La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 13 novembre 2013

Camors song : pour Nathanaëlle
Le départ :  pour Tilia
Rite en forêt :  pour Chrys
Enchantements  possibles:  pour Elfi
En silence :  à Marie-Claude
Le rappel Normand : Pour Guy Allix
L'annonce  :  pour Uuna
Présences : pour Patrick Lucas
Le guetteur de Kernours : pour Flo
Solitude mauve :  pour Isabelle Jacoby
Ar c'harrez  : pour Bizak
Le messager ( Fontaine de Kernours): à Louis Bertholom
Le trois niveaux de la connaîssance : pour Fifi
 
Avant la bascule du jour : pour Sasa Saastamoinen


Aux 140100 visiteurs, à ce jour, du Chemin des Grands Jardins, 
avec mes remerciement et mon amitié.
 R.D


Sortie salutaire ou fatale? Quand  on prend la route,on ne sait jamais si  l'on reviendra.Il y a quelques jours, je côtoyais le tumulus de Kernours, ouvrant ma route vers le sud, aujourd'hui, je me sens attiré par le Nord.
Après les fortes  pluies de la nuit passée,accompagnées de grand vent, la route se couvre de feuilles  mortes, par endroits, et devient glissante. Je roule dans la direction de Baud, Pontivy afin de rejoindre la forêt de Camors. Les  lieux-dits défilent :Kerauffret, Bod Kesten, Penher Kreïz, Kerpendu...La croix Jegado.
En traversant ce dernier,  un goût de poisons me vient  à la bouche, et  l'inutile mémoire d'une empoisonneuse qui dût marquer la région à tout jamais.Le temps des digitales est bien passé, pourtant! L'âge aussi qui galope comme les nuages. Voyagerais-je inutilement aujourd'hui, en répondant  à cet  irrésistible appel d'une forêt encore  inconnue  pour  moi et qui,une fois rendu sur place, me laisserait indifférent?C'est un risque.
Je roule vers le cœur de la Bretagne sans oublier que mon travail n'est pas fini sur les côtes. La vie ne me suffira  plus. J'avais imaginé  un achèvement  possible mais c'était une erreur.
C'est le temps des hors et  l'on sent  une inhabituelle circulation dans l'air. On dirait que les cimetières transformés en jardins avec leurs chrysanthèmes de Toussaint,  ont ouvert les tombeaux pour une exceptionnelle permission avant le grand hiver.
J'entre dans le bourg de Camors et je le quitte très vite en obliquant vers la gauche. Trop de lumière, trop de vivants ici, affairés et dont je dois  m'écarter. Je cherche la frontière entre  l'ombre et la lumière,le limès, la vibration  née de  l’obscurité. Il me faut percevoir  l'écho de ma terre Bretonne, de cette terre qui n'en peut  plus de subir et que je dois consoler.
Vaste programme  pour  un vieil  homme, seul. Mais voilà, qu'à peine entré en forêt, l'eau si attendue, apparait. A gauche,  un étang,  à droite  un autre étang. Je m'arrête aussitôt. Ce sera  là.
Je choisis de travailler autour de  l'étang de droite. Il  me rappelle celui de Saint Helen en Côtes d'Armor, avec sa stèle  à Lamenais, puis les poèmes de Xavier Grall, puis encore, le vagabond trouvé mort, les yeux ouverts dans un fossé, non  loin de là. Chevauchement de mémoires enfouies, éternel balancement entre la vie et la mort, vision trop  lourde aussi qu'il me faut évacuer.
Je vais commencer  mon travail.
Le land art ne se résume pas  pour  moi  à une série de  photos que  l'on regarde, faute de  mieux. C'est  une pratique quasi quotidienne, un travail manuel,  un art de vie, un temps consacré.
Mes mains caressent la  pierre humide du muret sur lequel une géographie  improbable est contenue dans les joints de la pierre. Je voyage. J'accompagne ces  routes imaginaires de cupules de chêne et de baies sans quitter des yeux ce lac paisible. Puis, ce sera  un cœur de Toussaint, mauve, cerné de gris, posé sur une  mousse rase. Un peu plus tard, une ribambelle d'étoiles,  m'emporte dans un autre voyage.Je quitte la rive, enjambe un ruisseau sur un  pont de bois et me dirige vers la lumière qui éclaire le haut de  la colline alors qu'ici, la pénombre s'installe déjà entre les châtaigner. Le sous-bois est  humide et nourrit une mousse abondante qui a fini  par coloniser, souches, bois mort et troncs d'arbre. Moment et  lieux choisis  pour capter le temps et le plaquer sur une souche. Cette horloge éphémère réalisée avec des petits morceaux de champignon et deux brindilles, marquera mon passage. Un jeu constant ! J'irai jusqu'à saluer les derniers rayons de soleil, tout en haut de la colline avant de redescendre vers l'étang et reprendre la route.

