La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 9 janvier 2013

L'échelle des jours : Pour Henri Droguet
Accompagnement
Zen
Guetteur de marée
Paroles rouges : pour Marie-Josée Christien
Trois soeurs
Mémoire d'hiver
Cartographie des lieux
L'attente:  Pour Shulamit Adar
Voie sans issue :  pour Edith et Maud
Résonance vitale
L'aile
Les pierres



Le cadeau...

à Vincent,  mon fils




L'école de voile est fermée comme toujours  à cette époque de l'année. Je ne verrai pas  Le Havre, aujourd'hui. L’horizon est plat et bouché. Le bruit de mes pas sur la route gravillonnée, fait écho et brise le silence. J'ai choisi de marcher  vers le Nord-Est. J'arrive sur la plage, pas un souffle de vent, en malgré les 5°, j'ai  l’impression qu'il fait presque doux. Il  y a quelques semaine, un sable fin avait tout recouvert. Aujourd'hui, je retrouve ce chaos naturel de très grosses  pierres qui ont été découvertes  par les dernières marées. C'est  un changement total du paysage. Je m'engage dans ce véritable " casse-pattes"  pour rejoindre  un autre endroit au pied des falaises,  à quelques centaines de  mètres où je trouverai des pierres  moins lourdes. La mer joue avec l'estran et pousse de très petites vagues devant elles,  à peine audibles.Ici, tout  a été nettoyé, comme  poncé, algues arrachées, par les plus fortes marées de Décembre. Les roches sont nues sur une bande de 50 mètres de large, et presque  à perte de vue.
L'endroit  me plait. Je pose  mon sac et monte le premier cairn. Le calme du grand large  m'inspire. J'ai la main, je le sens. Je trouve très facilement les points équilibre. Je monte,  pierre par pierre. Mon regard cherche alentour la suivante. J'évalue la taille,  le poids sans oublie la forme qui doit "coller" au reste. Si la base est bonne, le cairn  tient debout. Le pierres respirent entre mes doigts. Elles me parlent, je les écoute. 
C'est  un rituel qui  m'isole temporairement de  l'environnement, un véritable échange entre elles et moi, qui s'établit  jusqu'à l'achèvement. Je retiens ma respiration et respectueusement, je prends du recul  pour contempler ce cairn qui  me fait l'honneur de tenir debout. C'est beau.
Je vais ainsi travailler  plusieurs heures, sans répit autre que de  petits déplacements,  à  l'écoute d'une inspiration qui nait des lieux. Je suis transporté dans un autre monde.
Je me déplace vers  le Nord-Est, croyant atteindre  les grottes creusées dans les falaises,  lorsque je suis arrête par un ensemble de trois grosses pierres qui me permettraient de  monter,  une "Échelle des jours". C'est un cairn, qui comporte sept strates séparées  par  un  espace laissant passer la lumière et que je compare aux jours de la semaine. Particularités, c'est difficile  à monter, c'est lourd, compte tenu de mon état de santé ,c'est compliqué de trouver l'équilibre à chaque étage et en cas d'écroulement, ça peut être dangereux. Pourtant, je me lance. Je calcule bien toutes les trajectoires au plus court, pour ramener les pierres  une par une au pied du cairn. Pourtant, porter ces lourdes pierres sur  un sol aussi instable est  périlleux.  Je souffle bien pendant l'effort  pour ménager mon cœur. Les étages montent. Je me retrouve  plusieurs fois  les pieds dans  l'eau, jusqu'au mollet. C'est froid ! L'équilibre est  précaire et je dois  le  trouver  en  prenant le grand à cairn  à bras le corps grand cairn en  me servant de tout  mon poids comme  point d 'appui. Une véritable danse! 
Lorsque  je le coiffe d'une dernière pierre, je suis complètement épuisé mais heureux. Je mets quelques  minutes  à reprendre  mon souffle. Je m'assoie  pour le découvrir avec  un peu de  recul. Il s'inscrit si bien dans ce  paysage marin gris-vert. Je mange quelques dattes,  bois une gorgée d'eau et apprécie ce calme plat tout en récupérant quelques forces.
. Depuis Noël,  à chaque sortie, j'emporte dans mon sac  à dos, un livre offert par mon fils, Vincent: En Bretagne, Ici et là. Il  me tient compagnie et  j'ai décidé de faire  un cadeau à  la mer, lui offrir des poèmes de Henri Droguet. Je lis à voix haute  pour elle,  pour le cairn,  et  pour le plaisir de le faire:
" Un perpétuel ressac/ froisse et saque les thalles /rameux de goëmons/ ponce  un roc   et le vent"...
Temps consacré, temps sacré de la poésie qui s'en va rejoindre les éléments dont elle est  née. Il ne me manque rien au bonheur  lorsque je quitte cette plage. Bientôt, je retrouverai celle que j'aime et qu m'attend. Sans elle, serait-je encore ce que je suis...

