La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

lundi 5 mars 2012






























































































































































Car il faut que chacun

compose le poème de sa vie...

Youenn Gwernig











Sur le chemin du retour d'une sortie land art, j'aperçois, sur le côté droit de l’autoroute, dépassant d'un talus me surplombant d'une quinzaine de mètres, un tas de pierres blanches brillant au soleil. Une semaine plus tard, je retourne dans le secteur et, après avoir franchis plusieurs rond-points, je trouve l'entrée du champ tant espéré.Un véritable trésor s'offre à moi. Des tonnes de plaquettes calcaire, entassées sur une centaine de mètres de long sur au moins, deux mètres cinquante de haut. Cela provient probablement d'un creusement de terrassement des nouvelles grands surfaces qui ont poussé dans la région, de l'autre côté du périphérique.
Je grimpe au sommet de cette pyramide et m'aperçois très vite que le sol est mouvant sous mes pieds. Et pourtant,je décide d'élever un cairn en son sommet. Après avoir réalisé une petite plateforme pour l'accueillir, j'essaie de stabiliser les pierres de la base sur une profondeur de un mètre., puis je commence l’élévation. D'abord le cercle de base qui doit être parfaitement calé, puis les premières pierres de la base intérieure. Après, je recommence la manœuvre, couche par couche. Les premières pierres sont récupérées dans la proche périphérie. Ensuite, il faut descendre sur cette pente glissante, choisir les plaquettes calcaires qui sont appropriées, les lancer depuis le sol jusqu'au pied du cairn sans taper dedans, remonter la pente, les bras chargés d'autres pierres, puis reprendre la construction. C'est long à bâtir , dans cette position inconfortable, bien que celui-ci soit de taille moyenne,( env.1.50 m de haut) mais je ne m'ennuie pas une seule seconde. Pas le temps de penser que cette semaine, j'ai réalisé une spirale marine, monté des cairns sur l'estran, travaillé le long du fleuve et bien d'autres choses encore. Jour après jour, une vie consacrée au land art, sans en attendre autre chose que de trouver un sens à ma vie d'artiste. Et ce bonheur de réaliser ce cairn, de créer dans cette immense plaine me rattache à tous ces paysans qui ont travaillé cette terre à blé, jour après jour, par tous les temps. Le flot de voitures incessant roule à mes pieds et c'est bien la première fois que je travaille dans ce cadre. On dirait un fleuve, un fleuve de voitures anonymes qui paraîtrait ne jamais cesser de couler. Je n'y prête pas trop attention, juste un bruit de fond, même pas une image. Je suis au pied du cairn, au milieu de la pente. Il bouge et je sais ce que cela peut vouloir dire : l'écroulement. Il ne vaut mieux pas être en-dessous. Il va se tasser ainsi deux fois et il me reste le sommet à terminer soit une trentaine de kilos que je vais monter du sol puis déposer délicatement, pierre par pierre. Il est déformé légèrement mais il a décidé de rester debout, ce dont je le remercie. Du fleuve-voiture, montent quelques coups de klaxon et je les lui dédie.
Je descend la pente une dernière fois et le salue, ce poème de pierres. Et si je le dédiais à Youenn Gwernig, ce poète du Huelgoat dont l’œuvre continue de me marquer...ce serait bien comme ça.

Roger Dautais




La source du temps


Silence, le plus digne hommage !
Quel tumulte d'amour emplit jamais le très profond silence ?...
Victor Segalen




Dans les jazz du vent
arborer un nouveau langage
en écho du silence.

De la vacuité
plein les godasses
suivre le chant
qu'offre l'ombre
à fleur de peau.

Remuer au plus profond de soi
la légende
sous l'écorce.
Déventer
la fauvette de l'air.

A la source du temps
se décoller du visible.
Visiter les songes
jusqu'à plus soif
de l'essence.

Saisir par l’œil
les combustions translucides
que seules des rumeurs
nourrissent.


Le sanctuaire au goût huitrier
de la parole
saisir l'alphabet
de la genèse
comme l'incantation
d'une pureté à venir.