Quelques jours avant...
J'aurais aimé trouver  ici, l'immobilité d'un vent qui capitule autour du tumulus de Kernours, mais ce sera  pour une autre fois. A mon premier passage, les eaux des sources et du  lavoir se sont mises  à résister et je le comprends. Je dois prendre de la hauteur et travailler dans le bois qui   les surplombe. Il domine la ria d'Auray et contient un très beau tumulus accompagné de tombelles. Instants suspendus que ces  moments  où je me laisse guider pour trouver les pierres rares et libres. Délicieuses émotions qui restent sans  partage. C'est le temps des  hors, les  ombres se chevauchent, s'orchestrent, dansent, explosent quand la  lumière vient les frapper. Ce lieu est habité de  mémoires flottantes, laissant trace. Comment décrire  l'étrangeté des sensations qui  me saisissent. Je navigue entre inquiétude et sérénité. 
Seul le travail manuel va me sortir de  là. Un premier cairn perché sur un énorme rocher est basculé, dans un  premier temps, par le fort vent qui  monte de la ria entre les pins maritimes. Je relève les pierres, en change l’ordonnancement, assure quelques calages, en rajoute une, et le voici, debout, dans le vent, face aux tombelles, éclairé par les derniers rayons de soleil. Instant précieux que cet équilibre partagé entre les éléments.
Je fais le tour du tumulus et de chaque tombelle dont je lie les forces puis je redescends vers les sources. A partir de cet  instant, mes travaux seront enchaînés sans difficulté autour de ces deux sources, et  un  peu  moins facilement dans le grand lavoir aux lentilles sans que je sache  pourquoi. A cet instant, je pense  à Patrick qui m'a indiqué ce lieu et je le remercie.
Sans avoir particulièrement réalisé de travaux de force, je me sens épuisé. Certains lieux sont difficiles  à côtoyer. Je rejoins le chemin qui  borde la Ria. La mer recommence  à  monter. Dans quelques heures  le paysage aura entièrement changé mais il faut maintenant que je rentre rejoindre celle que j'aime et qui compte sur  mon retour.

Roger Dautais



De l'humidité 
de l'humus
surgit
la palpitation du monde
Un mouvement de l'âme
m'accueille
et me fonde
surgi
de l'extrême pointe 
du désespoir
l'ignorance précède
ce qui se tait.

Marie-José CHRISTIEN

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Jos%C3%A9e_Christien


The wind teaches


wind billowing
teaches me
what to do with rain:
hear it, feel it
(my face its pool)
carry it, puff all 
around it, ride it,
line it up, then
unframe the drops
as the ocean
unframes the shore
Ruth Mowry
for Roger
 http://washedstones.blogspot.fr/2013/11/the-wind-teaches.html

113 commentaires:

  1. J'adore (re)découvrir la région à travers vos créations et vos mots, Roger. C'est toujours un bonheur renouvelé. Vous êtes si proche des éléments !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danièle Duteil
      J'ai le même plaisir de la découverte. Cet après-midi, j'ai fait la connaissance avec un très beau dolmen,pas encore visité. Je retournerai le voir. J'y travaillerai certainement.
      Merci de votre passage.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. Ici on vient à chaque publication faire toilette de l'âme... Et quand on voit et entend les horreurs qu'on voit et entend ces jours ci dans ce pays ci, il vaut mieux avoir ces beaux endroits...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Oui, les chiens sont lâchés et je préfère me tenir à l'écart de ces foules haineuse, au cour de la Nature, à son écoute, aussi. Je crois que c'est ma place, pour le moment. Merci Chri et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  3. Quel honneur de me retrouver dans une de tes dédicaces, Roger ! Merci !!!
    Quand j'arrive ici, j'agrandis d'abord tes photos pour en voir le détail, puis je lis ton compte rendu de cheminements et de créations, puis je retourne aux images...
    Dans le fond, j'aimerais te voir "travailler", hésiter, composer...Mais je pense qu'une présence même amicale serait malvenue dans le rapport que tu entretiens avec les lieux, l'esprit des lieux, les éléments...Alors je suis ravie d'y avoir part de cette façon ! Merci pour tes merveilleux partages ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fifi,
      J'ai réalisé des performance publiques, autrefois et de grande ampleur, devant beaucoup de monde. C'est autre chose. Je préfère ma vie de maintenant.Heureux que cette installation te convienne. Je ne sais jamais si je dois dédicacer mes installations. Il faut vraiment que je " ressente " bien la personne avant de le faire.
      Merci de ton passage, ici et belle soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. Des couleurs inhabituelles, et toujours autant de plaisir à admirer tes compositions, ta manière d'être au monde, art de vivre dis tu... Des chemins éloignés peut être entre toi et tes visiteurs qui se contentent d'admirer, et pourtant la résonnance est bien là, les vibrations aussi...
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle
      Oui, je trouve peu de baies de cette couleur dans la nature et c'était l'occasion de les utiliser. Je l'ai fait avec grand plaisir. Difficile de partager sur place au moment de la création, c'est pourquoi mes photos le permettent à leur manière.
      Merci pour ton passage sur Le Chemin...
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  5. I love your works in the forest.
    Very creative, Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick Forrestal
      Merci Rick et à bientôt sur ton blog.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  6. Bonjour Roger,