Roger Dautais




Quelques paroles
sauveront
Peut-être encore

quelque chose qui bruit
comme la vie
qui creuse 
 lentement

quelque chose qu bruit
qu'on n'entend  pas.

Marie-Josée Christien
 http://mariejoseechristien.monsite-orange.fr
http://www.mondeenpoesie.net/2012/12/marie-josee-christien-revue-spered.html


PETITS PAPIERS (SOLILOQUE)


Un  perpétuel ressac
froisse et saque les thalles
rameux des  goëmons
ponce  un roc       et le vent
prend le large et malmène
la calcifiée débâcle  le labour
démantelé du ciel en démesure
qui fait merveilles
sur la mer  à n'en  plus finir abolie
par  l'ombre désirable éperdu-
ment natale
à nue  mâture on s'y livre
à la voracité...la hâte
hérissée de l'obscur


*


L’œil bouillant
l'impossible feu
chétivement trafique
et gratte à la ténèbre

funestes  portes     liquides clartés
crépine de brume  à  la nuit
ça pioche noir et dur

et l'on s'en va rêvant-
dérêvant z'à vous vives bacchantes
furibonds faunes     fraîches
nymphes    Silènes rubiconds plus  ou
moins ivres et couronnés d'épis
de  myrtes et de romarins
le sel au feu jeté
nos thrènes et nénies râlés
vous serez  menés et perdus
aux  bords de l'Orcus bitumeux


*


Celui qui veille pour qu'un feu l'illumine
gâche ses nuits :
il ne tirera  pas de lait du bœuf
il ne tondra pas la pierre

Henri Droguet  
 6 Janvier 2007
 http://www.gallimard.fr/Contributeurs/Henri-Droguet
 http://www.maulpoix.net/Droguet.html

87 commentaires:

  1. Magnificent, intresant, ingenious and very much hard work. I'd like to be with.

    Have a nice new year on ahead.
    Greetings from Finland :-)

    RépondreSupprimer
  2. Uuna,
    Merci pour ton commentaire.C'est vrai que j'ai l’habitude de travailler seul, mais il m'arrive parfois de partager le travail avec une ou des personnes. ça me paraît, un peu loin, la Finlande pour te faire venir de là-bas jusqu'ici pratiquer le land art, mais si c'était possible je t'accueillerai volontiers.
    Bonne année à toi Uuna et à bientôt,
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique ....
    Très beau ces expressions naturelles !quel talent
    Bises Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudine
      Merci Claudine. J'espère te voir régulièrement sur Le Chemin.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  4. Je me délecte toujours de ces tableaux et constructions magnifiques décrits pas à pas, pierre après pierre jusqu'à leur aboutissement, après un dur labeur mais oh! combien réjouissant pour le coeur et apaisant pour l'esprit! Les poèmes clamés de vive voix,on les entend forcément par delà cette mer qui transmet les échos à l'oreille de celui ou celle qui sait les entendre! Merci Roger, du plaisir que tu nous donnes à chaque virée chez toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bizak,
      Merci Bizak.
      Il faut découvrir, si ce n'est déjà fait, l’œuvre de Henri Droguet, plus en détail. Elle est remarquable.
      Belle journée à toi,
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  5. Coucou l'ami!

