
    Roseli Franco

    RépondreSupprimer
  12. Cher Roger, quelle émotion!
    Durant ta convalescence,fais nous, mode bonzaï, des cairns de grains de sel et des forêts d'allumettes, avant de repartir jouer au large pour notre joie à tous.
    Prompt rétablissement.J'embrasse très fort Marie-Claude.

    RépondreSupprimer
  13. Mais le Land Art en chambre: cela existe... rien ne s'arrête, Tout Continue!
    Big big hugs (je ne sais pas l'exprimer mieux en français)

    RépondreSupprimer
  14. ZAK,
    Oui, ce temps reviendra je l'espère.
    Merci pour vos encouragements,

    Roger

    RépondreSupprimer
  15. Papillon,
    C'est ce à quoi je rève déjà. Merci pour ces encouragements

    Roger

    RépondreSupprimer
  16. Live Like This
    Je lis tes mots venus depuis ton grand pays, l'Inde et je te remercie d'être revenue ici, en ces jours difficiles témoigner de ton amitié,

    Roger

    RépondreSupprimer
  17. almanachronique, Sympa et amical, ton commentaire et bien sûr, il va m'aider. Je t'en remercie sincèrement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  18. Leena,
    Chaque mot compte pour moi, dans ces moments difficiles et les tiens me touchent beaucoup.Je t'embrasse bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  19. Marie-Pierre,
    Merci pour votre commentaire. C'est vrai les mos famille, maternité, love, liberté etc. reviennent souvent dans les titres que je donne à mes installations que je veux au plus proche de la vie. Oui, je vais aller de meux en meux, mais il faut du temps.
    à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  20. Thige, Oui, je rêve, mais Marie-Claude reste la pricipale personne à qui je suis lié pour le meilleur et pour le pire. Au pire moment, elle était là.

    à bientôt l'ami Thibault.
    Avec mon amitié,

    Roger

    RépondreSupprimer
  21. Je suis bouleversée, quelle épreuve! Continuez de faire de votre vie une oeuvre d' art dont nous pouvons être les témoins, je suis de tout coeur avec vous et votre femme pour que la convalescence s' achemine vers la guérison.

    RépondreSupprimer
  22. Yvonne Barreau-Fein,
    Je t'envoie le même en espérant qu'il t'arrive jusqu'au Canada,

    Roger

    RépondreSupprimer
  23. Franco
    Merci pour tes mots d'amitié et de soutien.

    Roger

    RépondreSupprimer
  24. Manouche,
    Si je devais reprendre des travaux d'intérieur, ce serait alors mon travail d'illustrateur. Quant au land art, il est fait pour le grand air et crois moi, sije le peux, j'y retorunerai au plus vite. Je transmets ta bise à Marie-Claude.

    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  25. Thérèse,
    Oui, je sais, tout existe, mais ce n'est pas ma conception du land-art. Je me dis que, dans quelques mois, cela ira mieux et que je reprendrai la clé des champs, celle qui ouvre les espaces de liberté.
    Je t'embrasse bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  26. Tout doucement, en déambualant ,a bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rejane,
      Pas moyen de faire autrement. Merci de ton passage et àbientôt,

      Roger

      Supprimer
  27. joli style pour raconter ce "passage"! on est tenu en haleine! comme dans un roman! les femmes sont des magiciennes.. surtout quand elles aiment! je suis confiante pour la suite! la clé des champs est pour bientôt! courage! bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwendoline,
      Très juste ce que tu dis sur les femmes, Gwendoline, je le sais, je suis marié avec une magicienne. Merci pour ta présence,ici.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  28. busca en tu piel el arte de florecer una y otra vez.
    cuídate mucho, cuídate bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. camino roque,
      Il s'agit plus que jamais de continuer le chemin jusqu'au bout et d'expérimenter cette vie qui fait des siennes.
      Amitié,

