La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

mercredi 29 août 2012


K Blanc, K Rouge

Carré rive droite

Ajouter une légende

L'heure unique

Poignée d'âmes rouges traversant l'Achéron

Pente douce en fin d'été

Encyclopédie

Répétition générale

Les étoiles de Michèle

Triangle Brésilien


Gisant de Sallenelle (video + photo)


Gardien du Lac émeraude

Pour Yanis Petros*...



Le voici ce pays aux brisures d'âme, reconstitué,  à perte de rêve qui navigue avec son trop  plein d'espoir. Le voici enfin accosté, échoué sur le flanc, cette nuit de pleine lune. Les blanches aubes auront formé la ronde, comme autrefois, sur le Mont d'Etemclin et jeté leurs sorts, en faisant claquer leurs os. Les chemins creux résonnent de pas bruissants et les chuchottement répètent: " par ici, par  là ". Ils tirent le manteau des naufragés de la nuit, ruisselant de souvenirs. Il faut, vite s'éloigner de la côte sauvage. Il faut se dévêtir, abandonner les oripaux aux oiseaux blancs qui déchirent l'aurore comme une proie, de leurs silhouhettes inquiétantes. L'embellie n'est qu'un  leurre et l'herbe le sait bien, qui ne l'attend pas pour croire au ciel. Couverte de rosée,elle pousse sans calcul, cherchant la meilleure trajectoire pour l'atteindre.Mais comment se débarrasser de rien...
Mutants chargés de souvenirs, alourdis de mémoires inutiles,victimes abandonnées sur le rivage, ils cherchent à sauver leur peau. Le corps entier desquame. Il faut vider les poches, marcheurs et rapidement.
Ne jetez rien, crient les possesseurs de bien, les amasseurs de fortune. Ici, les va-nu-pied ne sont que soupsçons. Ils ne valent qu'insulte, coup de bâton et chasse  à l'homme.Ainsi les croyances anciennes sont balayées, la foi se délite, jetée aux orties.Le grand vaisseau qu'ils croyaient salvateur, est un mirage contenant tous les orages, toutes les peines, toute la misère du monde.J'ai emboîté le pas de ces exilés, partagé leurs cabanes, le pain rare et je cherche toujours cet ailleurs où poser mes vieux os. J'aimerai que mon dernier regard soit pour la mer. Le voyage n'est pas terminé. Il se fera à deux. Nous partagerons quelques levers de soleil en espérant ne plus voir accoster ces barques de désespoir et entendre la mer nous expliquer sa colère contre ces hommes perdus.

Roger Dautais

* Yanis Petros : blog  La pierre et la plume   http://jeanpierreaudren.blogspot.fr/




Où allons -nous
entre les  balances échouées
qui  pèsent
en quantité
de tempête ?

De sa forêt d'aliénés
par jour
d'orages sans éclair
ma demi-soeur
part avec un homme
vivre
une autre fin.

Elle quitte tout.
Peron rouge.Lessive avec ses soeurs
Caresses
dans les arbres
avec ses frères.

Je viens.

L'onde brûlante est celle d'un radiateur
que je porte dans les bras.
Je réchauffe en chemin les épaves
les souvenirs
qui  mal emportent.

Ce qu'elle veut
en avançant avec la houle
en pente douce?


Cacher le nom
dans ma bouche, cousu
comme  un  livre.

Quand ?


Après les profondeurs vulnérables.
Loin. Le plus loin.

Après le coéfficient d'abri.

Automne
Rafales et la rose noire du vent.


Couronne à son front de perles
qu'elle déporte
déferlée.
.../

Jean Daive.

Lire la suite dans ONDE GENERALE Flammarion 2011



66 commentaires:

  1. The best sunset of the summer.
    In expectation of 4 liar months: September, October, November and December, whose names derive from "seven", "eight", "nine" and "ten", but they are "9", "10", "11" and "12".
    All the best!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gio Ve
      Merci de ton commentaire amical.
      Belle soirée.
      A bientôt sur les frontières du monde.
      Roger

      Supprimer
  2. la répétition générale me fait froid au dos ..:))
    je préfére lire... l'encyclopédie..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ELFI,
      C'est vrai ? Elle a fait le même effet sur les passants de cette plage, "in situ", désolé.
      Belle soirée malgré tout.

