La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

samedi 9 février 2013

La tendresse des pierres
Le guetteur noir
Cairn du vent
Cairn des brisants
Dialogue

Énergie orientée
La marche vers la mer
Exil
Méridienne

Globules rouges
Croire  à la vie
Silhouette
Ensemencer  l'hiver


La tendresse des pierres...



 L'hiver est long. Je ne suis pas sorti depuis une semaine, faisant avec une santé moyenne et un moral  du même  acabit qui accompagne le tout. Sentant mes forces revenir, je décide de rejoindre la  côte pour les tester et les mettre  à l'épreuve. Il fait froid et humide avec  un 2° au-dessus de zéro. Je traverse la plaine au  nord de Caen. Elle borde le littoral et s'élève doucement jusqu'à découvrir  un  large paysage marin qui s'étend au Nord -Est jusqu’au Havre, situé  à 60 kilomètres et sur le Nord-Ouest, la suite de la Côte de Nacre et ses villages les pieds dans le sable. Lorsque j'arrive sur la plage choisie, un vent du nord glacial me saisit. Pour un retour au métier, c'est un bon retour tonique. Dès que je mets le pied dans le sable, je trace une petite spirale dont le but est  de mobiliser mon énergie pour la suite de la journée. Il fait trop froid  pour continuer à créer. J'entreprends de marcher, marcher,  jusqu'à ce que je me réchauffe. Je commence par remonter vers l'Est.La plage est immense et vide. Aucune âme en  peine sur cette grève que la mer vient de quitter  il  y a deux heures  à peine. Le sable s'essuie par les petites rigoles d'eau de mer qu'il retient et  lâche,  on dirait,  à regrets. A vrai dire, je pense surtout au froid et aucune idée d'installation ne me vient d'emblée. Le soleil fait quelques apparitions entre les très beaux nuages qui tapissent le ciel tout en épargnant l'horizon. Le paysage est  grandiose et j'y suis bien malgré le froid. Un sentiment de liberté nait en moi,  à chaque fois que je marche dans ces immensités de sable. J'oblique vers la mer et marche encore un bon quart d’heure avant de retourner vers ces masses sombres aperçues tout  à  l'heure au niveau de l'estran. J'arrive dans un champ de pierres,  plutôt  petites mais qui  me donne immédiatement envie d'élever quelques cairns.C'est alors que je découvre des morceaux de fer  rouillés, sortant du sol, sur lesquels se sont  collés de petits coquillages. Étranges formes qui  peuvent se transformer  en redoutables pièges  pour les baigneurs  à marée haute. Impossible de les arracher  ni de les ébranler. Je devine que sous le sable, elles font partie d'objets métalliques assez grands. Des vestiges de la guerre ? Je ne sais pas. Nous sommes ici sur les plages du Débarquement  du 6 Juin 1944 en Normandie, secteur Anglais de  Gold Beach. 25000 Anglais  y débarquèrent et perdirent 113 hommes le Jour J. Comment l'oublier?
J'ai  à ma disposition, ces ferrailles jaillies du sol et des  pierres.C'est peu et suffisant  à la fois. L'équilibre de la grosse  pierre de base sur ces ferrailles  me demande du  temps et de la patience. Je travaille  à genoux pour avoir plus de précision dans le geste.
Cela se joue au millimètre près et il est facile de comprendre que le reste du cairn doit progresser pierre par pierre, toutes posées avec délicatesse. Je réalise ainsi cet ensemble que j'appelle : dialogue, car je l'imagine bien  naître entre ces deux cairns perchés. Et  puis les autres vont suivre, de plus grande taille avec des pierres nettement plus lourdes que je dois manipuler avec précaution, sur de petites distances  pour ménager ma santé. Mais enfin, en prenant des précautions, ça va.
Le soleil est caché derrière les nuages. La lumière faiblit aussitôt et la température également. Je suis gelé. Je fais des aller-retour sur l'estran et je découvre deux pierres dont les formes  m'intéressent. Je les prends et m'aperçois que, collées ensemble, elle me donnent l'impression d'avoir  des sentiments de tendresse, l'une pour l'autre. Je me souviens d'avoir gardé une longueur de cordeau rouge dans  mon sac à dos et je m'en sers pour les lier comme  on  peut l'être par des sentiments. Il  me reste  à les déposer sur une roche, face  à la mer. Je m’assois et regarde, simplement. Je trouve cette scène très belle. Manque le soleil pour la lumière. Cela arrive souvent mais je lui en veux pas. Quelques minutes  plus tard,  les nuages le dévoilent et j'ai  juste le temps de réaliser quelques  photos avant qu'il ne se cache, cette fois définitivement. Je pense alors  à la tendresse des pierres et à leurs histoires que nous devrions parfois copier.