    Juste t'embrasser de toute ma présence certes virtuelle mais très
    amicale et chaleureuse.
    Ton "annonce" me fait penser aux capteurs de rêves de certaines tribus amériendiennes : beaucoup
    de finesse et de délicatesse dans ce cercle éternel. Beaucoup de poésie.
    Que tes rêves soient doux...
    Je t'embrasse fort Roger.
    Leeloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo
      Bonsoir Leeloo,
      J'ai côtoyé un chaman Inuit et j'ai raconté cette rencontre déjà. En découvrant mes travaux, il y voyait une similitude avec les siens. Une amie Canadienne de Vancouver, qui avait côtoyé les tribus indiennes du Nord Canada, m'initia un jour à la fabrication de pièges à rêves. Ai-je inconsciemment été marqué par ces expériences au point de les voir un jour, influencer mes propres créations ? Ce serait formidable.
      On peut en rêver.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  7. Beaucoup de délicatesse pour des couleurs fortes. J'aime beaucoup ces messages violets!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      le violet et le mauve bien que moins éclatant qu'un rouge ou un jaune, savent beaucoup exprimer dans la délicatesse et sont intéressants à employer.
      Belle soirée.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  8. Cette solitude mauve me comble de bonheur , quel magnifique cadeau! Et quel beau périple tu as accompli avant d' aller rejoindre ta Pénélope , tu es le conquérant des matières nobles de notre terre, merci du fond du coeur pour le trésor distillé par tes mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orfeenix,
      Merci Orfeenix. J'aime beaucoup te lire ici et chez toi, bien sûr. Il y a toujours un décalage entre le temps de l'écriture et celui du voyage puisque j'ai parcouru depuis d'autres lieux aussi magiques. Je les raconterai une autre fois.
      Belle soirée à toi.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  9. Invitation - In
    I'm Brazilian.
    Spent reading here, and visit his blog.
    I also have one, only much simpler.
    I'm inviting you to visit me, and if possible follow together for them and with them. I always liked to write, expose and share my ideas with people, regardless of class Social, Religious Creed, the Sexual Orientation, or, of Ethnicity.
    To me, what will interest is our exchange of ideas, and, thoughts.
    I'm there in my space Simpleton, waiting for you.
    And I'm already following your blog.
    Strength, Peace, Friendship and Happiness
    For you, a hug from Brazil.
    www.josemariacosta.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. José Maria Souza Costa
      Bienvenues sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire amical.
      à bientôt sur ton blog.

      Roger

      Supprimer
  10. La solitude est moins cruelle quand elle est mauve!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manouche
      Je crois que c'est vrai. Belle soirée et merci pour ta visite. Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. je les ai trouvées les yeux fermés
    ces deux sources… et là les yeux ouverts
    je contemple ton art… superbe cher Roger
    et merci pour la mémoire !

    je t'embrasse

    Patrick L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patrick Lucas,
      Une histoire de magnétisme de land art et d'amitié.
      Belle journée à toi Patrick.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  12. I love always more and more your art.
    Greetings
    orvokki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki,
      Que j'aime ces signes d'amitié qui me viennent du Nord lorsque c'est toi qui me les envoie.
      Merci
      A très bientôt sur ton blog.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  13. Tes touches de violet m'enchantent !
    Je t'embrasse, Roger, très belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma c.
      Si je me souviens mien, mes derniers travaux passant par cette couleur, jouaient avec des fleurs de digitale qui avaient aussi beaucoup marqué mes lecteurs. Cette couleur est particulièrement intéressante et je me demande si cela ne tient pas aussi à sa rareté, non pas dans les fleurs cultivées mais dans la nature, actuellement.
      Belle journée à toi, Norma.

      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  14. l'enchantement n'est pas seulement possible..mais réel! merci pour le clin d'oeil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ELFI
      Merci à toi, Elfi et belle journée en amitié.

