La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 9 août 2009





L'art est avant tout, expression humaine tournée vers nos semblables. Il serait vain, à mes yeux, de continuer ce chemin emprunté dès mon enfance, si je n'avais, depuis longtemps compris que l'art ne servait à rien sinon à l'essentiel, mieux se connaître soi-même, créer des liens entre nous, rendre le monde plus humain, parfois aider des personnes en grande difficulté à reprendre pied dans la vie,faire reculer la barbarie.
Le hasard de mes voyages sur le terrain maritime, me fit choisir la plage de Saint Aubin sur mer pour y créer une spirale de sable, la semaine dernière. Toujours la même, faite de 24 tours et d'une circonférence de 46 mètres, tracées dans les sables de France, sur les iles, dans le sud du Maroc, aux portes du désert, à Tafraout ou en Tunisie, dans les montagnes sud de Matmata, ou les salines de Monastir. Symbole du temps qui passe, parole muette, comprise de tous, prière ou incantation, toujours offertes à la Nature, tracées plus de 1200 fois en onze année de Land Art . Et puisque, le hasard du calendrier, fait que nos "cousins Acadiens" sont dans cette même ville, c'est à eux, aussi, que je vais dédier cette spirale. Elle illustrera un très beau poème d'un auteur Acadien, Dyane Leger. Son texte semble convenir parfaitement à ma création.
C'est aussi, un hommage à tous les poètes et auteurs Acadiens, auxquels j'associe
les deux chanteuses Acadiennes Angèle Arsenault et Marcella Richard, présentes à Saint Aubin sur Mer, cette semaine pour quatre concerts et qui, à leur façon, défendent aussi la poésie de leur beau pays.

Roger Dautais

AVANT QUE TOUT ÉCLATE EN MORCEAUX

Avant que tout éclate en morceaux
j’aimerais écrire dans ta main
un tout petit poème
du bout du doigt.
Un tout petit poème plein de chaleur
de lait
de miel
et de lumière.
Un poème où tu voudras passer l’hiver.

Avant que tout éclate en morceaux.

Vivre. Écrire.
Regarder la rhubarbe monter en graine.
La poussière recouvrir les meubles.
Faire le point. Poursuivre.

Tout détruire pour tout recommencer
parce que rendue là où j’en suis
je n’aime plus tellement l’histoire anyway.

Revenir échouer
sur une plage loin de tout.
Se demander pour la millième fois
jusqu’où peut-on aller trop loin?

Dyane Léger

Comme un boxeur dans une cathédrale, 1996

video

2 commentaires:

  1. Un sacré travail pour réaliser cette spirale, bonne continuation .

    RépondreSupprimer
  2. je découvre avec joie ces nouveaux articles à mon retour de vacances et j'ai l'impression d'y être encore. Ce dernier travail a quelque chose de plus mystique que les autres. Il viens du fond des âges. J'aime cette références à nos anciens.

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.