      Roger

      Supprimer
  3. Interesantes fotografías...sin embargo del texto no puedo opinar por lo del idioma...

    Abrazo grande,desde Chile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maritza.
      Merci pour ton commentaire. Tu devrais te servir du traducteur Google pour le texte.
      A bientôt, chez toi.

      Roger

      Supprimer
  4. K pour Kafka... à moins que ce soit des vins, rouge ou blanc issus d'un noble vignoble, bio de surcroit.
    Nous avons bu à la mémoire du Bien Aimé un vin qui nous a enivrés avant la création de la vigne
    Notre verre était la pleine lune, lui, il est un soleil ; un croissant le fait circuler.
    Que d'étoiles resplendissent quand il est mélangé.
    Sans son parfum, je n'aurais pas trouvé le chemin de ses tavernes.
    Sans son éclat, l'imagination ne le pourrait concevoir.
    Le temps en a si peu conservé qu'il est comme un secret caché au fond des poitrines.
    Si son nom est cité dans la tribu, ce peuple devient ivre sans déshonneur et sans péché.
    Il est monté peu à peu du fond des vases et il n'en reste en vérité que le nom.
    Qu'il vienne un jour à l'esprit d'un homme, la joie s'empare de celui-ci et le chagrin s'en va.
    La seule vue du cachet posé sur les vases suffit à faire tomber les convives dans l'ivresse.
    S'ils arrosaient d'un tel vin la terre d'un tombeau, le mort retrouverait son âme et son corps serait revivifié.

    Éloge du vin, Omar Ibn Al Faridh 1181-1234

    À ta santé, Roger :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tilia,
      Je salue ta grande culture qui me permet de faire la connaissance d'un très beau texte. Quant au Chateau K, s'il m'envoie une caisse de vin pour la pub, promis, je partage avec toi.
      Belle soirée en attendant.

      Roger

      Supprimer
  5. "O temps suspends ton vol"...
    Le rêve: les aiguilles immobiles sur une heure qu'on espère unique dans la joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. manouche,
      oui c'est vrai, ce serait un rêve mais n'en serions nous pas lassés au bout de quelques siècles ?
      Belle soirée à toi.

      Roger

      Supprimer
  6. ajoutez une légende...ainsi passe la vie à côté d'un détail posé en attente...
    douce soirée Roger
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêveuse bleue,
      Merci de marquer ton passage, ici, amicalement.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  7. J'aime tes titres ! "ajouter une légende", oh, oui, dis, racontes-nous encore des histoires, veux-tu ? Et merci pour la vidéo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anne des ocreries,
      Il m'en reste quelques-unes de ces vidéo qui éclairent le sujet mais j'ai du mal à les télécharger sur Blog-spot. Là, j'ai fait un essai et c'est passé. Je recommencerai.
      Belle journée,
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  8. C'est très joli. Bravo!
    Je ne sais pas comment tu peux avoir autant d'imagination.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Richard Moisan,
      Je ne me suis jamais posé la question. Je te dirai, que toi aussi, ce n'est pas mal, tu as ce qui faut et dans plusieurs domaines artistiques.Un conseil à mes lecteurs : visitez les blogs de Richard.
      A bientôt,

      Roger

      Supprimer
  9. Il est grand " K " de faire de ton travail, où la poésie devient Matière qui s'écrit à même le sol, ondule sur les eaux, se love aux creux des arbres, emprisonne le temps, invente des pays, annonce la fin ...

    Grand merci Roger pour l'hommage que tu m'as fait.

    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yanis Petros
      C'est moi qui te remercie de ce commentaire poétique. Ce geste amical envers toi, je l'ai fait car j'apprécie beaucoup ta poésie.
      Belle fin de journée.
      Amicalement.