Louis Bertholom

Retrouvez cet auteur chez l'ami et poète Guy Allix, dans les pages de son Anthologie subjective

http://guyallix.art.officelive.com/LouisBertholom.aspx
http://www.myspace.com:louisbertholom
http://lafrenière.over-blog.net( Quebec) Cliquer sur "Les marcheurs de rêve" et chercher dans "archives".
http:www.printempsdes poetes.com Cliquer sur "La poéthèque"
http://editionssauvages.monsite-orange.fr
www.ecrivainsbretons.org

97 commentaires:

  1. plaisir, toujours - trop pour détailler, je prends en bloc

    RépondreSupprimer
  2. I like all your post not only for your art, that it is clear, although I do not speak French and the translator is too mechanical but I can feel each story as if I were there and I like this a lot, it's very exciting, thanks Richard for your art and for these exciting moments!

    have a happy day,
    elena

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elena Nuez,
      Merci pour ton commentaire. Je suis d'accord avec toi, le traducteur Google est très simpliste et manque de subtilité, mais, faute de mieux, je fais comme toi pour comprendre ce que l'on m'écrit en langue étrangère et j'arrive malgré tout à saisir au moins le sens général du texte.
      Belle fin de journée à toi, Elena,

      Roger

      Supprimer
  3. Wonderful new works.
    Remarkable how you transform nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forestal,
      Merci pour ton commentaire. Il faut ajouter que mes transformaions de la Nature soont éphémères et respectueuses de l'environnement. C'est important.
      A bientôt,

      Roger

      Supprimer
  4. Chaque visite ici est une inspiration d'air... pur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri,
      Alors, reviens quand tu veux.
      Merci pour ton commentaire, Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  5. brigetoun,
    Plaisir partagé car j'aime te lire, ici.

    Roger

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi chaque visite est un hommage à la beauté .
    Tes compositions colorées sont des merveilles et j'ai le coeur en joie à chaque fois .
    Bonne semaine Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      C'est toujours agréable pour un artiste de recevoir de tels mots.
      Merci et belle semaine,

      Roger

      Supprimer
  7. C'est magnifique comme d'habitude, les couleurs, les formes, les symboles, j'ai lu ta note et j'ai admiré non seulement ta réalisation mais le boulot pour y parvenir, cependant mon regard et mon coeur restent scotchés aujourd'hui sur ces deux pierres liées l'une à l'autre. Elles me parlent plus fort que les autres. C'est vraiment superbe. ♥

    RépondreSupprimer
  8. ce cairn semble vouloir toucher le ciel du bout de ses pierres blanches!
    tes images sont très belles, plaisir des yeux et de l'âme !!
    les deux pierres enlacées qui regardent la mer
    me touchent beaucoup !
    belle semaine Roger
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marty,
      Ces ligatures-rapprochement ont toujours intrigué ceux qui les trouvent in-situ et intéressé beaucoup de gens comme toi. En fait, j'ai retrouvé un jour un très long cordeau qui me servait à faire des tracer sur la plage avec mon groupe International de Land Art PLAGES DE LIBERTE. N'ayant plus de projet particulier avec ce groupe, je me suis servi du cordeau pendant quelques mois, au hasard de mon imaginaire. Ainsi naquit cette série " d'enlacements".
      Merci pour ton commentaire.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  9. Vraiment ravie de cette lumineuse rencontre.
    j'ai connu des chemins de galets peints par les enfants d'une petite ville et sinuant jusqu'à un lac paisible où 2 cygnes noirs se prélassaient...
    une de mes premières rencontres avec le land art.
    Et puis, l'oeuvre du temps, des pluies, du soleil.. et tout repart dans la nature pour un éternel recommencement.
    Tes nouvelles compositions sont superbes.
    Au fait, connais-tu la calanque de Niolon?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tarzandany,
      Merci pour ton commentaire.
      Comme tu le dis justement, l'éphémère régit toutes les lois du land art. Je ne connais pas la calanque de Niolon, mais si tu m'indiques le site, peut-être y descendrais-je un jour pour pratiquer le land art.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  10. Disfruto con tus composiciones tan efímeras y a la vez tan llenas de vida. Las espirales me atraen mucho. La composición que has hecho con las hojas de higuera me parece sensacional. Leer como encuentras esos lugares en los que sientes que hay algo que decir es muy aleccionador y estimulante. Te obliga a cambiar la mirada interior hacia el mundo. Donde hay escombros,un aparente desperdicio de la nueva forma de vivir, tú intuyes una obra de arte y lo conviertes en un lugar regenerado.