      Roger

      Supprimer
  15. ✿ ✿ ✿

    « Ce lieu est habité de mémoires flottantes.» ◇Roger Dautais

    La mousse installée
    le tic tac du temps
    interminable

    Roger!
    Tant de douceur signifiée par le choix des couleurs et des formes!
    J'en prendrais bien une part du gâteau roulée
    au matcha 「 抹茶 」(* `▽ ') _ ♨ ~ ~

    Merci beaucoup ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Okasan,
      Merci. Quand tu dégustera une part du gâteau, invite-moi à ta table, ce sera bien sympa.
      Belle soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  16. Merveilleuse couleur que ce violet qui accompagne aujourd'hui une partie de des créations. En silence et solitude me touche particulièrement et ont une résonance toute particulière à cette période de ma vie ...
    Bonne continuation et belle fin de semaine.
    Je t'embrase amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Merci pour ton commentaire et ces mots partagés qui parlent si bien de ton émotion.
      Je t'embrasse également,

      Roger

      Supprimer
  17. you say what is most important. this is not a series of photographs. this is a way of life. this is how I know you, respect you and love you))))

    it is something in the soul, to touch what is outside our bodies in the natural world. i'm afraid without the purity of these things, trees, water, moss, rock ... I would not have enough endurance to survive.

    love)))
    xo
    erin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. erin
      Mais oui,Erin, ce n'est pas une question de photos. A une époque de ma vie, le land art m'a redonné le goût de vivre que j'avais perdu.
      Je ne peux l'oublier.
      Je ne sais pas comment fonctionnent les autres mais ce que je ressens des choses, de la nature, des végétaux des minéraux, des éléments, passe par mes cinq sens et que cela ne peut en être autrement. Certaines expériences, certaines personnes rencontrées m'ont initiées à des modes de perception que définirai comme extrasensorielles mais si cela s'est transformé en mode de vie, en art de vivre, il faut ajouter que pour en arriver là, ma route a été longue. Je pense que tu pourrais connaître la m^me trajectoire en travaillant un peu sur toi. C'est ce que je te souhaite de tout cœur.
      Je te remercie ton ton beau et touchant commentaire et je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  18. Je me plains du manque de lumière du mois de novembre, de cette obscurité qui trouble mon appareil photo et qui rend mes photos inutilisables. Je m'assombris comme le ciel mosellan. Je viens ici me ressourcer et tu me prouves que je me trompe. La lumière est là. Tout est soudain plus clair, elle a du s'exiler en Bretagne, afin de passer l'hiver sur la côte, caresser les rochers et embellir tes réalisations! Ton invitée attendrie... Quelles couleurs Roger. Ces mauves, ces verts. Et moi qui ai l'âme bryologue je suis sous le charme des mousses! Les pierres invitent le marcheur à s'arrêter un moment... Le land art fait partie de ton quotidien, "un art de vie" dis-tu; quant à moi c'est l'objectif de mon appareil qui me fait voir la beauté en tous lieux et qui, comme toi, me fait passer la main sur les choses, détailler les matières et prendre conscience de la puissance créative de ce qui m'entoure. Ce qui nous fait respirer. Vivre. Je me sens ragaillardie, j'irai dénicher les éclaircies rares et prouver que l'hiver a encore des ressources...
    Belles journées à toi, au plaisir de te lire au prochain billet.
    Sadaya

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sadaya,
      Il m'arrive de faire des création et de ne pas les photographier parce que je n'ai pas mon appareil sur moi.Je ne regrette jamais. Ce qui compte pour moi, avant tout, c'est la communication avec la nature, la communion avec le lieu, l'osmose, la vibration intérieure et si la lumière du jour n'est pas au top, ce n'est pas une catastrophe. J'essaie de ne pas être dépendant de totalement de la technique et de traduire au mieux, ce que je ressens, avec ce que j'ai. Cet après-midi, j'ai quitté la maison, sous la pluie, le vent et le froid, en direction de la mer. J'ai souffert les deux premières heures de travail, puis les éclaircies sont venues et j'ai oublié ce que je venais d'endurer. Quittant les Îles où j'avais travaillé, j'étais bien sûr fatigué mais heureux. Toujours garder espoir.
      Merci de ton très beau commentaire, Sadaya et belle journée à toi.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  19. Quel bonheur toujours de vous suivre
    ces touches mauves sont un régal
    merci et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mémoire du silence. Merci, c'est un bonheur entièrement partagé.
      Belle soirée à vous.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  20. I am moved more than I can say by your way of life, your enacted love. These details of land art, and of description, tell of your boundless imagination, life, and devotion. Thank you for all of it, and for sharing my small gift.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ruth
      Lorsque l'émotion peut de partager à partir de simples photos, c'est que le travail était bon.Sans le regard de l'autre, sans retour sur la création, c'est le doute complet, total et malgré tout l'espérance que je progresse sur la bonne voie. Votre poème avait pleinement sa place ici.
      Belle soiré, Ruth.