      Roger

      Supprimer
  29. Bonjour Roger. Tout d'abord merci de votre passage chez moi et de votre commentaire. Dans les circonstances actuelles je suis heureuse de vous apporter un peu d'apaisement. Sûr que vous allez recommencer le Land Art, c'est même indispensable, mais vous l'envisagerez peut-être autrement en prenant plus soin de vous. Je vous souhaite un bon rétablissement et beaucoup de nouvelles créations. Lorsque l'on a senti le "vent du boulet" on appréhende la vie différemment et elle est encore plus riche et meilleure qu'avant. Courage, optimisme et bonne" nouvelle" santé, c'est ce que je vous souhaite. A bientôt. Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mireille Léoni
      Merci de toutes ces paroles apaisantes qui je l'espère se révèleront, justes, dans l'avenir. La découverte de votre univers d'artiste a été un vrai bonheur pour moi.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  30. Dear Roger,j'espère que bientôt vous irez mieux et que vous pouvez profiter pleinement de nouveau de votre LandArte.
    En attendant, nous continuerons à chercher à toute la beauté dans ce blog.
    Prenez soin de vous, x salutations

    ps. photos 6 et 12 sont très, très belles,les pierres étaient ici créatures reconnaissables que chaque minute peut chanter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Renilde
      Merci pour ce commentaire amical. Les installations dont vous parlez ont été réalisées en Bretagne, région où je suis né et que je vais bientôt rejoindre. Là-bas, je connais le chant des pierres. Il est unique.
      Bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  31. va doucement Roger
    qu'est-il plus important vivre ou mourir
    ce qui est sûr c'est qu'il faut commencer par vivre
    même avec une amnésie persistante
    ...
    Repose toi bien
    et puis même si tu ne mets plus trop les pieds dans le sable
    tu dois avoir un stock de photos et des souvenirs
    et des mots plein les doigts

    A plus camarade
    Bises

    Patrick Lucas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick,
      Merci pour ce réconfort. Cela me renvoie à ces quelques heures passées au Grillon, avec toi et quelque copains où nous avions refait la monde. Je me bats depuis cet accident de voiture, crois moi, autrement ce serait fini. Seulement, le moteur s'est enrayé. Vient le temps du repos et de la réparation, au moins deux mois, puis la récupération partielle, une année.J'espère toujours faire mentir les toubibs et gagner sur le temps, mais là, c'est sérieux, alors...patience. En attendant, je vais essayer d'animer ce blog.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  32. Et bien Roger !! Voilà qui va encore modifier ta vision du monde et ta création....Prends bien soin de tout.
    Le net va être un ami de convalescence et puis la lecture, l'écriture, le silence, la radio...tout prend une autre réalité. Je te souhaite plein de choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laure en Vercors,
      Tout ce que tu dis là est vrai. J'ai perdu, pour le moment ma vraie richesse, la santé, j'espère la recouvrer au moins en partie.Merci de ta présence,
      Belle fin de journée.

      Roger

      Supprimer
  33. Uma beleza de trabalho!!!
    E quando puder ou quiser nos deixar sua arte magnífica, venha.
    Estaremos te esperando e transmitindo positivismo.
    Não faça daqui uma obrigação, mas um encontro entre almas que se querem.

    Cuide-se bem, querido.
    Saúde e felicidade.
    Beijo grande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. teca,
      Il y a des circonstances dans la vie qui imposent de tout remettre en question. Si j'ai arrêté ce blog pendant des semaines, c'est que je n'y pensais plus ni ne pouvais l'animer. J'ai été content de voir revenir beaucoup de personnes. Pour celles qui ont disparu, je ne cours pas après, ce n'est pas une obligation pour moi. Libre à chacun de venir et de partir.
      Je m'empresse pour le moment de reprendre la route. J'y découvrirai, un jour l'envie de pratiquer le land art.
      Merci pour ton commentaire.
      Belle journée,
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  34. º°❤
    °º✿ Olá, amigo!

    Espero que você recupere a saúde logo.
    Cuide-se daqui para frente, obedecendo às ordens dos médicos.
    Tenho fé que ficará bom logo.

    BOA SEMANA!