Roger Dautais



Cible
L’oiseau sauvage nous épiait, nous
qui étions deux à reconsidérer,
inertes, le chemin parcouru dans la chair.
Les villes intérieures, les bagages ficelés,
le manque de mouvement, simplement
l’idéale stupeur d’aller en reconnaissance
au fond, au tréfonds, sans qu’il soit
question d’agonie, de perte ou de noirceur
inutile.
Je procédai aux derniers préparatifs, sous
l’œil fixe de l’oiseau noir
qui vole et qui fixe, conscience exilée
toujours égale à ce que nous projetions d’être.
 
Fabrice Farre
http://www.recoursaupoeme.fr/po%C3%A8tes/fabrice-farre

122 commentaires:

  1. je m'invente une histoire à chacune de tes magnifiques images... une silhouette ensemence l'hiver car elle croit à la vie, au printemps et à un amour de pierres ! les cairns parlent, marchent, guettent, prennent vie !
    beau weekend Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Il faut être en vie et en forme,pour pratiquer le land art. Je pense que cette énergie vitale passe en partie dans mes installations et c'est ce que tu captes en les regardant. Merci pour ton commentaire,chère Marty.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. Merci beaucoup d'avoir consacré une place à l'un de mes textes sur votre site que je découvre avec plaisir. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fabrice Farre,
      Bienvenue sur Le Chemin des grands jardins et merci pour votre commentaire.Dès la première lecture, j'ai su que ce texte passerait par le Chemin des Grands Jardins. Un bonheur pour tous mes lecteurs.
      Belle journée et à bientôt, Fabrice.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Méfies-toi quand tout dort,
      Quelque chose guette, dans les airs,
      Méfies toi quand tu sors,
      L'oeil fixe de la chouette,
      La menace des oiseaux,
      Plane sur la nuit muette,
      Et osbtrue la lumière,
      Vautours et corbeaux ,

      Cache bien tes faiblesses,
      Tes blessures et tes plaies,
      Tu serais Prométhée,
      Enchaîné au rocher,
      Montré du doigt aux gens,
      Vampires de perverses lois,
      Avides de ton sang
      Pour te manger le foie.

      Méfie toi de ton être,
      Si tu sors sans cuirasse,
      N'en laisse rien paraître,
      Et fonds toi dans la foule,
      Fonds toi dans la masse,
      Le visqueux et le flasque,
      Qui, lentement s'écoule,
      Et mets aussi ton masque.

      RC – 17 août 2013

      -
      bientôt à paraître sur "art et tique et pique" :https://ecritscrisdotcom.wordpress.com

      Supprimer
  3. Je regarde longuement à chaque fois et avec respect tes images et les mots qui les accompagnent, consciente du fait qu'il ne s'agit pas simplement de photos mais d'un tour de main magique, d'efforts et de grande patience, d'un sens de l'art naturel qui se love dans l'art humain.
    Avec ma très grande admiration, je te dis merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMBre,
      En effet, il m'arrive aussi de faire de la photo dans d'autres domaines où je ne suis que spectateur et acteur de la prise de vue. Là, il me faut passer du temps, beaucoup de temps, une partie de ma vie à réaliser ces installations avant de les photographier. Ceci en fait toute la différence. Merci de le souligner.
      Je te souhaite une belle journée et je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. j'aime ces silhouettes de plein vent
    ces présences au bord du rivage,
    la couleur rouge semée comme de petits cailloux vibrants
    ponctuation qui palpite..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. croukougnouche
      Merci pour ce commentaire chaleureux.
      Belle journée et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  5. ROger bonsoir e bien je suis comme toi j'ai été assez malade pendant 3 semaines et je ne suis pas toujours très bien
    J'espère que tu vas bien
    J'adore les pierres donc j'aime tes créations et cette tendresse que tu offres sans regarder
    Tes mots complètent tes photos Tes photos s'amusent avec ces magnifiques couleurs
    j'en suis si heureuse ROger