    Après de longs mois de silence, je reviens à la blogomanie et aux blogs amis...

    Je te souhaite une très belle année 2013 pleine de pierres, de spirales, de fleurs, de branches et de chemins à entrelacer, à lier, à poser, à traverser, à métamorphoser par ton art....

    Bien à toi,

    Bises d'Ep'

    PS: j'aime beaucoup la spirale sur le pré gelé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epamine,
      Comment t'oublier, Sylvie. Je pense que nous avions échangé beaucoup, en toute amitié. Je suis allé très longtemps sur ton blog devenu immobile et puis je m'en suis éloigné, t'imaginant occupée ailleurs. C'est un vrai plaisir de te retrouver.
      Je vais reprendre mes visites, chez toi mais en attendant, je t'embrasse pour cette nouvelle année que je te souhaite belle et heureuse.

      Roger

      Supprimer
  6. Großartig!!!
    Liebe Grüße,*Manja*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manja
      Bienvenues sur le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup la présence de la neige dans ton art, ou plutôt ce que tu en fais !
    Et aussi "l'Echelle des Jours" au milieu de "l’Écume des Jours" (en tout cas, c'est à cela que ta première image m'a fait penser...)
    Très belle soirée, Roger, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma c,
      Évidemment, on pense à Vian mais il n'y a pas de rapport,ici Cela reste un de mes auteurs préférés pour sa folie créatrice.
      Belle journée, Norma.

      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  8. Un grand merci pour tout cela, un beau moment passé chez toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AMBre
      Merci Ambre, très heureux de t’accueillir ici à chacun de tes passages.
      Belle journée.

      Roger

      Supprimer
  9. dear Roger, your work as always makes me quiet and smiling, each work radiates the joy and carefulness with which they were made though they are all telling a different story, happy ones, melancholic or whispering ones etc.
    i wish you a year in the open air, a year of finding and building poetry, a year that makes you feel happy, xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. renilde
      Merci pour tous ces vœux. Je prends tout et en particulier celui de vivre à l'air libre. ça, je peux te dire, dès que je peux, je le fais et depuis si longtemps que cela me coûtera beaucoup le jour où je devrai raccrocher!
      Merci à toi et belle année 20113, Renilde.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  10. la lumière traverse la mémoire d'hiver glacée ;
    des baies qui offrent le rouge coeur et le rouge
    sang, des mots offerts à la mer ....
    tous tes efforts pour LA beauté
    et quelques dattes sucrées !
    tout est dit !
    je t'embrasse Roger