    ¸.•°`
    °º✿ Beijinhos.
    º° ✿ ✿ Brasil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inês

      Merci pour tes mots d'amitié et d'encouragement qui me sont utiles.
      Je t'embrasse bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  35. Wow, you have had a terrible time, get a bit better day by day. Like art, it will wait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushell,
      Oui, un moment épouvantable qui fait partie du passé. Maintenant, je regarde vers l'avenir. L'art retrouvé dans mes mains sera le début de temps meilleurs. En attendant, je regarde celui pratiqué par les autres artistes dont tu fais partie. Merci d'être là,

      Roger

      Supprimer
  36. Le temps est également un grand sculpteur, comme il le dit Marguerite Yourcenar
    Souhaite des améliorations solides
    et un bon retour
    beaucoup d'admiration pour votre travail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. José Manuel Vilhenas
      Belle phrase de Yourcenar. C'est vrai que le temps nos fait comprendre notre finitude, à bientôt 7O ans, c'est une réalité qui ne m'échappe pas.
      Merci pour vos mots d'encouragement.

      Roger

      Supprimer
  37. Réponses
    1. Lamprini Lamprinou
      Merci beaucoup et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  38. Como en una marcha demasiado larga y exigente, cuando cada centímetro del cuerpo duele y el disfrute de cuanto nos rodea comienza a empañarse, no pienses; camina. Que todo lo demás pase temporalmente a segundo término, aunque parezca que uno ya sólo camina por caminar. Pase lo que pase dentro y fuera, tú sigue andando y no te pares a mirar atrás. Besos.

    RépondreSupprimer
  39. J'espère que tout va bien.large regard sur mes photos, merci. beau travail ici, au revoir.

    RépondreSupprimer
  40. Salomé Guadalupe Ingelmo

    Ce que tu dis est plein de sagesse et, je pense que je me comporte au moins dans l'esprit, dans ce sens. J'accepte depuis longtemps l'âge, pour avoir longtemps soigné des personnes très âgées. Le regard des autres, il faut le laisser, croyant à leur immortalité. Il n'empêche que certaines grandes douleurs sont insoutenables, parfois , fatales et ça, on n'y peut rien. Nous sommes très différents sur le plan de la santé.

    Merci de ta présence Guadalupe et à bientôt,

    Je t'embrasse
    Roger

    RépondreSupprimer
  41. Réponses
    1. Merci.
      Comment puis-je rentrer sur ton blog ?
      Roger

      Supprimer
    2. Oops! je vais corriger mon profil. Sinon c'est mojozejojo.blogspot.com. Bonne journée.

      Supprimer
  42. Cher Roger bonjour

    Peut-être pourriez vs faire avec des petits objets, des petites installations moins fatigantes ds un jardin publique par exemple ...
    Mais vs le sentirez, je vs souhaite un bon rétablissement.

    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros,
      C'est une bonne idée car j'aime aussi beaucoup les jardins publics. Cela m'est d'ailleurs arrivé d'y travailler à de petites installations.J'y reviendrai sans doute. Merci pour votre commentaire et vos mots d’encouragement.

      Roger

      Supprimer
  43. le toubib t'a appelé "mon vieux" ?? non mais sans blague...
    bon Roger t'arrêtes de trimbaler des grosses pierres si lourdes !
    ton coeur a dit stop !!! le land art avec des fleurs, des herbes
    c'est si beau aussi !
    prends soin de toi Roger
    je t envoie plein de bisous
    et je t offre un brin de muguet parfumé porte bonheur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marty,
      Oui, "mon vieux" tu te rends compte, et javais trouvé cette parole plutôt sympa, dans le ton de sa voix, ça collait bien. Je vais revoir mon programme et faire avec du moins lourd. Tu as raison. Merci pour le brin de muguet. Je t'embrasse bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  44. Buenas conposiciones con materiales naturales.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  45. Réponses
    1. Nefertiti,
      Ce nom me fait repartir en Egypte, à chaque fois et revivre ce si beau voyage en compagnie de Marie-Claude
      Belle fin de journée,
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  46. Jesus,
    Merci pour ton commentaire et belle soirée.
    Je te salue amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  47. PASTELLE a ajouté un nouveau commentaire sur votre message " Toubib, réservez-moi une chambre avec v..." :

    Je te souhaite du repos et la force de surmonter le repos.
    Et ne t'inquiète pas, chaque page de ton blog est à découvrir et redécouvrir sans cesse, on ne s'en lasse pas, et tu peux prendre le temps de revenir...
    Tu pourrais aussi penser à trouver des "petites mains", qui seraient les prolongements de ta pensée, de ton sens artistique. Sans te fatiguer. A réfléchir ?
    Très amicalement.
    Avec une brassée de fleurs de muguet...

