La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 31 décembre 2014

L'image d'un  monde :  pour  Paul Quéré
La maison de  mon  père : Pour Henri Droguet
Les révoltés du Loc'h : pour  Leeloo
L'offrande  à l'hiver :  Pour Maïté /Aliénor
Zénitude  :  pour Danièle Duteil
Après la tourmente : pour Pastelle
Les  isolées : pour Serge-Mathurin Thébault
Lampedusa story :  Pour Isabella Kramer
Le tour de  l'île Stuhan :  Pour Kristina
First frost : pour Marty
Banc de solitude : Pour Jacques Koskas
Cœur d'hiver :  pour Denise Scaramai
Le vertige de l'âge :  pour Odile Bossard
Le souvenir de toi :  Pour Rick Forrestal
Parole de  pierres : pour Marie-Josée Christien
Passion d'Estran : pour Marie-Claude
Couvaison blanche : pour Camino Roque


à Marie-Claude...

Des sept  îles à l'île de Stuhan, d'un tombolo  à  l'autre, j'avance vers le bout de  l'an. Entre le difficile et l'inutile, comme le chante Félix Leclerc, je marche vers la conclusion. Le monde va mal et je marche. Je ne sais  pourquoi,  un vol d'oies Bernache me suffit  pour ressentir la vie qui bat en  moi.
Je dois être attentif  à la renverse de la marée, qui me cernerait, pris au jeu des cairns. Encore  un, s'il vous plait. La mer  n'attend pas, ni la vie.
Trois  jours que je consacre  à la cueillette des graines de ruscus au rouge  intense en cet hiver où les couleurs vives se font rares. De l'aube au crépuscule, d'un chemin creux  à l'autre, je guette la goutte de sang qui perle sur la feuille piquante. J'ai les mains lardées. En fin de journée, descendant vers  l'estuaire du Sal, la nuit vient me surprendre et j'aime ce jeu de la peur ancestrale où tous les repaires disparaissent. Reste le souffle  un peu court, le pas hésitant,  l'appel des chiens dans le noir, la découverte de l'eau,  miroir du village sur l'autre rive,  la marche du retour vers toi et ce  précieux trésor gardé dans  un sac de toile,  pour de futures installations.
 72, soixante douze hivers pour retrouver la peur de  l'enfant, dans le grand jardin de  mon  père. Sous terre, les sentiments passent encore même lorsque  l'horizon reste un souvenir.
Le froid est arrivé un matin de cette semaine, brutal,  moins 8°. Toute la campagne est blanche. Il me faut retrouver ces sensations du travail au froid. Celui qui transperce, qui fait mourir, en France, ces jours-ci. Je me consacre  à de  petits travaux.  En trente minutes  à peine, je ne sens  plus qu'une brûlure au bout des doigts. J'ai du mal  à saisir ces  boules de ruscus, que  j'aligne sur  la pierre  pour traduire une idée. Je dois retrouver ces sensations pour comprendre  l'hiver en  moi et j'y arrive. L'engourdissement d'un corps, par le 
froid est très rapide. Travailler, penser, tout devient  plus difficile. Je n'aime pas cette annonce des morts par le froid, des sans domicile fixe.
Non, le monde ne va pas bien et je marche. Je marche  pour me sentir en vie,  pour dire avec mes  pierres, le scandale de Lampedusa. A genoux sur le sol gelé, je  pose  mes  ultimes installations. Viennent en moi ces idées d'opulence et de  peu. Trop  pour certain, si peu  pour d'autres. C'est  une colère glaciale mais qui ne résout rien.
Entre deux absences de  toi,  le jour s’effiloche Je marche droit devant. L'île de Stuhan accroche les derniers rayons de soleil. L'hiver de ma vie, je le passe, en marchant vers la mer. C'est mon  lot, ma solitude de coureur de grèves, avec dans ma tête le souvenir de ton sourire, la  bas, dans notre maison, au milieu des terres noires. Je ferai demi-tout, lorsque le temps sera venu, après les cairns, la salutation au soleil de Carnac, de te retrouver. Mais la vie continuera sans attendre personne,  à dérouler son destin. Carpe diem.

Roger Dautais  
31 Décembre 2014


Meilleurs vœux  à tous les lecteurs du CHEMIN DES GRANDS JARDINS et  à tous ceux , nombreux qui se sont exprimés ici, par les commentaires, tout au  long de cette année.




Je  m'immobilise
pour ne pas détruire
la furie des atomes

La hâte
égare
la précision des sens

consume  l'éveil.