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARTY
      Je viens de m'apercevoir que j'avais écrit dattes : dates, dans mon billet. Tu te rends compte," bouffer" des dates alors que le temps passe déjà si vite, c'est iconoclaste tu ne trouves pas ? De plus, certaines dates sont indigestes tandis que les dattes restent pour moi, une gourmandise. Cette fois tout est presque dit. Il me reste à te remercier à à t’embrasser en te souhaitant une très belle journée.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. ROger bonsoir
    je suis toujours admirative devant tes créations des photos toutes aussi belles les unes que les autres
    LE bonheur finalement je ne connais pas ce libre que ton fils t'a offert et je verrai si je peux le trouver
    LA Bretagne me fait toujours battre des ailes je t'embrase fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. FRANCE
      Je suis certain, maintenant,l'amour de la Bretagne est notre plus beau point commun. Pour le livre EN BRETAGNE ICI ET LA, voici l'adresse de l'éditeur
      Keltia Graphic6 Kergwenn- 29540 Spézet keltiagraphic@wanadoo.fr
      Tu peux sans doute le trouver là.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  12. De belles innovations dues à l'hiveret à ses matériaux.
    "Mémoire d'hiver": en blocs de glace, comme la mémoire qui se fige , qui se casse ou qui fond...
    Le blanc de la neige et le rouge des baies, c'est très beau. Je pense à des gouttes de sang...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss-Yves
      La mémoire de l'eau me fascine. Pour les gouttes de sang, tu as vu juste.
      Bonne soiré et à bientôt chez toi.Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Encarna
      Merci Carlos. Très bonne année à toi également.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  14. J´ai passé chez Inês et j´ai suivi votre chemin.
    Je reste encore étonnée avec tant de belles pierres assises les unes sur les autres avec la délicatesse
    d´une sculpture.
    Puis la poésie du récit! Quelle beauté!
    Un grand merci par ce moment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manuela Barroso
      Bienvenue sur le Chemin des Grands Jardins, Manuela et merci pour ton commentaire.
      Les amies de Inès sont mes amies.
      Je t'embrasse
      Roger

      Supprimer
  15. L'echelle a sept jours, le guetteur de maree, les messages, la glace qui parle, craque et fond...
    on ne peut qu'etre emu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thérèse
      Toujours étonnant pour moi de déclencher autant d'émotions chez les autres. Très gratifiant en même temps
      Merci de ton passage.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  16. Merveilleuse, cette "mémoire d'hiver" ! elle est si lumineuse, si vive ! elle m'a happée. Un ensemble d'installations très homogène, et très hivernal aussi. On voit bien que tu sais faire du jardin : tu travailles "de saison" - et j'aime ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne des ocreries
      Un peu comme toi, Anne, mais mon jardin est plus grand !
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. " Celui qui veille pour qu'un feu l'illumine
    gâche ses nuits :
    il ne tirera pas de lait du bœuf
    il ne tondra pas la pierre "

    Alors ça, c'est splendide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne des ocreries
      Oui, c'est vraiment très beau. Je te conseille de continuer à lire Henri Droguet. Tu auras d'autres très belles surprises.
      Belle journée à toi.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  18. J'aime eux tous, mais particulièrement l'étoile juive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Introverted Art
      Tu la retrouveras régulièrement dans mon travail.
      Belle journée et à bientôt chez toi.

      Roger

      Supprimer
  19. Manter o equilíbrio de cada peça, é algo maravilhoso. Você é um artista. Sou fã do seu trabalho.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marina Linhares
      En même temps, ette recherche de l'équilibre intérieur passe par cet équilibre physique des pierres. C'est un échange de bons procédés, si je peux le dire ainsi.
      Merci pour ton commentaire, Marina.
      Belle journée et à bientôt sur ton blog.

      Roger

      Supprimer
  20. J'aime beaucoup cette série,
    Tes créations sont toujours originales et chargées d'émotions et d'une magnifique poésie...
    Ton regard met en scène les choses simples pour nous compter de belles histoires...
    Cela me fait penser au poème de Paul CELAN qu'Elena a publié sur sa page (http://francula-elena.blogspot.fr/) : "Tu sais, ce qui est inscrit dans ton œil
    Approfondit pour nous la profondeur..."
    Merci encore une fois Roger !

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre BOYER.
      Merci Pierre. Je reviens de chez toi. J'ai bien découvert le très beau travail d'Elena Francula mais je ne trouve pas trace du poème de Paul Celan. Je vais essayer de le trouver ailleurs.
      Bonne journée à toi, Pierre et à bientôt,

      Roger

      Supprimer
    2. Pierre BOYER
      Merci Pierre.
      Je reviens de chez toi. J'ai bien découvert Elena Francula et son excellent travail de peintre mais je n'ai pas trouve le poème de Paul Celan. Je vais tâcher de le trouver ailleurs.
      Je te souhaite une très belle fin de semaine.Amicalement.