    RépondreSupprimer
  48. Pastelle,

    Merci Pastelle pour ce très beau commentaire qui me remonte le moral.
    J'ai déjà travaillé avec des assistants pour de très grandes installations. C'est une expérience à faire, je l'ai fait. Ces personnes restent quand même difficiles à trouver. Je verrai.
    Merci pour ta brassée de muguet.
    Je t'embrasse amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  49. SMILLA a ajouté un nouveau commentaire sur votre message " ..." :

    Je suis toujours charmée et touchée par ton art! C'est comme un rêve!
    Bonne journée
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  50. SMILLA
    Merci de tes mots qui me touchent beaucoup.

    Belle fin de journée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  51. Allez je recommence, j'ai comme l'impression que tu n'as pas eu mon message ?
    Ah non ne ferme surtout pas ton blog ,je suis contente que tu le continue ,malgré ce qui t'arrive .Il me permet d'admirer tes création,tes photos et puis de rêver aussi .
    Ta magicienne est là pour veiller sur toi et moi même sans te connaître réellement, je t'enverrai des ondes positives pour t'aider .
    Encore de superbes créations .
    Bonne semaine Roger ,prends soin de toi
    Je t'embrasse amicalement

    RépondreSupprimer
  52. Brigitte,
    Très sympa de me renvoyer ton commentaire. De plus, il est vraiment sympa. Merci pour tous tes mots d'amitié et de soutient. C'est vrai, Marie-Claude est une vraie magicienne et fait beaucoup pour moi. Nous sommes deux dans cette aventure et personne autour, la famille est très loin. J'espère reprendre le land art un jour, bien sûr mais pour le moment c'est beaucoup trop tôt.
    Je t'embrasse amicalement et je te souhaite une belle fin de soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  53. J'ai un peu déserté la blogosphère ces derniers temps et voila que le navire à chaviré...
    Ton coeur te rappelle que des fois il faut savoir faire une pause au bord de la route et regarder autrement autour de soi pour savoir vers quel nouveau chemin s'aventurer...Je crois que ce n'est jamais pour rien que les choses arrivent ; le fait de lever le pied va t'obliger à aller vers d'autres ailleurs certainement ;-) Prends soin de toi et de ton coeur c'est là l'essentiel : « On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »
    C'est le Petit prince qui l'a dit et je crois qu'il a raison...Affectueuses pensées, je t'embrasse aussi.

    RépondreSupprimer
  54. Renica

    Des pauses et des détours par l’hôpital, je n'en aurai pas manquées dans ma vie et j'ai toujours repris la route, mais cette fois, l'alerte a été chaude. Lever le pied, oui, j'ai déjà commencé à le faire, sans avoir le choix de faire autrement et dans mes premières sorties, je suis le seul à savoir ce que j'ai perdu. Je vais me reconstruire et puis on verra mais ce ne sera plus pareil. Je vais faire mienne cette parole du Petit Prince puisque l'on ne sait jamais ce que nous réserve le destin, autant s'adapter. Une fois de plus, j'ai vu comment un tel coup dur fait le vide autour de soi.
    Merci pour ton commentaire chaleureux.
    Je t'embrasse bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  55. Espero que el Arte te ayude en tu recuperación! Una calidez para tu Creatividad y todo lo que nos muestras en tu blog; tus maravillosas imágenes de Land Art, este Arte tan efímero pero que deja una huella tan profunda, toda tu poesía, tus piedras, tus flores, tus maderas, todo lo bello que nos muestras siempre. Un cordial saludo!