Marie-Josée Christien

mariejoseechristien.monsite-orange.fr/


Ile précaire

A Guénane

Mais cela même
Ton nom sur la page
Comme une île infiniment
Comme une île tout au bord

Le temps à peine…

L’écriture comme un regard
            S’injecte du sang nécessaire au souffle

Ton cœur s’écarquille aux quatre vents


Guy Allix

                        Ile de Groix, été 2007.

guyallixpoesie.canalblog.com/                                     

91 commentaires:

  1. Coucou Roger!
    Je viens te souhaiter à toi et à ta famille une excellente année 2015 et je profite pour emplir les yeux et l'esprit de tous ces jolis cadeaux que tu as magnifiquement composés et offerts à dame nature et à tes amis!
    Puisse la nouvelle année vous apporter tout ce que vous désirez et surtout une bonne santé!
    BIZZZZOUZZZZZZZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cremilde C.O
      Bienvenue sur Le chemin des grands Jardins et belle année 2015 à . toi et à tes proches.
      Je t’embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. Oups! J'ai laissé un com avec l'autre identifiant...celui du vrai prénom!!!
    Je suis une petite ânesse et je blogue sous le pseudo de "Mildred"! Hi hi hi hi hi!
    Sorry! Happy New Year my friend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cremilde C.O.
      Nos actes manqués nous révèlent aussi, chère Mildred, que je connais en effet sous ce nom depuis plusieurs années. Chaque semaine ou presque, lorsque je promène Baboon, le chien de ma fille, je passe devant une famille de 5 ânes et ânesses. Nous faisons un halte, le temps de converser avec eux avant de prendre la route. Je penserai doublement à toi en las croisant la prochaine fois et leur parlerai d'une Mildred, petite ânesse amie, fort sympathique. Belle année à toi et mille bisous.

      Roger

      Supprimer
  3. merci Roger pour ce beau cadeau le dernier jour de l'année !
    une belle création en rouge et spirales comme un point d'interrogation
    j'aime cette lumière qui réchauffe entre deux ombres
    le froid mange les doigts mais il faut sentir les choses et les gants feraient obstacle !
    je te souhaite un joyeux réveillon et plein de bonheur pour cette nouvelle année !
    2015 c'est demain déjà....
    je t'embrasse et à l'année prochaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Merci Marty à qui je réponds avec retard puisque je commence mon courrier de 2015, aujourd'hui. Je te souhaite le meilleur pour toi et les tiens en cette nouvelle année et je t'embrasse très fort.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  4. Bonne, belle, douce année à vous, Roger.
    La bonté est une source de chaleur plus forte que tous les soleils, plus forte que tous les atomes. Voici donc notre tâche : irradier.
    La beauté n'est pas rare dans le monde extérieur. Voici donc notre tâche : l'accueillir.
    La douceur est rare dans le monde extérieur, c'est vrai. Voici donc notre tâche : la faire circuler.

    Bien à vous,

    ANNE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Le Maître
      Merci, chère Anne. Irradier, accueillir, faire circuler, voilà de quoi s'occuper de l'énergie vitale qui irrigue le monde et ces habitants, sans s'occuper de la guerre, de la course à la consommation tout en sortant du repli sur soi, si pratiqué en ce moment. Ce programme me va et je tâcherai de m'y tenir.
      Bonne et heureuse année à vous.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  5. Hi Roger,
    marvelous phtos of your adorable Art work with the nature. I like each of them.
    I wish you all the best for the New Year 2015.
    Best regards, Synnöve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seraphina's Phantasie
      Merci, Synnöve. Heureux d'accueillir les vœux d'une amie du Nord. Merci de tout cœur. je vous offre les miens en retour, et que cette année soit pour vous, belle et douce, toute en créativité. Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  6. Bellissime composizioni sempre graziose e originali! Complimenti!
    Buon Anno Nuovo a te e alla tua famiglia! ciao Cri : )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cristina Deboni
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Belle année à toi.

      Roger

      Supprimer

  7. Beautiful work! I really like the red color and the red fruits in the images are magical.
    All the best in the New Year, Roger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pawanna,
      Merci pour tes vœux fort sympathique. Je t'offre les miens en retour, porteurs de toute mon amitié.
      Qu'elle t’accompagne en 2015 dans ton beau pays, la Pologne.