    Je te souhaite une très belle soirée et je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. FRANCE
      J'espère que tu vas mieux. Je connais ta passion pour les pierres et je ne désespère pas de pratiquer le land art avec toi, en Bretagne, lors d'un de tes voyages puisque nous allons, Marie-Claude et moi, y habiter, bientôt.
      Je t'embrasse bien Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  6. Pour moi, la même chose que Ambre (sans sucre mais avec du lait, merci), avec l'art naturel qui se love dans l'art humain (ouais, love on the beach) et puis je regardais un clip "every day is D day" (un remix du jour le plus long mais avec la chanson de Marc Moulin - oufti!) - saviez-vous que vous êtes mon contact entre la danse de Anna Teresa de Keersmaeker et la musique de Steve Reich (la première danse sur la musique du deuxième - des moyens simples comme le corps et un truc du tonnerre qui résonne avec l'univers - si, si, ne faites pas le timide). Comment dire, euh... vous donnez des frissons qui font chaud au cœur? Ouais, cela me semble une bonne formule. Bonne continuation! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mojo Jojo
      Il ne faut pas confondre la timidité et l'humilité. Non, je ne suis pas timide mais j'essaie d’avoir une démarche d'humilité dans cet art qui demande beaucoup et utilise le peu. Je m'arrange avec ces contradictions. Je connais bien sûr Anna Teresa et j'aime beaucoup sa danse, son audace, sa créativité. Que mes créations de pierre et de vent t'aient fait penser à elle, font parie des mystères des associations d'idées.
      Merci pour ton commentaire chaleureux et amical.

      Roger

      Supprimer
  7. Des pierres animées de sentiments, j'aime beaucoup !
    Nous ne pourrons plus dire "avoir un coeur de pierre" !
    Je t'embrasse, Roger, très bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma c
      Merci Norma pour ton commentaire.
      Je t'embrasse amicalement en te souhaitant une bonne journée.

      Roger

      Supprimer
  8. Réponses
    1. INTROVERTED ART
      Merci Ana et à bientôt chez toi.

      Roger

      Supprimer
  9. Promesse du printemps, végétaux et couleurs en germe, pierres humanoïdes, tout cela est féérique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss_Yves
      Tout cela tien beaucoup à la beauté sauvage du paysage qui m'inspire, ici.
      Merci à toi et belle journée.

      Roger

      Supprimer
  10. Hello friend! .. I like all the compositions .. But especially, exile and dialogue .. You're an artist. Yessir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella
      Merci Ana. Je te souhaite une belle journée et je te dis à bientôt sur ton blog.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  11. Magnifiques creations comme d habitude !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Audrey
      Merci Audrey et beau Dimanche.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  12. Réponses
    1. roberto
      Merci Roberto pour ton passage, ici et belle soirée à toi.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  13. J'ai aimé cette image de"tendresse des pierres"; Comme l'a dit Norma c, nous ne pourrons plus dire"avoir un coeur de pierre!"Et pourtant, elles ont bien un coeur de pierre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bizak
      Mais les cœurs de pierre sont parfois très beau. J'en ai un dans mon petit jardin, pesant plusieurs kilos, en granit Breton que mon fils m'avait offert il y a plusieurs années. Le regarder me fait penser à lui. Lorsque nous retournerons bientôt habiter en Bretagne, j'emporterai ce cœur de pierre avec moi et le déposerai dans notre nouveau jardin. Et crois moi, il représente beaucoup plus qu'un simple morceau de granite pour moi.
      Je te souhaite une belle soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  14. Cher Roger,