      Roger

      Supprimer
  10. Vous devez avoir beaucoup de plaisir à prendre des photos de ces objets merveilleux.
    Orvokki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. orvokki,
      Bien sûr, j'ai du plaisir à photographier mes travaux mais je suis surtout heureux de les réaliser "in situ" tout au long de mes voyages et marches dans la Nature.
      A bientôt,

      Roger

      Supprimer
  11. Comme toujours émotions et questions sont là! Ce triangle brésilien et cette répétition générale et ce carré rive droite et et et... Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chri,
      Pas d'émotion ressentie dans la Nature, pour moi et ne fais pas d'installation. Il reste simplement, la marche et son souvenir.
      Belle journée,

      Roger

      Supprimer
  12. Roger, você sempre criativo... Então, o triângulo brasileiro ficou mágico.Parabéns! Um abraço.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Valeria Souza,
      Heureux de te lire à nouveau, ici. Merci pour ton commentaire.
      Un abraço

      Roger

      Supprimer
  13. Je suis venue prendre ma dose de Poésie et ne suis pas déçue.
    J'ai aimé cette main dans la terre, faisant émerger ce bloc de pierre.
    Et comme toujours, les cairns me ravissent ... Donc, merci Roger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. solveig
      Merci pour tes mots d'amitié. La semaine prochaine, tu pourras voir des cairns élevés cette fois, dans un fleuve.
      Bon Dimanche.

      Roger

      Supprimer
  14. La nature est très presente dans ton art de belles poèsies aussi ,tu a du talent je suis admiratif
    Est merci pour ton commentaire
    Amicale salutations Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacques Ruiz,
      Merci pour ton commentaire. Si je fais la part belle à la nature, c'est qu'elle est l'endroit où je passe le plus de temps dans ma vie d'artiste.
      Bon Dimanche
      Roger

      Supprimer
  15. Je viens régulièrement te voir sans oser poster de commentaires. Tu m'inspires un très grand respect qui me laisse muette.
    J'admire beaucoup ton univers Roger, il me rend sereine.
    BISOUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marité,
      Tu sais, je vis très simplement cette condition d'artiste et j'essaie d'être dans ce blog, à la hauteur des commentaires que cela inspire, mais une fois sur le terrain, je les oublie, heureusement.
      Belle journée.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  16. le gisant me donne froid dans le dos!le gardien du lac a beaucoup de prestance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwendoline,
      L'un représente la mort, l'autre chante la vie.
      Merci pour ton commentaire
      Bon Dimanche
      Je t'embrasse amicalement.

      Roger

      Supprimer
  17. Un cas d'ékole, le rouge et le blanc au sommet de ton art... Le triangle brésilien m'a fait sourire : j'étais à la gacilly, avant-hier pour une plongée dans mes propres souvenirs carioca.

    Répétition générale : répartition de détail
    Ça tranche et ça vole bas, les mauvais augures de passage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsuki,
      à l'époque de la fabrication de ce gisant , la mort s'invitait dans la famille.Alors...
      La Gacilly, ça me rapproche aussi de ma jeunesse.
      Belle journée,

      Roger

      Supprimer
  18. Hello Roger!
    si j'aime tes compositions éphémères, éphémères comme nous et nos amours... et tout le reste .. j'aime par-dessus tout ce que tu écris , j'aime cette sensibilité à fleur de peau.
    mes promenades sur ton blog me disent que tout n'est pas à désespérer,et c'est si rare.
    je t'embrasse
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tarzandany,
      Le land art est par de nombreux points, semblable à la vie.
      Merci pour ce beau commentaire.
      Je t'embrasse,

      Roger

      Supprimer
  19. Beauty after beauty. I love your video.

    RépondreSupprimer
  20. A sua forma de fazer arte é mágica! Eu me distraio vendo a sua criatividade contornar os detalhes da natureza...
    Que beleza é sentir esse sentimento por dentro...

    Boa semana.
    Beijo carinhoso.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. teca
      Je suis très heureux de lire ton commentaire et de savoir ton émotion en regardant mes travaux.
      Merci à toi.
      Belle soirée, Teca
      Je t'embrasse.