      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  21. Kirjoitan nyt suomeksi, koska näin on helpompi. Toivottavasti kääntäjäsi suostuu yhteistyöhön.
    On niin mielenkiintoista lukea, miten löydät työskentelypaikat ja kuvauspaikat. Miten valo löytää sinut ja sinä valon. On tärkeää että kuuntelet sisäistä kutsua, jonka joku paikka lähettää ilmojen halki. Vai maan syvyyksistäkö kaiku kutsuu sinua. Taiteesi koskettaa minua niin syvältä. Esimerkiksi "Le trois niveaux de la connaissance", "Enachantements possibles" "Le rappel Normand" ja tietenkin L'annonce ♥
    Kiitos taas vaikuttavasta elämyksestä. Palaan katsomaan näitä uudelleen ja uudelleen. Kiitos että teet työtä minunkin puolestani.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uuna
      Merci pour ce très long et intéressant commentaire. Bien sûr, tu as compris que, sans osmose avec la Nature, le lieu, rien ne se passe intérieurement, et rien ne s'échange. Il faut donc qu'il y ait cette étincelle de lumière pour que se déclenche le processus de création. C'est ce que j'ai encore vécu cet après midi sur un des Îles du Golfe du Morbihan et je raconterai cela bientôt.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. suis toujours avec émerveillement, tout autant ou presque davantage les mots que les photos ou plutôt leur complicité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. brigitte celirier
      Les mots, les installations, tout ceci parle d'un monde intérieur et passer de l'un à l'autre me plait beaucoup. Content d'avoir votre avis, vous qui êtes un bonheur d'écriture.
      Je vous embrasse.

      Roger

      Supprimer
  23. so very beautiful. several jumped out as my favorite creations. the clock made me smile. the heart was absolutely perfect, and the advertisement was so different and beautiful!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TexWisGirl
      Je te remercie vraiment pour tous ces mots d'encouragement et je te dis à bientôt sur ton blog.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  24. Quelle féerie de couleurs !!! Ces petites baies mauves je les ai aperçues en voiture cet après-midi. Connais-tu leur nom Roger ?
    Merci pour ce magnifique billet !
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité
      Merci,
      Marité. J'aurai aimé te répondre mais j'ignore leur nom.
      Je te souhaite une très belle soirée.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. ✿ JOLIS PETITS FRUITS QUI NE SE MANGENT PAS ✿

      J'aurai appris quelque chose ;)

      Peut-être bien ceci?
      Qu'en pensez-vous Roger?

      «Le callicarpa bodinieri profusion est un arbuste à fruits violets ! Ce sont des petites boules compactes sur les branches, de couleur violet et brillants. On dirait des perles ou des bonbons. D' ailleurs on appelle aussi le callicarpa "arbre à bonbons". Les baies sont au début blanches, puis deviennent lilas avant de se foncer en violet. Les fruits apparaissent en octobre. Ils restent sur les rameaux jusqu'à décembre. Ces fruits sont non comestibles.»

      http://www.petitpepinieriste.fr/fleur/callicarpa.htm
      http://www.aujardin.info/plantes/callicarpa.php

      Supprimer
    3. Marité et Roger il me semble que ce sont des baies de Callicarpa, j'ignore le nom complet ou arbuste aux bonbons.
      Belle journée

      Supprimer
    4. Brigitte,
      Le hasard fait que tu me réponds en même temps qu'Okasan. Je connaîtrai le nom maintenant, mais j'avais deviné à affreuse amertume laissée sur mes doigts que ces "bonbons" ne devaient pas être très digeste.Une bise à tous les deux.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
    5. Merci à Okasan et Brigitte pour le nom de ces baies à ne pas manger .... Eh oui, Roger il faut toujours se laver les mains après avoir touché certaines plantes :-)
      Toutes mes amitiés et bonne soirée.