      Roger

      Supprimer
  8. Oh Dear Roger, be careful: it is so slippy and cold there.
    I love to see what You have made. All is so beautiful and I think how difficult it has been.
    I wish to You very Creative and Happy New Year.
    Take a break and rest, the sea'll wait for You....me too.
    Greetings Uuna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. UUna Syrasuo
      Merci Uuna. Ta présence est un encouragement à continuer ma route en land art qui devient difficile, maintenant; J'espère être à la hauteur de tous ces compliments dont je me demande toujours, si je les mérite. La meilleure année 2015 pour toi, voilà ce que je te souhaite en t'embrassant bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  9. Happy New Year, Roger.
    Thank you for a year of wonderful designs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Risk Rorrestal,
      Merci mon cher Rick.
      Bonne et heureuse pour toi et pour tous les tiens.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. Aujourd'hui, tout simplement, je suis touchée par la maison de mon père!

    Je te souhaite un très doux passage vers 2015!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le journal de Chrys. Merci ma chère Chry. Je suis un vieil orphelin, maintenant et mes parents me manquent.
      En ces moments de fête, les souvenirs remontent.
      Belle et douce année à toi, à tes petits élèves, à tes modèles pour tes photos magnifique.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. Merci encore, cher Roger, pour ces multiples offrandes à la terre, à la lumière du jour, au temps qui passe entre zénitude et froide colère. Malheureusement, en cette fin d'année encore, la honte de voir mourir de froid tant d'êtres humains !
    Tous mes vœux t'accompagnent. Je t'embrasse. Danièle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danièle Duteil
      Merci, Danièle. Oui, la terre mérite toutes ces offrandes. Après tout, si je suis en vie, c'est en grande partie, accueilli par elle. Je ne pourrai jamais l'oublier. Quant à la misère, comment ne pas s'en indigner comme le soulignait si justement Stéphane Hessel . Je ne crois pas que de tels homes soient véritablement écoutés par nos politiques.
      Meilleurs vœux pour 2015 et je l'espère, au moins une autre rencontre.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  12. Ah! Le vertige de l’age ! Ce soir pour toi vertige de champagne et de tous les bonheurs que je te souhaite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche
      Merci de ta visite, manouche. J'aime bien inviter l'humour à ma table de land art. Belle et douce année à toi.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  13. Não me canso de dizer que tem aqui uma sequência extraordinária de um trabalho igualmente magnífico.
    Um excelente 2015 para você Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jéfferson B. Cezimbra.
      Merci, Jefferson. Tes mots me touchent beaucoup. Excellente ànnée 2015 pour toi et continue à nous présenter tes si belles photos sur ton blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  14. Superbe "Passion d'estran"...
    Merci Roger pour cette année pleine d'émotions...
    Je te souhaite une Très Belle Année 2015 !!!
    GROS BISOUS très affectueux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité. Merci Marité.
      Cette installation toujours renouvelée avec des pierres différentes en des plages différentes, se veut une déclaration d’amour à Marie-Claude, ma femme, que je connais depuis 1965.
      Je te souhaite la plus belle des années que tu pourras parcourir et vivre , appareil photo, neuf, en main, pour notre plus grand plaisir.
      Je t’embrasse très fort.

      Roger

      Supprimer
  15. Rouge passionnément... Rouge vie... Rouge poésie...
    Tes créations partagées sont enchantements.
    Une belle et douce année 2015 Roger.
    Amicalement, je t'embrasse.
    Leeloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo,
      Merci Leeloo. Je ne me suis pas trop servi des couleurs d'automne, qui me perdent un peu chaque année, par leur opulence. L'hiver revenu, voici cette cueillette miraculeuse de graines de ruscus, arrivant à temps, pour me permettre une belle série. J'aime aussi ces occurrence inattendues et me laisser inspirer par elles. Je te souhaite une très belle année pour toi et les tiens.

      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  16. Minuit sourit, il n'est pas gris, et je viens te souhaiter Roger, une bonne Année 2015 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thibault.
      Merci Thibault. Bonne année 2015 à toi et n'oublie, ni la terre, ni l'eau du fleuve, ni la lumière, ni l'amour ?
      Tu te souviendras ?
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  17. Beautiful and colourful compositions dear Roger. I would like to wish you a Happy New Year for 2015 dear friend and thank you for your kind words of encouragement throughout 2014!
    A warm embrace
    xoxoxo ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dianne
      Merci Dianne. Heureux de vous accueillir et de vous lire ici. Que cette année 2015, soit pour vous, la plus belle, la plus inspirante, la plus remplie d'amour et d'amitié que vous ayez vécus.
      Je vous embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  18. Tout est si beau et poétique
    et généreux ... c'est émouvant
    Je vous souhaite une très belle année riche, généreuse, créative
    douce avec le corps et l'esprit

    je vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mémoire de silence
      Merci à vous. Le land art amène à la sérénité mais demande quand même un véritable engagement physique qui est rarement doux avec le corps. Pour ma part, seul, un vrai entrainement sportif me permet de le pratiquer encore à mon âge. J'espère être à la hauteur de vos voeux.
      Je vous embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  19. merci beaucoup pour les manifiques dessins et fotographies à l'annee prochaine. bonne année pour toi... beaucoup de salutations

