La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

samedi 5 septembre 2009

videoLa mer d'Iroise, ce jour là, nous offrait la vue paisible des ses eaux calmes. Comment, malgré tout, ne pas penser aux terribles tempêtes qui sculptèrent, pendans des millénaires, les côtes de la presqu'île de Crozon. Nous avions décidé, Marie-Claude et moi, de marcher vers la pointe de Dinan. Cette avancée fait face à la mer d'Iroise et regarde les fameux Tas de Pois, de la pointe de Pen hir, au nord ouest et le Cap de la Chèvre, au sud. Beau temps et légère brise nous accompagnent. Nous approchons du site et gravissons une pente asssez raide couverte de bruyères en fleurs et d'ajoncs sauvages. C'est un ravissement pour les yeux. Nous atteignons la crête et obliquons vers notre gauche pour accéder la Pointe de Dinan, par un sentier caillouteux et instable. Nous nous élevons encore un peu jusqu'à découvrir une large vue dégagée sur la mer, avec , face à nous, les Tas de Pois, trois gros rochers en enfilade détachés de lafalaise et qui surgissent de la mer. Sur notre droite, le chateau, , sa porte en arcade naturelle creusée par la mer et la Pointe de Dinan, blanche, escarpée, sauvage, puissante. Elle force notre respect.
Je décide d'élever un cairn "in situ " et je trouve un pierrier, à une vingtaine de mètres du socle choisi, un gros rocher blanc. Le terrain en pente ne facilite pas la tâche et il vaut mieux assurer ses pas, car une chûte dans la falaise, serait probablement la dernière, pour moi.
Ce cairn de dimension modeste, me prend une heure pour l'élever. Il est petit, trapu, collé à la pente, bien assis et s'intègre au paysage.
Aujourd'hui, de retour en Normandie, je décide de dédier ce cairn, aux équipages des Vieux Gréments de l'association VOILES ECARLATES de Cherbourg, commandés par l'ami Gérard Bourdet. En dehors du très beau travail de conservation du patrimoine naval de la Marine en Bois, Gérard Bourdet et ses hommes s'investissent dans l'aide aux jeunes en difficulté et en particulier dans la réinsertion de jeunes délinquants, accueils et encadrés sur ses bateaux par des marins bénévoles.
Cette association est basée à Cherbourg et je vous conseille de la découvrir sur son site VOILES ECARLATES

Roger Dautais
Cairn à la Pointe de Dinan Août 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.