La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

vendredi 23 septembre 2011
















à Sylvain,
sur la route...


Dernier jour de l’été. C'était hier...Je marche dans mes souvenirs. Port de Caen.Je connais ces lieux par cœur. C'est ici que plusieurs entreprises construisent ou réparent des bateaux., les plus racés, taillés pour de longues courses. Les ouvriers travaillent indifférents au paysage.Je m'écarte un peu de ces chantiers navals et descend le long de la voie ferrée qui accueillait autrefois des trains à charbon ravitaillant l'usine métallurgique du plateau.
Cette voie abandonnée, disparaît sous les herbes.
Je m'approche de hangars désaffectés dont les murs se sont couverts de vigne vierge.
Voilà des semaines que je ne me suis pas arrêté et les feuilles ont pris de la couleur. Je vais travailler à partir de ces belles feuilles.
Je cueille les feuilles une a une pour ne pas les abîmer. Je les classe en fonction de leur couleur et de leur grandeur. Puis je cueille une réserve de pétioles, rouge orangé. J'ai repéré une forme en béton, le long du mur nord d'un très grand hangar qui semble abandonné. A quoi cet objet pouvait servir. C'est très lourd, massif, en béton. C'est cette entaille oblongue ouverte au dessus du bloc qui me donne l’idée de travailler en l'entourant de pétioles coupés en trois.
C'est un peu long à faire et je suis obligé de travailler à genoux car mon dos commence à se faire sentir.
Je coupe quelques feuilles mortes pour entourer le tout, les dispose sur le sol, puis, je prends quelques photos et je m'en vais.
Il me faut rejoindre l'ancien terminal de chargement de minerais de l'usine métallurgique. Je descends cette fois vers l'estuaire pendant deux kilomètres tout en restant sur la rive droite.
Bien qu'un peu lugubre, le lieu est intéressant pour certains travaux. Imaginez une digue qui s'avance dans l'eau, sur 50 mètres, surmontée d'une structure en béton dont la partie supérieure portait une voie ferrée amenant les wagonnets de minerais, jusqu'aux cargos. Cette voie ferrée est soutenue par des poutrelles de béton en X qui rend l'ensemble très perméable à la lumière, aux vents et à la pluie. La partie basse dessine des petites piscines d'eau noirâtre où il ne vaut pas mieux tomber.
J'ai choisi cette noirceur de l'eau accentuée par le manque de soleil pour mettre en valeur les couleurs des feuilles de vigne. Je les assemble, une à une à l'aide de leur pétiole et fabrique une sorte de serpent d'eau.
Un remorqueur de bonne taille remonte le canal vers sa base, située plus en amont. Je suis a deux cents mètres de lui et pourtant sa vague d'étrave atteint le rivage, déclenchant une série de vagues assez violentes. Je suis impressionné par la puissance de l'eau, inquiet aussi pendant quelques instants. Positionné au mauvais endroit, on peut être balayé facilement. Tous les pêcheurs du canal le savent et sen méfient.
J'attends que les eaux se calment et je déroule le serpent de feuilles dans l'eau noire. C'est du plus bel effet. Comme il n'y a pas de courant ni de vent, je l'anime et le fais nager avec une branche d'aulne. Il s'enroule, prends des formes géométriques, puis s'enroule sur lui m^me et c'est dans cette position que je vais le laisser en offrande aux eaux du canal.
Bien sûr, j'ai des rêves de grandes installations, de cairns immenses, de spirales de sable, de voyages, mais je ne peux plus réaliser tout cela pour le moment. Alors, je me contente de ces travaux plus modestes et je continue ma route vers des jours meilleurs.