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sichtwiese
      Merci à toi de ta présence, de tes vœux. Je te souhaite également, une belle et heureuse année.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  20. Merveilleuses graines de ruscus d'autant que le houx est presqu'impossible a trouver en ville, cette annee...
    Ici les graines de ruscus sont trouvees, rassemblees, egrainees, presque semees a tous vents, a tout visage qui saura se pencher sur leurs temoignages. Nous cueillons des yeux vos compositions et leurs temoignages.
    Une bonne annee a vous avec sante, petites et grandes joies a partager comme vous savez si bien le faire.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse. Merci Thérèse.
      Mes mains commencent à guérir, mais cette cueillette de trois jours, m'aura laissée des traces. Il est vrai que le land art éprouve le corps tout au long de l'année et rien ne m'est donné, mais ce n'est rien par rapport à ce qu'elles m'auront permis de faire, ces petites graines rouges.
      Meilleurs vœux et belle année 2015 pour vous.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  21. Réponses
    1. Susanne Jensen
      Merci Susanne, bienvenue sur le Chemin des Grands Jardins et belle année à vous.

      Roger

      Supprimer
  22. Que de merveilles ! Je suis enchantée à chacune de mes visites sur ton blog, Roger; Je te souhaite une douce et créative année 2015, paix et sérénité.
    Amitiés,
    Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathanaëlle,
      Merci et belle année à toi, chère Nathanaëlle. Je suis comblé avec toutes ces visites, chaque jour, chaque semaine et tous ces commentaires qui m'encouragent à continuer un peu plus loin une route en land art, de plus en plus difficile à parcourir pour moi.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  23. Oh ! les motifs éblouissants de ruscus sur fond de glacis brun-bleuté : de pures merveilles ! De très jolies parures qui ont laissé, on l'imagine, des souvenirs cuisants aux extrémités de doigts de l'orfèvre... Les colliers, bracelets, bagues et boucles d'oreilles en "glaneries nature" - joncs tressés, cynorhodons, cupules de glands... - étaient nos premiers bijoux de petites filles, les plus jolis, renouvelables à souhait. Les fleurs, les feuilles, les graines, la glace... éléments naturels, livrés aux oiseaux, au vent, aux intempéries... bien "présentables" mais "périssables" (dixit Brel dans "Les Bonbons"). Merci pour le déclic qui permet de conserver ces éphémères en joyaux éternels.

    "Vertige de l'âge"
    = > Touchée par la dédicace, plus costaude, de ces pierres savamment assemblées.
    "Vertige" ou... "équilibre" de l'âge ?
    Apparemment, celui qui a échafaudé cette installation n'était pas trop sujet au vertige. C'est le fléau de la balance et le gouvernail pour garder le cap qui sont déterminants pour conserver l'équilibre et chasser le vertigo...
    Dans notre Bretagne, certes, la beauté du ciel et le tumulte des vagues sont renversants et les changements continuels de temps, avec les vents et marées, sont propres à donner le tournis... Qu'importent le roulis et le tangage, qu'importe l'âge, pourvu que la Joie demeure, pourvu qu'on ait... "l'ivresse"... :-)
    C'est ce que je te souhaite de mieux : une Bonne, Belle Année à toi et à ton Aimée, une année d'imagination débordante, de créativité sans répit, de partages, une année pleine de tout ce que tu en attends, riche de ce que tu la feras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Odile b.
      Merci Odile. C'est vrai que dans certaines installations réalisées sur les rochers glissants, il faut u peu d'audace, mais elle nait dans l'action, à condition de bien assurer chaque pas. Rien n'est gagné d'avance, rien n'est donné et bien des cairns s'écroulent à peine réalisés. Il faut de la patience, beaucoup de patience, pour faire une belle série dans une journée. Mais ils sont tellement en accord avec le paysage Breton. Comment y renoncer, tant que j'ai encore un peu de chance.
      Bonne année à toi aussi et peut-être à un de ces jours sur l'estran.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  24. PS
    Oublié de dire : "Paroles de pierre" (2 images au-dessous de "Vertige"), me fait penser aux calvaires bretons ;
    le personnage de droite ressemble vraiment à une femme bretonne, avec jupe longue et coiffe.
    PPS
    Notre balade au Loc'h de dimanche nous a valu bien des surprises et dėcouvertes dont je ne manquerai pas de te faire part.
    Comme dit la chanson :
    "Le hasard, souvent, fait bien les choses
    Surtout quand on peut l'aider un peu"...
    PPPS
    À l'heure où je laisse ce commentaire, il est 18h 05, le janvier 2015
    et l'horaire affiché à la base de ton billet annonce : 1er janvier 2015 08h 46... ???
    C'est inquiétant parce qu'à cette heure là, j'étais encore au lit...
    Ou alors, ça voudrais dire que je suis rendue outre-Atlantique ... ???
    Va falloir remettre les pendules à l'heure... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Odile B.
      Je ne suis pas infaillible, chère Odile, et je peux me tromper. Où je n'y peut rien, c'est dans le fonctionnement de Blogspot, qui affiche date et heure sans que j'intervienne. Tout ceci est un détail.
      J'aime bien les commentaires que provoquent mes installations, parfois loin de mon idée première. Ainsi, Paroles de Pierre, n'évoque aucun calvaire mais simplement un dialogue que l'entretiens avec une femme poète, de grande qualité, avec des pierres, depuis de nombreuses années. Ni calvaire, ni prières, nous sommes tous les deux agnostiques. C'est une histoire personne, voilà tout, ma chère Odile.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  25. Best wishes for Happy New Year 2015 !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ART-TRAVELER
      Merci à vous. Bonne et heureuse année 2015.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Hola, Roger, que chaque fois que je aborde ce blog, je obtiens excité et je me émerveille de la beauté que vous pouvez créer avec leurs mains et les sentiments de son cœur.