      Roger

      Supprimer
    3. Regarde directement sur sa page : http://francula-elena.blogspot.fr/
      Je te souhaite une belle journée Roger...

      Pierre

      Supprimer
  21. Je ne connais pas la Bretagne, mais en découvrir l'âme au travers de ton art et de tes mots est un plaisir dont je ne me lasse pas. Je te souhaite une bonne année 2013

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amartia
      Tu mes fais un énorme plaisir en reconnaissant cette âme Celte qui est la mienne au travers de mes créations. Je t'invite à découvrir la Bretagne dès que l'occasion se présentera à toi. C'est une région très attachante, par sa population, sa géographie. C'est aussi une terre de culture, de musique et de poésie.
      Belle année 2013, Amartia.
      Je t'embrasse

      Roger

      Supprimer
  22. J'aime tes compositions qui nous surprennent et nous emportent loin. Certaines d'entre elles me font penser au 'chorten', ou 'chaïta' tibétain ou au 'stupa' hindou. Merci pour ces partages.
    Bonne semaine à toi.
    Cath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. WeekendAbstrait,
      On peut parler d'inconscient collectif qui s'exprime d'un bout à l'autre de la planète dans ces gestes d'élévation et personnellement j'ai eu l'occasion d'en parler avec un chaman Inuit, qui me fit la même réflexion en voyant la photo de mes travaux. Un beau symbole d'universalité.
      Bon weekend et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  23. Qu'elles soient de bord de mer ou de campagne givrée -voire glacée-, tes créations sont envoûtantes Roger...
    De plus j'aime beaucoup ce que tu dis : "Les pierres respirent entre mes doigts. Elles me parlent..." "... un rituel qui m'isole temporairement de l'environnement..." Je ressens cette profonde respiration en voyant tes oeuvres. j'y puise aussi une certaine sérénité.
    Merci à toi.
    Bises amicales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oxygène,
      Tes mots me touchent vraiment. Ce que je tente d'écrire, de décrire avec des mots simples, je le vis intensément sur le terrain, dans le silence et la solitude. Je suis très souvent emporté par des moments d'intense émotion face à la beauté de la nature à la force tranquille qu'elle dégage, à sa façon de m'accepter et de m'accueillir. De vrais moments de sérénité que j'aime te voir retrouver ici.
      Belle journée à toi.
      Je t'embrase

      Roger

      Supprimer
  24. Hola Roger, qué pasada de montages y bonitos encuadres, me maravilla ver la de cosas que puede hacer una persona para hacer la fotografia. Es increible. Son totalmente diferentes tus fotos, y cada una representa o me da por pensar en cosas diferentes. Un cordial abrazo! y feliz 2013.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolors Reig Vilarrubla
      Je suis très heureux de te revoir, ici et je te souhaite une très belle année 2013. C'est vrai que mes installations me changent et me font évoluer comme elles peuvent aussi v changer le regard des autres sur une nature trop souvent oubliée.
      Mais ce n'est pas à toi que j'apprendrai cela, avec ton regard affûté de photographe.
      Belle fin de semaine à toi Dolors.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  25. Hi, Roger,
    It is a pleasure to come to your blog, you always leave me my eyes filled with beautiful images. :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roberto
      Merci pour ton commentaire et belle journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Those red particulars. That desire for the sun and springtime that, step by step, it will be arriving.
    Best wishes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gio Ve
      C'est vrai tout arrive, même le beau temps mais il nous faudra passer l'hiver. Belle soirée.

      Roger

      Supprimer
  27. Que je l'aime ce petit coeur rouge perdu dans la neige... De belles "choses" pour débuter l'année... Merci Roger.
    Belle année de création!
    Amitié.
    PS Connais-tu Le Passous Cotentin ce magnifique poème d'Allain Leprest?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chri
      Merci pour ton commentaire. Non, je ne connais pas ce poème mais j'imagine qu'écrit par Alain Leprèst , celà doit être fort. Je vais me renseigner.
      Belle soirée.

