La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

samedi 24 janvier 2015

Les rescapés  :  Pour Anne Le Maïtre
Mémoires vives de Lampedusa   :  Pour  Marty
Big stones : pour Guy Allix
Petit temple CHARLIE  : pour eux, simplement.
La vague océane  :  Pour  Marie-Josée Christien
L'ange   :   Pour François Esperet
Le giron  rouge  :  Pour Erin
Le chant des aiguilles, l'hiver  :  Pour Gine Proz
Le zéro coulé   :  Pour Anne Berthier
L'endeuillé de Mor Braz  :  Pour Norma C.
Les frères de la côte  :  Pour Chri
La petite semaine :   Pour Serge Thébault
Guetteur de marée I :  pour Christiana
Guetteur de marée II  :  pour Sandrine-Madeline-Gosselin
Guetteur de marée III  : Pour Danièle Duteil
Spirale Charlie ,  l'Adieu   :  pour Luce Lapin et ses amis
Trio story  : Pour Beatriz Macdowell


Les rescapés...

Le calme de  l'océan s'est brouillé au moment de la renverse et  j'ai entendu les premières vagues brasser les galets de Ty Bihan. J'attendais ce signe de vie. Avec les gros coefficients de marée,même par grand beau, la masse d'eau vient bousculer tous les pierriers. Impossible de garder quoi que ce soit ici, ni  l'eau qui coule entre mes mains, ni le  vents dans mes  poumons, ni  l'air frais qui brûle la peau,  ni les nuages dans leur course. Je ne manque de rien et pourtant, je trimballe cette tristesse en moi depuis une quinzaine de jours sans  pouvoir  ni  l'évacuer,  ni la partager.
Je dépense toute  mon énergie  à tenir debout dans ce  lieu hostile,  à choisir des pierres,  à les transporter  d'un point  à un autre pour continuer à raconter Lampedusa,  à ma façon. Une folie disent certains pour qui tout passe par l'oubli le plus rapide et la course au  profit, la seule qui vaille, selon  eux. 
Je suis vieux.
Je connais les puissantes vagues d'oubli qui frappent nos esprits après chaque tragédie. Je continue ma série sur  l'exil. Les pierres sont des mots, des  phrases, des personnages, des  images muettes. Le premier tableau en comporte douze.
Je descends  plus bas, vers  l'océan et dresse trois personnages  pour qu'ils vivent leur vie. Les masses d'eau de mer sont impressionnantes et forment une  houle qui promet. J'aimerai une grosse vague qui qui cerne le rocher très rapidement. Mais comment  commander  à la mer ? Cela ne se fait pas  par ici. Je me cale entre deux roches  à trois  mètres des trois personnages. A tout moment, la mer  peut reculer,  prendre son élan et faire une poussée en avant de 5  à 6 mètres, d'un coup et là, je pars  à la baille. Je sors  mon appareil photo, prépare  mon cadrage,  doigt sur le déclencheur. La vague attendue arrive, respecte les trois pierres, éclate sur la roche  et je prends  mon  premier bain de  pied de l'année. J'ai pris  une photo, mais  il n'y en aura pas d'autre. Je jette  un dernier regard  à mes rescapés. et je quitte les lieux trop dangereux avec cette houle.

Tempête
Il  y a des jours où le vent semble inépuisable. Avec la  pluie, bien accrochée entre le ciel et les terres noires
il  n'y a rien d'autre de  mieux à faire  ici que de marcher pour oublier cette semaine sanglante. Je marche dos courbé, parce que je suis vieux et qu'un vieux ça prend cette allure dans le mauvais temps. J'ai besoin du froid, du vent et de la pluie pour me sentir vivant, heureux de  l'être encore, pendant que d'autres.




 Cairns
Ma reprise d'activité land art en 2015 est passée par une très grande série de cairns élevés dans la région, dont je n'en montre qu'une partie, ici. Chacun d'eux est une preuve de cette volonté de vivre une expression  jusqu'au bout de mes forces. Rencontré qu'un seul photographe me shootant au télé-objectif, sans bonjour , sans rien. Il faut savoir qu'ici, certains nous prennent  pour des nuisibles et nous balancent aux mairies,  photos à  l'appui. Le monde st  beau.