    Le froid, la solitude, la colère vous vous sentez quand vous pensez des personnes défavorisées, à la peur qui mène à un souvenir d'enfance .., tout donne plus de force pour obtenir cet art incroyable, simple et magnifique en même temps .

    2015 Ce était la chance pour vous.

    Un baiser,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tesa Medina.
      Merci Tesa.
      Prendre de la distance par rapport à ce que je vis, ce que je sais de la vie et ne pas les associer à mon art, je ne sais pas faire. Il est certain que mon époque m'inspire en direct. J'aime ainsi, évoquer certains évènements, en dénoncer d'autres et tant pis si cela me prive d'un public mécontent de ces manières. Je ne suis pas là pour faire plaisir mais pour m'exprimer librement. D'autres et vous en faites partie le comprennent puisque vous m'encouragez généreusement.
      Belle année à vous , chère Tesa.
      Je vous embrasse .

      Roger

      Supprimer
  27. "Le monde va mal et je marche."

    Malgré tout, nous persistons à croire que ce monde peut être différent par la volonté et l'action de l'homme. Pourquoi c'est donc si difficile? Pourquoi le monde va-t-il mal?
    Sommes nous qui le rendons malade par nos silences, nos consentements, nos regards passifs, notre indifférence, nos phobies, nos préjugés et notre attachement aux frontières! Pourtant nous aimons quasiment tous voyager, aller et venir ...
    Mourir de froid à notre époque! Oui, les villes ne peuvent plus cacher la réalité des personnes démunies, parce qu'elle est visible à tous. Et puis il y a les guerres, et puis il y a le poison industriel qui petit à petit nous empoisonne, pour des raisons uniquement de profits scandaleux. Où allons-nous?

    Notre civilisation se prépara-t-elle à disparaître? Devenons-nous des sauvages?
    Ce que l'on dit, n'est pas ce que l'on fait. La contradiction est partout et malgré cela, j'ose espérer dans un monde meilleur! Est-ce un rêve? Pourquoi la souffrance et l'injustice seraient-elles la normalité?

    Chacun a le pouvoir de faire changer la donne.
    Nos paroles et actions doivent être cohérentes! C'est à ce prix là que nous pourrons inverser la machine.

    Merci Roger pour votre cheminement partagé avec une conscience si alerte sur les maux du monde proche et lointain.

