La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 26 septembre 2012

Enlacement
Pierre d'achoppement
Grande spirale, port de Ouistreham (2005)
Enlacement
Sur la laisse de mer
Au  pied de la dune
La solitude du cairn

Rive droite
Le signe de T'Suki
Rassemblement

Guetteur de marée
Cairns sur la côte de Nacre
Cairn en baie Seine
La ligne rouge



 Demain, je reprendrai la route...

Entre les mémoires d'un souffle de vent, j'installe ma vie éphémère et trace ma route comme si elle ne devait jamais finir. Chaque  jour, je pars  à la rencontre d'autres sensations toujours liées au paysage, au temps qu'il fait.
C'est la grande marée. J'ai consulté mon annuaire, à  l'heure  où j'arriverai dans l'estuaire, la mer sera haute et commencera  à se  retirer. Il faudra faire attentions aux courants, dans certains passages, toujours puissants et pour qui ne connait pas bien  les lieux, dangereux. J'ai choisi de passer  au pied de la dune Nord-Est et de continuer jusqu'aux premiers oyats. Je pose  mon sac  à dos et décide de réaliser  une spirale avec ces graines rouges récoltées sur les églantiers de la région. Je n'ai encore vu  personne  au  moment  ou j'installe mes dernières graines sur le sable. Elles enlacent une herbe comme pour l'inviter au rêve éphémère.
Mais que devient une telle  installation sans le regard de  l'autre ? Le voici qui  passe, foulant le sable d'un  pas lourd. Il  me jette  un regard oblique, étonné,  puis tourne la tête dans le sens de la marche et s'éloigne.
Nous voilà séparés sans avoir échangé une seule parole, ne serait-ce que sur la grande marée.Cet inconnu  aura-t-il compris mon  intention? Je ne le saurai jamais. Le manque de curiosité nous fait passer  à côté de l'autre sans le rencontrer vraiment, sur une plage  ou dans une foule.
J'ai choisi de marquer l'endroit exact où s'est  posé  mon regard  par cette spirale, comme je le ferai  plus tard, avec un carré sur la laisse de mer qui resteront là, seule trace de mon  passage ici.
 Un autre jour, alors que les chasseurs tirent du gibier non  loin de moi, je me glisserai dans un chantier de concassage de pierres et ciment pour inventer d'autres formes telles que ce signe de T'Suki que je lui dédie  bien amicalement.
Les traces charbonneuses d'un feu de camp me serviront de fond  pour poser  un dernier carré sur la rive droite du fleuve.
Ma santé actuelle ne me permet toujours pas  de tracer ces grands spirales de sable, les plus emblématiques de  mon travail de land artiste, mais je ne désespère pas de les refaire un  jour. En attendant, je vous les présente régulièrement. Comment les oublier  après en avoir tracé plus de mille.

A l'heure  où je termine ce billet, 90146 personnes seront venues visiter LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS et vous en faites partie, aujourd'hui. Je vous en remercie,car sans vous, sans vos commentaires chaleureux, sans vos encouragements, j'aurai probablement déjà fermé ce blog.Ce lien humain  m'aura aussi aidé  à  passer des moments plus que difficiles.
Continuons l'aventure, ensemble.
Merci aux poètes qui  par la qualité de leurs textes contribuent  à cette belle réussite.

Roger Dautais




Non même une pierre
ne vole pas
de retour dans la main
elle flotte et
les yeux s'immergent
dans l'eau
ils y trouvent  le souffle
mémoire de branchies
ainsi personne ne se noie
quand  le  poème finit
peut-être le lecteur commence-t-il
 à glaner mot pour mot
à chercher une force d'appui
par sa propre voix
au-delà du texte
au-delà du rivage

Eva Maria Berg
( Texte traduit par l'auteur et Max Alhau)



J'ai vu la lune en rêve

J'ai vu  la lune en rêve
Une lune décroissante.
Était-ce la mort, la folie ?
Je veux renaître
Des cendres
De la nuit.

A l'aurore
Le vent caresse
Le feu
Encore.
Je me redresse
Un peu.