CHARLIE, 
Depuis le tracer de ma spirale Charlie, de Kerpenhir, je n'ai rien fait de semblable. Les sables du Morbihan  l'ont prise en compte de mémoire et pour longtemps. Je l'ai présentée sur Facebook et j'ai été très rapidement piraté trois fois au point de fermer  mon compte au moins  pour un moment. Je ne comprends pas ce suivi dans la haine.


Roger Dautais


En marche
Et maintenant
en ne pensant à rien
et en regardant
ce coin de terre
qui contient
tout l'univers
vers la frontière
de ce qui n'a pas de frontière
je sais que je suis en marche.

Bruneau Sourdin. *

 * Retrouvez Bruno Sourdin sur son blog        http://brunosourdin.blogspot.fr/
et sur l'excellent site de Guy Allix, mon frérot  
 http://anthosuballix.canalblog.com/pages/bruno-sourdin/27583315.html

90 commentaires:

  1. Il n'est pas mal que certains comme toi soient en marche toute l'année et pas seulement un dimanche de temps en temps.
    Il serait bien qu'on soit un jour beaucoup en marche pour ceux d'ailleurs morts en mer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri.
      Merci, Christian. Que veux-tu, des opportunistes on en trouvera tout le temps, prêts à tout pour paraître sur la photo officielle. Dans ces marcheurs de CHARLIE, les pires restent quand même les chefs d’États présents qui une fois retournés au pays, se sont permis d'interdire Charlie-Hebdo et d'attaquer la France pour ses prises de position.
      Sur la route qui est la mienne depuis 17 ans et non 10 comme continue à le publier un blog Canadien de Land art, je me suis toujours engagé pour des causes défendant la liberté, mais à ma façon de land artiste. Cela ne m'a pas servi mais je ne le faisais pas pour ça non plus.
      Bonne soirée à toi. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  2. Tu es Charlie, ta parole, tes créations, tes oeuvres sont plus fortes que tout, et même si la mer les efface elles demeurent à jamais en nos coeurs et nos esprits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle
      Merci Pastelle. Que la mer efface mes créations comme la nature digère les autres à son rythme ne me dérange pas, car le land art est bien de l'ordre de l'éphémère. Je supporte moins l'idée que l'on veuille encadrer le land art, voire, l'interdire, parce que subversif. Cela ne veut rien dire. Je subit de temps en temps ce genre d'attaques depuis 17 ans et certaines allèrent très loin. C'est le risque mais je le prends.
      Merci de ta présence.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  3. Wonderful and amazing rock and sand sculptures by the sea and those of fruits and vegetation.
    Warm greetings
    xoxoxo ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dianne;
      Merci Dianne et belle soirée à vous. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  4. there's too much i don't understand of this world also, roger. can't possibly understand. don't want to.

    cleave to the light, my dear friend. there are those of us who would always help you walk and raise your precious stones, if only our hands were close enough)))

    (you continue to amaze and warm me))