    Quel bonheur toutes ces pierres pour qui sait leur donner vie !
    Ta patience, ton regard et ton inspiration sont sources de vie.
    Tu nous offres un merveilleux moment de tendresse avec ta première création.
    J'aime. Et j'aime ce rouge passion sang qui les unit.
    Et j'entends presque le dialogue des deux guetteurs...
    Entendrais-tu le rire ravi et complice des pierres quand tu les élèves ?
    Oui, je pense.
    Un aller dans ton monde est toujours pour moi plaisir.

    Je t'embrasse fort Roger.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leeloo,
      Ma passion des pierres est née dans ma petite enfance où je jouais avec elles sur les ruines des maison détruites par la seconde guerre mondiale. Autant te dire que cela remonte à loin . Même si nous ne possédions pas grand chose, mon père, étant horticulteur, avait un très grand jardin devenu pour mes frères et moi, un très grand terrain de jeu. J'ai très certainement élevé mes premiers cairns, sans en avoir conscience dans ce paysage d'où je m'échappais parfois pour aller jouer aussi dans ces maisons détruites. La terre, les végétaux, les bois, les pierres étaient mes jeux. Lorsque je pratique le land art, l'enfance n'est jamais loin qui me rappelle aussi que vieillir est un privilège que tout le monde n'a pas.Beaucoup de mes amis sont déjà morts en route. Alors, pourquoi ne pas célébrer la vie, et trouver dans ces pierres de l'estran beaucoup plus que leur simple apparence. C'est mon secret.
      Merci, Leeloo, pour tes très beaux commentaires.
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Bonsoir Roger,

      L'enfance nous taraude finalement toujours...
      avec le meilleur... avec le pire aussi...
      Il faut composer.

      Ton secret est un trésor fabuleux et précieux
      que tu sais partager...
      Ce que l'on offre, fleurit... les pierres aussi...
      Merci Roger.
      Merci.
      Je t'embrasse bien fort.
      Amicalement.
      Leeloo

      Supprimer
  15. Félicitations Roger pur ce dialogue très minéral !
    Amitiés / A+
    Bises

    Patrick Lucas N

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Neo
      Comme quoi, Patrick, les pierres n'ont pas fini de nous faire part de leurs secrets millénaires.
      Belle fin de journée et à bientôt sur "tes " blogs.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  16. º° ✿彡
    Olá, amigo!
    Super lindo como sempre!
    O meu trabalho favorito é o número onze.
    Até o nome é super criativo: "Acredite na vida".
    Parabéns!!!
    Bom fim de semana.
    Beijinhos do Brasil.
    ✿ °•.¸
    ¸.•°♡⊱彡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inês
      Merci e venir très régulièrement ici soutenir mon travail. Cela est important pour moi. Je t'embrasse, chère Inês et je te souhaite une belle journée dans ton pays de rêve, le Brésil.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Rick Forrestal,
      Je ne l'avais pas mise en premier pour rien. Merci, mon cher Rick et à bientôt chez toi.

      Roger

      Supprimer
  18. Täällä on hienoja töitä, kiva käydä katsomassa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aina
      Merci pour ces mots d'encouragement
      Bien à toi,