      Roger

      Supprimer
  21. ROGER bonsoir
    et merci de ton passage
    tu sais je viens juste d'arriver à mettre le lien de ton blog chez moi
    Je ne sais pas ce qu'il se passe sur mon blog mais enfin
    J'adore ton heure c'est encore une superbe idée
    Tes photos sont tj aussi belle et elles font rêver
    L' ART de ROGER est parfait
    Je te souhaite une belle soirée ROGER je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France,
      Merci pour ton commentaire et merci pour ce que tu fais en mettant un lien entre Le Chemin et ton Blog. En somme , un rapprochement amical.
      Je t'embrasse
      Roger

      Supprimer
  22. You are just amazing, I love your work!

    RépondreSupprimer
  23. Réponses
    1. Merci Skizo et à bientôt sir ton blog.
      Amicalement

      Roger

      Supprimer
  24. Tes photos sont des ouvres d'art !!!
    Bisou Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cristiana,
      Merci pour cet encouragement.
      Je t'embrasse, aussi

      Roger

      Supprimer
  25. Je te suis Roger, dans les mots et les créations !
    sans jamais me lasser !
    les rivières finiront par changer leur trajectoire pour se
    rapprocher de toi ! la mer t'attend !
    j'espère que septembre t'inspire ! moi j'aime...
    bisous roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marty,
      Merci pour ce très beau commentaire.
      Je suis plus sensible au paysage, qui change bien sûr à chaque saison que proprement à la saison qui passe. Je joue bien sûr avec les couleurs de l'automne, mais parfois, je me sens trop envahi par la richesse des couleurs.
      Je pense que tu ressens le contraire !
      Belle soirée.
      Je t’embrasse,

      Roger

      Supprimer
  26. Réponses
    1. Lamprini Lamprinou,
      Merci et belle soirée.
      Amicalement,

      Roger

      Supprimer
  27. Regreso de un tiempo de descanso y me estoy poniendo al día con tus ultimos trabajos.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jesus
      C'est sympa. Il faut que je fasse la m^me chose chez toi.
      Bonne soirée
      Salut, ami.

      Roger

      Supprimer
  28. C'est toujours avec un émerveillement renouvelé que je passe chez toi Roger .
    Belle semaine à toi
    Bises amicales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte
      Merci.
      C'est un plaisir pour moi de te lire aussi.
      Bises
      Roger

      Supprimer
  29. elles sont si belles ces photos ROger je ne sais pas le faire mais j'ai des idées
    pour m'amuser j'aime aussi ton heure c'est incroyable je trouve bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. FLO
      Merci pour ta visite et pour ton commentaire. Je t'encourage à faire des expérience en land a art, cela devrait te plaire.
      Bien amicalement,
      Bonne soirée et bonne rentrée des classes.

      Roger

      Supprimer
  30. Gracias por tan bello comentario en mi blog, el tuyo es muy particular, haces arte con frutas, verduras y flores, todo un descubrimiento. FELICITACIONES !!!!
    Un beso desde Argentina

    RépondreSupprimer
  31. LILIANA,
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins. Je suis heureux de te faire découvrir le land art comme je l'ai fait découvrir à plusieurs Argentins avec qui je suis resté en relation amicale. Belle soirée.
    Je t'embrasse amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  32. C'est superbe comme toujours!
    Et j'ai épousé la colère et la peine contenue des tes mots!
    Merci pour le partage, Roger.

    ***
    Bises et belle journée****

    RépondreSupprimer
  33. Merci tout plein pour le plaisir de tes visites et les mignonnes petites traces de celles-ci;o)

    ***
    Re-bises****

    RépondreSupprimer
  34. Mildred,
    J’apprécie ton commentaire. Il me touche beaucoup.
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mildred,
      Il y a quoi de faire sur tes blogs, même si je ne laisse pas à chaque fois, trace de mon passage, car je sais t’apprécier, là.
      Je t'embrasse, aussi,

      Roger

      Supprimer
  35. You makes beautiful art , love this art !
    ♥RINI♥ the Netherlands

    RépondreSupprimer
  36. Catharina Maria
    Merci beaucoup, je suis très touché par ton commentaire.
    A bientôt sur ton blog.
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.