    xo
    erin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erin
      Merci, Erin.
      Je trace une route où je n'attend plus personne car personne ne m'attend. Ma recherche est ailleurs, dans l'utopie de rendre un monde meilleur par mes actes que je préfère au langage des armes. Ce n'est pas ce que la société nous propose avec cette escalade de violence. Je suis toujours heureux de vous sentir proche et attentive même si parfois ce que je fais vous échappe.C'est la part du rêve.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  5. Cher Roger ne pense qu'au suivi dans l'amitié ... Je me réjouis de ta force déployée dans ces réalisations... et balance avec les frères de la côte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche
      Merci manouche. Les frères de la côte sont ici comme en Normandie, des libertaires. C'est avec eux que je me sens le mieux.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  6. Great stones and waves. I like when a wave is surging to the stones. Very beautiful totems and mandalas.
    Greetings, Uuna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uuna Syrjäsuo
      Merci Uuna . Oui , il me fallait un peu de chance pour réussir cette photo et je l'ai eue.
      Belle soirée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  7. Merci pour ce merveilleux cadeau, Roger, et pour ce "Petit temple pour Charlie", les deux me vont droit au cœur...
    Je t'embrasse très fort et te souhaite un beau dimanche, plein de lumière et de créativité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma c.
      Merci Norma. Tes visites régulières me faut chaud au cœur.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  8. Son todas tan bellas!
    Felicitaciones.
    un saludo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Karin Rosenkranz
      Merci Karin et belle soirée à toi. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  9. Les memoires pour toujours vivantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse
      Merci Thérèse. Oui, les mémoires sont toujours vivantes mais il faut les alimenter car elles ont tendance à être volatilisées par le temps qui passe.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Ame Amebadonna
      Merci Ame. Belle semaine à toi et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  11. On doit tous continuer à marcher, suivre notre cap contre vents et marées pour dénoncer encore et toujours les injustices.
    J'admire ta démarche, ainsi que ton flegme face aux olibrius qui te prennent pour un nuisible, alors que tu fais partie des lanceurs d'alerte.
    Mais de grâce, soit prudent, Roger.
    Même si ta photo est sublime, prendre le risque d'édifier "Les rescapés", si près des vagues tumultueuses, n'était pas bien raisonnable.
    Prends bien soin de toi
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia
      Merci Tilia. C'est vrai que je ne me suis jamais économisé, ce n'est pas dans ma nature. Ma fille me rappelle parfois mon âge et je l'oublie très souvent.Actuellement, je soigne une blessure rapportée de ma dernière sortie dans les falaises de Ty Bihan. Dans un petit mois, on n'y verra plus rien.
      Je te souhaite une belle semaine en amitié.

      Roger

      Supprimer
  12. il est des adieux maquillés en retrouvailles
    animaux maltraités ou abandonnés
    la spirale est infernale
    belle dédicace à Luce Lapin

    je t'embrasse
    Patrick Lucas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick Lucas.
      Merci Patrick. Luce Lapin est une des journalistes rescapée de la rédaction de Charlie Hebdo. Elle est ausi engagée courageusement dans la lutte contre toutes les atrocités faites aux animaux et à ce titre, je la salue ici.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  13. Avec le vent qui gifle, la vague qui claque et eux qui résistent...
    La 1 et la 5 sont fascinantes dans le moment saisi. On y est, avec toi.
    Courbé, mais... debout et... en marche
    ¡ Gracias, Amigo !
    ------------------------
    "Se hace camino al andar
    Al andar se hace camino"
    -------------------------
    "Voyageur, le chemin
    C'est les traces de tes pas
    C'est tout, väoyageur
    Il n'y a pas de chemin
    Le chemin se fait en marchant
    Le chemin se fait en marchant
    Et quand tu regardes en arrière
    Tu vois le sentier que jamais
    Tu ne dois à nouveau fouler
    Voyageur, il n'y a pas de chemins
    Rien que des sillages sur la mer
    Tout passe et tout demeure
    Mais notre affaire est de passer
    De passer en traçant
    Des chemins
    Des chemins sur la mer

    Antonio Machado
    Chant XXIX
    Proverbios y Cantarès, Campos de Castilla, 1917

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Odile B.
      Mes travaux auprès de l'Océan ou des autres mers côtoyées, restent les plus forts en émotion pour moi. Probablement parce que sa vision m'apaise, son compagnonnage me rend plus fort et surtout parce qu'il reste incontrôlable, dans ses mouvements et inégalable de beauté. Ici encore, durant cette quinzaine, je suis allé à la rencontre de cet océan atlantique, simplement pour le saluer, et d'autres fois pour créer en sa compagnie. A cette époque de l'année, les côtes étaient pratiquement désertes et j'aime ausi cette saison pour cette raison. Merci pour le très beau poème de Antonio Machado.
      Belle journée à toi, Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  14. The stone family has increased, and it daring to be in waves. I really love your stone art. Ans the other too.
    Have a great time, Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki
      Merci Orvokki
      Je tiens beaucoup à ces installations qui reprennent mon travail sur l'exil. Cette fois , les conditions , quoique acrobatiques, étaient parfaites.
      Belle semaine à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  15. Very wonderful stone creations !!!
    Have a nice and creative week !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ART-TRAVELLER
      Merci à toi pour ces mots d'encouragement et belle semaine à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  16. J'ai beaucoup marché sur les chemins et vu au croisement des cairns de toutes grandeurs
    Alors pourquoi ta prestation en land art m'émeut autan. Surement parce que je me sens en osmose avec elle
    Merci
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Océanique
      Merci à toi. Je n'ai pas la réponse à ta question. Nos émotions sont si singulières, si personnelles, mais il est bien de les laisser s'exprimer quand tout le monde chante qu'il faut étouffer l'émotion.
      Belle semaine à toi et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. Oh ! Merci pour ces trois rescapés de la houle, Roger ! Et pour les mots, et pour les pas que vous dessinez là-bas à l'ouest, et qui se tricotent à mon ordinaire.
    (à propos d'ordinaire et par amour des mots, je me permets de vous inviter là : http://alm-lesmotsbleus.blogspot.fr/)