    Enhorabuena y gracias,

    Mercedes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mercedes Perez & Kotori

      Merci de ton commentaire,
      C'est vrai, en ce qui concerne ce tas de pierres considéré comme encombrant, l'idée m'est venue d'un faire le départ pour une installation. Il en est souvent de ce que je trouve qui n'a aucune valeur aux yeux des gens. Le sable, par exemple, pour beaucoup, est sale, encombrant et beaucoup ne le touchent jamais. Le fait de réaliser une spirale avec une matière naturelle que peu de gens regardent de près, détourne leur vision de cette banale plage pour y trouver, tout d'un coup, un plaisir nouveau à voir faire. Une belle façon d'entrer en contact avec les autres.
      Belle soirée et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  11. Pastelle,
    J'aime découvrir chez les autres que la symbolique du land art, chez moi, est très présente, très forte et que j'y installe toute ma sensibilité d'artiste.
    Merci de le souligner ainsi, délicatement et en toute amitié,
    Belle fin de journée,Pastelle,

    Roger

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup ; j'aime l'idée de ce cairn s'élevant là, et sa dédicace. J'aime aussi les images de ce billet. Les deux rochers liés, là, qui regardent au-delà....ils sont immensément beaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne des Ocreries,
      à propos de la dédicace, j'ai choisi le poète Youenn Gwernig, qui était également auteur, compositeur interprète et avait la particularité d'écrire en 3 langues, le Breton, sa langue maternelle, le Français et l'anglais. J'y ai associé un autre grand poète contemporain et Breton, Louis Bertholom en présentant l'une de ses œuvres, car il était ami de Youenn Gwernig.
      A propos de ces deux pierres liées elle ont toujours intrigué ou intéressé les gens "in situ.
      Je te souhaite une belle journée.

      Roger

      Supprimer
  13. Superbe cairn baigné de lumière et se vrillant à notre regard.
    L'enlacement me touche.
    Magnifique... Magnifique...
    Belle semaine à toi Roger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo,
      Il était beau à voir sur place, dans le soleil. Pour l'enlacement... comme je l'ai dit déjà... il dégage une sorte de magnétisme que me dépasse.
      Belle semaine et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
  14. Belles compositions ! vous avez des photos très sympa, me suggère beaucoup la sexualité ! autres compositions sont merveilleuses. Merci de visiter le blog, laissez vos commentaires. Je me sens n'ont pas pu répondre plus tôt. Je n'ai pas eu beaucoup de temps mais lorsque j'ai reçu la première chose que je fais toujours est de consulter votre travail. Un câlin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors,
      a propos de la sexualité, je dirais plutôt, la sensualité se dégageant de quelques-uns de mes travaux, je t'avouerai avoir entendu cela souvent, lorsque je rencontre des marcheurs sur le terrain. Je ne calcule pas cet effet, mais elle fait partie de tout un chacun et l'art peut le sublimer. C'est une preuve de plus que cet art est bien vivant. C'est plutôt rassurant pour moi.
      Merci de ta visite et à bientôt.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  15. Wonderful work Roger...... very nice done.

    Greetings, Joop

    Thanks for your comments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joop Zand
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.
      Belle semaine à toi.
      Roger

      Supprimer
  16. tRÈS BEAU ! Hum...je vois plusieurs symboles là-dedans....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. RAINETTE,
      alors, ça veut dire que tu es pleine de vie !
      Belle journée à toi,

      Roger

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Bob Bushell
      Merci Bob et continue à nous faire rêver avec tes étonnantes et belles photos d'oiseaux.

      Roger

      Supprimer
  18. Bonsoir Roger, je me réjouis à chacun de tes nouveaux messages. Tes créations sont propices à la méditation et je reste silencieuse face à quelques-unes de tes oeuvres, éphémères comme tu le dis. C'est précisément parce qu'elles sont ici “de passage” qu'il faut s'en imprégner longuement. Elles font appel à quelque chose de très profond en nous. Je me suis permise d'en nommer une, sur cette page: la Consolation. Je pense que tu l'as reconnue.
    «Jour après jour, une vie consacrée au land art, sans en attendre autre chose que de trouver un sens à ma vie d'artiste.» Cette phrase, la tienne, sans être une définition de l'art que tu exerces avec amour (j'ose?), donne une bonne interprétation de la fusion qui existe entre le créateur et son oeuvre. MERCI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. monic,
      Tu as compris le principal de ma démarche et cela me fait vraiment plaisir.
      Belle semaine à toi,

      Roger

      Supprimer
  19. Me ha fascinado la foto de las piedras atadas: dos voluntades unidas son inamovibles. Besos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salomé,
      Merci pour ton commentaire, qui en rejoint plusieurs autres dans le choix de la photo des pierres liées, si forte dans la symbolique.
      Belle journée et à bientôt sur ton blog.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  20. Bonsoir,Roger!
    Chaque photo de ton travail est vraiement un poème admrable.
    Bonne semaine.
    Maria Emília

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maria Emilia Moreira,
      Tu sais que je considère le land art comme une sorte d'écriture "in situ" et ta remarque va dans ce sens.
      Je te remercie de ces mots très touchants.
      Belle semaine, Maria-Emilia,

      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  21. C'est magnifiquement poétique...
    Merci !

