La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

dimanche 25 octobre 2009





à Marie-Claude Sevenec


J'aimais

me blottir

entre tes seins
montagne
de tendresse


J'aime
toujours
les promenades
en montagne ...

Tu es l'amour
comme je suis
ton homme.



Tu prenais
le logos

pour fleuve
d'airain.

Il n'était
que langue
experte,
en ton fourreau.

Tu approuvais,
lascive.
Ô, le beau
langage des
lèvres

entrouvertes

murmure d'une
source divine,
breuvage
des Dieux de l'olympe .




à Ana Mendieta



Exo,
nue privait
l'érable rouge

de menstrues.
Tu attablais

tes seins
pour la tétée.

L'enfant brun
hochait la tête,
de plaisir.





à Christina Barolo
,
vivante, vibrante dans la mystique du voyage
...


En chemin
une source chante.

Tu poses ton regard

sur la salamandre d'or
et le miroir
sépare les deux espaces.

Tu es morte à sa
connaissance

simple piétonne en terre de

Brocéliande
qui tourne
pour toi,
l'univers du Graal.

Douze Sébastes
en vol

sonnent l'heure d'amour.

Il est temps
d'aimer
tous les jours.

Au coeur de Balbec,

la mer léchait
le sable
d'une langue de feu.

Un blanc manteau
recouvrait
les chevaux cabrés.

J'aimais cette rencontre
que déjà
nous devions séparer
nos destins.

Au Val sans retour,
les pierres lèvent
la Terre,


le pas
des chevaux blancs frappe
le sol moussu.

Une salamandre
d'or,
attends ton regard
illuminé.

Va
descend de ton cheval

continue ton chemin,
à pied.

Il est des nuits
sans lune

comme couple sans amour... à enchanter.

Ici se tourne une page
ici,
nous avons dit.

A toi

d'écrire le reste,
à toi d'aimer.


Moïse Clément

J'ai écrit ce texte après avoir fait la connaissance de Christina Barolo, de son mari, de ses deux enfants , au Casino de Cabourg (Balbec) lors de son exposition dont le thème tient en ces trois mots.
COGITO ERGO SUM.

Descartes souffla du génie puis se retira dans sa tombe. Restent ici sur ces toiles diaphanes, des couleurs irisées, ds lumières célestes, des demi-teintes azuréennes, une fragrance de l'esprit voyageur, des traces frissonnantes, médiumnité d'une âme d'écorchée vive, un pied dans le précipice de la folle passion.
Etre de passion, artiste d'exception, elle chercait consolation près de la Mer.
La Mer répond toujours en bien à ceux qui l'aiment, la contemplent, la cotoient.
Qu'ils aillent ensemble, longuement sur les rivages de l'amour.

Regard de braise, don suprême ou vision médiumnique, apparitions chamaniques, don d'amour, si le cheval est le meilleur compagnon de l'homme, Christina est la plus fidèle compagne du centaure aux naseaux fumants.
De la chair à l'esprit, elle nous livre là, du suprême, du désespoir, comme un cri d'amour lancé à l'humanité toute entière, que seule une femme, une mère, peut et doit donner pour éclairer notre chemin d'aveuglement.
Lire dans un pareil regard est déroutant. Il est l'âme même d'un esprit d'artiste perdu, d'un exil intérieur, qui balisent une voie royale. La perte est déjà présente, l'amour absolu, la vie sera accomplisement de la Parole. Nos solitudes effraient, alors qu'il n'y a qu'à aimer la vie, avec nous.
Ces quelques lignes vont à son mari, dans l'ombre, aimant. Elles accompagnent mon amitié.

Roger Dautais dit An Eostig

2 commentaires:

  1. Pensées d'automne, viola cornuta, et puis la neige, le printemps, le retour,comme une amitié circadienne.

    Roger

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.