      Roger

      Supprimer
  28. Ton stage chez les martiens est une réussite en témoigne "la résonance vitale"....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      J'en reviens à l'instant. Comment as-tu fait pour deviner. Voyante?
      Belle soirée, Manouche.

      Roger

      Supprimer
  29. Ah oui moi aussi je l'aime beaucoup ce petit coeur perdu dans la neige et les mémoires d'hiver me touchent particulièrement .
    Quel joli début d'année. Merci pour toutes ces belles créations, tu sais si bien restituer le langage des pierres ....
    Belle fin de semaine ,je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte, Il m'arrive régulièrement de me servir de ce symbole. Je suis resté très jeune d'esprit. J'ai l'impression que l'amour n'a pas d'âge.
      Merci pour ton beau commentaire.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  30. Roger, est fascinant d'imaginer, par son récit, comment votre processus créatif est composé de corps et d'âme!
    Mes compliments, ces œuvres sont admirables!
    Mes points saillants sont pour: Mémoire d'hiver, Cartographie des lieux, Résonance vitale et Les pierres!
    une étreinte, Denise

    RépondreSupprimer
  31. Quel bonheur, encore ! Particulièrement la lumière posée sur la mémoire... Très belle série et beau partage des sensations au coeur de la création. Merci Roger et belle année à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-Pierre
      Que ferions nous sans la lumière. J'y suis plus que sensible lorsqu'elle joue avec le paysage. Elle est leplus souvent présente dans mes créations. Plus difficile à manier par temps gris !
      Belle soirée, et bonne année à vous, Marie-Pierre.

      Roger

      Supprimer
  32. Denise SCARAMAI
    Pas étonnant que de lire ces mots sous ta plume, car en matière de création et de créativité, je prends beaucoup de leçons chez toi, chère Denise.
    Belle soirée.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  33. Elle est merveilleuse ton échelle tes jours, il est touchant ton accompagnement, il est émouvant ton petit coeur dans la neige, et tout le reste aussi.
    Je te souhaite une très belle année à poursuivre et rattraper tes rêves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pastelle,
      Merci à toi pour tous ces vœux. Je rentre d'un très bel après-midi land-art, riche en rencontres, pour une fois, malgré le froid.Je raconterai tout cela la semaine prochaine.
      J'espère que tu viendras voir. Belle soirée.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  34. L'échelle des jours a bien failli te déséquilibrer. Heureusement l'esprit des pierres veillait sur toi et le résultat de ton effort est prodigieux.
    Le conciliabule des trois bigoudens assises autour d'un brasero me fascine. Quant à la mémoire d'hiver, sa lumière de glace est un enchantement.
    Les confidences du "celte-made-man" m'ont beaucoup intéressée.
    Merci et belle fin de semaine, Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia
      Je ne suis pas tombé, certes mais le bain de pieds dans l'eau glacée était bien réel ! Tu évoques des bigoudens et cela s'approche vraiment de l'histoire contenue dans cette dédicace. J'ai lu les confidences de Henri Droguet, tu as fait là une belle trouvaille. Très intéressant.
      De toi, j'attends toujours que tu me surprennes avec ton esprit de grenier et je ne suis jamais déçu. Tu es, comme on dit, chez moi, une belle personne.
      Bon weekend.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  35. Réponses
    1. Pere Jobal
      Coup double ! alors, Merci...merci et à bientôt.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  36. Dear Roger
    The excellent works you, you gave me peace and joy!
    You're a great artist! Brings out the beauty of nature!
    Thank you to share with us!
    many greetings

    RépondreSupprimer
  37. Magda
    Le partage est la moindre des choses, Magda et je suis heureux que mon travaille te ravisse et te fasse rêver.Je te souhaite un très beau weekend.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  38. Bello y original trabajo, me gusta mucho. Cómo me gustaría ver de cerca lo que haces. !Extraordinaire¡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ximena Medina Sancho
      Merci Ximena. Moi aussi, j'aimerai te faire partager ces installations " in situ", mais tu habites un peu loin. Contentons nous, pour le moment de quelques photos.
      Belle journée, Ximena et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  39. Coup de coeur pour le cairn glacé !