Pascale Trück


71 commentaires:

  1. Pour toi, pour les soins que tu m'as donné sans le savoir :

    http://lunedemaledaumon.blogspot.fr/2012/09/deroule-ce-fil-rouge-roger.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsuki,
      Nous sommes d'une même terre et l'aventure continue. Nul ne sait dire jusqu'à quand.Notre vie ne tient qu'à un fil, notre inconscient nous le rappelle. On ne mesure jamais vraiment la portée de nos actes et dans le domaine artistique, elle reste étonnante.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  2. me prosterne pour demander que soit excusée ma timidité paralysante qui ne me laisse que possibilité de lire, de recueillir, d'aimer, beaucoup ou un peu moins, sans que me sente en mesure d'un commentaire intelligent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. brigitte,
      J'ai vos traits d'esprit. Merci
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  3. Non seulement rester debout mais encore, avancer. Malgré les difficultés, malgré... malgré tout. La recherche continue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Giancomo Gualteri, C'est bien ainsi que j'expérimente ma propre vie, étant le seul à pouvoir la vivre! Les parenthèses, parfois douloureuses, ne sont que des rappels, qu'une répétition générale, mais il faut laisser passer la catastrophe avant de repartir. Passionnant et difficile.
      Merci pour ton commentaire, Gianrico,
      Bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  4. Superbes, ces réalisations...

    Quant au "passant", qui sait ce qu'il a pensé ?
    Il y a des choses qui ne passent pas par la parole...
    Des rencontres silencieuses... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Licorne,
      Merci pour ton commentaire. J'ai quand m^me fait es milliers de rencontres depuis 1998, en pratiquant le land art, des plus bavardes aux plus muettes en passant par une attaque avec deux molosses. Je me demande si, en fin de compte et pendant l'installation, je ne préfère pas le silence.
      Belle journée, Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  5. Superbes, ces réalisations...

    Quant au "passant", qui sait ce qu'il a pensé ?
    Il y a des choses qui ne passent pas par la parole...
    Des rencontres silencieuses... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Licorne

      Les licornes passent toujours deux fois?
      Agréable, non?
      A bientôt sur ton blog.

      Roger

      Supprimer
  6. Continue, Roger, car c'est toujours un plaisir que d'admirer tes oeuvres même si - et peut-être parce que - elles sont éphémères.

    RépondreSupprimer
  7. Toujours un joli voyage ...un voyage de l'âme, du coeur, une épopée humaine chez toi Roger
    Prends soin de toi
    Douce journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêveuse bleue
      Cet après -midi, je serai dans un centre de cardio-training. C'est moins poétique que le land art, mais on y trouve une chaleur humaine assez remarquable. Entre cardiaques, nous formons une grande famille ! Une façon aussi de prendre soin de soi.
      Belle journée,

      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  8. Me gusta tu obra, me gustan tus palabras pero sobre todo me gustan los sentimientos que destilan tu texto.
    Tu obra efímera te honra.
    Gracias por compartir tanta belleza y gracias por hacernos reflexionar.

    Cuídate Roger.

    Un gran abrazo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Esmeralda
      Merci pour ton commentaire chaleureux et à bientôt sur ton blog.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  9. Ce lien dont vous dites qu'il vous a aidé, c'est vous qui le tenez à l'autre bout, c'est aussi nous qui en profitons pleinement, c'est nous qui vous remercions...
    Comme toujours, un beau voyage en sérénité ! Pourquoi d'achoppement ? Plutôt qu'un obstacle, je la vois comme une base de départ.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-Pierre
      Cette pierre, je la ressentais ainsi. Ce n'était qu'un moment.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  10. J'aime beaucoup cette idée qu'on "continue" ensemble.
    Oui, continuons!
    Merci Roger de nous inciter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri,
      On ne sais jamais pour combien de temps ce voyage durera et c'est aussi cela qui est passionnant.
      Amitiés.

      Roger

      Supprimer
  11. Réponses
    1. lamprini lamprinou.
      Merci pour ton commentaire très généreux. Parfait, je n'irai pas jusque là!
      Belle journée à toi,

      Roger

      Supprimer
  12. Très beau, ton "rassemblement", un signe de fraternité, d'amour, j'aime !
    Je t’embrasse, Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. norma
      Merci pour ton commentaire.
      Il s'agissait dans ce chaos, de rassembler d'abord mes idées pour trouver quoi faire avec si peu dans ce site industriel où l'entropie est la règle.
      Je suis certain que beaucoup de sites où je me déplace pourraient t'inspirer des peintures.
      Belle journée.Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  13. Enlacement, par delà la différence et l'indifférence. Tant pis pour le passant qui n'a pas besoin de communiquer. Il faut toujours aller de l'avant, même quand on voudrait pouvoir retenir un peu le temps... Continuons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gine,
      C'est vrai, le temps file très vite, surtout lorsque je pratique le land art, mais c'est un choix. Je passe beaucoup de temps, seul et j'ai vu aussi beaucoup de monde passer auprès de mes travaux sans un mot. C'est une école d'humilité.
      Belle journée et à bientôt.