      Supprimer
    6. Marité,
      Comme tu as raison de me rappeler les règles de bases, surtout en automne, avec cette saison de champignons vénéneux qui sont si attirants par leur couleur et si dangereux.La prochaine fois, je penserai à toi.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  25. Olá Roger,
    A cada post,formas e cores magnificas e muito sentimento.
    Parabéns pelos visitantes e te desejo sempre o sucesso de ser apreciado e guardado no coração de todos que aqui se achegam para contemplar tua linda arte.
    Beijos
    Joelma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Atelier Tribu de Juda,
      Je te remercie de ton amabilité, Joelma et de tes mots d'encouragement.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Bonjour Roger,
    En effet, c'est difficile de commenter ces photos de land art.
    Tant de choses, d'émotions de ressentis sont impliqués derrière les images....
    C'est la poésie pure en union avec la terre, une union sacrée que tant d'humains ont oublié. C'est notre malheur et celle de la planète.
    Malgré tout, certains d'entre nous gardent ce lien dans leur cœur; c'est une pratique qui ne peut qu'être encouragée, une forme de méditation (et de communion) qui pourrait guérir beaucoup d'âmes malades!
    Je dirais tout de même que ton inspiration vient du cœur et d'un sens du partage.
    Bon week-end et bonne continuation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noushka,
      Merci pour ton très beau commentaire. Il me semble que nous partageons la même vision de la vie. Cela renforce notre lien d'amitié.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  27. Bonsoir Roger.... Tu es autant poète avec tes mots qu'avec tes créations. Ton article sent bon les bois, la mousse. Tes oeuvres sentent l'amour de la terre et des gens... Chaque réalisation est si parlante.
    Chaque visite sur les pages est un moment d'émotion pure, difficile à décrire avec des mots mais c'est toujours du plaisir de ressentir cette beauté-là.
    Merci Roger. Je t'embrasse bien amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène
      Bonsoir Oxy, et merci pour ton commentaire qui ne manque ni d'émotion, ni d'amitié ce qui me touche beaucoup.
      Je te souhaite une belle soirée et je t'embrasse, aussi.

      Roger

      Supprimer
  28. Comme elle est belle et riche la Bretagne sous vos mains attentives et amicales, comme la mousse et les feuilles sont belles en écrins de vos œuvres!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brizou
      C'est vrai que la Bretagne m'inspire. La retrouver est un plaisir grandissant pour moi et je partage cette joie avec Marie-Claude tous les jours.
      Merci pour votre commentaire.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  29. on pourrait te suivre comme un jeu de piste ! les coeurs, les cairns, les mauves, les rouges, les ombres, les lumières et
    le vent nous guident jusqu'à toi, jusqu'à la source peut-être ou le vert des lentilles glisse
    d'un blog à l'autre... partage d'émotions dans les derniers rayons du soleil tout près du cairn !
    magique...
    bisous Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      On pourrait, bien sûr mais tu sais, je me déplace vite d'un lieu à l'autre avant d'y passer du temps, pour aussi ressentir le dépaysement de l'esprit et il n'est pas facile de me suivre. Pourtant je crois, qu'avec ton intuition tu pourrais y arriver. Quelle belle rencontre ce serait !
      Je t'embrasse bien amicalement et je file chez toi.

      Roger

      Supprimer
  30. Hi Roger, thank you for dedicating an image to me. It has a very beautiful light! I also love the purple of dead leaves, whitish flowers, striking green moss geometry!
    Those purple flower is other images are amazing too, great contrast to other autumn colors. This series has something new to it. Every image is beautiful but in different ways.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sasa Saastamoinen,
      Merci Sasa. Oui, je l'ai choisie pour toi, car je te sais sensible et à la recherche de la lumière. En l'occurrence, ce bois mort recouvert de mousse, a recueilli, ce soir là, les derniers rayons du soleil de la forêt. Il ne pouvaient que te revenir.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  31. Réponses
    1. Cloudia. Merci à toi. J'aurais bien du mal à réaliser ces installations sous les tropiques, chez toi !
      Je te souhaite une belle journée ensoleillée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  32. ROGER bonsoir tu sais j'adore L'annonce : pour Uuna c'est une création sublime et j'adore aussi le mauve
    Une couleur que je peux regarder longtemps
    j'espère que tu vas bien et tu as raison il faut faire attention
    La mer monte très vite et tu dois bien repartir
    Ce n'est pas simple de trouver des idées mais toi tu en trouves toujours
    >ton blog est si nature et tu sais Roger je m'y sens bien
    Je t'embrasse fort et je te souhaite une belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      Merci France, pour tes mots que je lis avec grand plaisir comme toujours. Si tu visites le blog de Uuna, la Finlandaise, tu comprendras mieux mon envoi.
      Le froid arrive chez nous, aussi. ça va purifier l'air et rendre mes sortie plus sportives, mais j'aime bien aussi.
      Bon courage pour ton mur.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  33. Superbes créations!
    La beauté des images et la poésie des mots!
    J'emmène tout avec moi;o)

    ***
    Bisous et bonne semaine Roger.
    ps: la première photo m'a fait sourire. Cela fait presque une semaine que je cherche après ma montre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred
      Merci Mildred pour ce commentaire amical. Si tu ne retrouves pas ta montre, fais moi signe je t'en fabriquerai, une sur mesures.
      Belle semaine à toi.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer

