La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 9 août 2009

Les Acadiens ont débarqué en Normandie, nous avaient dit des amis, à Saint Aubin sur Mer. Nous avons pris la route pour rencontrer ces cousins, connus de nous pour leur joie de vivre.
Pélagie la Charette et Antonine Maillet nous accompagnaient dans notre conversation. Elle avait écrit, cette grande dame, de si belle lignes sur l'Acadie, son pays.
"Les Acadiens, sont un peuple, et un peuple est plus fort qu'un pays. Un pays est une institution, mais un peuple est plus fort qu'une institution, car il a une âme, il a des rêves, il est vivant."

C'est un point commun des peuples opprimés, tels que le furent les Acadiens, les Bretons, les Corses, les Basques, que de défendre leurs valeurs et de proclamer leur identité, par le chant, la musique, la danse et la culture populaire, entre autres.

En arrivant à Saint Aubin, ce dimanche 8 Août 2009, nous n'avons pas cherché longtemps où se donnait le tour de chant. Ainsi, l'Acadie nous avait envoyé deux charmantes femmes, Angèle Arsenault et Marcella Richard dont les voix nous attiraient depuis l'entrée sur la promenade du front de mer.

L'Acadie subit cette grande déportation qui mutila ce peuple et laissa des traces si profondes que leur coeur en saigne encore. Les hommes partent trop souvent en guerre, les femmes font des enfants, des chansons, chantent la paix, parlent de vie.

Si la musique vous parle au coeur, si le mot fraternité, réveille en vous quelque souvenir,
"Ya une histoire pour vous
Ya des histoires pour chacun de nous "nous chantaient ces deux artistes Acadiennes.

Parions que cette étoile portée sur le coeur d'angèle Arsenault et qui brillait dans le regard de Marcella Richard, nous aura décidé à la suivre pour bâtir notre avenir.

Vos chansons, Marcella et Angèle, racontent l'histoire de votre peuple, les Acadiens, mais aussi de l'humanité. Elles portent l'espoir en elles, sans rien oublier du passé et vos racines sont si profondes qu'uncun pouvoir ne les fera disparaître. C'est votre combat, votre force, votre beauté, dits avec beaucoup de poésie. Comment y résister.
J'ai aimé vos mélodies nostalgiques, jamais tristes, souvent très "pêchues", votre gaité communicative dans cette dans improvisée à quatre pieds. Vous avez fait danser les poissons et la mer Normande s'en souviendra.

C'est pour vous remercier de ce beau moment d'émotion et d'amitié partagés que j'ai voulu consacrer la chronique de mon blog, à vous d'abord, Angèle et Marcella, aux Acadiens qui ont fait le voyage, à tout votre peuple enfin, pour que vous leur apportiez ce message.
A tous mes lecteurs : Angèle et Marcella chanteront à nouveau le mardi 11 août à 16h, sur la digue de St Aubin, le jeudi 13 août à 16h30 au centre Juno Beach de Courseulles et enfin le vendredi 14 août, sur la digue de Saint Aubin à 16 heures.
De nombreuses autres animations sont proposée par la ville pendant toute la semaine, jusqu'au samedi 15 août inclu.
Avec mon amitié
Roger Dautais

video

1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup de respect pour ce peuple tant meurtri lors de leur déportation appelée "le grand dérangement" imposé par les autorités occupantes.

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.