Roger Dautais


En réalisant cette page, je pense à un artiste de Land art, de grand talent, qui vient de me faire parvenir des photos de ces récents travaux et je me dis que ce serait bien de lui dédier, en toute amitié.
Je vous conseille de découvrir son travail ( si vous ne le connaissez déjà) à cette adresse :
http://galerie.sylvainarbez.com





Il est toujours beau de commencer
de fabriquer cette naissance qui part de soi
d'une main apte à faire des lettres
à éteindre, à caresser.
Ainsi la volonté trace
à même l'heure et dans l'inorganique aérien
une sorte de ressemblance
où se retrouvent ni le port de tête ni des yeux.
Rien qu'une allure sensible
par laquelle rester mémorable
mais de celui-là peu de temps on dira
qu'il fût
Puis un oubli le remisera au rang des pierres
qui éclaire parfois l'ultra violet du non-savoir.


Jean Lux Steinmetz


Retrouvez cet auteur : http://guyallix.art.officelive.com/jeanlucsteinmetz.aspx

71 commentaires:

  1. Wunderbar, zum Herbstanfang diese Naturkundt mit Blättern. Vielen Dank für Deinen Besuch und den lieben Kommentar. Viele Grüße von Luzia.

    RépondreSupprimer
  2. Wow... Brilliant pictures, so creative.
    Have a nice weekend!

    RépondreSupprimer
  3. Merveilleux, ce serpent de feuilles, je le VOIS ! c'est MAGIQUE ! je te lis, et je t'accompagne.

    RépondreSupprimer
  4. Nostalgie de la fin d'un été,cependant tout continue en boucle,en cercles comme le calendrier Maya, ronds de fleurs, de sable,de cailloux...

    RépondreSupprimer
  5. Comme tout est beau !!
    chaque installation est une merveille!
    et quelles couleurs!!

    RépondreSupprimer
  6. t'as raison camarade
    .. vers des jours meilleurs / ils viendront
    bye / à bientôt

    RépondreSupprimer
  7. Fantástiques ces installations de feuilles!
    Je reste émerveillée.

    RépondreSupprimer
  8. Obrigada pela gentileza da sua visita no meu blog.
    Bonitas imagens você têm aqui... encantadoras...

    Felicidades.
    Beijo carinhoso.

    RépondreSupprimer
  9. je suis impressionnée par cette bouche en béton à même la terre : Emotion pétrifiée !

    RépondreSupprimer
  10. Un vrai régal pour tous les sens! Une créativité, l'automne chaud pour toi


    amitié et bisous

    isabella

    RépondreSupprimer
  11. Luzia,

    Merci Luzia et bienvenue sur Le Chemin des grands Jardins

    Roger

    RépondreSupprimer
  12. anne des ocrries,
    Oui, il y a presque toujours de la magie à composer avec l'eau.
    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  13. Manouche,
    Le calendrier ne fait pas tout. Le passage des saisons me surprend toujours.
    Merci,

    Roger

    RépondreSupprimer
  14. croukougnouche,
    oui, mais il faut en faire beaucoup de ces installations pour en conserver quelques unes en photo.
    Beau week-end à toi,
    Roger

    RépondreSupprimer
  15. Patrick Lucas.
    Il viendront ...ces jours meilleurs
    Ils viendront !
    Amitiés,

    Roger

    RépondreSupprimer
  16. le bourdon masqué24 septembre 2011 à 05:09

    quoi dire ? j'admire, sans rire.

    RépondreSupprimer
  17. De belles offrandes.
    Et merci pour cette description qui rendent les offrandes plus réelles à nos yeux d'internautes.

    RépondreSupprimer
  18. Thérèse, Oui,c'est vrai , je ne le fais pas systématiquement. ça dépend de mon humeur.
    Merci pour ton commentaire et belle soirée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  19. Veredit,
    Merci Isabella, pour ton commentaire et tes mots d'encouragement.
    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  20. Lautreje,
    C'est vrai, une véritable émotion pétrifiée.
    Merci à toi et bonne soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  21. Teca,
    J'ai beaucoup de visiteurs brésiliens et je regarde aussi pas mal de blogs de ton pays. Ainsi ai-je découvert le tien, dernièrement.
    Je t'embrasse en toute amitié,

    Roger

    RépondreSupprimer
  22. Absolument sublime et d'une beaute extreme! Un des plus beaux blogs que je connaisse!Plein de sensibilite et de beaute...
    Votre commentaire elogieux sur mes photos d'Automne n'en n'a que plus de valeur!
    Un grand merci de votre visite...
    DeeBee

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir. Thank you for visiting my blog. Nice pictures in your blog. Unfortunately I don`t speak french, ( maybe some day i can learn) Have a nice weekend.