    Je vous souhaite une douce année 2015 pour que vous y trouviez l'énergie nécessaire pour dénoncer ce qui ne vas pas, ce que vous accomplissez à merveille avec votre sensibilité et votre art.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lune.
      Ce n'est pas donné à tout le monde de s'adresser à la Lune. Les incantations chamaniques le permettent, parfois. Pour revenir au dire et au faire, personnellement, dans cette pratique du land art, je fais d'abord, je dis après, et encore, pas toujours. Cela m'évite de m'engager dans des promesses non tenues. Je suis du monde, le monde m'accompagne, je vis dans le monde. Les pastelles s'installent qui font circuler l'énergie. Ainsi entre-t-on en communication avec le monde, celui qui est vu par nos contemporains et celui qu'ils ne voient plus, trop pressés de vivre. Pour certains, les messages passent au-delà de ce que je l'imagine, pour d'autres, mon art ne veut rien dire. Je vis avec ça.
      Belle année à vous, Lune et meilleurs vœux pour 2015;
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Je vous en remercie Roger ✿

      Supprimer
  28. Mi amigo de siempre..A pesar de mi larga ausencia vengo hoy como brisa pasajera para dejarte mi abrazo.
    Un nuevo año no es sino el comienzo de otra etapa de nuestras vidas.
    La alegría, el silencio, la tristeza, la ausencia... no son sino estados del alma fugaces...
    La verdadera esencia es el Amor y la Amistad incondicional.
    Felicidades Roger.

    RépondreSupprimer
  29. ROGER bonsoir je viens aussi te souhaiter une très belle année et j'espère que tu vas continuer de nous faire rêver avec tes créations qui sont toujours si douces
    je ne suis pas en forme mais avec un peu de temps je vais retrouver la forme c'est certain

    Merci ROGer pour tout ce que tu donnes sans cesse ici et plus loin
    je suis heureuse de te connaître virtuellement oui mais c'est déjà très bien
    et quand je passe te voir que je me sens bien et ce calme que je ressens chez toi me fait du bien
    Que cette nouvelle année soit une année ou les gens vont s'aimer de plus en plus et oublier le massacre
    QUE CETTE NOUVELLE année te donne encore plus d'idées et nous serons heureux de nous poser encore chez toi
    Je t'embrasse fort ROGER

    RépondreSupprimer
  30. Voilà un magnifique cadeau pour débuter cette année, je suis terriblement touchée, merci infiniment. Que j'aime cette silhouette qui se dresse fièrement "Après la tourmente", et puis peut être même pendant...
    Mais j'aime aussi tout ce que tu crées, et ces pierres et ces branches et ces petites boules rouges qui recréent un monde plus beau que l'autre, le tien...
    Je te souhaite une belle année créative et douce, et je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle,
      Après la tourmente,souvent revient le calme et voici qu'au moment de te répondre, les événements de Charlie Hebdo, ceux qui ont suivi nous plongent à nouveau dans la tourmente et donne ce goût amer à la vie. Je suis KO et n'ai plus à ce jour, d'idée de création. C'est le temps du deuil.
      Il faudra pourtant que la vie reprenne le dessus.
      Meilleurs vœux à toi. Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  31. Bonsoir... vous étiez venu me rendre visite voilà déjà un an... j'ai lâchement abandonné mon espace depuis... et aujourd'hui, début 2015, j'aimerais tenter d'écrire à nouveau. Cette décision m'a permis de lire votre commentaire... je tenais à vous en remercier... même tardivement... et puisque je suis là je vous souhaite aussi le meilleur... pour toujours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bérénice,
      Merci Bérénice. Je suis très heureux de vous retrouver sur Le Chemin et j'espère que vous reprendrez le votre en écriture. Meilleurs vœux.

      Roger

      Supprimer
  32. Comme toi, Roger, Lune parle d'or. Le monde va mal mais il ne faut pas désespérer.
    Je vous souhaite, à Marie-Claude et à toi, une heureuse année au contact des merveilles de la nature.
    Que 2015 vous garde en bonne santé tous les deux.
    Je vous embrasse en toute amitié
    Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia.
      Merci, Tilia. Je ne pense pas que l'espérance n'ait suffit cette semaine pour stopper la barbarie en marche.. Ce décalage à te répondre marque ce temps de deuil, de réflexion, de retrait par rapport à la création. Je reprendrai ma route plus tard. Merci de tes vœux, de ta présence.
      Je t'embrasse en toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  33. Oui, il y a de quoi entrer en colères devant toutes ces morts sous nos yeux. Heureusement que certains marchent et disent. Merci Roger pour tout ça. Amitié et tous mes voeux de... tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri.
      Merci Chri. Tu parlais de morts scandaleux et en voici d’autres qui nous rappellent la dangerosité du monde,l'injustice de certains destins. N'est-ce- pas la machine à broyer l'homme par tous les moyens pour dominer l'autre qui accoucherait de ces monstruosités ? Difficile en ces temps de deuil de ne pas prendre un temps de profonde réflexion avant de reprendre le fil de la vie.
      Il faudra bien que nous construisions un monde plus fraternel. C'est un vœu.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  34. ✿ه° ·.
    Que 2015 seja um ano de muita saúde, muitas alegrias e muita criatividade!!!