    A bientôt. Bon chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Le Maître.
      Merci Anne. Je suis allé à la rencontre de ce nouveau blog consacré à la poésie. L'entreprise n'y est jamais facile mais elle vaut d'être tentée. Je crois qu'il aura une belle audience. Je vous souhaite de passer une belle semaine.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  18. Tout est beau , plein de poésie ,de souvenirs ,d'équilibre .Prends soin de toi et laisse les dire ceux qui prennent des photos pour te dénoncer ...c'est tout de même impensable !
    Bonne et belle semaine Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte
      Merci Brigitte. Je ne sais pas si tout est beau. C'est ma vison de l'instant, la réponse à une nature qui m'inspire. Je la remercie de me maintenir en éveil, même si certaines rencontres sont un peu agaçantes.
      Belle semaine à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  19. ROGER BONSOIR je repasse ce soir regarder tes photos et lire tes lignes gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      Merci France. Je t'ai croisée sur Google +, cet-après midi.
      Les chemins se croisent.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  20. J’ai pris les chemins du vent , chantait Anne Sylvestre :
    « J´ai pris les chemins du vent
    Et pas les grandes routes
    Je me suis trompée souvent
    Sans doute
    J´ai pris des chemins tordus
    Des sentes buissonnières
    Croit-on que je n´aurais pas dû
    Le faire?

    {Refrain:}
    Nos pas savent-ils où ils vont
    Où ils vont?
    Les chemins du vent se défont
    Se défont


    J´ai pris les chemins du vent
    En restant sur la frange
    De tous ceux qui en rêvant
    Dérangent
    J´ai tenté d´être le petit
    Caillou dans les lentilles
    Ou dans le foin défleuri
    L´aiguille »
    Tu les empruntes toujours ces chemins du vent, même blessé, même guetté, même dénoncé, même rejeté mais ici, tous nous apprécions la force de ton message, de ton engagement qui est pour nous comme un exemple fort pour ne pas nous arrêter en si bon chemin.
    A ta façon, tu défends notre liberté d’expression à tous, notre liberté tout simplement. Je ne comprendrai jamais en quoi le land art dérange, en quoi ces signes et ce langage parlent trop fort à ceux qui ont cette étroitesse d’esprit. Pourtant je ne suis pas naïve mais franchement, cela dépasse mon entendement. Comme j’aimerais pouvoir déchiffrer le livre des pierriers. « Les pierres sont des mots, des phrases, des personnages, des images muettes. » écris-tu… Les images sont fortes, pas muettes. Elles ont ce pouvoir de pouvoir parler trop fort à ceux qui se bouchent les oreilles, ne crois-tu pas ? Libres à eux qui ne veulent rien voir, rien entendre et vivre dans le paradoxe, la négation, la dénonciation.
    Tu seras toujours le témoin des grands espaces, des vies sacrées, arrachées dont la mémoire et le souvenir nous hante. Quel monde de fous !Vouloir désolidariser l’homme du cosmos !
    Merci pour ce livre d’images éclaboussé par la mort, le sang, salué par le bruit des galets qui s’entrechoquent et me font penser à une danse macabre de Saint-Saëns. Coïncidence : elle prenait appui sur un poème d’Henri Cazalis Egalité, Fraternité, tiré des Heures Sombres :
    Zig et zig et zag, la mort en cadence
    Frappant une tombe avec son talon,
    La mort à minuit joue un air de danse,
    Zig et zig et zag, sur son violon.