      Roger

      Supprimer
  14. Oui, continuons l'aventure ! tu es la fenêtre vers un ailleurs où j'aime flâner. Bonne fin de semaine Roger !

    RépondreSupprimer
  15. anne des ocreries,
    J'ai remarqué et je "t'entends" passer avec plaisir.Belle journée, Anne et à bientôt.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  16. Thank you Roger for making us part of your adventurous life. You inspire me each time I am here on your blog. And your quest for that something is what I can always relate to.

    Hugs,
    Bhags

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Life Like This
      C'est toujours un étonnement de lire ce que j'ai inspiré comme réflexion à ceux qui comme toi, suivent mon travail. J'en suis ici, très touché et je te remercie de tes mots d’amitié.
      Belle fin de semaine à toi, Bhags, et à bientôt sur ton blog,

      Roger

      Supprimer
    2. Life Like This
      Sans partage, l'art ne vaut pas grand chose. J'ai toujours beaucoup de plaisir à te lire et cela m'encourage à continuer.
      je t'embrasse bien amicalement

      Roger

      Supprimer
  17. la spirale t'inspire beaucoup ; une impression de continuité!...L'aventure ne fait que commencer, le Cairn en baie Seine est magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwendoline,
      Merci Gwendoline , de me rendre visite régulièrement ici.
      Je te dis à bientôt sur ton blog.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  18. ROger bonjour
    je pensais être déjà venue et j'ai laissé un commentaire
    Mais j'ai du faire une mauvaise manipulation
    Je suis toujours heureuse de regarder ce travail ce cailloux ces roches et ton art
    Un art qui demande beaucoup d'imagination mais je trouve que tu ne fais jamais d'erreur*
    La ligne rouge peut surement être dépassée ainsi tu peux et nous pouvons
    continuer notre chemin à notre façon( tout doucement avec les soucis de la vie)
    Je t'embrasse fort et encore Merci pour tes si beaux partages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      Merci pour ton commentaire. Je te rassure, pour les erreurs comme tu dis, bien sûr qu'il m'arrive d'en faire, de voir s'écrouler des cairns ou la marée détruire mon travail avant la photo parce que j'ai mal calculé mon coup, mais je ne les présente pas, cela n'aurait pas d'intérêt. Le land art est une école de patience. Il faut beaucoup réaliser pour réussir parfois, d'où le temps très important passé sur le terrain. Pour ce qui est de la passion des pierres, c'est une chose que je partage avec toi.
      Je te souhaite de passer un beau week-end et je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  19. Hi Roger! I am so glad you continue to write blog posts. I love hearing about your thoughts and adventures, and see the art that you make. Beautiful post! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lea
      Merci de passer ici me déposer des mots d'encouragement qui me touchent beaucoup.
      à bientôt,
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  20. De magnifiques réalisations que je découvre là :-))
    Quelle inspiration et quelle poésie aussi... merci du partage.
    Bises, Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laure
      Tu as raison d'indiquer ton blog car il vaut le détour.
      Merci pour ton commentaire.
      Belle fin de journée,
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer

  21. Hello, LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS.

      Awe inspiring your works...

      Thank you for visiting my blog.
      I am honored to your visit.

      The prayer for all peace.

    Have a good weekend. From Japan, ruma❃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ruma
      Belle rencontre que la notre autour de la photographie.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  22. Très sympa, le coup du colis/polis (hihi ;D)... D'autant qu'à la St Michel traditionnellement on payait son fermage, ou on changeait de terre... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsuki.
      Oui, c'est vrai.
      A la Saint Michel, traditionnellement, depuis de nombreuses années, il y a des largages de parachutiste au dessus-du Mont, lorsque le temps le permet. Saint Michel est leur Saint Patron.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  23. What great fun these art pieces in nature. The red really stands out and I must say that I find really beautiful. The stone figures I have ever seen and that I continue to find very special dolls.

    Kind regards, Helma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Helma,
      Merci pour ton commentaire.Ces poupées de pierres, chère Helma, sont des cairns, traditions vieilles comme le monde, qui marquent un endroit ou sont élevées à la mémoire d'un événement ou d'une personne. C'est vrai que ces cairns ont parfois une silhouette humaine.
      Merci pour ton commentaire.
      Roger

      Supprimer
  24. Sometimes a few words come to us as answers to our questions and appeals,your words came to me as well as answers.
    Thank you for your attention!
    I wish you much peace and happiness.