  34. Another good job, Roger. As usual, creative and a very respectful work with the nature.

    · hugs

    · CR · & · LMA ·


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nOCO Le bOLO
      Merci de ta visite et à bientôt sur ton blog.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  35. Superb, everyone of them are brilliant, cheers Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushell,
      Merci Bob et belle semaine à toi en compagnie des oiseaux du ciel.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  36. Impressionnant cette nouvelle collection de l'art dans la nature, dans cette série il ya beaucoup d'espoir yeux verts et une façons très suggestives, Merci pour nous faire profiter de son art! Salutations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leovi
      Merci de ta vite et de ton commentaire.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  37. I'm impressed of your work :-)
    Well done :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis
      Merci pour ton commentaire, et heureux de savoir que tu es sensible à mon travail.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  38. C'est étonnant de voir des végétaux et des minéraux connus prendre une toute autre vie ! (comme dans Camors song ou L'annonce)

    "Le land art ne se résume pas pour moi à une série de photos que l'on regarde, faute de mieux. C'est une pratique quasi quotidienne, un travail manuel, un art de vie, un temps consacré."
    Bien sûr! La série de photo n'en est que la trace...pour nous : encore merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss_Yves,
      Oui, chaque installation est une aventure qui commence par une observation de la nature et une communication particulière et unique avec elle qui en garde ainsi le secret.
      C'est passionnant.
      C'est moi qui te remercie de ton commentaire.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  39. Réponses
    1. Nancy Claeys
      Merci à toi Nancy et belle journée sur tes terres.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  40. Bonsoir Roger,
    La période de l'année tire à sa fin et tes compositions de couleurs surprenantes montré le beau côté de l'obscurité. C'est un adieu et espère même.
    Je t'embrasse bien amicalement et je te souhaite une bonne semaine.


    ich fand einen stern
    im ahorn - dann trug der wind
    ihn fort. november …







    isabella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Veredit - Isabella Kramer
      Merci Isabella.Je travaille avec les saisons, mais je ne crois pas me tromper en disant que les saisons me travaillent à leur tour. De cette interaction nait un dialogue intéressant que je m'efforce de traduire dans mes installations. Merci également pour ton poème.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  41. La Nature est féerique et vous savez si bien la mettre en scène... Mille mercis pour votre dédicace, j'en suis très touchée. D'autant plus que j'adore la mousse ! Le temps, phénomène étrange, doit être pris et à la fois ne pas être gaspillé... J'aime vos photos, vraiment, du fond du coeur. C'est un bonheur de parcourir votre blog.
    Encore merci, et pardon pour mon retard ! :-)
    Amitiés,
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathanaëlle
      C'est moi qui vous remercie pour ce très beau commentaire. Au plaisir de vous croiser...en Chemin...
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  42. «L'annonce» me fait penser à mon hiver Québécois, ses gèles et ses habitants amérindiens avec un grand savoir de la terre, que l'on isole. Le mauve arrache tout, c'est une couleur qui demande peut d'autres couleurs tant elle brille. Merci pour cette série.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aille! Je recommence. Je me suis exprimée tout croche. «L'annonce» me fait penser à mon hiver Québécois, ses gèles et ses habitants amérindiens avec un grand savoir de la terre, que nous isolons. Le mauve arrache tout. C'est une couleur qui a une cohabitation peu simple avec les autres couleurs. Merci pour cette série.

      Supprimer
    2. La Rouge
      Merci pour ton enthousiasme et pour tes mots d'encouragement.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    3. La Rouge
      Que ce soit dans l'un ou l'autre de tes commentaires, j'avais compris le message et l'intention.
      Encore une fois merci.
      Avec mon amitié.

      Roger

      Supprimer
  43. Fascinating! Intriguing images. So much to see and discover:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorik
      Merci, Lorik. Content de t’avoir accueilli de nouveau sur Le Chemin.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  44. Quelle merveille l'éclat de ces notes d'améthyste !
    il me semble les entendre résonner avec des voix cristallines.
    Entre le violet et la mélancolie de l'automne, c'est l'accord parfait.
    Je le vois clairement à présent, ton art, Roger, s'apparente à celui des grands couturiers, des orfèvres et des maitres de la haute coiffure.
    Merci de créer de si beaux bijoux pour parer Dame Nature.

    Merci aussi pour la dédicace et pour tes mots déposés au grenier, je suis très touchée.
    Amicales bises
    Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia,
      Merci, Tilia. Tu es bien généreuse avec tous ces mots pour ma qualifier. A moi de ne pas me laisser enfermer par de tels compliments. Heureusement la Nature rend modeste très rapidement.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  45. Lignes fermees, lignes ouvertes... un mauve symbole de tant de douleurs intimes et qui ici apprend a s'ouvrir et a communiquer. Et puis l'inexorable horloge qui pour toi se decline en jour et nuit je suppose au moment ou ton fort interieur passe par tes doigts pour creer cette magie qui s'offre ici a nos yeux et a nos coeurs.