    Le vent d'hiver souffle, et la nuit est sombre,
    Des gémissements sortent des tilleuls ;
    Les squelettes blancs vont à travers l'ombre
    Courant et sautant sous leurs grands linceuls,

    Zig et zig et zag, chacun se trémousse,
    On entend claquer les os des danseurs,

    Bon courage, Roger.Reçois mes amitiés.J'ai bien sûr visité les 2 liens cités. Te dire ce que je préfère dans tes réalisation m'est difficile: tout me parle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maïté/Alénor
      Merci Maïté. Attention, ni martyr, ni héros, tu m'idéalises trop. J'ai toujours aimé prendre des risques et l'âge ne change pas grand chose à cette habitude qui fait que ma vie me fait affronter des situations que je vivrais pas dans un bureau. Mes engagements politiques , si on peut appeler ça comme ça, sans être encarté, sont ceux de ma jeunesse et j'ai la chance d'avoir gardé cette capacité d'indignation à l'âge où l'on pense plutôt à faire des croisières et vivres des vacances éternelles.Lorsque l'on touche à la liberté des hommes et même des animaux,cela me hérisse et je réagis. C'est parfois visible dans mon travail, dans cette grande série qui dénonce les scandales de l'exil.
      C'est vrai aussi que ma vie se passe en très grande partie dans la nature ce qui me préserve d'une vie conventionnelle et ennuyeuse. J'ai quand même du mal à me sentir comme un porteur d'idées.Je n'ai pas cette prétention. J'aime la solitude et elle me permet aussi de voir ce monde agité sans être tenté par lui. Je ne pratique pas le land art dans la facilité. J'y consacre beaucoup de temps et mon travail est aussi fait d'échecs, c'est ce qui le rend humain et non exceptionnel.
      Merci pour tes poèmes reçus, je suis un grand lecteur de poésie, merci pour le temps passé ici.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  21. Pierres dressées, contre l'oubli et la haine. Être debout. Merci encore, Roger. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danièle Duteil
      Merci Danièle. c'est un combat permanent.
      Belle soirée.
      Je t'embrasse.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  22. i imagine that you find great joy in creating these.
    perhaps entering a meditative state and full of appreciation for life.
    they are a joy to see.
    thank you for your visit.

    Je imagine que vous trouvez une grande joie dans la création de ces .
    peut-être entrer dans un état méditatif et plein de gratitude pour la vie .
    ils sont une joie de voir .
    je vous remercie de votre visite .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tammie Lee
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour vos commentaires. C'est vrai que le land art m'apporte beaucoup de joies différentes et elles affleurent dans un ensemble de sentiments très différents.
      Belle soirée à vous.

      Roger

      Supprimer
  23. il fait du bien de te retrouver! et la grande spirale aussi!!!!!!biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ELFI
      Merci Elfi. C'est vrai, la grande spirale est toujours présente dans ma pratique même, si en vieillissant, j'en trace de moins en moins.Fut un temps où je pouvais en tracer 3 ou 4 d'affilée. Ce temps là est passé.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  24. Beautiful images, the way you do them, beach art is quite excellent, cheers Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Buschell,
      Merci mon cher Bob. Toujours heureux de te lire ici.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  25. Hello Roger.
    Magnificent as the stones, I like this.
    I find all the beautiful pictures, but picture 16 is my favorite, beautiful circle and the shadow in is amazing.
    Best regards, Irma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Irma.
      Merci, Irma et bien venue sur L Chemin des Grands Jardins. A bientôt sur ton blog.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Hi Roger,
    i love your fabulous Artwork, especially the collage with the red berries, but also this towers of stones. I see a lot of stone towers in Iceland last year.
    Best regards, Synnöve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seraphina's Phantasie
      Merci, Synnöve, pour ta présence fidèle aux Chemins et pour tes mots d'encouragements.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  27. Sorry, my French is not that good, so let me say in English: I like your land art pieces, they are really beautiful and fit perfectly into the natural surroundings. Best regards Petra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PepeB
      Merci Petra pour tes mots amicaux et d'encouragement . Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  28. Les rescapés ... Quelle beauté!

    Quelle merveille, Roger, les trois premières créations me émeuvent. Est belle cette obstination continuer à compter d'une manière artistique le drame de Lampedusa.

    Votre art est éphémère rend plus belle. Dépendra de la nature, qu'elle vous donne.