    RépondreSupprimer
  56. JOAN SERINYA

    Merci pour tous ces mots d'encouragement qui me touchent beaucoup. Dans ma vie, l'art a toujours tenu une place centrale et participe de mon équilibre. C'est donc à cela que je travaille, recouvrer la santé pour à nouveau pratiquer le land art.
    Je te salue amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  57. ... Que dire de plus que bon rétablissement et surtout écoute ton cœur... elle te dictera le prochain chemin a suivre... bonne route... de découverte, de renouveau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. CAROL PROULX
      Merci Carol, pour ce signe d'amitié qui me vient de ton immense pays, le Canada

      Roger

      Supprimer
  58. Mojo Jojo a ajouté un nouveau commentaire sur votre message " Toubib, réservez-moi une chambre avec v..." :

    Oops! je vais corriger mon profil. Sinon c'est mojozejojo.blogspot.com. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  59. Merci pour cette précision utile. Elle me permettra de te rendre visite.
    A bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  60. Tput est tres joli, mais j'ai un coup de coeur pour la 2eme photo....

    RépondreSupprimer
  61. Flo de Sendai
    Je comprends ton coup de cœur, toi qui habites au Japon.
    Merci pour ton commentaire,

    Roger

    RépondreSupprimer
  62. Roger,
    nous sommes tous dans cette vie, en équilibre sur une corde raide!
    Je suis désolé pour ce qui t'est arrivé, et est la preuve que rien
    ne vient avant l'heure! J'imagine que votre état ​​de choc et
    le désespoir de l'incertitude, la douleur et l'angoisse!
    Maintenant, la clé est la suite de toutes les directives et les médicaments.
    Avouons-le comme une nouvelle phase dans la vie!
    L'art est en vous, et une prochaine fois, peut s'exprimer à nouveau;
    beaucoup de patience et de gratitude!

    J'ai été très heureux et reconnaissants de vous être dans mon blog!
    à l'amiable, un gros câlin
    méfiez-vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Denise SCARAMAI
      Oui, tout ce que vous écrivez fait un peu partie de mes pensées actuelles, et j'ai en effet vécu tout cela, en plus de l'incompréhension de certains pour qui un infarctus, c'est l'affaire de huit jours.
      J'attends beaucoup de mon retour au land art m^me si je dois encore attendre, mais j'ai bien l'intention d'y revenir.Pour le moment, je suis très prudent car la période est incertaine.
      J'ai aussi de mon côté apprécié votre venue sur mon blog, depuis longtemps, en qualité d'artiste d'exception.
      Je vous embrasse,

      Roger

      Supprimer
  63. Mon Dieu, Roger! Etre bien, mon ami. Prenez soin de votre sante, maintenant. Ne perdez pas espoir. (Je parle d'experience.) La terre va attendre votre retour. Vous trouverez votre chemin de retour, sous quelque forme cela prendra. Votre art est magnifique. Votre sante est precieuse.

    Je reviendrai faire des commentaires sur l'infinie beaute que je vois ici. Mais maintenant, je peux seulement dire: Etre bien, mon ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sharon,
      Merci d'être venue,ici m'apporter votre soutien amical. Je consacre la plus grande partie de mon énergie à me soigner et cela va encore durer pendant 7 semaines. J'ai fait quelques sorties dans la nature et je constate comment ce coup dur m'a décroché de ma pratique du land art. Le fait d'aller vers cette Nature, dans cette Nature va provoquer à nouveau l'envie de créer. J'aime beaucoup l'idée de la terre qui attendra mon retour, si belle, si poétique parole qui me va droit au cœur.
      Merci pour tout et à bientôt sur votre blog.

      Roger

      Supprimer
  64. Estupendas imágenes..un abrazo desde Murcia..seguimos..

    RépondreSupprimer
  65. Repos alors. Nous, nous avons de quoi régaler notre regard en attendant. Hé puis c'est vrai cela existe le land art en chambre. Je ne sais pas pourquoi mais je suis sûr que vous allez nous inventer quelque chose, Roger.
    Ménagez-vous pour le moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amaryllis
      Oui,repos. Le land art en chambre, je ne pratique pas, mais je reviendrai bientôt à la pratique du land art "in situ". C'est promis.
      A bientôt sur votre blog.