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre BOYER,
      Merci de ton commentaire généreux.
      Bonne journée,

      Roger

      Supprimer
  22. J'aime ce cairn qui paraît surgir du pierrier, sous la poussée de je ne sais quelle force souterraine. J'aime ton texte qui l'accompagne et le fleuve de voitures, indifférent, toi dans ton oeuvre, complètement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      C'est vrai, je travaille en complète immersion dans ce que je fais, sans regarder l'heure, et parfois, au bord de la mer, cela m'a créé quelques désagréments. Le land art, tel que je le pratique,,n'est pas sans me faire côtoyer le danger. Je mets quand m^me le plus possible de chances de mon côté, mais en 14 ans, je me suis blessé plusieurs fois ce qui m'a parfois obligé de m'arrêter plusieurs semaines. En prenant de l'âge, je prends moins de risques.
      Merci de ton commentaire et de ta présence.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  23. Réponses
    1. camino roque
      Ces pierres, je ne les ai jamais considérées comme prisonnières, ou comme otages, mais plutôt partageant une petite partie de leur existence dans la fusion charnelle. Jamais elles n'ont été considérées comme porteuse de mort ou de destruction, bien au contraire. Mais j'aime bien que cette petite installation fasse autant réagir.
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  24. Bonjour cher poète athlétique comme le prouve l'édification du cairn de pierres blanches ! Toutes tes réalisations sont pour moi "plaisir des yeux", comme on dit en Afrique, avec chaque fois un pincement au cœur particulier aujourd'hui pour ces amants suicidaires liés pour l'éternité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche.
      Merci pour ton commentaire,
      Je suis tout sauf une personne athlétique mais mon mode de vie m'a rendu assez résistant. Il ne faut pas oublier que je relève d'un grave accident de la route, il y aura un an le 9 mai et que je retrouve simplement maintenant quelques possibilité physiques nécessaires à la construction de ce cairn, par exemple et cela me satisfait lorsque je pense avoir échappé de peu au fauteuil roulant. Je peux te dire que j'apprécie.
      Belle semaine.Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  25. Bonjour Roger, ces voix qui parsèment ton chemin de voyages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thiges,
      En effet, il est bon de les partager.
      Amitiés,

      Roger

      Supprimer
  26. Votre commentaire sur mon post du "narcisse et la mer» à "View Japan" m'a amené à ce blog unique et intrigante. Vos photos de nature et de votre art en utilisant la nature sont si fascinants. Merci pour le partage. Comme je ne comprends pas votre langue, j'ai utilisé Google Translator.

    Yoko du Japon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stardust,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins. Je veux bien comprendre ton étonnement si tu découvres le Land art. J'ai eu plusieurs fois l’occasion de travailler avec des artistes asiatiques, Japonais, Coréens, Chinois et chaque fois, nous avons fait des créations communes en Land art, dans la plus belle harmonie.
      J'espère que tu viendras souvent ici.
      Belle journée à toi,Yoko
      Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  27. Felicidades por tus imágenes tan sugerentes y llenas de poesía! Me sorprendes en cada composición elegante y equilibrada, como la misma naturaleza me sorprende cada vez más. También admiro plenamente a la madre tierra y tus fotografías la retratan con gran creatividad. Aprendemos todos de ella. Saludos Roger!

    RépondreSupprimer
  28. wow, cuántas formas extrañas y exquisitas por ser llamativas! texturas y colores!, Gracias por palabras tan bonitas a mi blog, estaré visitándole muy seguido, agradable el blog. Besos!