    Il attendra le redoux
    Pour fondre doucement...
    De même pour les spirales gelées
    sûrement plus faciles à tracer
    Que celles qui attendent la marée
    Pour disparaître à jamais,
    Effacées par les vagues...

    Dernière photo :
    Je ne peux m'empêcher de rapprocher le billet d'Elfi à ces cercles concentriques de petits cailloux (plus faciles à déplacer que tes chers gros rochers) : plus cool pour ton dos !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Christineeeee
      Merci pour ton commentaire. En effet,ces petits cailloux sont plus à ma portée que des grosses pierres en ce moment, et pourtant, je monte des cairns de temps en temps, comme hier encore.
      Je te souhaite de passer un bon Dimanche
      .Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  40. Otra gran estrada con unos trabajos maravillosos. Siempre que vengo a visitarte me digo ... como me gustaría realizar un viaje contigo y verte trabajar, crear en directo,
    Que todo te vaya perfecto en este 13 acabadito de empezar.
    Un gran abrazo

    RépondreSupprimer
  41. Esmeralda
    Merci Esmeralda pour ce très beau commentaire et ces mots d'amitié.
    A bientôt.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  42. Nice landarts :)
    Great job.
    Greetings Ilka
    http://ilkavontorok.blogspot.ro/

    RépondreSupprimer
  43. Muito original, como sempre.
    Beijinhos do Brasil.
    ¸.•°♡♡✿ °•.¸

    RépondreSupprimer
  44. ROGER bonsoir
    une préférence pour ce petit coeur si rouge et si doux aussi
    je vois que toi aussi tu aimes les dattes alors je vais pouvoir te serrer la main
    dans le calme comme toujours
    Que serais-tu sans tes roches et ton espace!!!!!!!!!!!! je ne le sais pas
    Mais j'espère que ces lieux ces paysages seront toujours là pour moi
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  45. Oh, you have been working hard, I love it.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob Bushell, Merci au roi des oiseaux d’être passé ici, ce soir.Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  46. Bonjour!

    Les mots laissés à propos de mon dernier pastel m'ont incité à pousser
    la porte de ton site.....
    Merci pour ce commentaire qui m'a vraiment touché par cette compréhension
    de ce que j'espèrais faire passer à travers l'art....

    J'aime beaucoup tes photos, ce côté Zenitude dans lequel j'évolue aussi....

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  47. Isa Ghestem-Zazou
    Mais tu as bien fait, Isa. Ces mots, je les pensais vraiment et ils me sont venus très naturellement. Effectivement, m^me si nous ne sommes pas dans la même discipline artistique, je crois que nous avons des points communs dans la façon de voir la vie, de la capter, de la traduire. C'est l'essentiel.
    Bonne journée et à bientôt.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  48. Spectaculaire!
    Reflets de l'âme!
    Je ne peux donc apprécier
    écrit et photographié son art! étreindre

    RépondreSupprimer
  49. Merci beaucoup pour toute cette poésie
    cette vie emplie d'amour et d'empathie
    merci pour tant aimer la vie

    la photo n° 10 me touche profondément

    3 de vos photos me sont invisibles, parfois cela arrive, comme il m'arrive parfois ne pouvoir accéder à la page commentaire, aujourd'hui est un jour bon
    merci

    RépondreSupprimer
  50. how is it that i hear a voice that is so familiar through you? it's not my voice. it's no one i know but it is a voice i listen to.

    how do i explain that i see your spirit as essential, your work as important?

    xo
    erin

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.