    Étreintes du Brésil!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franco,
      Merci pour ce commentaire chaleureux et amical.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  25. Sensacional! Uma beleza de trabalho... bem trabalhoso. Uma série fantástica e diferente de tudo que já vi por aqui. Parabéns!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marina Linhares
      Merci Marina, pour ces mots d'encouragement.
      A bientôt sur ton blog.Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  26. Pierre d'achoppement, La solitude du cairn et Guetteur de marée, mes préférées dans ce nouveau reportage.
    Manœuvrer en solitaire, puis observer les réactions d'éventuels promeneurs, attentifs ou non. Une expérience qui me tente. Il faudra que je la tente un de ces jours.
    La spirale, une image du voyage de notre terre dans l'espace intersidéral. Toujours et encore renaître, à chaque pas, chaque instant, chaque saison.
    Ton blog, Roger, est un très bel exemple de dialogue avec la nature, tous mes vœux de longévité l'accompagnent.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia
      Merci pour ton très beau commentaire. Je t'encourage à faire tes premières expériences Land Art. J'ai hâte de les voir.Avec toute mon amitié.

      Roger

      Supprimer
  27. A gente incentiva você e você nos incentiva a vir aqui, porque seu trabalho é magnífico e suas palavras são acolhedoras...

    Bom fim de semana.
    Beijo carinhoso com flores.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Teca,
      De cet encouragement mutuel nous trouvons le moyen de croire au rêve de la création possible dans ce monde bouleversé et continuer la route jusqu'au prochain relai.
      Belle journée à toi, Teca.
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  28. Et le partage alors? ...
    Et que jamais l'idée de fermer ce lieu de liberté, d'espace et d'esprit ne vous effleure l'esprit!
    Merci encore du partage, je te souhaite un excellent week-end Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kenza
      Mais tout à une fin, chère Kenza. Ce n'est qu'une question de temps. Tenir un blog demande beaucoup de temps, d'énergie, et de la créativité. Si le compte n'y est plus, il faut bien envisager la fermeture.Et puis, parfois, ça repart. Profitons de l'embellie et partageons.
      Bien amicalement.

      Roger

      Supprimer
  29. Gracias por comentar.. Merci!!!.. Tienes un blog muy interesante con bonitas imágenes.. Très jolie!!!.. Felicitations!!!..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ana Minguez Corella,
      Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et merci pour ton commentaire.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  30. .•°♫♪♪

    Mais uma vez: belíssimo!!!!
    Bom fim de semana!
    Beijinhos.
    Brasil
    彡♪♫°¸.•♫°`

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magia da Inês
      Ta petite musique Brésilienne est parvenue jusqu'à moi, m'apportant ton amitié.
      Je te souhaite un bon Dimanche
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  31. Bonsoir Roger. D'illusions et de rencontrer de nouvelles sensations tous les jours, c'est bon, il nous aide à continuer à marcher.
    Nous sommes de courtes vacances, j'aime bien votre façon de voir la vie, et si vous ne me dérange pas, je vais rester ici:))
    Avoir un bon week-end.
    Un baiser de Béjar. Salamanque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laura M
      Bonjour Laura et merci pour ton commentaire.Cela ne me dérange pas de te revoir sur le Chemin des Grands Jardins.
      Au plaisir de te relire et à bientôt.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  32. Admirer votre travail! Je vous remercie de votre aimable visit


    Aloha from Honolulu,

    Comfort Spiral
    =^..^=

    > < } } ( ° >

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cloudia,
      Merci pour vos mots d'encouragement et belle journée à vous.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  33. Buena serie esta que nos muestras,gracias por tu comentario en micorreo, no se que puede pasar con blogger.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jesus
      Merci de ton passage amical et bonne soirée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  34. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  35. Et encore ce fil rouge qui crie la vie .
    Merci Roger de ce merveilleux partage et des découvertes que je fais des textes qui accompagnent ton travail de land-artiste
    Bonne et belle journée, Roger, Je t'embrasse amicalement.

    RépondreSupprimer
  36. Profitons de ces dernières touches de couleur avant les saisons grises ...
    Il y a toujours beaucoup de poésie dans la façon dont tu exprimes la solitude de l'artiste, sa démarche de découverte et son désir de partager ses émotions...
    Merci infiniment.

    RépondreSupprimer
  37. Le rouge est mis...
    les mots au coeur de l'amnésie...
    la route continue cher Roger !

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  38. Je découvre votre blog. Je suis vraiment en admiration devant votre travail qui semble comme une tresse entre la nature, l'art et vous-même. Cette osmose est comme une évidence, et tout cela est magique. J'aime beaucoup et je reviendrai volontiers du côté de chez vous !

    RépondreSupprimer

  39. · J'aime beaucoup toutes vos compositions naturelles. Ils ont une belle

    · Cordialement

    CR· & ·LMA
    ________________________________
    ·

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.