      Roger

      Supprimer
  19. Si même les pierres peuvent se parler, alors l'espoir est permis. Passe un bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMARTIA
      En tous les cas, c'est ce que je crois avoir compris.
      Merci à toi et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  20. En efecto, la materia reacciona según cómo se la toque. Bajo cada cuerpo, incluso el más inanimado, dormita un ánima. Abrazos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salomé Guadalupe Ingelmo,
      C'est vrai, le toucher des pierres change mon rapport à elles et me permet de percevoir des "intentions minérales" que mon imaginaire transforme et sans cette alchimie, les pierres resteraient des pierres et moi, un simple passant, chacun dans sa banalité.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  21. oserais-je dire un fois de plus mon admiration pour cet redistribution des rôles,de cette glane esthétique. "Exil" est beau simplement dans cette disposition. Bon j'me tais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le bourdon masqué.
      Point trop n'en faut, mais cela me touche. Si tu savais toutes les histoires humaines, tous les drames qui se cachent dans cette installation "Exil" et que j'ai côtoyés !
      Merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Après avoir vu tant de tendresse minérale on ne pourra plus dire de quelqu'un qu'il a un cœur de pierre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche
      Tu rejoins là, mon amie Norma. Mais la connais-tu ?
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  23. La tendresse des pierres m'émeut beaucoup. Simple, beau, évident. Merci, bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      J'y ai éprouvé moi-même, beaucoup d'émotion, lors ce cette petite installation. Et le soleil est venu couronner le tout. Magique.
      Belle fin de journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  24. Un don pour l'équilibre , epoustouflant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rejane,
      Oui, bien sûr, il faut le travailler car il se perd vite.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  25. Je te rends hommage sur mon blog, j'espère que cela te fera plaisir, tout comme à moi de manière spontanée et profondément sincère.
    Bon dimanche, je t'embrasse amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMBre
      Mais bien sûr que cela me fait plaisir d'autant que je connais ta générosité de cœur.Je t'en remercie, sincèrement.
      Je t'embrasse bien amicalement.
      Roger

      Supprimer
  26. Les pierres sont comme les bois, toujours plein de choses à nous raconter
    je les aime car malgré tout elles sont silencieuses et nous racontent tant
    bonne journée ** dgidgi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dgidgi
      Les pierres ont aussi leur langage. Il suffit de les écouter.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  27. Réponses
    1. enneovyennovy
      Mais, c'est moi qui te remercie de ton passage amical.
      A bientôt.

      Roger

      Supprimer
  28. les enchainées.. avec un anneau rouge! à méditer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ELFI,
      je vois que tu as décodé unes des significations de cette installation maritime.
      Bonne méditation.Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  29. Je suis très touché par "Exil", "Croire à la vie" et "Ensemencer l'hiver"!
    Merci de ces émotions fortes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Que peut-il m'arriver de mieux que de procurer des émotions avec mes installations ?
      Merci de me le faire savoir. ça m'encourage.
      Belle fin d'après-midi.

      Roger

      Supprimer
  30. Kun näitä rakentelet, niin aika kuluu nopeasti ja hauskasti.
    Nämä rakennelmät ovat taas hyvin ihastuttavia.
    Hyvää uutta viikkoa
    orvokki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Orvokki
      Oui, le temps passe vite et il nous est compté. Toutes ces installations ont déjà disparu depuis longtemps, balayées par la mer et c'est bien, ainsi.
      Merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  31. Magnifique comme d'habitude cette "Tendresse des Pierres"...
    Utile d'apporter de la tendresse et de la beauté dans ce lieu si lourdement chargé...
    Merci Roger,

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Boyer
      Merci, Pierre. Toutes ces plages , en dehors de leur beauté sauvage, sont pour moi, des lieux de mémoire que je n'oublierai jamais.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  32. Bonsoir
    Tu me donnes envie d'essayer ...faire un cairn doit apaiser je pense ...je vais donc m'inspirer de toi
    Merci pour ces articles en partage que tu nous offres
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine Le Bagousse
      Très bonne intention. J'espère que tu nous feras part de tes premiers essais.
      Bon courage.
      Bises,

      Roger

      Supprimer
  33. Mon coup de coeur du jour...

    Mimis... les deux menhirs qui s'aimaient d'amour tendre !
    Sûre qu'Obélix aurait apprécié les offrir à Falbala, tout rougissant de timidité !