    RépondreSupprimer
  46. Thérèse, Comment ne pas être sensible au temps qui passe, à la vie qui s'écoule même si, lorsque je suis pris par ces installations, 'ai tendance à l'oublier. C'est alors mon corps qui prend le relai et me rappelle à la réalité !
    Merci pour tes mots d'encouragement et à très bientôt.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  47. ROGer bonjour
    je viens de rentrer et dans le SUD il fait froid aussi
    je devis couper du bois pour arriver ce soir à faire un feu
    Mais alors mes pauvres mains
    enfin que faire encore
    J'espère que tu vas bien et que tu restes bien au chaud
    Je t'embrasse et je te souhaite un beau week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      Entre le montage de ton mur de pierres et couper du bois, sans compter tes sorties photo, je vois que tu es bien occupée. De quoi te réchauffer par ce froid glacial.
      Bon courage.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  48. Quelle merveilleuse et spéciale le blog nouveau Roger. Les belles créations qui vous mèneront à l'avenir et vous donner un aperçu de toutes les questions. Magnifiquement s'affiche. J'aime particulièrement les messages de l'image 4, 5, 7 et 14, très beau.

    Chaleureuses salutations mon ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Helma,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      à bientôt
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  49. Gorgeous art in nature, I loved them all. Thanks for stopping by and following my blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inger,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour tes mots d'encouragement.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  50. Roger, venir à votre maison, votre blog est une bouffée d'air frais.
    J'apprécie chaque photo de lui est un travail énorme qui me fait rêver.
    Merci beaucoup pour une telle beauté.
    Étreintes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remei
      Merci de souligner que pratiquer le land art, c'est beaucoup de travail, mais lorsque c'est une passion, on ne compte pas.
      Belle soirée, Remei
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  51. Querido amigo, acabo de hacer un paseo por tu Jardín encantado y me baño con el lilas de las flores que adornan bellamente el paisaje. Es tiempo des tombeaux y y el cielo y la humedad acompañan. Ya lo dice en el poema MJ Chirstien..."De la humedad...del humus...surge...la palpitación del mundo" que preciosos versos! Y así tú continúas maravillándonos con esa prosa que se funde entre la alegría y el cansancio del instante, con esas magníficas obras que nos presentas para decirnos que la vida es buena. Entre otras decoraciones me quedo con estas: L'annonce : pour Uuna; Le rappel Normand: pour Guy Alli; Solitude mauve: pour Isabelle Jacoby. Felicitaciones por el arte que profesas.
    Te deseo un lindo domingo, Roger.
    Un abrazo efusivo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceciely
      Très heureux de vous retrouver à nouveau sur Le Chemin, en compagnie de nombreux amis, qui comme vous ont bien aimé cete série de travaux récents, ce qui me touche beaucoup. A bientôt sur votre blog;, Ceciely et bon Dimanche à vous.
      Je vous embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  52. Amigo mio,tu eres un artista,el fotógrafo solo és un aficionado con muchas fantasias
    Te agradezco la buena acogida que haces de mis fotografias,
    Espero tus entradas a mi blog en otras ocaciones.
    Un fuerte abrazo desde Andalucia,,lugar donde la luz puede ayudar a los artistas en sus creacciones

    RépondreSupprimer
  53. ton art est beau et je trouve tres interesant ton description - particulaierment que la process a faire landscape art est un voyage....

    RépondreSupprimer
  54. Que belíssima sequência!!!!
    Acho que uma das mais belas que já vi por aqui.
    Meus parabéns mais uma vez.
    Abraços do Brasil

    RépondreSupprimer
  55. Pässe une belle journée ROGER je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  56. J'aime les petites choses de la vie. Les petits plaisirs. Détails. Et tout cela se reflète dans votre blog.

    Je comprends un peu le français, mais j'utilise le traducteur automatique à écrire. Merci pour votre commentaire sur mon blog.

    Les images et les émotions n'ont pas besoin de mots. Un baiser,




    J'aime les petites choses de la vie. Les petits plaisirs. Détails. Et tout cela se reflète dans votre blog.

    Je comprends un peu le français, mais j'utilise le traducteur automatique à écrire. Merci pour votre commentaire sur mon blog.

    Les images et les émotions n'ont pas besoin de mots. Un baiser,


    J'aime les petites choses de la vie. Les petits plaisirs. Détails. Et tout cela se reflète dans votre blog, Roger.
    Je comprends un peu le français, mais j'utilise le traducteur automatique à écrire. Merci pour votre commentaire sur mon blog.
    Les images, la beauté et les émotions n'ont pas besoin de mots.
    Un baiser,








    RépondreSupprimer
  57. Superbes variations en couleurs naturelles (beige, vert...) rehaussées par d'autres qui ne le sont pas moins (violet, rouge)

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.