    RépondreSupprimer
  24. J'apprécie toujours de venir. Un ravissement pour les yeux, pour l'âme. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  25. Ciao Richard, ho guardato tanti post del tuo blog e devo dire che hai una bella creatività e molta fantasia, le tue idee mi piacciono molto, sono originali e belle. Complimenti! Grazie per la visita al mio blog, mi sono unita a te e ti seguirò! e forse copierò qualche tua idea per le mie foto....quando cadranno le prime foglie..... : ))

    Buona giornata e domenica! Cri : )

    RépondreSupprimer
  26. "Rien qu'une allure sensible à laquelle rester mémorable"... Ca va si bien à vos oeuvres!

    RépondreSupprimer
  27. DeeBee L.
    Bonjour et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins. Merci pour ce très généreux et amical commentaire.

    Roger

    RépondreSupprimer
  28. annemarie,
    Bienvenue sur Le Chemin...Merci pour votre première visite et votre commentaire qui m'apporte des mots d'encouragement .
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  29. Ce sont vraiment de très Grands Jardins ceux qui sont au bout du Chemin où tu nous emmène !
    Et des motifs, des matériaux, des couleurs, somptueux et éphémères.
    Heureusement que tu peux t'adonner à ton Art malgré tes soucis.
    Comment se passe ta convalescence ?
    Bien à toi, Roger.

    RépondreSupprimer
  30. Ops....scusa Roger e non Richard! : )

    RépondreSupprimer
  31. Merci beaucoup pour ces créations et ces images très belles. J'aime beaucoup aussi que tu nous racontes l'histoire de ces oeuvres : les lieux et leur esprit, les détails du rivage, ta récolte, ta marche au bord de l'eau, ta démarche, le détail de ton travail, tout ce qui au-delà de l'image donne vie à ces formes.

    J'aime énormément la spirale de feuilles de vigne dans l'eau (1ère photo) et plusieurs autres.

    La "vulve" (je ne sais pas comment l'appeler autrement) décorée est très belle aussi. Peut-être une forme pour mouler une quille en fonte ? Le mystère rejoint celui de la femme et ta façon de la mettre en valeur est comme un hommage.

    Maintenant je vais voir les liens vers tes amis créateurs...

    RépondreSupprimer
  32. Christina,
    Merci pour ton très long commentaire. Quant à l'erreur sur mon prénom, cela m'avait simplement fait sourire. Merci de ta délicatesse.

    Roger

    RépondreSupprimer
  33. Leloo,
    Tu peux passer quand tu veux, le chemin est ouvert.
    Merci. et belle soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  34. Nathalie,
    Allons-y pour l'hommage même si je n'y avais pas pensé, d'autant plus que c'est une femme qui propose cette solution.
    Merci pour ton très beau commentaire. Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  35. il n'est pas toujours nécessaire de faire des travaux d'Hercule pour faire du beau ! j'ai bien aimé toutes tes explications des lieux et de ton travail ! j'ai l'impression de suivre tes pas !!
    il y a beaucoup de délicatesse dans tes créations!
    j'ai aussi aimé le travail de Sylvain !
    je te souhaite une belle semaine
    bisous Roger

    RépondreSupprimer
  36. Ci ho messo un po' di tempo a visitare bene il tuo sito:scusa. E' bellissimo e molto poetico, mi trovo molto in sintonia con le immagini che crei. Non ricommetterò lo stesso errore. Ciao

    RépondreSupprimer
  37. Marty.
    Merci de ton commentaire amical. Content de t'avoir fait découvrir l'ami Sylvain.

    Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  38. Floriana Quaini,

    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et à bientôt,

    Belle journée,

    Roger

    RépondreSupprimer
  39. Etranges et magnifiques, ces photos.
    Bravo, Roger!

    RépondreSupprimer
  40. Nice pictures!!!Excellent!!

    Salut, Francesc

    RépondreSupprimer
  41. Un trabajo apasionante, Roger.
    Esos círculos me vuelven loca y los pilares de piedras todavía mas.
    eres un ARTISTA con mayúsculas.
    Un abrazo

    RépondreSupprimer
  42. me ha encantado ,lástima que tenga que hacer uso del traductor para leerte ,mi francés está casi olvidado
    j ái oublié mon francais

    RépondreSupprimer
  43. Francescphoto,
    Salut Ami d'Espagne et bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins.

    Roger

    RépondreSupprimer
  44. Esmeralda,
    Merci de tes mots d'encouragement.
    t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  45. Anilegra,

    Cela ne fait rien le message est bien passé. Bienvenue, ici,

    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  46. C'est intéressant Roger, de voir comment tu chemines, comment tu t'inspires de ton environnement, de tes ressentis pour construire tes installations.j'ai souris en lisant ton texte, je me voyais en train de composer mes peintures...;-)
    Tout celà est si proche dans la démarche et tes installations de vraies tableaux...merci

    RépondreSupprimer
  47. I Love your BLOG!

    Thank you for the amazing photos!

    I'm your new follower!

    Greatings from switzerland
    Jacqueline ♡

    http://jacquelineswhitehome.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  48. Rénica,
    Oui ce sont des chemins parallèles, mais le fait de quitter l'atelier, de l' oublier pour aller travailler et créer, hors les murs est une intention réelle de tous les land-artistes, vécue comme une mise en danger supplémentaire qui amène à la liberté d'être autrement, hors conventions.
    Merci pour ton long commentaire.

    Roger

    RépondreSupprimer
  49. JACQUELINE,
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et à bientôt sur votre blog.
    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  50. Excelentes y originales composiciones, buen trabajo.

    Saludos.

    RépondreSupprimer
  51. À chaque fois que je visite votre site, je suis émue. Il y a tant de beauté dans tout ce que vous faites.
    Sylvana

    RépondreSupprimer
  52. thank you so much for your comment on my blog. unfortunately i could not understand any of it because i do not speak french. could you please translate it for me? all the best, kimia.

    RépondreSupprimer
  53. C'est beau, j'adore ces compositions, un vrai régal.

    RépondreSupprimer
  54. Leovi,
    Merci de ton commentaire .
    Amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  55. WONG CHING WAH,

    Bienvenue sur le Chemin des Grands Jardins et à bientôt,

    Roger

    RépondreSupprimer
  56. Kimia Kline,
    Merci de ton commentaire. Personnellement,j'utilise le traducteur GOOGLE que tu trouves à la rubrique OUTILS LINGUISTIQUES;
    Amitiés.

    Roger

    Roger

    RépondreSupprimer
  57. POUET MUETTE
    Le land art est véritable " passeur d'émotions". On me l'a souvent dit ici.
    Je te souhaite une très belle journée.

    Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  58. Roger,
    J'adore venir vous voir ici, ont toujours du grand art et de la grande poésie,
    merci et un grand bonjour de Madrid,
    Elena

    RépondreSupprimer
  59. le tue foto sono una meravigliosa magia!
    Ciao
    Sandra

    RépondreSupprimer
  60. bicacolores,
    Très heureux, comme chaque fois de ta visite.
    Bizz,

    Roger

    RépondreSupprimer
  61. There is much beauty here... a natural feast for the senses.

    Joanny

    RépondreSupprimer
  62. Joanny,
    Bienvenue sur Le Chemin des Grands Jardins et à bientôt sur ton blog,

    Roger

    RépondreSupprimer
  63. J'ai trouvé ;o) et j'adore ! je mets de suite un lien pour ne pas te perdre... Toutes ces images sont si belles... Merci de ton passage...

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.