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir Roger. En te lisant, j'ai eu l'impression de porter ces pierres avec toi et d'être à tes côtés dans ton effort...
    Tes créations, de pierre, de sable ou de végétaux, sont toujours aussi belles. J'ai fait découvrir ton art à ma fille hier et nous avons admiré en coeur nombre de tes réalisations.
    Même si elle n'est pas près de moi ce soir, je suis sûre qu'elle s'associe à moi pour te dire notre admiration.
    Bien amicalement à toi et merci de ta gentille visite sur mon blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène,
      Si je peux me permettre, j'ai fait d'une pierre deux coups puisque tu fais partager ta passion du land -art à ta fille. Je t'en remercie doublement,

      Roger

      Supprimer
  30. ta première est comme un phare, sorte de monument initiatique qui nous indique la voie à suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carol Proulx, C'est vrai, ce cairn, né d'un tas de pierres, surplombant le fleuve de voitures, ressemblait à un phare.
      Merci de ton commentaire.

      Roger

      Supprimer
  31. Always a meaningful and beautiful journey. Thank you.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sharon,
      Je considère moi-même mon expérience Land Art comme un voyage qui dure depuis plus de treize ans. Ce qui est certain, c'est qu'il m'en reste moins pour conclure ce voyage.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  32. you photographs is an art of work... marvelous; intriquing; and yes. Difficult to forget...

    greetings from the north

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Demie,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Je viens à mon tour de découvrir ton blog. Intéressant.
      A bientôt pour une autre visite.

      Roger

      Supprimer
  33. Una maravilla de fotos,,,un placer. Un abrazo desde Murcia..seguimos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alp
      Parfois je crains que la photo ne fasse oublier le land art. Même si je suis photographe, je suis avant tout un artiste de land art et la photo ne me sert que de mémoire d'un travail de création, certes éphémère mais qui a réellement existé.
      Merci pour ton commentaire,

      Roger

      Supprimer
  34. Je n'avais encore jamais vu les pierres liées!!!!
    J'aime!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le journal de Chrys,
      Tu pourras le raconter et essayer toi même ce geste qui n’est pas d'emprisonner, mais de rapprocher, en attendant que la mer ne remette tout en place.
      Merci de ton commentaire et belle journée,

      Roger

      Supprimer
  35. The first two are excellent to me ...
    The spiral is so beautifully constructed that always fascinates me!

    Every artist sees with his eyes ... I see the excellent work of great ideas.

    RépondreSupprimer
  36. The first two are excellent to me ...
    The spiral is so beautifully constructed that always fascinates me!

    Every artist sees with his eyes ... I see the excellent work of great ideas.

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour

    Par l'intermédiaire de Yann (la boite)je découvre votre magnifique travail empreint d'une grande poésie qui de plus ouvre large le regard.

    Amicalement "La Pierre et la Plume"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour votre commentaire. En effet j'ai reçu la visite de Yann que je ne connaissais pas encore. La chaîne de l'amitié...
      Belle journée,

      Roger

      Supprimer
  38. Stella,
    Ton choix est le bon, puisque c'est le tiens. Je présente entre douze et quinze travaux par semaine afin que chacun se fasse une idée de mes thèmes ainsi que la façon de les traiter. Mais jamais je ne pense à cette présentation au moment de la création que seul le lieu, la lumière, les éléments, et les matériaux guident dans l'apparition d'une idée. Ceci explique aussi leur diversité.
    Merci de ton commentaire et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  39. Dear Roger, I love the shades of green ang orange, I love the way the stones are tied up together, I love the reflections in the water, the joy of life and spring, thank you!
    Thank you also for visiting my blog, the encouraging comment gives me hope in the frustrating moments of the art process. Leena

    RépondreSupprimer
  40. Leena Merci pour ton commentaire. Je ne cherche pas obligatoirement la couleur dans mes installations, mais, il faut bien avouer que le monde se préente à nous en couleurs et parfois, il est difficile de ne pas y succomber. Alors, je rentre dans leur jeu et les couleurs me le rendent bien.
    Belle soirée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer
  41. Perfeitamente encantador o seu trabalho... são composições muito expressivas com elementos da natureza...

    Beijo.

    RépondreSupprimer
  42. Рождер - эти фото - как музыка для меня! Они показывают, что удивительное рядом! спасибо!

    RépondreSupprimer
  43. Grandes creaciones, tanto estas, como en los anteriores entradas. Mucha imaginación para realizar esos trabajos con la naturaleza.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  44. Wow! I am always impressed by your creativity, amazing images!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Art,
      Merci de ton commentaire. Si tu continues à me visiter, il y en aura encore d'autres.Belle soirée,

      Roger

      Supprimer
  45. Wonderful work!!! I love your photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Minerva,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      A bientôt,
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  46. teca,
    Merci pour tes passages réguliers ici et pour tes mots d'encouragement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  47. Wasp

    Roger - ces images - comme la musique pour moi! Ils montrent qu'un nombre surprenant de! merci

    C'est la traduction depuis le Russe de ton commentaire.