    Ótimo sábado!
    Bom fim de semana!
    Beijinhos.
    ✿ه° ·.

    ╲\╭┓╱
    ╭✿ ╯
    ┗╯\╲

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès
      Merci chère Inès. Nous avons besoin de ton sourire de ta passion de la vie pour croire en ces vœux de nouvelle année.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  35. Belle année 2015 qui chemine déjà sur le sentier le la vie
    Bonne soirée
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Océanique
      Merci à toi même si les dramatiques événements démentent tes vœux. Très probablement que nous aurons beaucoup besoin de poésie, d'art, de création , mais pour le moment, les temps vécus en France sont au deuil.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  36. C'est par des parcelles de lumière que chacun apporte un peu d'espoir en ces jours parfois si dramatiques
    Merci Roger pour cet espace de beauté que tu nous offres
    Beaux jours à venir en grande amitié Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arlettard.
      J'étais si heureux de te retrouver sur Le Chemins, mais ce drame de Charlie Hebdo et ceux qui ont suivi, dépassent tes mots. Je suis incapable de crer quoi que ce soit en ce moment et pourtant, il faudra se mettre à la tâche et fabriquer d'autres beaux jours. Je t'embrasse en toute amitié.

      Roger

      Supprimer
  37. Maravilloso querido amigo!
    Roger, feliz año 2015!
    Un beso.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. REMEI
      Merci à toi. Imaginons que la vie redeviendra belle, mais actuellement, elle est dramatique et nous sommes tous dans la peine.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  38. Savoir ouvrir les yeux sur le beau sans ignorer ceux qui souffrent, ce qui va mal... Savoir trouver les mots, savoir nous faire découvrir les poètes que tu aimes... merci pour tout cela!!! J'aime, en cette saison grise, retrouver tes installations pleine de couleur. Belle année à toi et à ceux qui te sont chers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brizou
      Merci, Brizou. J'accueille tes vœux avec plaisir. Reçois les miens en toute amitié.
      Roger

      Supprimer
  39. Beautiful images Roger, happy new year.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushell
      Merci Bob and happy new year.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  40. C'est tout simplement beau .
    Belle année nouvelle pour toi Roger qu'elle soit riche d'amour ,de petits et grands bonheurs ,de sérénité et de compositions à partager .
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte
      Merci Brigitte et souhaitons-nous une année pacifiée.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  41. Merci pour tes bons voeux, je te souhaite moi aussi une belle année 2015 remplie de belles marches vers la mer et de tendresses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie,
      Merci, Marie. La marche de l'histoire a bien bouleversé cette année nouvelle et nous sommes entrés en temps de deuil.
      Nous aurons besoin de poésie, de tendresse et de création...après.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  42. Wonderfully creative images, evocative and delicate.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. David Gascoigne
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et mer ci pour ton commentaire.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  43. I love the stones in the garden ! These are beautiful decorations !
    I wish you a Happy New Year !