      Roger

      Supprimer
  66. Je te souhaite beaucoup de repos pour pouvoir repartir, doucement, tout doucement et prudemment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie,
      C'est ce à quoi je m'oblige, entouré d'une équipe médicale qualifiée pour les soins. Pour le moment, le mot doucement est celui qui s'impose à toutes mes activités physiques. Mentalement, c'est aussi un dur moment à passer.
      Merci pour tes mots d'encouragement,

      Roger

      Supprimer
  67. Bonjour, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

      The work including spring.
      The vitality of the heart is made to arise.

      I am glad of your visit, though each other is far distantly.
      The prayer for all peace and healthy.
      
    Have a good weekend. From Japan, ruma ❃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. RUMA,

      Merci pour ton commentaire chaleureux qui me touche beaucoup.

      Roger

      Supprimer
  68. En ce 6 mai, jour de grande et belle pleine lune, il nous faut ouvrir notre cœur pour capter de belles et vastes énergies, tu auras peut-être devancé ce jour ? Courage, nous ne sommes pas seuls dans ce vaste monde. Beau dimanche Roger. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plumes d'Anges,

      Oui, sans doute, j'aurai devancé ce jour. Je pense comme toi, que nous ne sommes pas seuls au monde m^me si une partie du chemin de notre vie se parcourt vraiment seul. Ce chemin initiatique nous appartient.

      Beau Dimanche,Brigitte.

      Roger

      Supprimer
  69. Bonjour Roger
    Je vous envoie mes pensées les plus fortes ,et les plus douces aussi ,les premieres pour retrouver vos forces rapidement et les secondes pour trouver en vous la patience necessaire pour gerer cette epreuve....
    C'est un travail interieur enorme ,comparable aux moments magnifiques que vous offrez ici...
    Prenez soin de vous..:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. clo,
      Merci pour ce très beau commentaire et ces mots d'encouragement.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  70. Je suis désolée, Roger, d'apprendre que vous avez eu ces problèmes de santé. J'espère que vous allez déjà beaucoup mieux et je formule pour vous tous mes voeux de complet rétablissement. J'aime bien votre manière de raconter cette "mésaventure", bravo ! Reposez-vous bien avant de nous régaler à nouveau de votre talent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danièle Duteil,
      Hé oui, ce sont des choses qui arrivent et je peux le constater, à tout âge, lorsque je vois mes compagnons d'infortune dans ce centre de rééducation cardiaque où je me répare en préparant l'avenir. J'espère que cela ne changera rien à votre projet me concernant.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  71. Bonsoir j'arrive de chez Claire ..et j'avoue que de vous savoir presque sorti de cette mauvaise passe ..Avec les beaux jours la reprise et le moral seront de bon augure..En même je découvre un blog très riche et ces montages de petits rochers je connais habitant en bord de cote ..
    Merci pour ce bol d'air
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands jardins et merci pour ce commentaire très sympathique.

      Roger

      Supprimer
  72. Roger, j'ai lu seulement maintenant. J'éspère que tu te passes bien.
    Oui, tu as eu de la chance, mais cherche à ne pas nier le repos à ton corps.
    Mes meilleurs voeux et merci de ton message sur mon blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mariangele Imebreda,
      Oui, j'ai eu de la chance de m'en tirere ainsi, mais tout n'est pas règlé. Pour le moment c'est repos, soins, rééducation.
      Merci de les voeux de rétablissement.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  73. Je pense à toi, je suis avec toi.
    Ton landart est éternel quoi qu'il arrive, mais rien ne remplace l'homme.
    Amitiés,
    sébastien h.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seb Haton,
      L'homme passe sur terre, l'art lui survit et évolue. Il peut être une chance pour beaucoup de le rencontrer car il peut aider à passer des périodes critiques. Pour moi, il a été présent dans les meilleurs moments de ma vie comme dans les pires. Oui, je rêve de le retrouver dans ma pratique.
      Amitiés,

      Roger

      Supprimer
  74. Oh! Je ne sais que dire! J'ai pris du retard avec mes visites et c'est seulement que j'apprends ce que j'apprends!
    Désolée pour ces gros soucis de santé. J'espère que tu as bien recouvré et que tout va bien.
    Merci de continuer à nous montrer ton si joli monde.