    Bienvenue sur le Chemin des Grands Jardins et à bientôt je l'espère.

    Roger

    RépondreSupprimer
  48. Jesus,
    Il m'est difficile de rester en panne de création tant la Nature m'inspire autant qu'elle me fait vivre.
    Merci pour ton commentaire,

    Roger

    RépondreSupprimer
  49. Réponses
    1. susu petalos
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci our ton comentaire.

      Roger

      Supprimer
  50. C'est une art qui me donne l'impression de l'art archaique,tres pres du corps humain,tres pres du corps du terre.Une exploration et une configuration du monde que nous vivons.Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. makis tselentis
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins depuis la Grèce. Ce que tu dis dans ton premier commentaire est trsè proche de ce que je ressens et veux exprimer. Merci de le faire avec tes mots.

      Roger

      Supprimer
  51. Come sempre,bellissime composizioni.
    Mi piacerebbe,un giorno,poterle ammirare dal vero.
    Saluti

    Francesca

    RépondreSupprimer
  52. francesca.
    Merci pour ton commentaire.
    C'est le désir de bien des lecteurs de découvrir mes installations " in situ", ce qui a été réalisé par des milliers de personnes en bientôt 14 ans de pratique.
    Peut-être un jour...
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  53. Je découvre ton blog et que dire, comment dire !
    J'aime ces photos, ces mots, c'est beau, c'est beau !
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie,
      Puisque tu reviens du bout du monde, Bienvenue à toi Marie sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.Bien amicalement,

      Roger

      Supprimer
  54. C'est absolument magnifique, je suis émerveillée. Une belle découverte. Merci

    RépondreSupprimer
  55. Que des compositions magnifiques avec de superbes photos. J'aime les tomates. Salutations.

    RépondreSupprimer
  56. Nadezda,

    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci de ton commentaire.

    Roger

    RépondreSupprimer
  57. Leovi,
    Merci de ton commentaire. Petite précision, les tomates sont en réalité les fruits, si l'on peut dire, de rosiers sauvages dans lequels se trouvent les graines de la plante.

    Roger

    RépondreSupprimer
  58. Des oeuvres magnifiques et des photos superbes comme à ton habitude!
    Impressionnant le cairn de pierres plates! Et impressionnant aussi, les deux pierres de différentes couleurs liées ensemble!
    Merci pour le partage de toutes ces beautés.

    ***
    Bizzzzzzz et à bientôt, Roger****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred,
      Merci pour ton commentaire et tes mots d'encouragement.
      Je t'embrasse amicalement,

      Roger

      Supprimer
  59. Oserais-je te demander de virer le vérificateur de mots qui est très pénible?
    Depuis quelque temps, il y a deux mots qui sont parfois imbriqués et/flous et on doit s'y prendre à 2 ou 3 fois reprises pour arriver à laisser un com, ce qui peut être décourageant pour certains.

    ***
    Re-bizzzzzzz****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred.
      Je suis d'accord avec toi, le vérificateur de mots est très pénible et je le subit comme toi sur d'autres blogs. Malheureusement, ce n'est pas moi qui l'ai installé. Je suppose que ce système, assez nouveau est une invention de Blogspot,mais je ne sais dans quelle intention il a été mis en place. Voilà ce que je peux te répondre.
      Bises

      Roger

      Supprimer
  60. Roger,
    C'est si bon de commencer la journée à lire les mots qui confortent notre coeurs.
    C'est très bon de trouver dans les mots, dans les gestes, ce qui devrait être le comportement humain, le vrai sens de la vie...

    Il faut que nous cherchons le silence... la nature, Ils nous donnez la paix.

    Très beau venir ici ...

    Je t'embrasse amicalement,
    cecilia

    RépondreSupprimer
  61. OceanoAzul Sonhos,
    Merci pour tes mots d'amitié et d'encouragement.
    Belle journée au Portugal dont j'imagine que le Printemps est une vraie fête de la Nature. Continue à te tourner vers elle, c'est une source d'inspiration pour une femme écrivain et poète comme toi.
    Je t'embrasse bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.