La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 21 mai 2009

" Certes, vous trouverez toujours quelqu'un pour vous expliquer comment la mémoire se déconstruit, mais ce n'est pas suffisant pour comprendre ce que ressent un amnésique. Depuis de nombreuses années, le fait de côtoyer des personnes atteintes dans cette fonction m'a amené,dans mon travail, à évoquer cette perte de mémoire de différentes façons, et parfois en utilisant le mouvement et la vidéo. En voici un exemple".

Roger Dautais
" La mémoire amnésique "
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
video

3 commentaires:

  1. Tout est dit dans ce visuel, c'est redoutablement clair...le fil de la mémoire perdue s'évanouit, poignant !

    RépondreSupprimer
  2. Mon contact très fréquent, avec des patients Alzheimer, a nourri ma réflexion d'homme et teinté mon travail d'artiste.Le mot mémoire y est évoqué, jusque dans mes performances avec mon groupe international de Land Art PLAGES DE LIBERTE.
    Cette mémoire,inscrite dans nos gènes(mes spirales reprennent ce thème : ADN) nécessaire pour constituer notre propre histoire, nous repérer, nous situer, communiquer, créer,aimer, nous reproduire en un mot" être au monde", cette mémoire, si elle vient à faillir, entraine de terribles conséquences dans ces domaines. S'il est entendu que cette maladie d'Alzheimer est au départ,neuronale, physiologique, elle est aussi devenue une maladie sociétale, de par le nombre de personnes atteintes, et par la réponse que la société entière donne apporte à ce problème. Même si la recherche progresse, j'ai pensé que je pouvais,avec ma sensibilité d'artiste, et puisque le groupe soignant de l'établissement où je travaille, me le demandait, accepté de devenir art-thérapeute. J'en parle puisque vous m'avez ouvert une porte à ce sujet et parce que, cette semaine est celle choisie par toutes les instances médicales, politiques et journalistiques, pour parler de cette maladie et c'est très bien;Seulement, il y a 52 semaines dans une année, et de très nombreuses années d'espérance de vie, pour qui contracte cette maladie. Vous concluez vous-même, que la tâche est immense et qu'il faut aider, si l'on en a mes capacités. Ceci répond aussi à Leila, présente souvent par ses commentaires et qui est médecin en Tunisie. Nous, nous ne sommes que des artistes, mais pas moins, êtres humains et concernés par ce drame. Voilà ce qui me meut, me fait agir, quand je ne pratique pas le land art

    RépondreSupprimer
  3. C'est troublant cette vidéo.

    La mémoire est un cadeau de la vie, comme les sens, la capacité de faire mouvoir son corps...

    RépondreSupprimer

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.