    Cette fois, la mer a été complice dans votre art.

    Un homme comme vous, remplir années mais jamais être vieux.

    Un beso,














    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tesa Medina
      Merci Tesa,
      J'ai été réellement au contact des émigrés en 2002 et engagé dans divers combats sociaux pour les aider. Ceci a marqué mon travail d'artiste. Tout exil, tout exode est à base de drame humain. Mes propres parent le subirent aussi pendant la seconde guerre mondiale. Le récit de leurs souffrance, par ma mère m'a marqué à jamais. C'est sans doute pour cela qu'un jour je me suis engagé à les aider, puis à en parler jusque dans mon land art.
      Tout ce que je reçois ici comme témoignage humain, très souvent chaleureux , par exemple,de ta part, compte énormément dans le fait que je continue encore la pratique du land art, malgré mon âge et une réelle fatigue.
      Je ne vous remercierai jamais assez.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  29. a harsh and brutal event and you presented lovely memorials to them all. i loved the small temple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl
      Merci à toi. Oui, les attentats de Charlie Hebdo et les autres, furent terribles et concernent en fin de compte, tous les pays du monde qui luttent pour la liberté.
      Merci, également, pour tes encouragements.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  30. 'Les rescapés' est une photo magnifique! 'La vague océane' me plaît beaucoup! Merci à vous, votre Art, vos créations, votre poésie ...méditation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cath HC Photographie

      Merci à vous pour vos encouragements et à bientôt. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  31. bonjour Roger ! cette tristesse je l'ai aussi ! elle semble incrustée dans nos mémoires et je suis toujours Charlie...
    Je pense aussi à cette île de Méditerranée, espoir de tant de malheureux !
    merci pour ta création qui me touche !
    je te souhaite un beau weekend Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marty
      Merci Marty. Oui, je pense que nous avons en commun cette vision du monde si attristante.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  32. No eres viejo Roger...eres un alma joven que transmite paz y yo te lo agradezco.
    Soy afortunada de tener amigos como tu.
    Un beso enorme querido amigo.


    Vous n'êtes pas vieux Roger ... vous êtes un jeune âme qui transmet paix et je vous en remercie.
    Je ai la chance d'avoir des amis comme vous.
    Un gros bisou cher ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remei
      Merci Remei. Comme dit une parole sage : nous avons l'âge de nos artères et, de ce côté là, ce n'est pas terrible. Pourtant, mon envie de créer reste intacte pour le moment.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  33. Ja, es ist viel Schmerz und Trauer in unsere Zeit und nicht leicht Trost oder gar Hoffnung, Zuversicht und Freude wieder zu finden.
    Ich danke dir von Herzen für deine tief emotionalen und berührenden Werke, die uns alle verbinden, weit über alle Grenzen und Meere hinweg.

    Belle soirée.
    Je t'embrasse fort.
    Amitiés.

    isabella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isabella Kramer
      Merci Isabella. Si la violence et les guerres semblent ne jamais finir, une conscience universelle semble se mettre en place qui dit haut et fort, non aux guerres, non aux armes, non à la violence et les artistes sont en première ligne. C'est aussi une façon de nous unir et de préparer un monde meilleur.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  34. Hello Roger. Lovely sentiments in this post. Lovely rock balancing as well. I think I'll stick around and read some more of your posts so I can get to know you better. Bonne journée. X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Veronica Roth
      Bienvenue, Véronica, sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour tes mots d'encouragement.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  35. "Les rescapés" Que la grande vague furieuse n'a pu renverser
    J'aime ces sentinelles de la vie Merci
    Amitiés Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arlettart
      Merci à toi. Mais tout est fait pour disparaître un jour, même nous, seulement, pas de cette façon dramatique que leur propose l'ordre du monde.
      Belle journée et amitié, Arlette.

      Roger

      Supprimer
  36. Une grande émotion à la vue de vos images, mais surtout à la lecture de votre texte, de vos textes
    avec lesquels je me sens en symbiose :
    "je trimballe cette tristesse en moi depuis une quinzaine de jours sans pouvoir ni l'évacuer, ni la partager."
    "Je connais les puissantes vagues d'oubli qui frappent nos esprits après chaque tragédie."
    "Les pierres sont des mots, des phrases, des personnages, des images muettes."