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  34. Christineeeee,
    Merci Christine, je savais que tu étais une femme romantique.
    Je t'embrasse amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer

  35. Little by little, sone over stone... great jobs. I like them

    · hugs

    · CR · & · LMA ·


    RépondreSupprimer
  36. nOCO Le bOLO
    C'est vrai et de plus, il n'est ni question d'aller plus vite ni de sauter une séquence.
    Merci à toi.
    Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  37. My dear friend Roger
    I admire for the imagination, artistry and clever headlines in your creation!
    You're a great artist!!!!
    With friendly assessment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MAGDA
      Je ne mérite sans doute pas tous ces compliments. Je me veux plus humble dans ma démarche mais venant de toi, ces mots me touchent, néanmoins.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  38. Bonsoir Roger. J'aime cette tendresse des pierres appuyées l'une contre l'autre dans une douce complicité... Quelle chance elles ont eue que tu les aies rassemblées. Merci pour elles :-)
    J'espère que tu as réussi à te réchauffer après une telle sortie. Moi je me suis régalée au chaud de toutes tes compositions...
    Je te fais des bises amicales. Porte-toi bien Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène,
      Le temps passe très vite et mes installations sont déjà lointaines pour moi mais j'ai pris un vrai plaisir à les réaliser. Cela me plait que tu puisse le partager.Je me porte du mieux que je peux avec des hauts et des bas !
      Je t'embrasse bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  39. Bonjour Roger,
    Je suis amoureuse des pierres, j'aime y coller mon oreille pour qu'elles me racontent la vie de jadis mais les tiennes racontent la mer, les marins partis et leurs sentinelles, leurs femmes qui attendent le regard fixé à l'horizon dans l'espoir...

    merci pour ce moment d'émotion partagé

    Belle journée et merci pour tes talents multiples

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moun
      Je reconnais là, ton imagination féconde qui rebondit à l'instant sur quelques unes de mes photos. Lorsque j'habiterai bientôt en Bretagne, je pense être rapidement inspiré par ce pays qui est le mien, où les pierres ne sont jamais quelconques. Elles auront à me dire, aussi.
      Belle fin de journée en poésie.

      Roger

      Supprimer
  40. Tout ou presque tout m'évoquent des images dans ton long monologue où tu parviens à faire dialoguer les choses : la plage en hiver déserte, la Normandie où je suis retournée avec un oncle né durant la guerre là-bas, si loin de chez lui, ces pierres enlacées me rappellent une sculpture de Norvège qui m'a inspiré un texte à l'époque (http://saravati.skynetblogs.be/archive/2009/08/02/erosion.html)
    puis ces pierres qui nous parlent et dont ma fille essaie de découvrir les secrets, ces pierres aussi, rencontrées au fil de mes lectures notamment "Les sept plumes de l'aigle"
    Tout cela, tes longues promenades en solitaire avec ton attirail choisi sans doute selon l'inspiration du moment, les pensées qui guident tes pas, la sensation du temps qui passe et s'arrête quelquefois ...
    Ce qui donne une valeur inestimable à tes créations, c'est l'harmonie entre la nature, les touches si personnelle que tu y inscris et tes pensées que pour toi, pour nous, tu exprimes avec tant de sensibilité.
    Merci encore, amitiés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. saravati
      J'aime bien assez l'idée de me laisser guider par mes pensées et non fonctionner à la maîtrise totale de mes sorties. Je fonctionne comme ça. Qui n'a pas longuement vécu, comme je l'ai fait, sur ces plages du débarquement, en Normandie, ne peut imaginer ce que l'on peut encore ressentir comme présence, près de 70 ans après ces événements. Elles m'ont appris plus que les hommes de ce pays que je vais bientôt quitter.
      Il m'est nécessaire de ressentir un attachement au paysage,avant toute création, je suis dedans, je le respire, il me transforme. Le reste n'est que technique. A l'ère de la vitesse et de la consommation, sans oublier mon temps, je dois faire abstraction de cet aspirateur à idées pour vivre ma passion, loin des foules, jour après jour, comme si je disposais d'un temps infini, alors qu'il m'est de plus en plus compté.
      Ta fille serait-elle sculpteur ?
      Merci pour ton très beau commentaire qui me touche aussi, beaucoup.
      Belle soirée à toi.

      Roger
      P.S Je suis allé sur le lien indiqué ci-dessus et je t'ai répondu.