    RépondreSupprimer
  44. Sur les miroirs de glace, tranchants ou opacifiés par l’hiver qui passe, tu dessines « Ice terminus » ou « L’offrande à l’hiver ». Et je t’en remercie. C’est l’offrande d’une couleur qui claque, qui s’offre en pampilles, en accroche-cœurs autour du cadre, qui jalonne des chemins rouges, des arbres de vie qui étendent leurs bras, comme des tentacules joyeux s’accrochant à la lumière.
    Comme j’aime cette offrande à l’hiver ! Une offrande que j’épouse en cette saison de rescapée où j’offre mes mots après mes maux à ceux et celles qui m’ont fait vibrer, ceux qui m’ont dépaysée, décontextualisée, transportée et tu en fais partie. Quand je te visitais, tu me faisais rêver d’autres horizons, de toutes ces pages blanches que tu animais sans relâche. »Mon cœur s’écarquillait aux quatre vents »
    Rêve de houx, trame de fragon, boules amassées et délaissées par les oiseaux, cueillies par l’homme qui passe et marque de son empreinte la coloration pâle de l’hiver. Hier, après avoir lu cette offrande à l’hiver sur ton site, j’ai pensé à toi lorsque j’ai vu à la campagne, le houx dépouillé de toutes ses billes rouges ; j’ai d’abord pensé aux oiseaux… mais non ! Elles étaient disséminées sur la mousse bien verte ! Tu étais bien trop loin pour que je t’en fasse don autrement qu’en pensée. Les houx étaient si chargés de boules en début d’hiver !
    Le rouge , LA couleur qui surpasse toutes les autres et ce n’est pas étonnant si dans certaines langues il n’y a qu’un mot pour dire : rouge et coloré, rouge et beauté. Rouge qui pianote sur la glace au fond de nous comme celle qui pétrifie le cœur de tous ceux qui dans leurs bateaux fous, avec leurs poches et leurs estomacs vides, avec leurs yeux hagards finissent dans la détresse la plus ignoble. Comment le monde est-il en train de se transformer avec ces pays qui se vident et ces populations qui rejoignent la cohorte des sans : sans domicile fixe, sans pays, sans papiers, sans identité, sans nourriture, sans famille, sans dignité. Tu t’indignes. Tu le dis inlassablement mais la glace freine l’écho.
    La couleur rouge ici si attrayante rejoint son symbole de feu et d’enfer. Elle est à la fois la frise du temps sur laquelle s’inscrivent nos ancêtres « La maison de mon père », elle est « Les révoltés du Loch », arbre bouillonnant de vie, lave sur la glace « L’offrande à l’hiver »mais aussi « Cœur d’hiver ».
    Mais que cette « Passion d’estran » est émouvante car je les vois vos visages ; non pas que je les devine mais qu’ils m’apparaissent dans toute la tendresse de leur sentiment si fort. Combien est précieuse aussi cette « Couvaison blanche » annonciatrice de jours meilleurs.
    Bien sûr il y a des enfants qui meurent en mal de sépulture.
    « Île précaire » comme le temps qui court et la marée sur l’estran. Comme le contre la montre et ces braises d’impuissance sur lesquelles tu souffles de tes doigts gourds. La marée contribue à l’oubli lorsqu’elle engloutit.
    La marée est source de renouveau comme la nature. Dans cette couvaison de l’année nouvelle, je veux voir pour toi, pour vous deux des promesses de vie facilitée, de l’espoir et tant d’amour à partager.
    Meilleurs vœux Roger pour 2015.

    RépondreSupprimer
  45. Quelle tristesse dans ce fort beau texte, où qu'elle soit, elle a de la chance, Marie Claude, d'être aimée et vénérée ainsi.
    Je te souhaite encore beaucoup de pierres à monter, de fleurs à tresser, de branchages à composer ...Chaque jour qui passe, notre corps décline un peu, c'est la cruelle réalité de la vie. Mais ce qu'on a apporté aux autres, la beauté, la tendresse, la joie, tout cela reste marqué quelque part dans l'ombre des conciences qui n'oublie pas...
    Tous mes voeux, Roger, tous ces mots usuels qui ne veulent rien dire et qui disent tellement ...

    RépondreSupprimer
  46. Toutes ces merveilleuses creations, - L'offrande a l'hiver et le banc de solitude (por moi) surtout. Comme des emotions elles-memes, dessinées ou posées legerement sur la terre, le sable, les roches, la mer. Et surtout apres les tragedies d'hier, c'est peut-etre mieux avec la nature qu'on peut créer que dans les grandes villes ou il y a tant de gens dans l'obscurité et confusion et haine de la liberté d'expression... Merci encore Roger et une excellante année a toi et la mer et les petites rouges et le sable qui t'aiment aussi

    RépondreSupprimer
  47. Bonsoir Roger,
    Fatigué, abattu et sans voix, tu te retrouves comme nous tous, on le devine et on le comprend, abasourdi après avoir vu et entendu l'innommable... Mais je n'en ai aucun doute : tu es encore capable de rassembler tes forces pour glaner quelques graines rouges au bord du chemin, juste ce qu'il faut pour écrire encore, en lettres de feu et de sang, un mot, juste un mot : "LIBERTÉ".
    Si le ruscus et le houx piquent les doigts, au moins, ça ne souille pas les mains... Et si le mot "LIBERTÉ" te semble un peu trop long, le mot "PAIX" serait parfait !
    Fais-le, Roger, au moins par solidarité avec cette équipe qui, malgré son profond désarroi au lendemain de ces horreurs, a juré de reprendre la plume et le crayon pour écrire au plus vite ce "Numéro des survivants = huit pages, au lieu de seize..." (!)
    PS - La présence de Patrick Pelloux chez Laurent Ruquier samedi soir hier soir était poignante, aux côtés de Patrick Timsit et Philippe Geluck. Des échanges d'une grande humanité.

    RépondreSupprimer
  48. it looks like you have SO much fun making beautiful art in nature!

    RépondreSupprimer
  49. Nice selection of photos and designs! I especially like the rocks.

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.