    Tempête, me touche particulièrement
    "J'ai besoin du froid, du vent et de la pluie pour me sentir vivant, heureux de l'être encore, pendant que d'autres."

    à écrire là, ma gorge se noue, mes yeux se noient ... votre travail (je ne le dirai jamais assez) est d'une force inouïe
    on vient en silence, on revient en silence, et parfois l'on dit, l'on ose exprimer cette grande émotion qu'il nous renvoie

    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mémoires de silence.
      Merci à vous. Je suis comblé et je me pose toujours la même question, est-ce que je mérite tout cela ?
      Un grand merci. Belle journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer

  37. Tus composiciones son siempre maravillosas. Llenas de ingenio.

    Un abrazo

    · LMA · & · CR ·



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nOCO Le bOLO
      Merci à toi et belle fin de semaine. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  38. Beautiful decorations and amazing shots !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ela
      Merci Ela pour tes mots d'encouragement. Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  39. Je ne suis pas triste, car si le monde va mal c'est que j'ai aussi ma part de responsabilité (chacun à son PETIT TERRORISME en lui).
    Je ne suis pas triste, mais plutôt en colère après les "je suis Charlie" qui servent surtout à recouvrir une bonne conscience.
    Je ne suis pas pour la sacro sainte liberté d'expression à sens unique qui ne respecte pas profondément l'autre dans sa différence.
    Je ne justifie l'horreur en Rien, mais il faudra bien qu'un jour l'Occident soit disant civilisé, prenne conscience de son ARROGANCE.

    La condition première de l'humain,
    c'est un peu d'humilité,
    un peu de doute par rapport à la justesse de sa conduite,
    et un peu de réceptivité.

    Gandhi

    Bien à toi Roger qui mène ton combat sur la distance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros,
      Merci de te faire le relais d'un grand homme, Ghandi.
      Pour ce qui est de mon modeste combat, c'est vrai qu'il remonte à très longtemps. Il me paraît parfois, tellement vain, que j'ai des phases de découragement et pmuis je repars. C'est ma nature.
      Belle soirée à toi en toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  40. Mucha creatividad y sentimiento en estas obras de arte. bien hecho.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jesus

      Merci, Jésus.Tes mots me touchent, bien évidemment.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  41. Thank you for your kind visit to my blog. objects in the photographs are amazing and very well photographed. Inspiring and intriguing images

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fotografie fotofanki-magda.h-m
      Bienvenues sur le Chemin des Grands Jardins et merci pour tes commentaires, chère Magda.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  42. Щоразу дивуюся вашій креативності! Геніальні витвори мистецтва із натуральних матеріалів! Геніально!

    xoxo, Juliana | PJ’ Happies :) | PJ’ Ecoproject

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juliana
      Merci Juliana. C'est vrai que certaines de mes installations peuvent te sembler mystérieuses d'aspect, mais il n'y aucun trucage, simplement parfois, une transformation du matériau et un assemblage contraire à ce que tu peut trouver dans la nature, mais c'est tout.
      Je te remercie de suivre mon travail. Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  43. Roger bonsoir j'aime tes photos et tes messages de paix
    NOUS en avons besoin et venir chez toi est toujours si doux
    j'espère que tu vas bien et tu sais il faudrait que les hommes soient comme toi
    qu'ils pensent à la douceur et la vie serait si belle

    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France
      Merci, France.J'ai toujours le même plaisir à te lire. Nous sommes maintenant de vieux amis. Je n'ai l'intention de servir de modèle à personne, mais c'est vrai que je préfère la douceur à la violence, la paix à la guerre et j'aime bien retrouver ces composantes dans mes travaux. Tu le sais bien.
      Je te souhaite une belle soirée et je t'embrase très fort.

      Roger

      Supprimer
  44. Réponses
    1. Mustis
      Bienvenue, Mustis, sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer

  45. Gosto dessa sensação de equilíbrio e paz que suas composições transmitem.
    As minhas favoritas são compostas por pedras e mar.

    Bom fim de semana, amigo!
    Beijinhos.
    ⋰˚هჱ

    RépondreSupprimer
  46. Magia da Inês
    Merci chère Inês. Toujours heureux de lire tes mots comme des encouragements amicaux.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.