      Supprimer
  41. Impressiona-me a sua disposição e vivacidade, apesar do frio... seus trabalhas sempre belíssimos!!!

    Felicidades, saúde e ânimo sempre!
    Beijo carinhoso e flores com aroma ao campo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. teca
      Merci Teca, et très belle journée à toi.

      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  42. Ma vie tourne autour de la nature et de la pensée, aujourd'hui, grâce à votre travail que je vois les esprits de la nature mère et j'aime miracles.
    Je me sens à la maison.


    La tendresse des pierres ... plus grande que celle des humains.


    Una obra artística sin precedentes!


    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remei,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ce premier commentaire.
      Bien amicalement et à bientôt, Remei

      Roger

      Supprimer
  43. Bonne nuit, Roger.
    Aujourd'hui je reviens pour voir ton Chemin. Merci de partager tes créations magnifiques.Tu es un sculpteur...un amant de la nature...et un poète aussi.
    Amitiés.
    M. Emília

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maria-Emilia,
      Je reconnais là, l'artiste au grand cœur que tu es et je te remercie pour tes mots d'amitié.
      Belle journée à toi, Maria-Emilia.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  44. Que de romantisme et de tendresse dans les compositions ! Mon imagination vagabonde. Comme quoi, le minéral porte cette beauté sauvage qui a le privilège de perdurer dans le temps.
    Bravo !
    Belle fin de journée !

    RépondreSupprimer
  45. Alrisha
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ce premier commentaire.
    Bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  46. Great form of art, you're brilliant.

    RépondreSupprimer
  47. Ciao Roger,
    il tuo blog e i tuoi post sono sempre bellissimi! Tanta creatività, tanta poesia e incredibile capacità di dare vita a qualsiasi cosa!
    Non ultimo lo stupore che sai destare...
    Il mare d'inverno per me ha già da solo un fascino straordinario: spiagge deserte e orizzonti lontani...deve essere una bella emozione incontrare le tue creazioni e cerco di immaginarmela!
    Ciao, ciao, Floriana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Floriana,
      Merci pour ton commentaire et tes mots d'encouragement. C'est vrai que les plages dont je parle ici, sont assez fascinantes, l'hiver, car souvent désertes ce qui procure un immenses sentiment de liberté et l'envie d'y crées simplement.
      Beau Dimanche, Floriana et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  48. Pttt !!! Mon premier commentaire s'est évaporé ...Je fais plus court et aujourd'hui me touche particulièrement: la tendresse des pierres et dialogue .
    Ce qui ne veut pas dire que je n'apprécie pas le reste de ton travail bien au contraire .Je me rends compte au travers des cairns que parfois tu dois y passer beaucoup de temps à la fois pour trouver non seulement les pierres qui conviennent mais aussi l'équilibre de ta construction.
    Merci pour ce beau partage Roger .
    Je t'embrasse et te souhaite une belle fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte.
      Merci pour ton commentaire. C'est vrai que le temps passe vite lorsque je pratique le land art. Et je peut dire que depuis 14 ans , j'y consacre une grande partie de ma vie.J'espère avoir la force de continuer quelques années, encore.
      Je te souhaite un bon Dimanche et je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  49. Tes cairns sont toujours fascinants, mais le poème qui accompagne ton texte, cette semaine, est fort et déchirant, c'est ce que j'appelle un poème `chair de poule `....quel belle résonance d'âme il déclenche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne des ocreries. Je choisis mes poèmes au coup de cœur et à l'effet qu'ils me procurent pendant la lecture. Ce sont mes seuls critères de choix. Après, je suis heureux lorsque quelqu'un comme toi partage mon choix.
      Je te croyais au Canada. Sans doute est-ce pour plus tard.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
    2. Je t'ai répondu de là-bas, j'ai eu accès à un ordi ! ;-)
      Je suis rentrée d'hier ! :)

      Supprimer
  50. Estupendos tus últimos trabajos compañero, unas ingeniosas creaciones.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jesus
      Content de pouvoir à nouveau accéder à ton très beau blog photos mais aussi de te retrouver ici.
      Merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  51. Bonjour, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

     Your work is embraced in your gentleness.
     Sharing a moment of peace.
     It is a joy for all.