    ***
    Tous mes meilleurs voeux, Roger. Amitiés****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred.
      Merci de ton commentaire.
      Dire que tout va bien, ce serait mentir, je peux dire que cela va un peu mieux. Tous les problèmes cardiaques sont à prendre au sérieux. Les résoudre est assez complexe. Il faut faire confiance aux cardiologues.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  75. Oh Dios mio, que susto me has dado, me he quedado literalmente pegada a la silla leyendo tu última y terrible experiencia, por favor cuídate muchísimo y ojo con mover piedras tan grandes,
    me alegro mucho que todo quedara en un susto,
    un abrazo fuerte,

    Elena

    RépondreSupprimer
  76. elena Nuez
    En effet, cela en a surpris beaucoup, en premier, Marie-Claude, et puis nos enfants aussi et la famille puis tous ceux que l'on connait. Je me croyais assez solide pour vivre une vie de travail, d'efforts et de plein air, pendant encore longtemps. Je suis allé jusqu'au bout. Maintenant, ce sera très différent et encore, avant de penser à une pratique land art, je dois me sortir de là entièrement , ce qui n'est pas le cas.
    Merci de ta présence,

    Je t'embrasse amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  77. Très cher ami Roger,

    L'art est l'unique preuve de notre passage..J'ai entendue cette frase il y'a quelques semaines qui après quoi
    J'ai beaucoup pensée et je continue coute que coute :-)
    Tu vas te retablir j'en suis sur et surtout ne ferme pas ton blogue, il est très important pour nous tous qui venont te voir ici
    Il y regne la paix et la bauté,le calme et le coeur leger c'est très important le bonheur que tu nous offre.
    Pardonne moi ,je suis aller a mon blogue que Dimanche pour la fête des mamans ,au Portugal c'est le premier dimanche de Mai.
    Je te dis a très bientôt et t'embrasse très fort amicalement,

    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Linda Lourenço,
      S'il y a bien une personne que je ne veux pas oublier, c'est bien toi, et puis tu vois, avec ces temps troublés que je vis en ce moment, je l'ai fait. Je te prie de m'en excuser.
      Tous ces mots que tu m'écris me touchent beaucoup et m'aideront certainement à continuer la route.
      Je t'en remercie chaleureusement et je t'embrasse très amicalement.

      Roger

      Supprimer
  78. Pourquoi ai je pris tant de retard sur ce blog ? Je n'ai pas eu l'information de toutes les publications.
    Juste envie de dire : "Prends soin de toi".
    Mais comment prendre soin de soi si on doit arrêter ce qu'on adore ? Ca ne doit pas être facile. Mais c'est aussi un moteur, de pouvoir recommencer bientôt. Doucement...
    Mais surtout ne ferme pas ce blog. J'y reviens à chaque fois que j'ai besoin de sérénité. C'est comme une thérapie. D'art, de beauté, d'équilibre. De paix.

    RépondreSupprimer
  79. Pastelle,
    Ce n'est pas grave, tu sais, on ne peut être au courant de tout. Cette partie de ma vie n'est en effet, pas facile et je ne sais pas encore si je vais devoir être ré-opéré ou non, ce mois ci.
    Je je peut que rêver reprendre une pratique land art mais ce ne sera jamais comme avant, et je ne sais pas quand.
    Pour le moment, je me contente d'animer ce blog et je suis déjà heureux d'avoir tous ces contacts humains et amicaux.
    Belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  80. Eh bien ! j'en apprends de belles ! j'ai été si prise ces temps derniers, je ne pouvais plus venir aussi souvent en ligne. J'espère que tu te remets doucement. C'est long, c'est toujours très long, ces choses-là. Et puis la vie revient......Bonne convalescence !

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.