     Your heart warm message in the cold.
     I always give mind of thanks to you.

    Salutation.
    Avoir un bon week-end. Du Japon, ruma❃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ruma
      Merci pour ce très beau commentaire venu de l'autre bout du monde en ton superbe Japon. Avec toutes mes amitiés et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  52. Prises dans le souffle
    d'un éternel enlacement
    ces pierres ceintes de rouge
    disent l'amour mieux que Valentin!

    Mille mercis Roger

    je n'aime rien temps que caresser la roche, le galet, l'écorce
    et l'humain...même du regard!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alterdom
      Très heureux de te lire ici, à la veille de grandes vacances prises par mon blog que j'nnoncerai bientôt.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  53. ♪♫º♫♫º
    Olá, amigo!


    ღ°Bom fim de semana! ♪♫º
    ♪♫♫º Beijinhos.
    ♪♫º Brasil.♪♫♫º
    ♫♪•.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inès,
      Salut Inès. Bonjour à toi et à bientôt sur ton blog.
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  54. Très intéressant votre projet, très méditatif.
    Félicitations

    RépondreSupprimer
  55. AN
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
    A Bientôt.

    Roger

    RépondreSupprimer
  56. Fantastic! Great set of shots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JM
      Bienvenue sur LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS et merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger












      Supprimer
  57. Croire à la vie me plait énormément.
    L'élaboration de Dialogue et de La marche vers la mer me laisse baba d'admiration.
    La tendresse des pierres me ravit par elle-même, mais aussi parce qu'elle me rappelle les "rochers mariés" d'Ise que les japonnais considèrent comme sacrés.
    Ce couple de pierres enlacé par un cordon rouge est un trait de génie !
    Pour moi ça fonctionne à 100% : j'ai vraiment l'impression de voir deux amoureux.
    De plus, à quelques jours de la St Valentin, ça tombe bien :)
    Merci pour ce bol d'air pur et bon dimanche, Roger

    RépondreSupprimer
  58. Tilia,
    Merci pour ce très beau commentaire. Je viens de découvrir les "Rochers mariés d'Ise" dont la symbolique se rapproche en effet. Intéressant de voir les rapprochements de deux culture au travers de symboles éternels.
    Je te souhaite un bon Dimanche, Tilia.

    Roger

    RépondreSupprimer
  59. Beautiful
    Good.Creations
    See you soon

    RépondreSupprimer
  60. Cher Roger, quel beau voyage initiatique, tes mots ne perdent rien de leur puissance, reçois toute ma tendre estime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orfeenix
      Très touché par ce commentaire et tes mots d'amitié.
      Je te souhaite une belle journée et je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  61. Quiero ser piedra, quiero ser roca, quiero ser viento, mar, cielo y que todo se venga abajo sólo por el placer de no morirme jamás.

    Saludos Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sarco Lange
      La métempsychose te guette, Sarco, chemine encore un peu et tu devrais y arriver.
      Saludos.

      Roger

      Supprimer
  62. Réponses
    1. Inked Leslie
      Et comment ! Belle soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  63. Voilá, les pierres! J'aime beaucoup "La tendresse des pierres"! La rue où j'habite s'appèle "Rue de Grosse Pierre"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stephanie
      Bienvenues sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire. Rue de la Grosse pierre, j’aimerai y habiter.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  64. Bravo pour ces belles photos qui me plaisent beaucoup et me donnent envie de me remettre à la création...

    RépondreSupprimer
  65. Marc Lef
    Bienvenues sur le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  66. Le manque de soleil sublime à merveille le ciel !!!!
    C'est toujours un ravissement de découvrir vos nouvelles oeuvres.
    A plus tard...

    RépondreSupprimer
  67. Lydie, Merci à toi, si vite disparue dans les brumes et que je retrouve au hasard sur mon blog.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.